AbeBooks Home

La Fine Pointe


Le blog d'AbeBooks sur les livres et la littérature

Recherche avancée Catalogue Livres Rares Vendeurs
Recherche avancée

Le concert de dessins : une invention “made in Angoulême”


Du 26 au 29 janvier 2017 aura lieu le 44ème festival international de la bande dessinée, à Angoulême. Ce festival est un rassemblement incontournable pour tous les amoureux de la BD et l’occasion de faire signer sa BD préférée par son dessinateur.

Mais saviez-vous que ce festival est à l’origine d’un concept original appelé « concert de dessins » ? En effet, ce phénomène a été présenté pour la première fois lors de l’édition 2005. C’est Zep, le créateur du fameux personnage Titeuf, qui a eu l’idée un peu folle de mêler musique et dessin, en direct.

Attention, il ne faut pas confondre « concert de dessins » et « concert dessiné », car, eh oui, ce n’est pas pareil. Dans le « concert de dessins », la musique est là pour accompagner les dessinateurs qui réalisent des dessins en direct autour d’une histoire, sous les yeux des spectateurs. Alors que dans le « concert dessiné », le dessin vient donner une autre dimension à la musique en l’enrichissant. C’est un peu la même chose que fait le Vj (visual jockey) aux côtés du Dj: une performance visuelle live, synchronisée, qui vient illustrer la musique en suivant son rythme.

L’idée de Zep, à l’origine du concept, était de montrer aux spectateurs comment une BD se crée. En voulant ensuite y ajouter une bande son, ses amis lui ont plutôt conseillé de faire appel à des musiciens qui joueraient en direct. C’est alors que Zep a commencé à travailler avec le compositeur Areski Belkacem et le directeur artistique Benoit Mouchart pour donner vie à cette idée originale.

 

Mais alors, comment un concert de dessins s’organise-t-il ?

D’abord, il faut savoir que, malgré l’impression qu’a le spectateur que tout est improvisé, ce n’est pas le cas. Ce n’est pas exactement un exercice d’improvisation, puisque le scénario est écrit à l’avance (par Zep lui-même, Lewis Trondheim ou Arnaud LeGouëfflec), ainsi que la partition de la musique qui l’accompagne. La planche de dessins est préparée, puis les dessins sont ensuite répartis entre les dessinateurs. La difficulté réside dans le fait que plusieurs dessinateurs réalisent les dessins. Malgré que le scénario soit déjà écrit, une part de spontanéité persiste toujours : le dessinateur s’approprie les traits du décor et des personnages, tout en devant les garder reconnaissables et harmonieux.

En revanche, les musiciens, eux, peuvent faire preuve de plus de spontanéité, en ralentissant ou en accélérant la cadence pour suivre le rythme des dessinateurs et de leurs coups de crayon. Les musiciens réagissent en direct à ce qui se passe dans le dessin et c’est là toute la beauté de la communion entre ces deux arts.

Chaque année, un thème est à l’honneur. Cette année, ce sera le western, rendant hommage au grand Prix Hermann. Le phénomène connaissant un énorme succès auprès du public, il s’est exporté en Suisse, en Italie et bien sûr dans les salles parisiennes. Les dessinateurs, eux aussi, sont nombreux à relever le défi. Ils sont au nombre de 8 : 6 sont présents à toutes les représentations et 2 artistes surprises différents viennent les rejoindre chaque soir. Cela crée évidemment des dynamiques collectives différentes et offre un spectacle inédit au public.

Pour cette 44eme édition, les festivaliers pourront assister non seulement à des concerts de dessins, mais aussi à un concert dessiné ! Cette fois, le dessinateur est seul et improvise aux côtés du musicien. La chanteuse China Moses et l’autrice Pénélope Bagieu se retrouveront ainsi sur scène à Angoulême, pour faire fusionner dessin et jazz. Petit rappel, c’est donc la chanteuse de jazz qui mènera la danse pendant que la dessinatrice française improvisera et donnera vie à ses créations.

Les représentations se jouent généralement à guichet fermé. Autant le grand public que les gens du métier sont charmés par la fusion du dessin et de la musique. Alors si vous avez l’occasion d’assister à un concert de dessins ou bien un concert dessiné, soyez curieux et courez tenter l’expérience !

Retrouvez plus d’informations sur la page du festival.

http://www.bdangouleme.com/1104,concerts-de-dessins

http://www.bdangouleme.com/

Twitter Facebook Email
avatar