ExistentialismeQu’est-ce que l’existentialisme ? C’est un courant philosophique qui affirme que l’Homme détermine son existence par ses propres choix et actions, en opposition à la prédétermination de celle-ci. Il met l’accent sur l’expérience de l’Homme plutôt que sur l’être. L’Homme, à sa naissance n’est rien, puis il se définit et donc devient ce qu’il choisit.

Selon Sarte, l'existence précède l'essence, en opposition à la théorie déterministe. Bien qu’il n’existe pas vraiment de littérature existentialiste à proprement parler, beaucoup de philosophes ont exprimé leurs pensées sur cette doctrine à travers la littérature. En France, c’est entre 1945 et 1955 que ce mouvement littéraire connait son apogée avec des auteurs tels que Jean-Paul Sarte (L'Existentialisme est un humanisme), Albert Camus (Caligula), Merleau-Ponty (Sens et Non-Sens), Gabriel Marcel (L'homme problématique) et Simone de Beauvoir (L’existentialisme et la sagesse des nations). Certains ont cependant contesté l'étiquette existentialiste; ce fût notamment le cas pour Camus et Sartre.

Les thèmes récurrents de l’existentialisme sont l’angoisse, l’absurde, l’engagement, la liberté, la responsabilité, la relation entre les Hommes et Dieu ainsi que la phénoménologie, c'est-à-dire la manière d’appréhender le réel.


Cinq auteurs associés au courant existentialiste

Ses précurseurs et auxiliaires


Pour plus d'œuvres :

Albert Camus

Recherche avancée pour trouver d'autres ouvrages.