Op Oloop

Note moyenne 3,47
( 114 avis fournis par GoodReads )
 
9782953366440: Op Oloop

1

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Extrait :

10 :00

Dix heures sonnèrent. Il avait rédigé toutes les invitations. Seule lui restait à libeller la dernière enveloppe, celle destinée à son meilleur ami, Piet Van Saal, mais il était comme frappé d'inertie : deux griffes de plomb s'étaient abattues sur ses épaules et l'empêchaient de finir sa tâche.
Il se renversa dans son fauteuil pivotant et se détendit, s'imaginant qu'on lui faisait la barbe. Au bout d'un moment il rouvrit les yeux doucement et, déjouant la torpeur, se pencha à nouveau au-dessus du bureau. Un coup d'oeil furtif à gauche puis à droite et, tel un homme qui s'apprête à commettre un forfait, il reprit son stylo... mais ne parvint pas à aller au-delà du S de Señor. Un S majuscule, fin et acéré comme un croc de boucher, auquel étaient suspendues sa chair lasse et son âme excédée.
Op Oloop venait une fois de plus de se prouver qu'il était incapable de tricher, DIMANCHE : ÉCRIRE DE 7 À 10 HEURES. C'était la règle, et quand votre vie est ordonnée comme une équation mathématique, il n'est pas possible d'en enfreindre les lois quand ça vous chante. Jamais il ne se serait permis le moindre écart - pas même un écart graphique aussi bénin que d'inscrire un nom et une adresse sur une enveloppe - alors que la limite de temps qu'il s'était fixée était dépassée.
«J'irai le voir en personne», se dit-il pour se consoler.
Pourfendeur infatigable de la spontanéité, Op Oloop était la méthode incarnée, la méthode faite verbe, celle qui canalise en profondeur les espoirs, les sensations et les désirs pour éviter les sursauts de l'esprit et les frémissements de la chair. Alors comment rompre ce mouvement régulier de va-et-vient oscillatoire ? Comment altérer le flux inexorable de la routine ?
«Impossible. Jamais je n'arriverai à m'affranchir de la force de l'habitude. Celle-ci exerce sur moi une tyrannie trop féroce. Petit déjà, je ne songeais qu'à sortir de l'insignifiance pour atteindre la grandeur, comme ces précieuses miniatures de la Renaissance patiemment ciselées, fruits d'une fraîche intuition et d'un grand savoir-faire. Et pour y arriver je me suis stupidement assujetti à l'école du martyre. J'ai fait de mon esprit un chronomètre à la précision inéluctable, un réveil matin à cadran lumineux qui me donne à chaque instant à entendre et à voir avec "exactitude" l'étendue de ma défaite. Je souffre de ne pouvoir me dominer et dominer le mauvais génie qui étouffe dans l'oeuf le plus petit désir comme l'instinct le plus impérieux. Et pourtant, je sens qu'un souffle de rébellion, hier timide, aujourd'hui implacable, cherche à s'immiscer dans mes pensées surpeuplées... et stériles. Car à trop vouloir devenir "quelqu'un qui compte" dans ce monde, je me suis castré moi-même. Je n'ai réussi à devenir qu'une boule d'angoisse, au sens pathologique du terme : une douleur lancinante qui se faufile sournoisement entre les heures et les mensonges de sa propre soumission.»
Il ne parlait pas. Sa voix dirigée vers l'intérieur s'adressait à un daemon tapi au fond de sa conscience.
Son valet entra.
- Monsieur, permettez-moi de vous rappeler qu'aujourd'hui dimanche, à dix heures trente, vous devez vous rendre au bain turc. Il ne vous reste que quelques minutes pour arriver à l'heure. Dois-je faire appeler la voiture ?
- C'est déjà fait ! Je vous ai dit et répété que je n'oubliais jamais rien. Vous remettrez ces lettres aujourd'hui même à qui de droit.
Le crâne tondu du domestique exécuta un mouvement automatique qui fit heurter son menton contre son thorax. D'un geste raide il présenta son chapeau, sa canne et ses gants à son maître.

Présentation de l'éditeur :

Op Oloop retrace dix-neuf heures et dix minutes de la vie étonnante d'Optimus Oloop, un statisticien finnois à la vie millimétrée exilé dans le Buenos Aires bourgeois des années 1930. Lancé dans une quête d'authenticité aussi vaine qu'illusoire, Op Oloop, seulement armé de son infaillible méthode, s'élève contre toutes les mascarades pour donner un sens à sa vie. Le roman, conçu comme un journal de bord, décrit minute par minute le chamboulement de son univers obsessionnel par un insignifiant accident de la route. Moitié Pnine de Nabokov, moitié Werther de Goethe, Op Oloop oscille sans cesse entre réalité et divagation, dessinant ainsi les contours d'un personnage aussi absurde qu'attachant. Acide et provocateur, cet imprévisible chef-d'oeuvre, source d'inspiration pour Julio Cortàzar et Alfonso Reyes, est pour la première fois traduit en français.

Encore méconnu en Argentine il y a quelques années, Juan Filloy (1894-2000) écrivain génial et prolifique, auteur d'une oeuvre féconde et acclamée, s'est imposé comme l'égal de son ami et admirateur Borges. Les critiques n'ont pas hésité à qualifier cet amoureux du langage, champion du monde de palindromes (il en a publié plusieurs milliers), de «magicien pré-Oulipien». Jonglant élégamment avec la langue, Filloy révèle dans son oeuvre l'être humain et ses vices. Maniant la satire et l'ironie à la perfection, il mêle à son jeu littéraire la philosophie, la psychanalyse et la science, scrutant le réel à travers un complexe et fascinant jeu de miroirs. À tel point qu'il gagnera l'amitié de Sigmund Freud à la sortie d'Op Oloop. Juan Filloy est mort quelques jours avant d'atteindre ses 106 ans, pendant sa sieste, réussissant ainsi le pari qu'il s'était lancé de vivre au cours de trois siècles différents.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre
EUR 18,80

Autre devise

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Juan Filloy
Edité par Monsieur Toussaint Louverture (2011)
ISBN 10 : 295336644X ISBN 13 : 9782953366440
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Monsieur Toussaint Louverture, 2011. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782953366440

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 18,80
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais