Femmes du Rajasthan : Ombre et lumière

 
9782952968942: Femmes du Rajasthan : Ombre et lumière
Extrait :

Extrait de l'introduction

Terre de contrastes s'il en est, le Rajasthan oppose, pour qui veut le voir, ses sublimes édifices - citadelles perchées, palais flottants et temples ciselés, vestiges des cours princières et des fastes anciens - à l'âpre et pauvre monde des paysans et des nomades qui se partagent ses sables, ses sols minces et la rare bénédiction de ses pluies. Au bord de ses rivières, de ses routes ou dans ses champs, radieuses, lumineuses, parées et colorées, les femmes du Rajasthan semblent l'humain et le féminin pendant de ces palais froids et minéraux, aux hautes murailles, aux balcons suspendus, aux dentelles de pierre et aux salles de marbre.

Gracieuses, souples et souriantes, elles évoquent immanquablement les princesses de rêve peintes sur les murs des palais et les nymphes célestes, généreuses et déhanchées, sculptées dans les temples. Bien sûr, il s'agit là de la vision décalée d'un monde idyllique qui n'est pas le leur, car en Inde plus qu'ailleurs les apparences sont trompeuses : sous ces allures de déesses tombées du ciel et ces faciles et larges sourires se cachent tout le poids et toute la difficulté d'un quotidien où les femmes brillent comme autant de lumières dans l'ombre de leurs propres vies.

Ces parts d'ombre et de lumière dont elles sont porteuses sont tout à la fois le bagage et le fardeau dont la tradition les a dotées. Cet héritage, qu'elles n'ont pas voulu mais doivent assumer, n'est que le reflet des deux visages que la croyance et l'usage donnent aux femmes, à l'image des déesses hindoues, que l'on voit rassurantes - car bienveillantes, empathiques et apaisantes - lorsqu'elles sont épouses et mères, mais aussi inquiétantes - car belles, séduisantes et désirables - lorsqu'elles sont vierges et pures. Ces deux natures dont on revêt les femmes font d'elles des créatures troublantes, sources de paix et de réconfort, mais aussi d'épreuves et de tentations pour qui souhaite dépasser ce monde d'illusions (maya) et tous ses désirs (kama), se réaliser spirituellement, se libérer du cycle des renaissances (samsara) pour atteindre la délivrance (moksha) et fondre son âme (atman) dans l'absolu (brahman).

La femme, désirable avant d'être respectable, se voit fautrice et donc fautive du trouble qu'elle inspire : elle est un mal. Mais, tout comme ce mal apparut nécessaire à Shiva qui dut se résoudre à épouser Parvati pour perpétuer le monde, il l'est pour l'homme dans le doute qui veut assurer sa lignée malgré son voeu d'ascèse (tapas). Ce mal, que l'homme voudrait mais ne peut éviter, il faut l'assujettir. Aux premiers temps de l'hindouisme, des manuels de lois comme celui de Manou y veillèrent, en s'appuyant sur le système patriarcal, les traditions et les textes sacrés (vedo) des Aryens, guerriers nomades à la peau claire qui envahirent le sous-continent à partir du IIe millénaire avant notre ère. Il fut alors dit puis écrit que, la semence étant supérieure à la terre, le masculin sous toutes ses formes devait primer le féminin. Dans le monde des humains, la femme, tel un champ fécondé, fut donc soumise à l'homme. Dès lors, l'honorer comme un dieu quand elle est son épouse, lui être dévouée corps et âme, engendrer le fils qui le prolongera constituent son devoir (dharma), son but dans l'existence, sa ligne de conduite et la voie de son accomplissement personnel.

Un mot de l'auteur :

Lorsqu'après plusieurs séjours en Inde ce livre sur les femmes du Rajasthan s'est peu à peu imposé comme un hommage à leur rendre, il s'est aussi imposé sous la forme d'une évocation en images de leurs rêves, de leurs espoirs et des réalités de leur vie dans le milieu rural qui prédomine au Rajasthan comme dans l'ensemble de l'Inde. Car dans les campagnes indiennes elles sont omniprésentes, fillettes et femmes de tous les âges, s'activant dans les champs, sur les chantiers, sur les chemins, sur les marchés, mais aussi puisant l'eau, ramassant le bois, ou encore, dans leur logis, cuisinant, cousant ou prenant soin de leurs enfants. Et à chaque instant, à chaque rencontre, malgré la difficulté du quotidien, la beauté, le sourire et la grâce semblaient au rendez-vous, comme faisant partie intégrante de leurs êtres. Pour accompagner ces portraits de femmes et ces scènes de vie il m'a semblé que, là encore, s'imposaient la délicatesse, la sonorité et le sens des écrits de poètes indiens, la seule part, subjective et revendiquée, me revenant étant le choix et l'association des photographies et des poèmes.

Éric Sellato

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Eric Sellato
Edité par Kodda (éditions) (2013)
ISBN 10 : 2952968942 ISBN 13 : 9782952968942
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Kodda (éditions), 2013. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782952968942

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 25
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais