Books

Books, un concept nouveau qui n′existe nulle part ailleurs.

Partout dans le monde paraissent des livres de qualité rédigés par des auteurs qui ont consacré des mois, des années parfois, pour mener une recherche, construire une réflexion, proposer un point de vue novateur… Le magazine Books offre une autre vision de l′actualité, de la culture et des enjeux internationaux, en explorant ces livres venus de tous les continents.

Découvrez-les dans Books, puis retrouvez-les sur AbeBooks !

Pourquoi le titre Books ?
Le mot "book" n′est pas encore entré dans le Dictionnaire de l′Académie, mais il est dans le Nouveau Petit Robert de la langue française et tous les locuteurs du çais savent ce qu′il signifie. Nous cherchions un titre sobre, efficace, qui sonne "international" ; je crois que nous l′avons trouvé.

Quelle est la vocation de Books ?
Books se propose d′éclairer les sujets du jour et la condition humaine en exploitant la lumière des livres.

A l′ère d′Internet, le livre est parfois présenté comme un objet du passé. C′est une illusion. Le contenant n′est pas le contenu. Stèle, rouleau, parchemin, papier, e-book ou fichier électronique, voilà le support. Le livre, lu est immatériel. Il est l′espace clos, étendu mais contraint, où s′inscrivent les mots d′une œuvre de l′esprit.

Loin d′être un objet du passé, le livre est comme la main, un attribut de l′homme.

Roman, essai ou synthèse, il est appelé à rester le lieu privilégié de la réflexion approfondie. A l′ère de la vitesse, de l'éphémère, du repli sur soi, mais aussi de la mondialisation, de la propagation planétaire des ondes de choc économiques, politiques, culturelles, le livre apporte la lenteur, le recul.

Choisir le livre comme outil de décryptage est une idée simple, naturelle. C′est l′idée de Books.

Olivier Postel-Vinay Fondateur,
Directeur de la publication

Sommaire du numéro actuel

Birmanie - Une biographie politiquement incorrecte
Birmanie : une biographie politiquement incorrecte
Aung San Suu Kyi, ou les impuissances de la vertu

Malgré son courage, son aura et son talent médiatique, l'égérie de l'opposition birmane n'a jamais réussi à faire plier la junte. Dans une récente biographie, Justin Wintle éclaircit en partie ce mystère. Il y brosse le portrait d'une femme que sa droiture entrave. Mélange de naïveté, d'intransigeance têtue et de respect pour une armée dont son père était issu, l'icône de la non-violence est un piètre stratège.

 

Dossier : Internet contre la démocratie
Internet contre la démocratie
Tim Berners-Lee a inventé le Web l'année de la chute du Mur de Berlin, deux ans avant la fin de l'apartheid. Il se persuada très tôt du rôle positif, voire révolutionnaire, que ce nouvel instrument pourrait jouer sur le plan de la démocratie. Avec le Web, Internet offrait désormais à tout un chacun la possibilité de s'exprimer immédiatement dans la sphère publique et d'y laisser une trace visible par tous, dans le monde entier. Bien avant l'apparition de Google et autres Twitter, l'outil affichait un énorme potentiel de rénovation civique. Dans les vieilles démocraties, il promettait de bousculer les conservatismes institutionnels, qu'il s'agît des partis politiques, des organes de la puissance publique, des dépositaires du savoir ou des grands médias. Il annonçait aussi de nouveaux moyens de lutter contre les abus de pouvoir en tout genre et fournissait aux militants des meilleures causes un formidable levier. Quant aux états autoritaires, ils se voyaient potentiellement menacés par ce nouveau moyen de nourrir les réseaux d'opposition, de les fédérer et de leur donner une audience internationale en temps réel.

Entretien : "Il n'existe pas de communautarisme musulman en France"

Entretien
Pour l'anthropologue américain, la crispation du débat public français sur l'islam, dont témoigne le projet de loi sur la burqa, est à mille lieues des réalités quotidiennes de la population musulmane. Désireuse de respecter les normes islamiques dans un environnement laïc, elle bricole en permanence des justifications, des règles et des manières de faire propres à la France. Avec un sens consommé du compromis.

Littérature : Garcia Marquez, l'homme qui aimait les dictateurs


Littérature : Garcia Marquez, l'homme qui aimait les dictateurs
Monstre sacré de la littérature hispano-américaine, l'écrivain colombien est fasciné par les tyrans. Dans ses livres comme dans la vie. Son attirance pour le pouvoir l'a conduit à soutenir Fidel Castro contre vents et marées. Une imposante biographie fait remonter ce goût des caciques à son enfance, dominée par la figure charismatique d'un grand-père.

Le livre du jour

Mercredi 10 mars 2010
Voyage au bout de la nuit africaine

Le Corps rebelle d'Abigail Tansi
Le Corps rebelle d'Abigail Tansi, par Chris Abani


Sorti en 2008 chez Albin Michel, Graceland de Chris Abani plongeait dans les bidonvilles de Lagos et racontait les aventures du jeune Elvis, en référence à l'idole qu'il faisait profession d'imiter. Le même éditeur publie aujourd'hui Le Corps rebelle d'Abigail Tansi, court roman où Abani reprend les thèmes du passage à l'âge adulte (Abigail, l'héroïne, est âgée de 14 ans) et de la mère absente, mais qui se distingue par son extrême dureté.

 

Mardi 9 mars 2010
Paul Auster, l'écrivain invisible

Invisible
Invisible, par Paul Auster

Un de plus ! C'est le sentiment de James Wood, critique littéraire du New Yorker, à la lecture d'Invisible, le dernier roman de Paul Auster, sorti le 3 mars chez Actes Sud : "Malgré quelques passages non dénués de charme et de vitalité, Invisible se conforme au modèle austérien", remarque-t-il.

Lundi 8 mars 2010
De l'utilité sociale des ragots

Potins ! Des commérages de village aux ragots sur Internet
Potins ! Des commérages de village aux ragots sur Internet, par Christian Schuldt

Ne culpabilisez plus si vous consacrez une bonne partie de vos heures de bureau à ragoter avec (et sur) vos collègues. Le commérage augmente l'intelligence et la productivité. Telle est en tout cas la thèse que développe le sociologue allemand Christian Schuldt dans son essai Klatsch ! ("Potins !").

Vendredi 5 mars 2010
Paysan bio avant la lettre

Plaisante vallée
Plaisante vallée, par Louis Bromfield

Le Salon de l'agriculture s'achève dans deux jours. L'occasion de (re)découvrir l'écrivain américain Louis Bromfield, qui fut aussi un fermier (presque) modèle dans son Ohio natal. Il avait compris les problèmes de l'agriculture intensive, comme on le voit notamment dans son ouvrage Plaisante vallée.

Jeudi 4 mars 2010
Une Atlantide amazonienne

Orphelins de l'Eldorado
Orphelins de l'Eldorado, par Milton Hatoum

"Nous pensons presque toujours que les mythes sont des histoires naïves qui enveloppent les songes des enfants et l'ignorance des primitifs. Ils sont bien plus que cela", écrivait le critique littéraire José Castello dans l'hebdomadaire brésilien época à propos du dernier livre de Milton Hatoum, Orphelins de l'Eldorado, qui est sorti hier en France, chez Acte Sud.
Mercredi 3 mars 2010
L'altruisme, c'est tout naturel...

L’Âge de l’empathie. Leçons de nature pour une société apaisée
L'Age de l'empathie. Leçons de nature pour une société apaisée, par Frans de Waal

Longtemps, nous avons jugé l'animal incapable du moindre sens moral. L'altruisme ne pouvait être que le résultat que du seul processus de civilisation et était donc un privilège de l'homme. Dans son dernier ouvrage L'Age de l'empathie, sorti en février en France, le primatologue néérlandais Frans de Waal démonte ces certitudes.

Mardi 2 mars 2010
Le long effondrement de l'URSS

La Chute de l'empire sociétique. Leçons pour la Russie d'aujourd'hui
La Chute de l'empire soviétique. Leçons pour la Russie d'aujourd'hui, par Egor Gaïdar

L'ancien Premier ministre russe Egor Gaïdar est décédé le 16 décembre 2009, à 53 ans. La mort de l'homme qui avait œuvré à la transition économique du pays, au début des années 1990, a fait couler beaucoup d'encre tant ses réformes divisent encore. Son ouvrage majeur La chute de l'empire soviétique. Leçons pour la Russie d'aujourd'hui, publié en 2006, vient d'être traduit en français. Truffé de tableaux, graphiques et citations tirées des correspondances interministérielles, il restitue minutieusement les mécanismes qui ont mené l'URSS à la catastrophe financière et monétaire qui a sonné le glas du système communiste.

Lundi 1 mars 2010
Villepin et l'esclavage

Le triangle atlantique français. Littérature et culture du commerce d'esclaves
Le triangle atlantique français. Littérature et culture du commerce d'esclaves, par Christopher Miller

"Aujourd'hui, la France veut regarder en face cette tragédie qui a laissé tant de plaies ouvertes à travers le monde dans sa propre chair. Mais elle veut se souvenir aussi des grands combats contre l'esclavage nourris par l'idéal des Lumières et portés par l'élan de 1789", écrivait Dominique de Villepin dans son avant-propos aux Mémoires des esclavages d'édouard Glissant. Paru en 2007, ce livre quasi officiel était destiné à consacrer la fondation d'un Centre national pour la mémoire des esclavages et de leurs abolitions, centre prévu depuis 2004 mais toujours en devenir. La belle rhétorique que voilà, observe l'universitaire américain Brent Hayes Edwards dans la London Review of Books, rendant compte du livre de Glissant mais aussi d'un ouvrage de l'historien Christopher Miller sur le "triangle atlantique français".

Vendredi 26 février 2010
Un Laurence Pernoud de la Renaissance

La naissance de l’humanité. Ou le livre des femmes
La naissance de l'humanité. Ou le livre des femmes, par Thomas Reynalde

Les brunes pas trop grosses entre 22 et 40 ans seraient les meilleures nourrices. C'est le genre d'informations que l'on trouve dans The Birth of Mankind ("La Naissance de l'humanité"), un ouvrage longtemps introuvable que l'universitaire britannique Elaine Hobby vient de rééditer. Petite précision : il a été écrit par un médecin anglais à la Renaissance...

Jeudi 25 février 2010
Salauds d'Anglais !

La dernière guerre de l’Angleterre contre la France. La lutte contre Vichy, 1940-1942
La dernière guerre de l'Angleterre contre la France. La lutte contre Vichy, 1940-1942, par Colin Smith

De 1940 à 1942, les forces françaises ont vaillamment résisté aux Anglais dans une guerre méconnue. C'est ce que rappelle l'historien Colin Smith dans son livre ("La dernière guerre de l'Angleterre contre la France").