AbeBooks Home

La Fine Pointe


Le blog d'AbeBooks sur les livres et la littérature

Recherche avancée Catalogue Livres Rares Vendeurs
Recherche avancée
Archive by Author

3ème édition du Salon des papiers anciens BiblioMania

Nous sommes heureux d’annoncer qu’AbeBooks est partenaire officiel de BiblioMania, le salon des papiers anciens, qui se déroulera à l’espace Champerret  du 18 au 22 octobre 2017, Paris 17ème.

Burlesque Girrrl T1 par François Amoretti © Ankama Editions 2012. tout droits réservés

Le Salon BiblioMania a lieu deux fois par an, en février et en octobre. Pour cette troisième édition d’octobre 2017, le dessin et la bande dessinée seront mis à l’honneur. Avec comme leitmotiv le Burlesque ou « quand la légèreté l’emporte sur la morosité », c’est un rendez-vous à ne pas manquer !

L’égérie de cette édition, choisie par EKA organisation, sera la « pulpeuse » Burlesque Girrrl, héroïne de BD. Astérix aura aussi son mot à dire dans son album « l’épopée Burlesque de la France ». Ou encore « Corto Burlesque entre Zuydcoote et Bray-Dunes »…

Avec le thème du Burlesque, le Salon nous renvoie aux origines littéraires du XVIème siècle, avec Molière, Scarron, Boileau, Corneille, sans oublier Rabelais, comme précurseurs de cette forme de dérision.

Le Burlesque est aussi un thème utilisé pour parodier et ainsi dénoncer les conditions politiques et sociales des individus, à travers la caricature, notamment, mais aussi au travers du cinéma de Charlot, Buster Keaton ou encore Jacques Tati.

Le Salon, attendu chaque année par les amateurs de documents en tous genres et du papier « nostalgia »,  accueillera près de 100 exposants venus de toute l’Europe. Les libraires professionnels présents offriront une variété de documents et articles de collection : à côté des livres et manuscrits anciens, vous pourrez y dénicher des gravures et estampes, des magazines,  mais aussi cartes postales, photos, affiches et évidemment des bandes dessinées, à l’honneur de cette édition 2017.

Quant aux visiteurs, ils seront nombreux à se rendre à cet événement incontournable : les professionnels, les aficionados, les collectionneurs, les chineurs, les initiés, les journalistes, les écrivains, les éditeurs, les documentalistes, les intéressés, bref tous les amoureux de la mémoire de l’écrit…

Une opportunité pour tous les participants de retrouver une variété de documents qui sont de véritables journaux ouverts sur le monde à travers toutes les époques. Mais n’oublions pas que cet événement est avant tout l’occasion d’échanger, dans une ambiance fiévreuse et festive, assis ou debout autour d’un verre et d’un bon plat du terroir.

 

Infos pratiques :

Lieu : Espace Champerret – Place de la Porte Champerret

Horaires : 11h – 19h tous les jours sauf le dimanche fermeture à 18h

Thème : « Le Burlesque » Spécial B.D.

Entrée :  5 euros

Gratuit : E nfant (-18 ans) / étudiants / handicapés (un justificatif sera demandé à l’entrée)

Accès : Métro Ligne 3 Porte de Champerret

Bus 84 – 92 – 163 – 164 – 165 – PC Arrêt porte de Champerret

Parking : Espace Champerret (payant)

Contact : organisationeka@gmail.com

Restauration sur place (produits régionaux, vins, champagne…)

Andy Warhol et ses capsules temporelles

New York en effervescence

C’était au début des années 60, New York s’agitait alors dans une fièvre créative. Entre les murs de la « Factory », se réunissaient tous ceux qui cherchaient un air nouveau, comme s’ils avaient besoin de lui pour respirer. Musiciens, dandys, acteurs, peintres et poètes ; et en général n’importe quel type d’artistes. De nombreux noms sont passés par là comme Truman Capote, Mick Jagger, Fernando Arrabel, Bob Dylan, Salvador Dali ou Lou Reed. C’est tout un écosystème de couleurs qui a fleuri à la lumière du génie d’Andy Warhol.

Photo de l’Area, le club exclusif de New York

Comment un homme peut-il voir la vérité du monde avec tant de clairvoyance ? Warhol avait compris le glamour de la mode, la valeur de l’éphémère ; et en même temps il jubilait de dévulgariser la publicité en l’imprégnant de son art, il offrait aux stars qu’il peignait une promotion éclaire. La célébrité ne dure que quelques secondes, comme un flash, et  le monde le suivait dans sa folie frénétique entre lumière et ombre, gloire et oubli.

Les capsules temporelles

Durant 20 ans, Warhol a conservé une simple boîte en carton sous son bureau. Dedans, il y a déposé toutes sortes de petits papiers et objets insignifiants : articles de journaux, notes, photos, cadeaux, posters, brochures et toutes ces petites choses qui constituent le présent, et qui seront très vite oubliées. Personne ne prêtait beaucoup attention à cette boite, et, bien que paraissant toujours la même, il y en avait en réalités des centaines.  Au total, Warhol a réalisé 610 capsules temporelles.

Photo du musée Andy Warhol

Photo du musée Andy Warhol

L’artiste est mort en 1987, et ce n’est qu’alors que quelqu’un a découvert ce trésor. Jusqu’à cette date, ces boites étaient passées inaperçues et les capsules temporelles étaient plutôt considérées comme les « affaires d’Andy » ; Il aura fallu des années aux techniciens du musée Andy Warhol pour dépoussiérer toutes les lettres de fans, les flyers de soirée, les invitations à des diners, les catalogues d’expositions etc. Aujourd’hui le musée dispose d’une exposition permanente du contenu des boites, en cycle rotatif, puisqu’il y en a tellement.

Capsule temporelle 21

Capsule temporelle 21

Sur le blog du musée, il est possible d’assister à l’ouverture de quelques cartons par les collaborateurs de Warhol, qui en décrivent en même temps leur contenu. Les experts ont déclaré la boite 21 comme étant la plus importante pour comprendre la vie d’Andy Warhol. A l’intérieur, on y trouve des objets le mettant directement en relation avec des personnalités du milieu artistique et culturel ayant marquées sa carrière. Cette boite a notamment permis la rédaction d’une biographie très intime de l’artiste, de quoi réjouir tous les amoureux de Warhol.

Les collectionneurs d’aujourd’hui

A l’ère d’internet et de la télévision, les idoles naissent et meurent à un rythme frénétique. Mais ils existent des personnes comme Warhol, qui conservent des petits bouts du présent, des pièces uniques qui font voyager dans le temps et qui s’avèrent témoins de l’histoire. Chez AbeBooks, nous sommes fières de travailler avec des professionnels collectionneurs afin de pouvoir offrir aux lecteurs des milliers d’articles surprenants à découvrir.

articles de collection

articles de collection

Quelqu’un a eu l’idée de mettre en vente un « Andy Warhol time capsule kit », une simple boite avec laquelle il est possible de créer sa propre capsule temporelle de la même façon que l’artiste. Il n’est jamais trop tard pour commencer la vôtre ! Le présent s’envole et nous échappe en un rien de temps, mais à cette seconde précise où il nous appartient, nous pouvons encore lui arracher quelque chose qui restera figé, jusqu’à ce que quelqu’un d’autre ne le découvre.

Andy Warhol Time Capsule Kit

Andy Warhol Time Capsule Kit

La Saint Valentin avec un arrière-goût de vinaigre

Si vous pensiez que la Saint Valentin se résumait à offrir une boîte de chocolats et un bouquet de roses à celui ou celle qu’on aime, alors cet article risque de vous surprendre.

Avez-vous déjà entendu parler des « Vinegar Valentines » ? Non ? Rassurez-vous, c’est normal, et pour cause, il s’agit d’un phénomène très anglo-saxon qui ne se pratique (malheureusement) plus. Il s’agit de cartes de vœux que l’on envoyait dans le temps – entendez il y a bien longtemps, quand le seul moyen d’envoyer quelque chose était encore par voie postale – et dont voici l’histoire :

Aux Etats Unis, dans les années 1840, alors que les amants s’envoyaient des mots doux, d’autres prenaient la peine de se rendre dans un kiosque, de choisir une carte bien peu courtoise, de la timbrer et de l’envoyer à leur ennemi juré (ou tout simplement une personne détestée). Le but étant, vous l’aurez compris, de faire savoir au destinataire ce que vous pensez de lui, tout en étant bien trop poli pour le faire en personne. Evidemment, à l’aire d’internet, les moyens de déverser sa haine sont multiples. Alors qu’un commentaire en ligne ne prend que quelques secondes, envoyer une carte demandait plus d’efforts. Au XIXe siècle, il fallait être plus créatif pour faire passer son message. Ces cartes étaient donc un bon moyen, parfois anonyme et presque toujours poétique, de faire savoir aux gens à quel point ils nous agaçaient.

Ces cartes de vœux furent produites en masse durant la deuxième moitié du XIXe siècle et largement utilisées aux USA comme en Grande Bretagne. Alors que la raison de l’interruption de leur production reste inconnue, ces cartes sont aujourd’hui des documents éphémères qui suscitent la curiosité. Certaines d’entre elles sont en vente sur AbeBooks.fr, leur prix pouvant varier entre 9 et 730. En lisant les messages inscrits sur ces cartes de vœux, on comprend pourquoi les destinataires n’ont pas souhaité les conserver. Le ton général vacillait entre ridicule et vicieux, voire offensant parfois. Pour vous donner une idée, voici des traductions de deux d’entre elles, parmi tant d’autres :

Vous gaspillez votre énergie

Sur votre tour de taille

Vous n’avez pas d’autre beauté,

Alors vous espérez satisfaire les hommes

En donnant à votre taille confortable,

Une contrainte des plus scandaleuses

C’est la façon dont vous la pincer,

Jusqu’à ce que vous soyez presque coupée en deux,

Mais malgré tous vos efforts

Les hommes ne font que rire de vous.

 

 

Une peur

Votre faciès manque à ce point de tout charme,

Qu’un aperçu de votre visage briserait un miroir

Vous avez la bouche d’un crapaud, et la tête d’un singe,

Les oreilles d’un veau, et une forme indescriptible.

Vous êtes si horriblement laide que vous effrayez les corbeaux,

Alors quelle chance avez-vous d’attirer les hommes.

 

 

 

 

Les dessins, tout comme les messages, caricaturaient généralement un trait physique ou un défaut. Il y en avait pour tous les genres : patrons, collègues, époux, amants ; et pour tous les traits de caractère : alcoolique, gros, laid, infidèle, langue de vipère, stupide, maigre, cupide, glouton, paresseux… Ces cartes sont devenues tellement populaires qu’elles ont été reprises dans des campagnes de publicité. Par exemple, toute une série fut produite par un fabriquant de savon, qui glissa dans les vers de subtiles références à son produit. Bien sûr, elles n’étaient pas du goût de ceux qui les recevaient. Qualifiées de vulgaires, elles firent même parfois l’objet de plaintes, sans jamais aboutir.

 

Ce phénomène des « Vinegar Valentines » ne s’est pas propagé en France, à croire que les français préféraient insulter les gens en personne plutôt que de perdre leur temps à envoyer des cartes. Notre réputation doit bien venir de quelque part ! Dans tous les cas, ces collections de cartes de vœux méritent le coup d’œil. Qui sait, cette année vous avez peut-être envie d’essayer ? Après tout, de l’amour à la haine, il n’y a qu’un pas.

Le concert de dessins : une invention “made in Angoulême”

Du 26 au 29 janvier 2017 aura lieu le 44ème festival international de la bande dessinée, à Angoulême. Ce festival est un rassemblement incontournable pour tous les amoureux de la BD et l’occasion de faire signer sa BD préférée par son dessinateur.

Mais saviez-vous que ce festival est à l’origine d’un concept original appelé « concert de dessins » ? En effet, ce phénomène a été présenté pour la première fois lors de l’édition 2005. C’est Zep, le créateur du fameux personnage Titeuf, qui a eu l’idée un peu folle de mêler musique et dessin, en direct.

Attention, il ne faut pas confondre « concert de dessins » et « concert dessiné », car, eh oui, ce n’est pas pareil. Dans le « concert de dessins », la musique est là pour accompagner les dessinateurs qui réalisent des dessins en direct autour d’une histoire, sous les yeux des spectateurs. Alors que dans le « concert dessiné », le dessin vient donner une autre dimension à la musique en l’enrichissant. C’est un peu la même chose que fait le Vj (visual jockey) aux côtés du Dj: une performance visuelle live, synchronisée, qui vient illustrer la musique en suivant son rythme.

L’idée de Zep, à l’origine du concept, était de montrer aux spectateurs comment une BD se crée. En voulant ensuite y ajouter une bande son, ses amis lui ont plutôt conseillé de faire appel à des musiciens qui joueraient en direct. C’est alors que Zep a commencé à travailler avec le compositeur Areski Belkacem et le directeur artistique Benoit Mouchart pour donner vie à cette idée originale.

 

Mais alors, comment un concert de dessins s’organise-t-il ?

D’abord, il faut savoir que, malgré l’impression qu’a le spectateur que tout est improvisé, ce n’est pas le cas. Ce n’est pas exactement un exercice d’improvisation, puisque le scénario est écrit à l’avance (par Zep lui-même, Lewis Trondheim ou Arnaud LeGouëfflec), ainsi que la partition de la musique qui l’accompagne. La planche de dessins est préparée, puis les dessins sont ensuite répartis entre les dessinateurs. La difficulté réside dans le fait que plusieurs dessinateurs réalisent les dessins. Malgré que le scénario soit déjà écrit, une part de spontanéité persiste toujours : le dessinateur s’approprie les traits du décor et des personnages, tout en devant les garder reconnaissables et harmonieux.

En revanche, les musiciens, eux, peuvent faire preuve de plus de spontanéité, en ralentissant ou en accélérant la cadence pour suivre le rythme des dessinateurs et de leurs coups de crayon. Les musiciens réagissent en direct à ce qui se passe dans le dessin et c’est là toute la beauté de la communion entre ces deux arts.

Chaque année, un thème est à l’honneur. Cette année, ce sera le western, rendant hommage au grand Prix Hermann. Le phénomène connaissant un énorme succès auprès du public, il s’est exporté en Suisse, en Italie et bien sûr dans les salles parisiennes. Les dessinateurs, eux aussi, sont nombreux à relever le défi. Ils sont au nombre de 8 : 6 sont présents à toutes les représentations et 2 artistes surprises différents viennent les rejoindre chaque soir. Cela crée évidemment des dynamiques collectives différentes et offre un spectacle inédit au public.

Pour cette 44eme édition, les festivaliers pourront assister non seulement à des concerts de dessins, mais aussi à un concert dessiné ! Cette fois, le dessinateur est seul et improvise aux côtés du musicien. La chanteuse China Moses et l’autrice Pénélope Bagieu se retrouveront ainsi sur scène à Angoulême, pour faire fusionner dessin et jazz. Petit rappel, c’est donc la chanteuse de jazz qui mènera la danse pendant que la dessinatrice française improvisera et donnera vie à ses créations.

Les représentations se jouent généralement à guichet fermé. Autant le grand public que les gens du métier sont charmés par la fusion du dessin et de la musique. Alors si vous avez l’occasion d’assister à un concert de dessins ou bien un concert dessiné, soyez curieux et courez tenter l’expérience !

Retrouvez plus d’informations sur la page du festival.

http://www.bdangouleme.com/1104,concerts-de-dessins

http://www.bdangouleme.com/

13 choses à savoir sur le vendredi 13 !

Prenez garde, c’est vendredi 13 !

Va-t-il vous porter chance ou malheur ?

 

 Pourquoi  le “vendredi 13” est-il un jour si particulier ?

Untitled-1

1- La phobie du vendredi treize s’appelle la « paraskevidékatriaphobie ».

2- Ce jour est souvent associé au vendredi 13 Nissan de la crucifixion de Jésus-Christ, qui précède le dimanche de la Résurrection.

3- Concernant le «13», certains font référence à la tradition chrétienne: dans la Bible, lors de la Cène – le dernier repas du Christ – 13 personnes sont attablées: parmi eux, le traître, Judas.

4- Dans la mythologie gréco-romaine,  le 13 vient rompre l’harmonie du nombre 12, symbole de perfection (12 signes du zodiaque, 12 dieux olympiens…).

5- Le vendredi, quant à lui, possède lui aussi une résonance particulière. Le Vendredi saint, jour de la crucifixion de Jésus-Christ, pourrait être à l’origine de sa mauvaise réputation.

Voici quelques exemples généralement associés avec la malchance  et leurs explications:

CASSER UN MIRROIR6- Briser un miroir apporte sept ans de malheur. Dans la Grèce antique, les miroirs servaient parfois pour la divination. Que le verre se brise était donc un mauvais présage car son propriétaire perdait son âme. Il fallait attendre le prochain cycle de vie (7 ans après) pour que les morceaux brisés de la personne se reconstituent.

PASSER SOUS ECHELLE7- Passer sous une échelle porte malheur.  Les raisons de cette superstition viennent du fait qu’une échelle posée contre un mur forme un triangle, symbole de la Sainte Trinité. Passer à travers ce triangle est donc considéré comme un sacrilège, puisque la personne qui passe à travers brise alors le triangle.

OUVRIR PARAPLUIE8- Ouvrir un parapluie sous un toit. En Angleterre au XVIIIe siècle étant donné la brutalité du mécanisme d’ouverture qui risquait de casser quelque-chose ou de blesser quelqu’un.

9- Présenter le pain à l’envers sur une table attire le diable. Cela vient du fait que le boulanger gardait le pain destiné au bourreau à l’envers sous l’Ancien Régime.

10- Renverser du sel sur la table. A l’origine, Judas Iscariote aurait renversé le sel pendant la Cène, peu avant de trahir Jésus. En fait, le sel était un produit cher, donc le renverser était déjà un signe de malchance.

black cat

11- Si un chat noir traverse devant vous, cela porte malheur. Le chat était divin ; pour les Egyptiens, il symbolisait le pouvoir de Râ, le dieu Soleil. Lorsque le Christianisme s’est imposé comme religion d’état dans l’empire romain, le chat est devenu une créature satanique surtout s’il est noir. Pendant le Moyen-Age, le seul fait de posséder un chat noir pouvait vous faire accuser de sorcellerie.

PIED GAUCHE

12- Se lever du pied gauche. Dans la langue française, le mot “gauche” a bien souvent une connotation négative. On dit par exemple d’une personne qu’elle a “deux mains gauches” pour figurer qu’elle est très maladroite. Le “pied gauche” serait donc ici le “mauvais pied”.

 

 

Saviez-vous que le jour de la malchance diffère selon les pays ?

13- En Amérique latine et en Espagne, l’équivalent est le mardi 13. En Italie, c’est le nombre 17 qui est associé à la malchance, tandis qu’en Chine, c’est le nombre 4, dont la prononciation se rapproche du mot signifiant «mort».

 

Une question s’impose maintenant… Etes-vous supersticieux/se ?

Que pensez-vous de ces superstitions ? En connaissez-vous d’autres ?

 

 

La (triste) vérité sur les contes de fées – Suite et fin

Deux semaines plus tôt je vous révélais les horribles origines des contes de fées qui nous ont fait tant rêver durant  notre enfance : De  Blanche-Neige qui se révéla aussi cruelle que sa belle-mère,  jusqu’à La petite sirène aux tendances dépressives et suicidaires, en passant par La belle au bois dormant qui tomba amoureuse de l’homme cruel qui l’avait agressée.

Aujourd’hui, je vous dévoile 5 autres histoires originales qui inspirèrent les Disney colorés et joyeux que nous connaissons. Si la première série vous a choqués, vous n’êtes pas au bout de vos surprises avec ces nouvelles révélations encore plus tragiques et sanglantes !

DisneyLogo

6. Le livre de la Jungle

le livre de la jungle

L’original Livre de la jungle est tiré d’une histoire courte de Rudyard Kipling, qui, au passage, ne supportait aucunes histoires ressemblant de près ou de loin à celles de Disney.  Dans sa version, quand Mowgli décide de retourner à la vie civilisé dans la société,cette dernière ne l’accueille pas vraiment à bras ouverts puisqu’elle le re-bani à la vie sauvage. Pour se venger, Mowgli recrute Hathi l’éléphant pour qu’il l’aide. Mais Hathi n’est pas le gentil vieil éléphant inoffensif tel qu’il est représenté dans la version télévisée. Bien au contraire, c’est un animal effrayant et sanguinaire qui déteste les humains depuis toujours. Ainsi, à l’aide de Bagheera et d’autres créatures violentes, ils vont démolir entièrement le village sous les ordres du jeune protagoniste… Pas si adorable le Mowgli tout compte fait…

 

poahontas

7. Pocahontas

Les deux dessins-animés Disney suivent la vie de la jeune indienne tout en taisant les passages les plus lugubres. Dans l’histoire originale, rien ne prouve que Pocahontas eut une relation amoureuse avec Smith puisqu’elle le rencontra à l’âge de 10 ans. Au fil des années, son peuple, les Powhetans développa une relation cordiale avec les anglais envahisseurs. A  l’âge de 17 ans, Pocahontas fut kidnappée. Son mari, Kokoum fut tué et la pauvre Pocahontas fut abusée à maintes reprises par les anglais. Ensuite elle fut convertie au christianisme, baptisée Rebecca et mariée à un producteur de tabac, John Rolfe. Il l’emmena en Angleterre en 1615 où elle fut présentée au public comme “une sauvage soumise”. Deux ans plus tard, à 22 ans, elle mourut dans d’atroces souffrances après un dîner où elle fut probablement empoisonnée.

hercule8. Hercule

Dans la mythologie romaine, Hercule, de son vrai nom Heraclès, est marié avec Megara. Ils vivent heureuxavec leurs enfants… Tout va très bien, jusqu’au jour où Hera, la sœur d’Hadès, le transforme et le rende temporairement  fou.  Hercule tua alors ses propres enfants  et Megara.

Mais ne vous en faites pas pour Hercule, Megara était seulement sa première femme. On lui en attribue 3 autres par la suite, sans compter les nombreux amants, hommes et femmes, qui on pu le réconforter dans cette perte tragique. Finallement, Hercule mourut empoisonné par sa quatrième épouse, Deianeira, qui étala une potion  sur une de ses tuniques, pensant que c’était un filtre d’amour (pour qu’il arrête ses infidélités). De toute évidence, la potion était empoisonnée. La pauvre “Deianeira” se donna la mort suite à cette confusion funeste. Hercule rejoignit le royaume de l’Olympe, où il se réconcilia avec Héra et vécut heureux jusqu’à la fin des temps… Quel chanceux cet hercule alors, tout est bien qui finit bien pour lui, oubliés les 4 épouses mortes et les enfants massacrés !

raiponce9. Raiponce

D’après les frères Grimm, Raiponce n’était pas une princesse, n’avait pas de pouvoir magique et n’épousa pas un voleur. Un couple voisin donna  Raiponce lorsqu’elle était bébé à une sorcière en échange de légumes… Quand elle grandit, la sorcière cacha la fillette dans une tour afin que son incroyable beauté n’attire pas l’attention. Quelques années plus tard, un Prince qui se promenait par hasard aux abords de la tour, entendit un chant mélodieux qui ravit ses oreilles, c’était Raiponce. Il revint tous les jours pour l’entendre chanter. Un jour, alors que le Prince l’observait, la sorcière demanda à Raiponce de lancer ses cheveux pour qu’elle puisse monter. Le jour suivant le Prince fit la même chose.

En voyant Raiponce, il tomba amoureux d’elle et elle fut séduite par son charme et sa gentillesse. Il la demanda en mariage et, naturellement, elle accepta.  Autant dire que ces deux-là n’attendirent pas le mariage pour se “prouver leur amour”, si vous voyez ce que je veux dire… Mais Raiponce ne pouvait pas s’enfuir avec lui ce jour-là, car ne pouvait escalader, elle demanda donc au prince d’amener une corde pour le lendemain. Malheureusement, la sorcière apprit ce qui se tramait à cause d’une inadvertance de Raiponce. De colère, elle lui coupa les cheveux et la conduisit dans un lieu inhabité où elle donna par la suite naissance à des jumeaux… Lorsque le Prince revint avec la corde le lendemain, il se jeta de la tour, comprenant  qu’il ne reverrait jamais Raiponce. Mais il devînt juste aveugle, errant dans la forêt sans aucun but pendant plusieurs années. Un jour, il entendit la voix de Raiponce et ils se retrouvèrent. Raiponce pleura de joie, et guérit la cécité de son Prince grâce à ses larmes. Toute la famille retourna au chateau du Prince où ils furent agréablement accueillis et vécurent heureux pour toujours !

pinocchio10. Pinocchio

Probablement l’histoire la plus compliquée. Dans la version de Carlo Collodi,  la marionnette est punie de mort pour être un si vilain garçon. Mais Pinocchio réussit à s’enfuir. Son créateur Gephetto, le poursuit mais est jeté en prison par un policier qui pense qu’il abuse de la marionnette. Pinocchio retourne alors dans sa maison puis de fil en aiguille, il va mordre violemment la pâte d’un chat diabolique et rencontrera une fée aux cheveux bleus. Le chat finira par pendre Pinocchio à un arbre. Et puis la marionnette meurt… Fin. “C’est tout” me direz- vous ?

Et bien non, les éditeurs trouvant la fin assez ennuyante (?), l’auteur ajouta par la suite d’autres rebondissements. Pour vous faire un court résumé, la fée va sauver Pinocchio, mais peu de temps après il est transformé en âne et vendu à un cirque. Pinocchio tombe ensuite entre les mains d’un musicien qui veut le tuer et l’écorcher pour fabriquer un tambour… Pour cela, le musicien décide de le noyer dans l’océan. Un poisson commence à le dévorer, laissant seulement le squelette de la marionnette qui s’enfuit à la nage. Un requin l’avale et il retrouve Gepetto à l’intérieur. Ils s’échappent et redeviennent amis… Quelle histoire à dormir debout !

La (triste) vérité sur les contes de fées

contes

Filles comme garçons, nous sommes tous passés par la case Disney lors de notre enfance. Je fus personnellement une grande amatrice des contes de fées étant petite. Vous pouvez donc imaginer quelle fut ma surprise lorsque je découvris les origines horrifiantes de certaines de mes histoires préférées. En effet, certains contes sont parfois basés sur des origines impliquant la mort, le viol, le cannibalisme ou encore la torture. Disney transforma les histoires originales pour leur donner « un happy ending » plus acceptable mais aussi beaucoup plus naïf …

Nous vous dévoilons aujourd’hui les histoires originales de ces contes classiques et rétablissons ainsi la vérité. Mieux vaut oublier tout ce que vous pensez savoir sur les contes de fées !

cendrillon1. Cendrillon

Dans la version des Frères Grimm, l’une des méchantes belles-sœurs de Cendrillon se coupent les orteils et l’autre le talon afin de rentrer dans la pantoufle de verre. Cependant le Prince, remarque le sang dans la chaussure et découvre que Cendrillon est la réelle propriétaire. Une fois que les deux belles-sœurs de Cendrillon s’en rendent compte, elles essayent de gagner les faveurs de cette dernière. Ainsi elles assistent au mariage où des oiseaux dévoreront leurs yeux  pour les punir…

 

belle et la bete2. Le Belle et la bête

L’adaptation est assez juste mis à part quelques petits détails qui apparaissent dans la première version de Gabrielle-Suzanne Barbot de Villeneuve comme par exemple le fait que le père de Belle était un homme riche jusqu’au jour où il fut couvert de dettes. Belle avaient aussi deux sœurs cruelles qui, lorsque la Bête autorisa Belle à rendre visite à sa famille pendant une semaine, furent très jalouse d’apprendre sa nouvelle vie luxueuse dans son palais et essayèrent de convaincre Belle de rester plus qu’une semaine afin que la Bête soit furieuse et la dévore à son retour.

 

petitesirene3. La petite sirène

La version Disney concorde à moitié avec celle du conte originale de Hans Christian Andersen. La trame de l’histoire est la même,  la petite sirène ne pourra rester humaine uniquement la Prince, son amour véritable tombe amoureux d’elle, l’embrasse et se marie avec elle. Ce qui est passé aux oubliettes est qu’Ariel mourra si elle échoue. De plus sa transformation  en humaine et donc l’apparition de jambes à la place de sa nageoire la font terriblement souffrir à chaque mouvement. A la fin, le plan ne fonctionne pas et la Prince épouse une autre femme. Ariel a donc deux possibilités, tuer le Prince et retourner à sa vie de sirène ou bien mourir. Elle ne se résout pas à faire disparaître l’homme qu’elle aime et se jette dans l’océan où elle meurt noyée

belle au bois dormant4. La Belle au bois dormant

Dans l’histoire de Giambattista Basile, un roi se rend dans le château de la Belle au bois dormant et tente de la réveiller. Sans succès, ce dernier abuse d’elle et s’en va. Plus tard, la Belle au bois dormant se réveille ayant donné naissance à deux jumeaux durant son comas. Le roi revient et ils tombent, contre toute attente, amoureux.  Une fois débarrassés de l’épouse du roi qui essaya de tuer les jumeaux et de brûler la princesse, ces deux-là se marièrent et vécurent heureux pour toujours. Quelle histoire torturée me direz-vous ?!

 

balnche neige5. Blanche neige et les sept nains

Dans la version des frères Grimm, la reine diabolique demande au chasseur d’emmener Blanche neige dans la forêt et de la tuer certes, mais aussi de lui ramener  la cœur et le foie afin de les manger et de devenir Blanche Neige. A la fin cette dernière se marie avec un Prince et la reine y est conviée et forcée de porter des chaussures en fer brulant et de danser avec jusqu’à ce qu’elle meurt.

 

 

Ces quelques révélations choquantes ne sont que le commencement d’une série qui détruit le monde des contes de fées que nous connaissons. Il y en a bien d’autres qui sont parfois si terribles que je préfère ne pas en parler au risque de vous donner des cauchemars.

La parole est à vous :

Quelle est l’histoire qui vous choque le plus ?

Pourquoi, d’après vous, les histoires originales sont si macabres et torturées ?

Qui remportera le prix Goncourt 2013 ?

prix goncourt

Après le Grand prix du roman de l’Académie française, attribué le 24 octobre dernier à Christophe Ono-dit-Biot pour Plonger (Gallimard), les lauréats du Goncourt et du Renaudot seront annoncés aujourd’hui. Suivront ensuite les autres prix littéraires : le prix Femina( mercredi 6), le prix de Flore  (jeudi 7),  le Médicis (12 novembre) et puis l’Interallié (19 novembre). Cet ordre n’est pas anodin car, depuis des années, les jurys des différentes récompenses font attention à ce qu’un lauréat ne décroche pas deux récompenses.

Rappelons que cette période représente un grand enjeu économique pour les maisons d’édition, car un prix littéraire multiplie fortement les ventes ; surtout pendant la période des fêtes. Le Pr ix Goncourt reste le prix littéraire le plus convoité en France parce qu’il assure de fait à son récipiendaire une promotion et des tirages conséquents.

Lundi 4 novembre à 12 h 45, le secrétaire général de l’Académie Goncourt, Didier Decoin, annoncera le nom de la lauréate ou du lauréat du Prix Goncourt 2013.

Comme le veut la tradition,  les 10 jurés  se réunissent chaque début novembre au premier étage du grand restaurant parisien  Drouant situé dans le quartier de l’opéra avant d’annoncer officiellement le nom du gagnant ou de la gagnante. Le jury sera présidé une nouvelle fois par Edmonde Charles-Roux qui est à la tête de l’académie depuis 2002.

Cette année le prix Goncourt revêt un caractère spécial puisqu’il fête ses 110 ans. En effet, la Société littéraire des Goncourt fut officiellement fondée en 1902 et le premier prix Goncourt fut proclamé le 21 décembre 1903.

Le lauréat remportera un chèque de 10 euros… Mais il est évident qu’il existe un tout autre rapport financier, un tirage très important étant assuré au livre couronné. A la clé, 400 000 ventes pour le roman barré du célèbre bandeau rouge, une consécration suprême et un joli jackpot.

Quatre auteurs, trois hommes et une femme, sont en lice cette année pour remporter ce prestigieux prix littéraire. Sur la ligne de départ :

Pierre Lemaitre, avec Au revoir là-haut (Albin Michel),

Jean-Philippe Toussaint avec Nue (Minuit),

Karine Tuil avec L’invention de nos vies (Grasset) et

Frédéric Verger, avec un premier roman, Arden (Gallimard).

Les pronostics vont bon train mais le suspense reste entier jusqu’à la dernière minute. Cette année, un des favoris est le roman Au revoir là-haut de Pierre Lemaître. C’est une évocation magistrale des tentatives de survie de deux  démobilisés de la remière guerre mondiale abandonnés par unepatrie ingrate. Cet ouvrage est le seul à avoir captivé les jurés du Goncourt, du Renaudot, du Femina et de l’Interallié.

A savoir qu’en 110 ans, seules 10 femmes ont été proclamées lauréates du Goncourt ; Karin Tuil, la seule femme de la sélection a donc elle aussi de bonnes chances de remporter le prix.

Qui remportera le prix Goncourt 2013 ? Nous vous donnerons la réponse dans quelques heures !

Le suspense vient d’être levé … Et le Goncourt 2013 est attribué à Pierre Lemaitre pour Au revoir là-haut (Albin Michel). Félicitations au lauréat !

 

Le prix Renaudot quand à lui revient à Yann Moix, pour Naissance (Grasset).

 

nue- jean philippe toussaint

au revoir la haut - pierre lemaitre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

arden-frederic verger

linvention de nos vies - kainre tuil

Les derniers mots des plus belles plumes

Les auteurs passent leur existence à exprimer avec des mots la complexité de la vie. Leurs dernières paroles traduisent parfois cette élégance mais peuvent aussi être beaucoup moins mesurées … Voici l’exemple de phrases murmurées dans le dernier soupir de quelques uns des auteurs les plus célèbres !

 muerte-socrates

 

Aldous Huxley (1894-1963)

LSD, 100 µg, i.m.”

Sur son lit de mort, incapable de parler, il demanda par écrit à son épouse une injection intramusculaire. Elle y accéda et il mourut paisiblement le matin suivant, le 22 novembre 1963. L’annonce de sa mort par les médias fut éclipsée par celle de John F. Kennedy, survenue le même jour, tout comme celle de l’écrivain irlandais C. S. Lewis.

 

J.M Barrie (1860-1937)

Je ne peux pas dormir.”

Avant de mourir d’une pneumonie, J.M. Barrie donna les droits de Peter pan au London’s Great Ormond Street Hospital qui continue aujourd’hui à recevoir les redevances.

 

Oscar Wilde (1854-1900)

“Mon papier peint et moi se battent en duel à la mort. Un ou autre de nous doit disparaître.”

Oscar Wilde meurt probablement d’une méningite, âgé de 46 ans, en exil volontaire à Paris. Ses derniers mots furent prononcés dans une chambre d’hôtel au décor miteux (Hôtel d’Alsace, 13 rue des Beaux-Arts à Paris).

 

Victor Hugo (1802-1885)

“C’est ici le combat du jour et de la nuit… Je vois de la lumière noire.”

Conformément à ses dernières volontés, c’est dans le « corbillard des pauvres » qu’a lieu la cérémonie. Il est d’abord question du Père Lachaise, mais le premier juin, à la suite du décret du 26 mai 1885, il est finalement conduit au Panthéon.

 

Voltaire (1694-1778)

Je meurs en adorant Dieu, en aimant mes amis, en ne haïssant pas mes ennemis, et en détestant la superstition.”

Avant sa mort, il fait venir un obscur prêtre de la paroisse de Saint-Sulpice, l’abbé Gaultier, à qui il remet une confession de foi minimale.

 

Honoré de Balzac (1799-1850)

“Appelez Bianchon ! Seul Bianchon peut me sauver !”

Balzac, sur son lit de mort, appela le médecin de “La Comédie Humaine”, l’un des 3 000 personnages qu’il avait créés. Ce sont les plus belles paroles qu’un écrivain puisse prononcer en pareille circonstance…

 

Chateaubriand (1768-1848)

“Quel est ce bruit ? – C’est le canon, on se bat dans Paris. – Je veux y aller !” 

Chateaubriand mourut pendant les émeutes de 1848.

 

Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832)

“Plus de lumière !”

L’écrivain allemand avait parlé du phénomène d’optique avec sa belle-fille la nuit avant sa mort.

 

Jane Austen (1775-1817)

“Je ne veux rien à part la mort.”

C’est la réponse que donna l’auteur à sa sœur lorsqu’elle lui demanda ce qu’elle voulait.

 

Anton Chekhov (1860-1904)

“Il y a longtemps que je n’ai pas bu de champagne.”

Sur son lit de mort, Chekhov réclama de la morphine et du champagne à son docteur avant de s’éteindre.

 

Socrate (-470- -399)

“Criton, nous sommes le débiteur d’Asclépios pour un coq ; eh bien ! Payez ma dette, pensez-y.”

Socrate fut condamné à boire la ciguë pour ne pas reconnaître des dieux athéniens et « corrompre la jeunesse ». Asclépios est le dieu grec de la Médecine.

 

Frank Kafka (1883-1924)

“Tue-moi ou tu es un assassin !”

L’écrivain tchèque fut atteint de la tuberculose à 40 ans. Cette maladie fit de ses derniers jours un enfer. Le médecin accéda à sa demande et lui permit de partir sans souffrance.

 


Petite anecdote: Savez-vous ce que répondit Isaac Asimov quand on lui demanda ce qu’il ferait “s’il n’avait plus que 6 mois à vivre ?”

Ecrire plus vite

 

 

Source : Buzzfeed

300ème anniversaire de Denis Diderot

portrait-diderotGrande figure de la philosophie des Lumières et créateur de l’Encyclopédie, Denis Diderot est né à Langres (Haute-Marne) le 5 octobre 1713 et est mort à Paris le 31 juillet 1784.

Personnalité du Siècle des Lumières, Diderot révolutionna son époque mais aussi les générations d’après par ses opinions, évoluant du déisme vers l’athéisme.

Il  exerça, après sa mort, une influence esthétique majeure sur les précurseurs du romantisme. Entre philosophie et littérature, il édifia une œuvre riche, complexe, originale, représentative du siècle des Lumières. L’écrivain-philosophe connût de nombreux déboires avec les autorités et la censure à cause de ses idées neuves, sa curiosité pour les sciences, ses pensées humanistes…

Mal connu de ses contemporains, il devra attendre la fin du XIXe siècle pour recevoir enfin tout l’intérêt et la reconnaissance qu’il mérite.

“C’est le sort de presque tous les hommes de génie ; ils ne sont pas à la portée de leur siècle ; ils écrivent pour la génération suivante.” Denis Diderot

SA VIE

horlogerie-diderot
Issu d’une famille de la bourgeoise et aisée, Denis Diderot était initialement destiné à la prêtrise. Mais, il en décida autrement même s’il fît ses études chez les Jésuites. Sa formation dénote déjà une grande curiosité intellectuelle (de la philosophie jusqu’aux mathématiques en passant par l’anatomie).

En 1732, il mène une vie bohème et exerce de petits métiers. Il traduit des ouvrages anglais de médecine et de philosophie, qui le poussent à rédiger ses Pensées philosophiques en 1746, où il démontre déjà son caractère athée et philosophique.

C’est en 1746 que le libraire Le Breton lui confie la codirection avec d’Alembert de l’Encyclopédie dont les travaux vont absorber pendant vingt ans une grande partie de son activité.

encyclopedie-diderot

Finalement, malgré de nombreux obstacles, il conduira l’entreprise au succès, tout en trouvant le temps de se consacrer parallèlement à d’autres travaux personnels.

Tour à tour critique d’art, romancier, auteur de théâtre, défenseur de la raison critique, Diderot s’affirme comme le chef de file des Lumières françaises. Incarnation de l’honnête homme, ses ouvrages n’en sont pas moins interdits, y compris L’Encyclopédie. Le but de Diderot est de servir l’humanité en s’attelant à une telle entreprise.

SES ŒUVRES

oeuvres-completes-diderotDécouvrez la richesse de ses écrits et de la variété des genres dans lesquels il s’est aventuré :

« Le but d’une encyclopédie est de rassembler les connaissances éparses sur la surface de la terre ; d’en exposer le système général aux hommes avec qui nous vivons, et de les transmettre aux hommes qui viendront après nous. » Denis Diderot

– L’ambition de l’encyclopédie fût de recenser toutes les connaissances de l’époque. Tous les ouvrages 

sciences-diderot

– Romans, Contes, Critiques littérairesMais encore Tous les ouvrages 

– Œuvres complètes  Tous les ouvrages 

– Philosophie  Tous les ouvrages 

– Théâtre, critique dramatique  Tous les ouvrages 

– Sciences Tous les ouvrages

– Beaux-Arts Tous les ouvrages 

– Voyages  Tous les ouvrages 

– Correspondances et documents Tous les ouvrages 

SON 300 EME ANNIVERSAIRE

Sa ville d’origine, Langres, célèbre cette année son 300e anniversaire.

Tout au long de l’année, elle va donc organiser des animations pour rendre hommage à cette grande figure des Lumières. Cette commémoration s’articulera autour de grandes dates. Du 25 au 28 avril, notamment, un spectacle de théâtre itinérant racontant la vie de Diderot parcourra le pays de Langres puis, les 24 et 25 mai ce sera le point d’orgue de l’année 2013 avec des “Fallas diderotiennes” en osier qui seront embrasées à l’occasion d’un spectacle pyrotechnique. Pour en savoir plus