L'exode des populations bas-normandes au cours de l'été 1944

 
9782951943889: L'exode des populations bas-normandes au cours de l'été 1944
Présentation de l'éditeur :

Le 6 juin 1944, avec le Débarquement, commence la Libération de la France. Pendant les trois mois de la bataille de Normandie, avant de connaître le soulagement apporté par cette libération, les Bas-Normands éprouvent des souffrances multiples. Les bombardements des communes, l'intensité des combats, mais surtout les ordres d'évacuation allemands amènent des milliers d'entre eux à partir. Ce long exode est retracé ici pour la première fois. Puisant dans de nombreux témoignages, Valérie Laisnay Launay évoque la progression difficile, les aléas multiples, la fatigue immense, l'incertitude pesante alors que l'aviation alliée bombarde les voies de communication, provoquant toujours la panique et souvent la mort dans les colonnes de réfugiés. Dans le Calvados et la Manche, la population est livrée à elle-même. La rupture des communications empêche toute organisation d'ampleur de l'exode. Membres du Secours national ou de la Croix-rouge, conseillers municipaux ou préfets, habitants des zones traversées tentent ici ou là de soulager la souffrance et de venir en aide à la population des routes. Plus loin, dans l'Orne, une organisation se met petit à petit en place sous l'égide du SIPEG (Service interministériel de protection contre les événements de la guerre). Face aux flux énormes de l'exode c'est toujours plus au sud que les réfugiés sont acheminés, jusque dans la Haute-Vienne, la creuse ou la Corrèze. Début août, avec l'avancée rapide des Alliés, les flux tarissent. Tandis que le GRPF (Gouvernement provisoire de la République française) découvre tardivement cet exode massif, les réfugiés, sans attendre les autorisations, commencent à rentrer. Ils retrouveront une région sinistrée, leur logement détruit, dégradé, pillé. I faut désormais reconstruire.

Biographie de l'auteur :

Valérie Laisney Launay est titulaire d'une maîtrise d'histoire et d'un DESS de psychologie. Doctorante à l'université de Caen, elle prépare une thèse sur les populations civiles dans la bataille de Normandie. Par ailleurs, elle enseigne l'histoire et la géographie. Elle a participé à un ouvrage sur un convoi de déportés parti du Calvados en 1942, de Caen à Auschwitz.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande