Manuscrit Novia

La Librairie Astarloa a récemment mis en vente sur AbeBooks le Catéchisme Novia. C’est un manuscrit en pictogrammes du lac Titicaca en Bolivie, datant du milieu du XIXe siècle, et dont l'authenticité a été confirmée par le spécialiste de l'histoire américaine Dr. Juan José Batalla Rosado. Le document résume les principaux faits et les doctrines de la religion catholique. Il a servi à l'éducation et l'endoctrinement au catéchisme.

Le manuscrit faisait partie des biens de la famille Bilbaína Novia de Salcedo, depuis que Doña Sotera Novia Salcedo y Ocio l’a rapporté d'un long périple en Amérique latine, au milieu du XIXe siècle. De ce voyage, en plus de ce manuscrit, ont été conservés un journal, qui se trouve en processus de transcription, un album de dédicaces ainsi que des cartes écrites par différents nobles et amis d'Amérique latine, que Doña Soltera a rencontrés au cours de son voyage.

« Ces résultats constituent la plus belle partie de notre profession », a déclaré Iker, propriétaire de la librairie Astarloa. « Nous pensons que c’est une pièce tout à fait unique, puisque les quelques manuscrits restants de ce genre se trouvent dans des musées ». Le manuscrit entier, journal de voyage, album de dédicaces et cartes ont été sauvés de l'oubli et mis en vente sur AbeBooks pour une valeur 160 000 euros.

Le Catéchisme Tschudi

Le Catéchisme Novia présente une similitude extraordinaire avec un manuscrit conservé dans le musée ethnologique de Berlin (Ethnologisches Museum) : le Catéchisme appelé Tschudi. Ce manuscrit a été trouvé par l'explorateur suisse Johann Jakob von Tschudi, dans la même période et dans la même zone du lac Titicaca. Le contenu du Catéchisme Novia coïncide entièrement avec le Catéchisme Tschudi, le second étant plus long et contenant plus d’informations.

Dans le journal de son voyage, Johann Jakob von Tschudi rapporte qu’il a acquis le manuscrit d'une jeune fille. Cette dernière affirmait qu’un vieil homme l'avait écrit pendant plusieurs années dans son village. Selon ces informations, le vieil homme était illettré en castillan, il aurait ainsi inventé ces pictogrammes pour enseigner la doctrine chrétienne sans avoir la connaissance des moines de Copacabana.

“...le vieil homme était illettré en castillan, il aurait ainsi inventé ces pictogrammes pour enseigner la doctrine chrétienne...”

La jeune fille a expliqué au navigateur que la lecture de ces pictogrammes se fait en zig zag, c’est-à-dire la première ligne de gauche à droite, la deuxième de droite à gauche et ainsi de suite jusqu'à la fin. Les pictogrammes ont été lus dans la langue aymara, la langue maternelle de la région andine. Cependant les experts débattent encore pour savoir si les pictogrammes ne peuvent être lus dans toutes les langues. L'aymara est encore parlé aujourd'hui dans différentes régions de Bolivie, du Pérou, du Chili et de l'Argentine. L'Aymara est également la langue co-officielle au Pérou et en Bolivie, avec le castillan.

Comme le Catéchisme Novia a été acquis au même endroit et à la même époque que le Catéchisme Tschudi, et que son contenu lui est identique, il est tout à fait probable qu'il s'agisse d'un autre catéchisme réalisé par ce même inventeur ingénieux.

Livres anciens, rares et de collection Découvrir

Le journal de voyage

Peu d'informations ont été conservées sur les voyages effectués par les familles nobles de Bilbao en Amérique latine au XIXe siècle. Le journal de Doña Sotera raconte un voyage débutant en Angleterre, où elle embarque vers les eaux chaudes de divers pays d'Amérique latine. Son journal reflète ses expériences et impressions, et constitue un témoignage historique authentique. Ceci nous permet de comprendre, à travers ses propres mots, le choc des cultures que Doña Sotera a expérimenté.

L'album de dédicaces et de cartes

Cet album est une pièce de collection extrêmement intéressante. Dans ses pages se trouvent plusieurs dédicaces de personnalités boliviennes contemporaines, faites avec tendresse pour Doña Sotera.

Celles-ci incluent notamment la dédicace de Modesta Sanginés, qui était un grand poète et musicien bolivien, ainsi que la carte du lac Titicaca par le cartographe Juan de Ondarza, et d’autres pièces géographiques liées aux montagnes des Andes et de ses environs.

...la pièce principale est le manuscrit, mais il est complété par le journal et l'album, ce qui lui donne une grande valeur.
Íker, Libraire Astarloa

À AbeBooks, nous sommes fiers de présenter ce type de découverte sur notre site. L'ensemble du Catéchisme Novia, ainsi que l'album et le journal de Doña Sotera sont des articles qui dépassent toute valeur économique. Comme plate-forme de vente en ligne spécialisée dans les objets d'antiquité et de collection, nous sommes honorés de faire découvrir cette pièce unique et importante pour l'Amérique latine et pour la communauté andine. Si vous aussi en tant que libraire, vous possédez un article de collection hors du commun, nous serions ravis de partager son histoire.

     

Et vous, possédez-vous des pièces comme celle-ci ?