Le mois le plus court de l'Histoire calendaire

 
9782919516025: Le mois le plus court de l'Histoire calendaire
Extrait :

Note de l'Éditeur

Cela faisait plusieurs jours que l'on pressait Nathan Bauer pour qu'il rende enfin les épreuves de sa deuxième édition. Car il semblait ne pas vouloir y mettre un point final ; chaque jour, il supprimait un passage pour en réécrire un autre, prétextant que le nouveau était infiniment meilleur que l'ancien. On l'a menacé de la venue d'un huissier. Mais lors de nos dernières conversations téléphoniques, il ne nous écoutait plus. Peu lui importaient ses obligations contractuelles, car au fil de nos appels, il arraisonnait chaque fois un peu plus. D'abord il avait commencé par ne plus distinguer précisément la réalité et sa fiction. Puis les frontières entre les deux se sont brouillées. Enfin il a semblé définitivement perdu ; les deux mondes s'étaient inversés.

Il se plaignait de ce que l'arimampre avait été immolé Par ses lecteurs. Qu'il allait se venger. Que sa phalangette était devenue une gueule de cheval prête à croquer Adrien Candiard et tous les autres lecteurs, complices du crime. Et pue son épilogue serait le couronnement de cette vengeance contre les lecteurs. Il insistait beaucoup sur son épilogue. «Ils croiront me voler tous mes droits d'auteur ; mais ils verront avec cette fin qu'ils ne m'intimideront pas. Pas au point de me déshabiller entièrement. Je garderai mon caleçon propre et mes chaussettes en laines. Tant pis pour eux s'ils ont froid !» Enfin, au dernier appel, il nous a demandé qui nous étions. Il ne me reconnaissait plus. «Allo, c'est moi, Dom.» «C'est qui Dom ?» a-t-il répondu aussitôt. Je lui ai parlé du bas vénitien ; ça l'a bien fait rire ; il trouvait que c'était un drôle de nom pour une maison d'édition. J'ai cru d'abord qu'il plaisantait. Mais pas du tout ! Il nous avait complètement effacés de sa mémoire. Il a crié deux fois «le feu, le feu !» avec exaltation. Ces élans de désespoir furent suivis d'une complainte : «je suis un lâche, un enfoiré d'ordure ; Bruno Deveaux vient de se pendre et je n'ai rien fait pour l'en empêcher.» C'était surprenant ; il avait oublié jusqu'à sa création. Il semblait redécouvrir que son héros Bruno Deveaux était mort pendu au bout de sa cravate, dans son bureau au ministère. Il pleurait bruyamment et alors que je tentais de le consoler, pensant que ça l'aiderait à retrouver la raison, il a soudainement raccroché.

Après cet échange - c'était à la fin du mois dernier - il n'a plus répondu à un seul de nos appels. Du jour au lendemain, plus rien ; ça sonnait dans le vide. On a d'abord secrètement espéré que son génie réaliste s'exprimait à nouveau ; qu'il ne fallait pas le déranger ; que dans quelques jours, il nous appellerait pour annoncer fièrement la fin de son travail ; que la deuxième édition allait pouvoir enfin paraître. Et puis on a compris que son manuscrit, il ne nous le donnerait jamais. Alors on s'est décidé à porter plainte au commissariat pour violation du contrat d'édition. Cette nouvelle infraction vient d'être votée par le parlement grâce à la pression des lobbies du livre redevenus puissants depuis qu'ils ne racontent plus que des histoires vraies et que leurs ventes progressent de dix pour cent chaque mois.
(...)

Présentation de l'éditeur :

«Partout dans le pays, on débattait de la grande réforme. Plutôt que le traditionnel changement horaire de mars, le gouvernement avait décidé de réduire d'une heure le mois de février ; or en cette année impaire, le 29e jour n'était qu'un doux rêve. Voilà pourquoi ce mois allait être le plus court de notre histoire calendaire.
Statistiquement, on compterait moins de suicides par pendaison. Mais ce mois ne s'annonçait pas pour autant le plus heureux de tous, car les rires aussi allaient être plus rares.»

Nathan Bauer est titulaire d'un DEA de Droit pénal et d'une licence de russe, il est jeune commissaire de police en Moselle. Il ne craint pas de passer du temps au violon, seul ou en quatuor, participe encore à l'organisation d'un festival de musique. Et lit Balzac.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Nathan Bauer
Edité par Le Bas Vénitien Editions (2011)
ISBN 10 : 2919516027 ISBN 13 : 9782919516025
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Le Bas Vénitien Editions, 2011. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782919516025

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 15
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais