Doit-on s’attendre à des scandales aux J.O. de Pékin 2008 ? Ce scénario ne serait pas si surprenant. L'histoire des Jeux Olympiques est en effet entachée de mensonges, triche, dopage, racisme, terrorisme ou corruption.

Le premier scandale de l'histoire des Jeux Olympiques modernes remonte à 1912, lorsque Jim Thorpe, athlète américain, se voit confisquer ses médailles, pour avoir joué comme semi-professionnel quelques années auparavant. La liste des scandales s'étend sur tout le 21ème siècle, au cours duquel dopage, enjeux politiques et autres accusations de corruption font régulièrement la une des médias, faisant oublier qu'à l'origine, les Jeux Olympiques se voulaient une simple démonstration de l'esprit sportif.

 

1936 - Berlin, Allemagne

C'est en 1931 que le Comité Olympique choisit Berlin pour l'organisation des Jeux de 1936, soit deux ans avant l'arrivée au pouvoir du Parti Nazi. Cet événement sera largement instrumentalisé par Hitler et le Parti Nazi pour mettre en avant la propagande Nazi sur la supériorité de la "race aryenne". De nombreux pays proposent alors de boycotter les Jeux et des "Contre-Jeux olympiques" sont même organisés à Barcelone. Le héro de ces Jeux demeure malgré tout l'athlète noir-américain Jesse James, vainqueur de quatre médailles. Ces Jeux sont également ceux durant lesquels le relai de la flamme olympique voit le jour.

1936, Les Jeux Olympiques à Berlin

1936, Les Jeux Olympiques à Berlin

Jean-Marie Brohm

Mot de l'éditeur : Les Olympiades de 1936 constituèrent un jalon non négligeable dans la consolidation de l'image de marque du régime hitlérien sur la scène internationale. Etayé par des documents incontournables, souvent mal connus, ce livre présente un dossier accablant sur l'attitude des dignitaires olympiques, témoignant de la part de responsabilité du Comité international olympique dans l'édification de l'hitlérisme.

1936 : La France à l'épreuve des Jeux Olympiques de Berlin

1936 : La France à l'épreuve des Jeux Olympiques de Berlin

Fabrice Abgrall

Mot de l'éditeur : Ce livre se propose, au travers du regard de seize acteurs-clefs de la France de 1936, d'étudier avec quelle naïveté ou quelle lucidité les grands personnages de l'époque prirent position par rapport à ces Jeux.

Allemagne. L'année olympique 1936

Berlin. Volk und Reich, 1936. Album de propagande pour le régime hitlérien, avec de nombreuses photos d'Hitler. Le texte est en français et vante les nombreuses réalisations construites, à l'occasion des Jeux Olympiques de 1936.

1968 - Mexico, Mexique

Dix jours avant la cérémonie d'ouverture, une fusillade éclate sur la place des Trois-Cultures de Mexico suite à une manifestation étudiante sauvagement réprimée par l'armée mexicaine. Le "massacre de Tlatelolco" aura occasionné la mort de centaines d'étudiants qui protestaient contre des actions militaires et gouvernementales dans la ville. Deux semaines plus tard, deux coureurs noir-américains, Tommie Smith et John Carlos, protestent contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis et en Afrique du Sud. Les deux athlètes pointent leur poing ganté de noir vers le ciel en baissant la tête, le signe des Black Panthers, lors de la remise des médailles. Ils seront suspendus de l'équipe américaine et exclus à vie des Jeux Olympiques.

Les Sports Olympiques à Mexico

Collectif

Editions de Montsouris, 1968. Avec photographies. Bon état.

1972 – Munich, Allemagne de l'Ouest

Le 5 septembre 1972, huit terroristes palestiniens du commando "Septembre Noir" s'introduisent dans le village olympique et prennent neuf athlètes israéliens en otage. Les Jeux sont alors suspendus pendant près de 18 heures pour permettre les pourparlers. A l'issue des négociations, l'événement prend une tournure encore plus dramatique : la police allemande donne l'assaut à l'aéroport de Munich, à partir duquel les terroristes doivent s'envoler avec les otages à destination du Caire avec les otages. Les 9 otages israéliens sont tués, ainsi que 5 des 8 terroristes palestiniens, et un policier allemand. Au total, 18 personnes trouvent la mort dans ce qui demeure l'épisode le plus tragique de toute l'histoire des J.O.

Ecrits sur le sport

Ecrits sur le sport

Per Olov Enquist

Mot de l'éditeur : "Voici deux reportages sur le sport. Le premier a été publié en 1972 sous le titre La Cathédrale olympique. Ces vingt-huit récits ont pour point de départ les articles sur les Jo de Munich que j'avais écrits pour le journal Expressen, ainsi que d'autres notes que j'avais prises à l'époque. J'ai essayé de décrire ce que j'ai vu. (...)"

Paris Match n°1219 du 16-09-1972

Collectif

Le drame de Munich : nos photographes étaient là. Le récit heure par heure. Le massacre de l'équipe israélienne Zouzou.

2002 - Salt Lake City, Etats-Unis

Lors des Jeux Olympiques d'Hiver, la compétition est entachée par un scandale de corruption dans la discipline du patinage artistique en couple : la juge française Marie-Reine Le Gougne est accusée d'avoir favorisé l'équipe russe suite à un arrangement. Après une enquête de la Fédération internationale de patinage, elle sera suspendue de tout arbitrage pendant une période de 3 ans.

Glissades à Salt-Lake City

Glissades à Salt-Lake City

Marie-Reine Le Gougne

Mot de l'éditeur : Marie-Reine Le Gougne dévoile tout sur le milieu des juges internationaux, un univers toujours opaque pour le grand public. Si cette affaire a terni l'image de l'arbitrage en général, elle a permis une réforme du système de jugement en patinage : c'était l'objectif initial de l’auteur.

2008 - Pekin, Chine

Cet été, les Jeux Olympiques se dérouleront en Chine, pays fortement critiqué, essentiellement sur le plan du respect de droits de l'Homme, de sa politique au Tibet et des problèmes environnementaux. Alors que la plupart des athlètes et des personnalités du milieu sportif se sont prononcés contre un boycott, de nombreuses associations humanitaires dénoncent l'organisation de ces Jeux. La controverse s'amplifie alors que l'ouverture des Jeux approche.

Pekin 2008 : Boycott ! L'Olympisme Totalitaire

Pekin 2008 : Boycott ! L'Olympisme Totalitaire

Collectif Anti Jeux olympiques

Mot de l'éditeur : Le Collectif Anti-Jeux Olympiques (CAJO) entend ici poursuivre la lutte, entamée par ailleurs, pour le boycott des Jeux de Pékin 2008. Parce que la Chine est un pays totalitaire, parce que les Jeux olympiques restent une manifestation répressive, pour mettre la pression sur l'un des pires régimes politiques et pour pouvoir encore se supporter, un seul mot d'ordre : Boycott !