Grands treks au Ladakh-Zanskar

 
9782915592115: Grands treks au Ladakh-Zanskar
Présentation de l'éditeur :

Niché à l'extrême nord de l'Inde, au coeur de montagnes arides, le Ladakh-Zanskar est une région isolée par de hauts cols et peuplée de sommets culminant à plus de 7 000 mètres d'altitude. Sa grande particularité est sans aucun doute sa géologie extraordinaire : un pays de roches en folie, véritable merveille de l'architecture terrestre.

Le long des sentiers, on se laisse surprendre par les formes et les couleurs sans cesse différentes. Étranges montagnes désertiques, ponctuées d'oasis, où les nuages jouent avec le soleil, faisant ressortir les petites taches vert tendre des villages et de leurs cultures, accrochés aux grandes parois minérales. Dans cet environnement hostile, la culture bouddhique s'est implantée et développée depuis presque 1 000 ans. Les nombreux monastères, importante richesse culturelle du pays, témoignent de la ferveur de ses habitants.

Ce guide décrit, pas à pas, les itinéraires de marche du Ladakh-Zanskar et propose de nombreuses variantes, offrant un grand choix de combinaisons pour effectuer un trek à sa mesure. Dénivelée, temps de marche, altitude, lieux de ravitaillement, références cartographiques, intérêts culturels et particularités paysagères sont détaillés pour chaque circuit : de quoi organiser concrètement son voyage. Le tout est agrémenté d'encarts pour mieux s'imprégner des lieux, et de nombreuses photographies.

Il ne vous reste plus qu'à choisir entre : la traversée du Zanskar (Lamayuru - Padum), la haute route du Sud (Padum - Darsha), la route secrète (Padum - Phuktal -Brandy Nalla), le camp de base du Kang Yatze (Brandy Nalla - Hemis), la vallée de la Markha et le Stok Kangri (Spituk - Hemis), du Zanskar à l'Indus (Lamayuru - Chilling), au coeur du pays ladakhi (Likir - Lamayuru), la vallée de la Kanji et le camp de base du Kun (Lamyuru - Rangdum - camp de base du Kun). Et pour ceux qui en demandent encore plus, 4 autres parcours sont suggérés : les lacs Tso Moriri et Tso Kar, la vallée du Lahaul et le lac Chandra Tal, de l'Indus à la Nubra et le fleuve gelé.

Enfin, les alpinistes trouveront également de quoi satis­faire leurs envies de hauts sommets, avec la description des ascensions du Stok Kangri (6121 m), du Kang Yatze (6400 m) et du Kun (7087 m).

Extrait :

Le milieu naturel

Géologie et géographie

Niché à l'extrême nord de l'Inde, au coeur de montagnes arides, le Ladakh-Zanskar est une région isolée par de hauts cols et peuplée de sommets culminant à plus de 7 000 mètres d'altitude. Sa grande particularité est sans doute sa géologie extraordinaire : un pays de roche en folie, véritable merveille de l'architecture terrestre, témoignant de l'activité tectonique.
Situé entre la grande barrière himalayenne et le Karakorum, le Ladakh-Zanskar subit les effets de deux processus géo­logiques : la tectonique des plaques et l'érosion. Le début de la formation de ses montagnes, due à la collision des pla­ques indiennes et asiatiques, remonte à plusieurs millions d'années. Ce soulèvement a eu pour conséquence l'éléva­tion et le mélange de roches d'origine et de datation totale­ment différentes. Selon les secteurs, on trouve donc des roches d'origine sédimentaire, métamorphique ou volcani­que. Accentuée par les variations climatiques et le dénue­ment des sols, l'érosion modèle sans cesse ces reliefs.
Le Ladakh et le Zanskar sont deux chaînes de montagnes faisant partie du district du Ladakh. De par ses similitudes altitudinales et surtout culturelles avec le grand pays voisin, cette région est souvent appelée «Petit Tibet». À première vue elle forme un ensemble confus de hautes montagnes enchevêtrées dans tous les sens et traversées de l'est à l'ouest par l'Indus. C'est autour de ce fleuve que se concentre une grande partie de la population. Au nord, s étendent les montagnes du Ladakh, les vallées de la Nubra et de la Shyok, au sud de l'Indus le massif du Zanskar au coeur duquel s'écoule le fleuve du même nom, à l'est les hauts plateaux du Rupshu et à l'ouest le bas-Ladakh ou Purig.
Le Ladakh appartient actuellement et en partie à l'État indien du Jammu et Cachemire, dont la capitale est Srinagar, encadré au nord par le Pakistan et la Chine, au sud par le Panjab et l'Himachal Pradesh. Il est cependant revendiqué dans sa totalité par le Pakistan, qui détient déjà une importante surface du Cachemire au nord-ouest. De son côté, la Chine a envahi l'est, appelé Aksai Chin.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande