Books

Books, un concept nouveau qui n′existe nulle part ailleurs.

Partout dans le monde paraissent des livres de qualité rédigés par des auteurs qui ont consacré des mois, des années parfois, pour mener une recherche, construire une réflexion, proposer un point de vue novateur… Le magazine Books offre une autre vision de l′actualité, de la culture et des enjeux internationaux, en explorant ces livres venus de tous les continents.

Découvrez-les dans Books, puis retrouvez-les sur AbeBooks !

Pourquoi le titre Books ?
Le mot "book" n′est pas encore entré dans le Dictionnaire de l′Académie, mais il est dans le Nouveau Petit Robert de la langue française et tous les locuteurs du çais savent ce qu′il signifie. Nous cherchions un titre sobre, efficace, qui sonne "international" ; je crois que nous l′avons trouvé.

Quelle est la vocation de Books ?
Books se propose d′éclairer les sujets du jour et la condition humaine en exploitant la lumière des livres.

A l′ère d′Internet, le livre est parfois présenté comme un objet du passé. C′est une illusion. Le contenant n′est pas le contenu. Stèle, rouleau, parchemin, papier, e-book ou fichier électronique, voilà le support. Le livre, lu est immatériel. Il est l′espace clos, étendu mais contraint, où s′inscrivent les mots d′une œuvre de l′esprit.

Loin d′être un objet du passé, le livre est comme la main, un attribut de l′homme.

Roman, essai ou synthèse, il est appelé à rester le lieu privilégié de la réflexion approfondie. A l′ère de la vitesse, de l'éphémère, du repli sur soi, mais aussi de la mondialisation, de la propagation planétaire des ondes de choc économiques, politiques, culturelles, le livre apporte la lenteur, le recul.

Choisir le livre comme outil de décryptage est une idée simple, naturelle. C′est l′idée de Books.

Olivier Postel-Vinay Fondateur,
Directeur de la publication

Sommaire du numéro actuel

Birmanie - Une biographie politiquement incorrecte
Birmanie : une biographie politiquement incorrecte
Aung San Suu Kyi, ou les impuissances de la vertu

Malgré son courage, son aura et son talent médiatique, l'égérie de l'opposition birmane n'a jamais réussi à faire plier la junte. Dans une récente biographie, Justin Wintle éclaircit en partie ce mystère. Il y brosse le portrait d'une femme que sa droiture entrave. Mélange de naïveté, d'intransigeance têtue et de respect pour une armée dont son père était issu, l'icône de la non-violence est un piètre stratège.

 

Dossier : Internet contre la démocratie
Internet contre la démocratie
Tim Berners-Lee a inventé le Web l'année de la chute du Mur de Berlin, deux ans avant la fin de l'apartheid. Il se persuada très tôt du rôle positif, voire révolutionnaire, que ce nouvel instrument pourrait jouer sur le plan de la démocratie. Avec le Web, Internet offrait désormais à tout un chacun la possibilité de s'exprimer immédiatement dans la sphère publique et d'y laisser une trace visible par tous, dans le monde entier. Bien avant l'apparition de Google et autres Twitter, l'outil affichait un énorme potentiel de rénovation civique. Dans les vieilles démocraties, il promettait de bousculer les conservatismes institutionnels, qu'il s'agît des partis politiques, des organes de la puissance publique, des dépositaires du savoir ou des grands médias. Il annonçait aussi de nouveaux moyens de lutter contre les abus de pouvoir en tout genre et fournissait aux militants des meilleures causes un formidable levier. Quant aux états autoritaires, ils se voyaient potentiellement menacés par ce nouveau moyen de nourrir les réseaux d'opposition, de les fédérer et de leur donner une audience internationale en temps réel.

Entretien : "Il n'existe pas de communautarisme musulman en France"

Entretien
Pour l'anthropologue américain, la crispation du débat public français sur l'islam, dont témoigne le projet de loi sur la burqa, est à mille lieues des réalités quotidiennes de la population musulmane. Désireuse de respecter les normes islamiques dans un environnement laïc, elle bricole en permanence des justifications, des règles et des manières de faire propres à la France. Avec un sens consommé du compromis.

Littérature : Garcia Marquez, l'homme qui aimait les dictateurs


Littérature : Garcia Marquez, l'homme qui aimait les dictateurs
Monstre sacré de la littérature hispano-américaine, l'écrivain colombien est fasciné par les tyrans. Dans ses livres comme dans la vie. Son attirance pour le pouvoir l'a conduit à soutenir Fidel Castro contre vents et marées. Une imposante biographie fait remonter ce goût des caciques à son enfance, dominée par la figure charismatique d'un grand-père.

Le livre du jour

Mercredi 7 avril 2010
L'arnaque, version nigériane

Je ne m'adresse pas à vous par hasard
Je ne m'adresse pas à vous par hasard, par Adaobi Tricia Nwaubani


Au Nigeria, nombre de cyber-escrocs se sont fait une spécialité de ces courriels indésirables dits "scam 419" ("escroquerie 419"), en référence à l'article du code pénal qui les punit. Adaobi Tricia Nwaubani en a fait la trame de son premier roman I Do Not Come to You by Chance (" Je ne m'adresse pas à vous par hasard").

 

Mardi 6 avril 2010
La littérature est-elle soluble dans Twitter ?

La Twittérature. Les chefs-d'oeuvre de la littérature revus par la génération Twitter
La Twittérature. Les chefs-d'oeuvre de la littérature revus par la génération Twitter , par Alexander Aciman et Emmett Rensin

C'est l'histoire d'une bonne blague potache qui est devenue un livre. Emmett Rensin et Alexander Aciman ont moins de quarante ans à eux deux. Etudiants à l'université de Chicago, ils proposent "les chefs-d'oeuvre de la littérature" en version Twitter. Leur livre s'intitule La Twittérature. Il est sorti le 1er avril en français aux Editions Saint-Simon, préfacé par Erik Orsenna.

Vendredi 2 avril 2010
Jusqu'où peut-on recomposer le passé ?

Protéger le passé
Protéger le passé, par Paul Eggert

Editeurs de textes anciens, restaurateurs de tableaux et architectes du patrimoine partagent une lourde responsabilité : celle de préserver les traces du passé. A ce titre, tous sont exposés dans leur travail à cette "touche d'anxiété" qui est au cœur du récent livre de l'universitaire australien Paul Eggert.

Jeudi 1er avril 2010
L'ultramoderne solitude, selon Millénium

Millénium
Millénium, par Stieg Larsson

Après avoir séduit le Vieux Continent (plus de vingt millions d'exemplaires vendus), Lisbeth Salander et son monde cruel partent à la conquête du lectorat anglo-saxon. Les critiques américains s'interrogent sur les raisons d'un tel succès.

Mercredi 31 mars 2010
Les savants fous du Pentagone

L'agence des savants fous. Comment la Darpa refait notre monde, d'Internet aux membres artificiels
L'agence des savants fous. Comment la Darpa refait notre monde, d'Internet aux membres artificiels, par Michael Belfiore

"Une révolution se déroule sous nos yeux, mais nous ne la voyons pas car elle est progressive", affirme William Saletan dans le New York Times. Cette révolution est technologique. Son objet ? Rien moins que " la fusion de l'homme et de la machine". Son leader ? L'Agence pour les projets de recherche avancée en matière de défense (Darpa), un centre de recherche ultrasecret dépendant du Pentagone.
Mardi 30 mars 2010
A la découverte de la " Chinarabie"

La nouvelle route de la Soie. Comment un monde arabe en plein en essor se détourne de l'Occident et redécouvre la Chine
La nouvelle route de la Soie. Comment un monde arabe en plein en essor se détourne de l'Occident et redécouvre la Chine, par Ben Simpfendorfer

Après la "Chimérique" et la "Chinafrique", faudra-t-il bientôt forger un néologisme pour parler du développement des liens entre la Chine et le Moyen-Orient ? Voilà qui paraît vraisemblable si l'on en croit l'étonnant panorama dressé par Ben Simpfendorfer, économiste de la Royal Bank of Scotland en poste à Hong Kong, sous le titre évocateur de "nouvelle route de la Soie".

Lundi 29 mars 2010
Albert Camus n'aimait pas le Brésil

Journaux de voyage
Journaux de voyage, par Albert Camus

Lorsque Albert Camus prend la plume pour décrire le Brésil à son ami René Char, il ne cache pas son malaise. C'est un pays "trop chaud, écrit-il en août 1949. Les termites vont dévorer les gratte-ciel, tôt ou tard." C'est sur des lignes similaires qu'est tombé Arthur Dapieve, un des principaux critiques du quotidien brésilien O Globo, lorsque les commémorations du cinquantenaire de la mort de l'écrivain l'ont poussé à se replonger dans les Journaux de voyage.

Vendredi 26 mars 2010
Objectif Lune

Limit
Limit, par Frank Schätzing

Cinq ans après le gigantesque succès d'Abysses (Der Schwarm), qui s'est vendu à 3,8 millions d'exemplaires dans les pays germanophones, l'auteur de science-fiction Frank Schätzing, spécialiste du thriller " écologique", récidive. Avant même sa sortie en octobre dernier, Limit, son nouveau roman, avait été commandé à 350 000 exemplaires.

Jeudi 25 mars 2010
Le bonheur est dans le cambouis

Eloge du carburateur. Essai sur le sens et la valeur du travail
Eloge du carburateur. Essai sur le sens et la valeur du travail, par Matthew B. Crawford

Eloge du carburateur. Essai sur le sens et la valeur du travail sort aujourd'hui aux édition de La Découverte. Matthew B. Crawford, mécanicien-philosophe de son état, y plaide pour le travail manuel. Au risque du machisme.

Mercredi 24 mars 2010
Le Darfour, champ de bataille idéologique

Sauveurs et survivants. Le Darfour, la politique et la guerre contre le terrorisme
Sauveurs et survivants. Le Darfour, la politique et la guerre contre le terrorisme, par Mahmood Mamdani

Un génocide a-t-il ou non lieu au Darfour ? La question est sur la table depuis plusieurs années déjà. Mais le débat sur la nature des exactions commises depuis 2003 dans cette région de l'ouest du Soudan s'est enflammé avec la publication du livre du grand intellectuel africain Mahmood Mamdani Saviours and Survivors.