Le monde-Musique : Volume 1, L'oeuvre musicale et son écoute

 
9782919046195: Le monde-Musique : Volume 1, L'oeuvre musicale et son écoute
Extrait :

OUVERTURE

«La somme de décisions sans appel, brutales ou subtiles qu'implique toute première page, est à donner le vertige.» Julien Gracq

«Par où commencer ? Tout craque et vacille, l'air trésaille de comparaisons. Pas un mot qui l'emporte sur l'autre, la terre bourdonne de métaphores.»
Ossip Mandelstam

1 - UNE IDÉE

Ce livre déploie une Idée musicienne de la musique : celle d'un monde-Musique, où l'écoute est à l'oeuvre.
Cette Idée conjugue deux déterminations :
- la musique fait monde, monde autonome; d'où un monde singulier, ici nommé «monde-Musique» ;
- un tel monde-Musique est le lieu d'une action-pensée* d'un type spécifique nommée écoute (l'écoute musicale est une écoute spécifique), mettant en jeu un acteur singulier : l'oeuvre (musicale).
Les deux premières parties de ce livre traiteront des modalités proprement musicales de ce monde et de cette écoute.

2 - UN MUSICIEN RESITUÉ

«C'est l'oeuvre de l'artiste [...] qui invente celui qui l'a créée, qui est censé l'avoir créée.» Nietzsche

Disposant l'oeuvre musicale en acteur central du monde-Musique, ce livre défait la position traditionnellement attribuée au musicien : dans cette Idéation, le musicien ne constitue pas le coeur du monde-Musique (le monde-Musique n'est pas la société des musiciens), ni même son habitant (l'habitant de ce monde est le morceau de musique) ou son acteur (ce rôle est dévolu à l'oeuvre musicale), mais un visiteur (régulier et indispensable) du monde-Musique. À proprement parler, le musicien constitue un passeur de musique, qui s'incorpore, un temps, au corps musical en lui prêtant son corps physiologique individuel*, avant de se retrouver immanquablement, «quand la musique s'arrête», rejeté hors du monde-Musique", s'attachant alors à mettre des mots sur cette musique qui alterne ravissement et délaissement.

«Je connais un homme qui, du moins en surface, devint pratiquement insensible à la musique après une phase où il fut trop soumis à ses effets. [...] Lorsque la musique s'arrêtait, il éprouvait toujours un sentiment de déception. Il commença à se construire un rempart contre cette très désagréable réaction de désillusion.» Theodor Reik

D'où l'émergence d'une figure singulière de musicien : celle du musicien pensif, qui s'attache à comprendre ce qui lui arrive en ce va-et-vient où il ne cesse d'entrer et sortir du monde-Musique.

Appelons intellectualité musicale l'Idéation qui procède de ce travail du musicien pensif; la troisième partie de ce livre sera consacrée à son examen.

3 - AUTONOMIE

Si cette Idée musicienne d'un monde-Musique promeut l'autonomie de ce monde, cette autonomie, comme tout autre, n'est pas une autarcie, une tour d'ivoire, un retranchement. Il nous revient donc de caractériser les rapports extérieurs que ce monde-Musique entretient avec un environnement prenant la double forme d'un chaosmos global et d'autres mondes plus spécifiques entre lesquels le musicien ne cesse de circuler (les mondes des amours et des autres arts, les mondes de telle ou telle science et de telle ou telle politique).

Si l'on appelle «raisonance» les résonances de pensée entre raisons hétérogènes, notre ouvrage thématisera les rapports de raisonance du monde-Musique avec d'autres mondes et d'autres pensées : la dernière partie de ce livre y sera consacrée.

(...)

Présentation de l'éditeur :

Comment comprendre que la musique puisse constituer un monde à part (ce qui n'est pas dire un espace autarcique), un monde qu'on nommera monde-Musique, un monde fait de morceaux de musique plutôt que de musiciens, un monde où l'existence se concentre dans des morceaux singuliers qu'on appellera oeuvres, un monde dont l'intensité sensible relève de l'écoute, un monde dont l'autonomie relative procède d'une logique originale (le solfège), un monde que les musiciens ne cessent de visiter pour y prêter leur corps en jouant sans parler, un monde apte à résonner/raisonner avec un environnement non musical ?
Répondre, avec la rigueur requise, à ces questions nécessitera quatre tomes : successivement une théorie de l'écoute musicale à l'oeuvre (I), une théorie de la logique d'écriture légitimant qu'on parle ici d'un «monde» musical (II), une théorie de cette discursivité langagière propre au musicien qu'on nommera intellectualité musicale (III), une théorie de ces rapports du monde-Musique avec son environnement qu'on nommera raisonances (IV).

I. L'oeuvre musicale et son écoute
À quel titre la musique est-elle un art de l'écoute ? Qu'est-ce qu'écouter musicalement ? Est-ce seulement percevoir, auditionner, appréhender ? S'agit-il de la même écoute que celle (religieuse) des fidèles ou celle (flottante) des psychanalystes ? À quelles conditions musicales une telle écoute est-elle possible ? Comment suivre à la trace le travail musical d'une telle écoute lorsqu'elle a la grâce de pouvoir s'engager ?

La thèse centrale sera la suivante : pour que l'auditeur de musique puisse devenir un écouteur, il faut qu'en cours d'oeuvre, il arrive quelque chose à la musique : on appellera moment-faveur cette surprise musicale où l'oeuvre avoue ce secret qu'on nommera intension.

On examinera minutieusement comment ce tournant interne au discours musical autorise qu'un écouteur puisse, à partir de là, tricoter les mailles d'un temps musical qui viendra, une fois l'oeuvre achevée, déposer dans la mémoire du musicien cette Forme qu'on nommera inspect.

François Nicolas

François Nicolas est compositeur (éd. Jobert et CD Triton).
De formation scientifique (École Polytechnique, 1967) et philosophique (D. E. A.), il étudie parallèlement l'orgue (A. Alain), le piano (C. Roque Alsina), le jazz (IACP), l'écriture et la composition musicales (M. Philippot).
Successivement assistant (CNSMDP), compositeur chercheur (IRCAM), professeur chercheur (ENS Ulm), il se consacre actuellement à la composition, pour le 50e anniversaire de Mai 68, d'une tétralogie intitulée Égalité '68.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

François Nicolas
Edité par Editions Aedam Musicae (2014)
ISBN 10 : 2919046195 ISBN 13 : 9782919046195
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions Aedam Musicae, 2014. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782919046195

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 25
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais