Henri-Pierre GROLLEAU ARMEE DE L'AIR EN ACTION

ISBN 13 : 9782915379938

ARMEE DE L'AIR EN ACTION

 
9782915379938: ARMEE DE L'AIR EN ACTION
Extrait :

Pour tous les futurs pilotes de chasse et navigateurs opérateurs de systèmes d'armes de l'armée de l'Air, le premier contact avec l'aviation de combat est établi à Tours, l'une des deux bases d'implantation de l'Advanced Jet Training School (AJeTS) franco-belge. En moyenne, une promotion de huit à quinze stagiaires arrive à Tours tous les deux mois environ.

L'AJeTS

Depuis 2004, les armées de l'air française et belge ont mutualisé leurs cursus de formation et leurs moyens en regroupant l'ensemble de leurs Alpha Jet sur les bases de Tours et Cazaux. «L'AJeTS constitue un embryon de centre de formation européen, avec une réelle ambition d'ouverture vers d'autres nations, nous explique le lieutenant-colonel Jean-Marc Blanckaert, Commandant de l'École d'Aviation de Chasse (EAC), à Tours. Dans le cadre de l'accord bilatéral, la France apporte au 'pot commun' ses infrastructures et ses personnels de soutien - pistes, hangars, mess, contrôleurs, spécialistes médicaux - alors que la Belgique met à notre disposition, à Cazaux, tout un escadron d'Alpha Jet modernisés. Mais la coopération ne se limite pas à l'aviation de chasse, et les futurs pilotes de transport et d'hélicoptères belges sont également formés en France, à Avord et Dax. Nous sommes ici tous convaincus que cette nouvelle méthode de travail permet de fédérer les efforts des deux armées et de faciliter la mise en oeuvre de procédures communes tout en ouvrant l'esprit des cadres et des élèves vers d'autres façons de travailler.»

Cursus complet

À leur arrivée à Tours, les jeunes élèves pilotes ont à leur actif une grosse centaine d'heures de vol sur avions d'entraînement à hélice. «Pour nos stagiaires, le cursus est très exigeant, admet le capitaine Patrice Court-Fortune, Officier Adjoint Opérations, à Tours. Ici, la formation est divisée en 71 missions et 100 heures de vol, avec des objectifs pédagogiques très clairement identifiés pour chaque étape. La conversion machine comporte seize sorties : le lâcher machine en six vols, solo compris, et un module de voltige pour que l'élève puisse apprendre à évoluer dans l'espace et à gérer l'énergie sur jet, dans une tranche d'altitude donnée, par rapport à un repère au sol. Lors de la phase de vol aux instruments, les stagiaires découvrent les bases du pilotage en conditions IFR, sous capote, avec virages en IMC et percées sur des terrains français et étrangers.

Présentation de l'éditeur :

L'armée de l'Air incarne au plus haut point la capacité de la France à intervenir rapidement, efficacement, lors de missions de dissuasion, de supériorité aérienne, de reconnaissance et de projection de puissance. Cette capacité d'action repose sur la formation et l'entraînement des personnels, ainsi que sur l'adaptation permanente des matériels et de leur doctrine d'emploi.

Henri-Pierre Grolleau est journaliste et photographe, et compte de nombreux vols sur jets, au sein de plusieurs forces aériennes. Il a su partager la vie des unités de l'armée de l'Air, comprendre et analyser leurs activités, et il nous livre un ouvrage de référence sur les avions de combat, les hommes qui les mettent en oeuvre, et les missions qu'ils accomplissent. Il nous explique et nous montre la vraie vie, loin des images «marketing» et des missions «taillées sur mesure». Grâce à lui nous découvrons à quel point la puissance aérienne est synonyme de technologie, d'expérience et de compétences.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande