Du Menhir à la Croix : Essais sur la triple tradition de l'occident

 
9782914946360: Du Menhir à la Croix : Essais sur la triple tradition de l'occident
Extrait :

Extrait de la préface de Philéas Lebesgue :

Il y eut dans ma vie une prédestination singulière. La maison où je naquis se dresse à l'orée des bois qui servirent de refuge aux héros bellovaques de la suprême résistance des Gaules. Leurs descendants directs furent, au Moyen-Age, de merveilleux artisans de la pierre, du fer, de la glaise ou du bois, et ils né pouvaient faire autrement, pour assurer leur subsistance, que de pratiquer ces métiers, que seul le machinisme moderne les a forcés d'abandonner. Car ce furent, avant toutes choses, des hommes libres attachés séculairement à la double idée d'honneur et de beauté, plus qu'à la recherche du profit matériel. Et cette hérédité proprement celtique est venue jusqu'à moi.

Voilà pourquoi sans doute, dès que l'on eût mis entre mes mains à l'école primaire de mon village, le premier manuel d'histoire de France, il me fut impossible de répéter par coeur, sans un frisson de révolte, que les Gaulois étaient de simples sauvages, dont avait fait bon marché le génie de César. Instinc­tivement je plaçais Vercingétorix au premier rang, lui qui, après s'être noblement rendu pour éviter l'inutile effusion du sang, avait été jeté dans un cul de basse fosse pour être traîné ensuite, après des années de torture morale et physique, par derrière le char du triomphateur et mis à mort lâchement. Le Chef arverne représentait pour moi la supériorité morale et chevaleresque, plus précieuse à mes yeux que tous les prestiges de l'intelligence froidement calculatrice, et les larmes affluaient au bord de mes cils. Vers le même temps, une jeune fille des environs de Plestin en Bretagne faisait son apparition à la ferme et, lorsque sa voix fraîche dans le silence du soir lançait aux échos les accents nostalgiques de quelque chanson d'Armorique apprise par coeur aux pardons, un sentiment étrange s'éveillait en moi. Je voulais apprendre cette tangue que je considérais à tort ou à raison comme l'un des vestiges les plus vénérables du parler des aïeux. Sa sonorité âpre et franche me ravissait. La musique profondément émouvante et simple dont se paraient les syllabes m'ouvrait des perspectives inconnues, et sans doute ces impressions d'enfance furent-elles pour quelque chose dans réclusion de ma vocation poétique. En tout cas, elles m'engagèrent à chercher maintes ex­plications que l'enseignement officiel, même dans les classes secondaires, ne paraissait guère disposé à me fournir.

Dès lors, j'interrogeai passionnément le sol, les visages rustiques, la couleur du ciel et de l'eau, les inflexions des voix et du langage.

Présentation de l'éditeur :

Du Menhir à la Croix
Essais sur la triple tradition de l'Occident

L'engouement actuel de l'Europe intellectuelle pour l'Asie n'est pas un phénomène spontané, bien au contraire. Le point de départ apparent de cet engouement coïncide avec l'installation définitive des Anglais en Inde. Le vieil axiome que «le vainqueur finit toujours par être absorbé par le vaincu», se vérifie une fois de plus, et les Anglo-Saxons, si positifs, si réalistes, dans l'ordre matériel des choses, sont cependant les plus mal armés dans l'ordre métaphysique et les plus sensibles à l'ascendant intellectuel de l'Orient.
De nos jours, toute une élite en Europe est imprégnée des concepts orientaux, et nombreux sont ceux qui vont, proclamant à tous les échos, la faillite de l'Occident.
Certes, l'atrocité de la dernière guerre semble en partie justifier leurs dires. D'autre part, l'Orient détient encore bien des vérités et des secrets oubliés par nous, bien des trésors d'art et de littérature qu'il serait absurde de négliger ou de mésestimer.
Faut-il en conclure que l'Europe doive marcher à la remorque de l'Asie ? Faut-il accepter en bloc tout ce qu'elle nous offre ? Il nous semble, au contraire, que nous devons examiner attentivement ce qui nous vient de l'Extrême-Est. La prudence doit aussi bien tempérer nos engouements irréfléchis, que nos ostracismes injustifiés.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande