Collectif La bataille des pyrénées

ISBN 13 : 9782917971376

La bataille des pyrénées

 
9782917971376: La bataille des pyrénées
Extrait :

Le réseau Wi-Wi (O.S.S.) une organisation militaire de renseignements franco-américains et sa filière résolument couserannaise et transfrontalière
(1943-1944)

Annie Rieu-Mias

1. Préambule
Il nous faut tout d'abord souligner combien rares sont les documents portant sur ce réseau et ses deux filières (la couserannaise et la catalane). En effet, comme le souligne Fabrizio Calvi :
«Quarante-cinq ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, la nature des rapports entre les services secrets américains et la Résistance reste un des non-dits de l'histoire de la libération de la France.»
De même, le secret fut d'autant maintenu que les milliers d'archives situées à Washington n'étaient pas accessibles, jusqu'à une période récente. Fabrizio Calvi souligne également, qu'il n'est fait aucune mention de l'OSS (Office of Stratégie Services) dans les histoires officielles de la Résistance française et que c'est encore l'étonnement qui prévaut, quand on dit s'intéresser à ce sujet. Sur le plan local, le silence a été quasi total. Nous devons à l'historien Claude Delpla d'avoir le premier, porté à la connaissance du grand public, le réseau Wi-Wi de l'OSS. Aujourd'hui, encore, les ouvrages sur la Résistance en Midi-Pyrénées et en Ariège sont discrets sur ce réseau couserannais, composé d'hommes et de femmes qui ont apporté une contribution non négligeable dans la libération de la France, au risque de leur vie, surveillés entre autres par les agents secrets gaullistes du BCRA, infiltrés par l'Abwher : «Ils ont vécu en quelques mois plus d'aventure que le commun des mortels.»
Élevés dans le culte et la culture du secret, les agents du réseau se sont peu racontés et sont vite retombés dans l'oubli. Montagnards, fils de petits agriculteurs, devenus par la suite ouvriers ou gendarmes, ils ont tenté de se créer une vie digne, pas toujours opulente, mais porteuse de valeurs qu'ils ont su transmettre à leurs descendants. Il a donc fallu du temps pour que les agents de Wi-Wi soient reconnus comme passeurs, car comme le soulignait Émilienne Eychenne, la grande historienne des évasions : «Pour être reconnu passeur, par l'opinion publique d'aujourd'hui, il faut avoir accompagné des personnes dans la montagne et jusqu'à la frontière.»
Ainsi, ceux qui servent de boîte aux lettres, qui hébergent les passeurs et clients, ne sont considérés, au mieux, que comme des aides-passeurs. De même, le réseau Wi-Wi8 n'apparaît pas dans les listes d'homologations fournies au ministère des Anciens Combattants. Hormis les réseaux célèbres comme Françoise, Pat O'Leary, Sabot, Maurice, Buckmaster, etc. (parce qu'ils comptaient une multitude d'agents et étaient structurés en Angleterre ou en Belgique), les plus petits réseaux formés parfois sur le tas, faisant la chaîne de relations à relations et reposant sur quelques individus, disparaissaient, si un de ses membres se faisait arrêter. Si nous n'avons pas eu à notre disposition de documents officiels, les témoignages écrits par les acteurs de premier plan, consignés dans des cahiers de mémoire écrits, soit après la guerre, soit écrits plus récemment, ont été très précieux pour la réalisation de ce travail.
(...)

Présentation de l'éditeur :

«La bataille des Pyrénées» est le nom que les agents secrets britanniques du MI-9 (service d'évasion et de résistance en Europe) donnèrent à l'action des réseaux pour récupérer les aviateurs alliés abattus en France et les rapatrier vers le Royaume-Uni, à travers la chaîne pyrénéenne.
Après la guerre, en Grande-Bretagne et en Belgique, leur rôle fut largement reconnu. Cette reconnaissance a été plus tardive de part et d'autre des Pyrénées.
Les trois auteurs ont enquêté auprès des derniers témoins pour rendre hommage à ces réseaux transfrontaliers qui, au même titre que les réseaux plus connus, ont contribué à la libération de la France.

Josep Calvet Bellera, historien, a coordonné la création de la prison-Musée du Chemin de la Liberté de Sort (Catalogne).
Noemi Riudor Garcia, historienne, a élaboré l'exposition sur «La bataille des Pyrénées».
Annie Rieu-Mias, sociologue passionnée par les relations occitano-catalanes, a travaillé sur le réseau Wi-Wi de l'OSS.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Collectif
Edité par Editions Le Pas d'oiseau (2014)
ISBN 10 : 2917971371 ISBN 13 : 9782917971376
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions Le Pas d'oiseau, 2014. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782917971376

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 18
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais