AbeBooks Home

La Fine Pointe


Le blog d'AbeBooks sur les livres et la littérature

Recherche avancée Catalogue Livres Rares Vendeurs
Recherche avancée
Tag Archives: livres rares

Livres de cocktails vintage : la recette pour collectionner

Les livres de cocktails vintage sont l’un des domaines les plus dynamiques du monde des livres rares et anciens. Cependant, cet intérêt ne se limite pas qu’aux livres anciens et d’occasion. En effet, ces dernières années, les éditeurs se sont également mis à réimprimer de nombreux classiques sur l’art du cocktail.

Il y a maintenant le choix pour les bibliomanes amateurs de boissons raffinées. Il est possible de collectionner les premières éditions (qui peuvent être coûteuses), des anciennes copies (sans doute plus abordables) ou de récentes réimpressions (qui sont bon marché).

Les livres de cocktails offrent un aperçu intrigant sur des aspects particuliers de la culture populaire, d’une époque (les boissons, les lieux de consommation ect.). On retrouve également dans ces livres, des passages de l’histoire, comme par exemple la prohibition aux États-Unis ou encore les mouvements d’art, tel que le style Art déco des années 1920 et 1930.

Les livres de cocktails sont internationaux. Boire avec élégance et en bonne compagnie est un langage universel. En réalité, une collection de livres de cocktails vintage devrait être aussi internationale que possible, car les barmen de Londres, New York, Chicago, Miami, Berlin, Paris, Madrid et Buenos Aires ont tous joué un rôle dans le développement et la création de ces boissons alcoolisées.

L’histoire des livres de cocktails présente une chronologie approximative. 1862 est la première date importante, avec l’apparition du premier livre de cocktail américain : The Bartender’s Guide de Jerry Thomas, également intitulé How to Mix Drinks ou The Bon-Vivant’s Companion. Thomas était un showman tapageur, qui faisait le tour des États-Unis en tant que barman célèbre, très bien rémunéré. Pionnier, il ouvrit la voie aux autres.

La deuxième date importante est 1920, soit le moment où la Prohibition interdit la production et la vente d’alcool aux États-Unis, jusqu’en 1933. Tout naturellement, les barmans abandonnèrent l’Amérique « sobre » et apportèrent leurs talents en Europe où une nouvelle génération de buveurs les accueillit. Les éditeurs européens prirent également les rênes en célébrant les bars et les cocktails imaginatifs.

Publié en 1930, le Savoy Cocktail Book de Harry Craddock est considéré comme le livre de cocktail par excellence de cette époque. Sa couverture de style Art déco est splendide ; ce célèbre livre représente l’ère « Gatsby» comme peu d’autres.

Craddock était un anglais qui travaillait comme barman aux États-Unis jusqu’à ce que la Prohibition fût établie puis, il retourna à Londres. C’est Craddock qui inventa la recette du cocktail « White Lady » (la Dame blanche).

Les livres de recettes de cocktails ont continué d’être publiés après la fin de la Prohibition, à mesure que la culture de la boisson faisait son retour officiel aux États-Unis. Sans surprise, peu de livres de cocktails, voire aucun, ont été publiés pendant la Seconde Guerre mondiale, mais le genre a ressuscité après la guerre.

Il y a plusieurs facteurs importants à considérer lorsqu’il s’agit de collectionner des livres de cocktails :

  • L’état : les tâches sont monnaie courante pour les livres conservés près des bars, des bouteilles et des buveurs imprudents. La présence d’une jaquette en bon état peut considérablement augmenter la valeur d’un livre de cocktail.

 

  • La rareté : de nombreux livres de cocktails ont été imprimés (parfois secrètement) en petites quantités (jamais destinés à un marché de masse).

 

  • Les auteurs : des barmans célèbres ayant travaillé dans les plus grands hôtels et bars donnent plus de crédibilité au livre, d’autant plus si les recettes sont particulièrement innovantes.

 

  • Les recettes : si vous êtes uniquement intéressé par les recettes, alors les réimpressions modernes feront très bien l’affaire.

 

En parlant de réimpressions. Avant d’acheter, prenez le temps de vérifier qu’il s’agit bel et bien d’une véritable reproduction de l’original (y compris pour la couverture et les illustrations) et non pas d’un livre reproduisant simplement le contenu. Presque tous les livres de cocktails célèbres sont maintenant disponibles en réimpression. Martino, Mud Puddle et Mixellany sont parmi les éditeurs spécialisés de ces livres.

 

Quelques classiques :

 

Cafe Royal Cocktail Book de Tarling, W J
(1937)

Petits et Grands Verres de
Suzanne Laboureur et Nina Toye.  (1927)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cocktails  de “Jimmy” (1930)

Cocktails de Jean Lupoïu (1948)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Giggle Water  de Charles S. Warnock (1928)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Old Waldorf-Astoria Bar Book d’Albert Stevens Crockett (1935)

Cocktail Continentale de Bruce Reynolds (1926)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bacchus Behave! The Lost Art of Polite Drinking d’Alma Whitaker (1933)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Santé !