Christian Jaccard. Processus d'une création

Note moyenne 0
( 0 avis fournis par GoodReads )
 
9782912315137: Christian Jaccard. Processus d'une création
Biographie de l'auteur :

Jean-Charles Lebahar est né en 1945, à Alger. Étudiant, il se passionne autant pour les sciences du langage (linguistique et sémiologie), que pour toute approche permettant d'analyser les mécanismes de représentation et de pensée (sociologie des idéologies, ethnologie, psychologie, théorie de la décision, psychanalyse).
Sa double formation universitaire, en sociologie et en linguistique, se concrétise, en 1978, par une thèse, "le rôle et le sens de l'architecture dans le logement social". Il y propose une méthode scientifique d'analyse du discours et du dessin, qu'il a mise au point à partir de la sémiologie et de la psychologie cognitive. En l'appliquant au travail de l'architecte chargé de concevoir un grand groupe de logements, il s'installe dans une problématique de recherche qu'il ne quittera plus jamais : " que se passe-t-il entre le moment où un concepteur est saisi d'une commande d'objet architectural ou industriel, et celui où il parvient à en réaliser un modèle possible ? ". Pendant quatre ans, l'auteur suit la genèse de cette conception architecturale, en enregistrant chacun de ses épisodes, sans négliger la moindre modification du projet initial. Chaque dessin et chaque réflexion de l'architecte sont conservés et datés minutieusement, du moindre brouillon aux plans d'exécution. Plusieurs conclusions sont tirées de cette analyse. L'architecte synthétise dans ses plans, les choix de différents acteurs, dans une proportion qui correspond au pouvoir que chacun d'eux fait peser sur la réalisation matérielle d'un détail, sur l'orientation des logements, ou encore, sur les quantités de matériaux nécessaires à la construction de chaque immeuble. Les choix personnels de l'architecte apparaissent dans ces mêmes plans comme la négation ou la falsification des volontés de ces décideurs. Son dessin, en décalage permanent avec ses déclarations verbales, se révèle être le seul signifiant authentique de sa pensée transformatrice d'espace. Son discours parlé ne fait que compléter, dans le meilleur des cas, l'éloquence de ses dessins, quand il ne les falsifie pas totalement, phénomène le plus fréquent. La sémiologie ou la linguistique, étude du dessin ou du langage considéré comme un objet autonome et spécifique, ne peut, appliquée indépendamment d'une analyse profonde de l'activité de l'architecte, permettre de décrire ni d'expliquer la conception architecturale. Par conséquent, l'utilisation d'un modèle explicatif et analytique associant psychologie (étude des mécanismes de pensée) et sémiologie (étude des signifiants du dessin ou du langage) s'impose dès ce moment, et définitivement, comme le principe théorique qui orientera tous les travaux de Jean-Charles Lebahar.
Enseignant à l'École d'Architecture de Marseille, dès 1976, il développe un projet de recherche portant sur toutes les activités de conception impliquant l'utilisation de la géométrie et du dessin. Ce projet scientifique lui permet de collaborer avec différentes formations du CNRS, de grandes entreprises, de même qu'avec le centre d'Epistémologie Génétique de Genève et de grandes écoles européennes de conception industrielle. Certaines rencontres (avec le grand sémiologue Luis Prieto, en 1975, ou avec Jean Piaget et ses assistants, en 1976, ou encore avec de grands architectes étrangers comme Krool et Neerman) confortent définitivement ses objectifs de recherche et ses choix théoriques. Lauréat d'un concours portant sur la pédagogie de la création industrielle et organisé par le Centre Georges Pompidou, en 1980, il développe un enseignement spécialisé sur ce thème à l'École d'Architecture de Marseille. Des ouvrages et de nombreux articles publiés dans des revues scientifiques portent sa signature. Ces publications concernent autant le travail de conception que la pédagogie et la didactique qui lui sont appliquées. Celles-ci prennent d'ailleurs une part de plus en plus grande dans ses activités de recherche. Lecteur assidu et permanent de Piaget, Wallon, Freud et Lacan, son intérêt pour la peinture naît, vers 1976, de sa rencontre avec Jaccard et quelques artistes du groupe Support-Surface. A l'occasion d'un cours de sémiologie donné à l'École des Beaux Arts de Marseille, il prend conscience de toute la spécificité de l'activité artistique, mais aussi de sa dimension anthropologique, voire dramatique. Il considère cette activité comme une manifestation humaine, totalement différente du constructivisme psychologique applicable à la conception et à la communication. Il suit avec passion plusieurs travaux d'étudiants en peinture et s'intéresse aux parcours de grands artistes (il rencontre Soulages, Cremonini, dévore tout ce qui concerne l'expressionnisme allemand, le futurisme italien, Mondrian, Malevitch, Van Gogh, et surtout, Marcel Duchamp), en y reconnaissant des processus évolutifs d'abstraction, qu'il estime parfois très proches de la genèse des structures cognitives chez l'enfant, décrites par Piaget.
Cette exploration d'un domaine nouveau lui inspire plusieurs perspectives de recherche. La principale d'entre elles suppose que la création artistique est l'exploitation, par l'artiste, de poussées d'expression, au départ, irrépressibles, et uniquement réalisables sous des formes non linguistiques, donc imaginaires. Cette expression ne devient authentiquement esthétique que quand elle est susceptible, à partir de certaines constructions, de concerner intimement des spectateurs. Elle ne peut, en aucun cas, s'expliciter par le langage. En fait, un peu à la manière de l'inconscient, cette création se montre, agit, mais ne se démontre ni ne s'explique totalement. Son étude ne peut être, par conséquent, qu'une tentative, qu'une proposition. Ce n'est pas le cas de la conception dont les produits (bâtiments, automobiles, etc.) obéissent en partie à des contraintes fonctionnelles et structurelles. Une analyse approfondie du design industriel sera conduite à partir de ce point de vue. Elle est décrite dans un ouvrage qui montre que les produits de consommation ne relèvent pas d'une esthétique, mais de la séduction ; leur fonction, à la différence de la création artistique, n'étant pas de manifester une connaissance profonde de l'être humain.
Jean-Charles Lebahar a étendu l'application de ses méthodes d'analyse à des expositions muséographiques, en France et à l'étranger. Il développe actuellement, à l'École d'Architecture de Marseille, un enseignement sur les démarches de création comparées aux méthodes de conception technique. Il mène plusieurs recherches centrées sur ces activités et leur pédagogie, et en particulier, sur les liens théoriques entre les modèles explicatifs issus de l'intelligence artificielle, d'une part, et de la psychologie cognitive, de l'autre. Parallèlement, son enquête sur la création couvre de nouveaux terrains.

Quatrième de couverture :

L'oeuvre de Christian Jaccard trouve moins ses fondations dans l'histoire de l'art que dans les symptômes, rêves et obsessions de l'artiste. Qu'il la célèbre par de grands polyptyques aux couleurs éclatantes ou qu'il la martyrise en la calcinant, Jaccard est possédé par l'idée même de " peinture de chevalet ". Il vit celle-ci comme forme suprême de toute création, mais aussi comme un miroir derrière lequel s'abrite le regard insoutenable d'un juge qui le guette.
Qui subit le regard du juge ? L'homme ou l'artiste Jaccard ? Peut-on dissocier les deux ? Jaccard ne dissocie rien.
L'art, c'est l'expression de sa vie, et, de fait, le but pratique de son existence. Au travers de cet ouvrage, Jean-Charles Lebahar entreprend l'analyse de chaque épisode du drame imaginaire qui lie l'artiste, la peinture et le spectateur, et que l'on nomme communément : Création.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Lebahar Jean-Charles
ISBN 10 : 2912315131 ISBN 13 : 9782912315137
Ancien(s) ou d'occasion Quantité : 1
Vendeur
medimops
(Berlin, Allemagne)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : good. 222 Gramm. N° de réf. du libraire M02912315131-G

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 6,69
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 8
De Allemagne vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Christian JACCARD] - Jean-Charles Lebahar.
Edité par Au Même Titre, Paris (1998)
ISBN 10 : 2912315131 ISBN 13 : 9782912315137
Ancien(s) ou d'occasion Couverture illustrée Quantité : 1
Vendeur
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Au Même Titre, Paris, 1998. Couverture illustrée. État : Très bon. Paris, Editions Au Même Titre, 1998, broché sous couverture illustrée, 134 pp., (18 x 16 cm). « Que subit le regard du juge ? L'homme ou l'artiste Jaccard ? Peut-on dissocier les deux ? Jean-Charles Lebahar essaie de répondre à ces questions en analysant chaque épisode du drame imaginaire qui lie l'artiste, la peinture et le spectateur, et que l'on nomme communément : Création. » Très bon état / Very good condition. (Envoi suivi sous emballage cartonné). N° de réf. du libraire 007803

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 16
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 16,90
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

3.

JEAN-CHARLES LEBAHAR
Edité par AU MEME TITRE (1998)
ISBN 10 : 2912315131 ISBN 13 : 9782912315137
Ancien(s) ou d'occasion Couverture souple Quantité : 1
Vendeur
Le-Livre
(SABLONS, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre AU MEME TITRE, 1998. Couverture souple. État : bon. In-8. R320031684: 132 pages - Quelques illustrations en couleurss et noir et blanc hors texte. In-8 Broché. Bon état. Couv. convenable. Dos satisfaisant. Intérieur frais Classification Dewey : 702-Ouvrages divers sur les beaux-arts et les arts décoratifs. N° de réf. du libraire R320031684

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 20,90
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 15
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais