Pierre Reverdy et la poétique de l'émotion

 
9782912093202: Pierre Reverdy et la poétique de l'émotion
Extrait :

L'ÉMOTION ENCORE ET TOUJOURS !

Éditorial
Par Christophe DAUPHIN

Note de la rédaction : A compter du numéro 32, la revue Les Hommes sans Épaules est éditée par l'Association «Les Hommes sans Épaules», dont l'adresse (siège, rédaction, abonnements, service de presse) est : LES HOMMES SANS ÉPAULES, 8 rue Charles Moiroud, 95440 ECOUEN. La revue est diffusée par les éditions Librairie-Galerie Racine.

«S'agit-il de distraire ? Point du tout. Ce qui n'est rien de moins que faire jaillir la source du rocher.» Pierre REVERDY.

Les HSE saluent en la personne de Pierre Reverdy, l'auteur de Cette émotion appelée poésie, mort il y a cinquante et un ans le 17 juin 1960 à Solesmes (Sarthe), l'un de nos plus sûrs aînés. Nous n'admirons pas moins l'homme, qui fut d'une inébranlable intégrité, d'une volonté créatrice qui «exclut toute idée de concession ou de complaisance», comme l'a bien décrit Tristan Tzara. Poètes de l'émotion et de la Poésie pour vivre, autrement dit : émotivistes, nous nous sentons proches de l'auteur de Sources du vent, car, nous l'avons déjà écrit (in Jean Breton ou le soleil à hauteur d'homme, Les HSE n°22, 2006), un «homme sans épaules», à la manière de Reverdy, ne se retranche jamais derrière la littérature pour faire exulter son imaginaire. Écrire, c'est vouloir se fouiller, plaider pour soi-même, rencontrer autrui au plus profond, donc communiquer, dénoncer aussi les aliénations, laver le vocabulaire, promouvoir en rêve des gestes qui deviendront un jour des actes. L'émotivisme est une attitude devant la vie, une conception du vivre qui ne saurait être détachée de l'existence du poète, car la création est un mouvement de l'intérieur à l'extérieur et non pas de l'extérieur sur la façade. L'émotivisme est un art de vivre et de penser en poésie, car une oeuvre est nulle si elle n'est qu'un divertissement et si elle ne joue pas, pour celui qui la met en question, un rôle prépondérant dans la vie. Nous parlons bien sûr d'une poésie qui se soucie fort peu des déviations qui ont pour nom recherche esthétisante, logorrhée langagière et autres, ou de celles qu'un monde, rendu moins sensible par l'usage systématique de sentiments réduits à des figures de style, lui a imposées envers et contre tous ceux pour qui la poésie est un enjeu fondamental. A travers l'émotivisme, nous actualisons, développons et augmentons de nos propres acquis, les actions de nos aînés. Tout ce qui est vivant doit se renouveler pour continuer à vivre. Tout ce qui ne se renouvelle pas meurt. C'est cela une filiation poétique et non un respect de décrets et de mots d'ordre qui, d'ailleurs, n'existent pas. La poésie émotiviste - qui est la création, par une oeuvre esthétique (grâce à une certaine association de mots, de couleurs ou de formes, qui se fixent et assument une réalité incomparable à toute autre), d'une émotion particulière que les choses de la nature ne sont pas en mesure de provoquer en l'homme -, ne peut que rejoindre la création de Pierre Reverdy, pour qui, la poésie n'est pas dans les choses, mais uniquement dans l'homme ; et c'est ce dernier qui en charge les choses, en s'en servant pour s'exprimer. La poésie est un besoin et une faculté, une nécessité de la condition de l'homme - l'une des plus déterminantes de son destin. Elle est une propriété de sentir et un mode de penser. Le propre du poète de l'émotion, nous dit encore Reverdy, est de penser et de se penser en images - de considérer les choses dans la mesure où elles peuvent se prêter à la formation des images qui constituent son particulier moyen d'expression. Sa faculté majeure est de discerner, dans les choses, des rapports justes mais non évidents qui, dans un rapprochement violent, seront susceptibles de produire, par un accord imprévu, une émotion que le spectacle des choses elles-mêmes serait incapable de nous donner. Et c'est par cette révélation d'un lien secret entre les choses, dont nous constatons que nous n'avions jusque-là qu'une connaissance imparfaite, que l'émotion spécifiquement poétique est obtenue. C'est dans cette lutte contre le réel tel qu'il est, où se trouve engagée la conscience humaine, que s'affirme l'utilité du poète et que la poésie naît. C'est dans ce sens qu'elle sert - non pas à tel ou tel enjeu particulier auquel on voudrait étroitement la contraindre ou l'enchaîner -, mais comme manifestation du besoin irrépressible de liberté qui est dans l'homme ; c'est elle qui lui sert le plus efficacement à se libérer. La poésie, dit encore Reverdy, a toujours été la conséquence du malaise que certains êtres, parmi les êtres, éprouvent, et à un degré plus intense que tous les êtres, au contact du réel ; une tentative de réduire ce réel à quelque chose de ductile, de souple que l'on puisse former, transformer et étreindre à sa guise. Car le poète est dans une position difficile et souvent périlleuse à l'intersection de deux plans au tranchant acéré, celui du rêve et celui de la réalité. Prisonnier dans les apparences, à l'étroit dans ce monde, d'ailleurs purement imaginaire, dont se contente le commun, il en franchit l'obstacle pour atteindre l'absolu et le réel ; là son esprit se meut avec aisance. C'est là qu'il faudra bien le suivre, car ce qui est, ce n'est pas ce corps obscur, timide et méprisé, que vous heurtez distraitement sur le trottoir - celui-là passera comme le reste - mais ces poèmes, en dehors de la forme du livre, ces cristaux déposés après l'effervescent contact de l'esprit avec la réalité.

(...)

Présentation de l'éditeur :

Dossier : PIERRE REVERDY et la poétique de l'émotion, par Christophe Dauphin. Le poète est poussé à créer par le besoin constant et obsédant de sonder le mystère de son être intérieur, de connaître son pouvoir et sa force. Car, le rôle du poète, selon Reverdy, consiste à extraire de toute chose, de tout spectacle, de tout accident dans le domaine physique ou moral, la substance qu'il transportera ensuite sur un autre plan, celui de l'art, où son pouvoir créateur accomplira la sublime transformation. Il ne saurait consentir à immoler où à asservir la poésie à quelque sujet ou phénomène social que ce soit, sans faillir à sa vraie mission. Il se doit de dérober à chaque chose la part qui en revient à la poésie. Le reste du sommaire de ce numéro est constitué par l'Éditorial : L'Émotion Encore et Toujours !, par Christophe Dauphin. Porteurs de Feu : Frédéric Jacques Temple, par Karel Hadek ; Gabrielle Althen, par Paul Farellier. Ainsi furent les Wah : Poèmes de Odile Cohen-Abbas, Monique Saint-Julia, Isabelle Lévesque, Kathy Verny-Dugelay. Une Voix, une oeuvre : Christophe Dauphin et la géopoésie de l'émotion, par Monique W. Labidoire. Gérard Bocholier, par Paul Farellier, Jacques Moulin, par Éric Sénécal. Dans les cheveux d'Aoun (proses) : Instantanés, par Jacques Taurand. Le tajine aux agrumes, par Jean-Claude Tardif. Le Mythe de la femme, par Félix Labisse. Sur l'écriture, par Alain Breton. La Mémoire, la poésie : Portrait de Loïc Herry en poète des Falaises, par Christophe Dauphin. Les Pages libres des Hommes sans Épaules : Poèmes d'Élodia Turki, Paul Farellier, Alain Breton, Christophe Dauphin. Le Peintre de coeur : Jorge Camacho, par Karel Hadek. Avec la moelle des arbres : Notes de lecture de Jean Chatard, Gérard Paris, Paul Farellier, Jean-Pierre Védrines, Christophe Dauphin, Karel Hadek, Céline Willock & Monique Labidoire. La Chronique des revues, par César Birène. Infos/Echos des HSE, par César Birène. Illustrations de : Gino Severini, Holley Chirot, Brassaï, Amedeo Modigliani, Juan Gris, Pablo Picasso, Félix Labisse, Loïc Herry, Jorge Camacho, Claude Cahun, Lionel Lathuille et Jean Olivier Hucleux.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Les Hommes sans Épaules; Revue littéraire
Edité par Les Hommes sans Épaules (2011)
ISBN 10 : 2912093201 ISBN 13 : 9782912093202
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Les Hommes sans Épaules, 2011. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782912093202

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 17
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais