Manuscrits anciens

Un manuscrit, du latin manu scriptus (écrit à la main) désigne tout ouvrage écrit à la main, de manière calligraphique ou non. La définition et le rôle des manuscrits a énormément évolué au fil du temps, parallèlement à l'Histoire et aux progrès techniques.

A l'origine, les livres étaient réalisés, en Europe, par des moines chrétiens. Ces manuscrits anciens reprenaient l'alphabet latin des Romains, auquel quelques modifications étaient apportées : on différencie le U du V et le J du I, on ajoute majuscule, accents et ponctuation. L'alphabet latin a donné naissance à de nombreuses variantes : les écritures romaines, les écritures celtiques, les écritures gothiques, les écritures humanistes... L'écriture devient un art, et elle s'accompagne généralement d'enliminures ou de miniatures. De plus, les manuscrits anciens étaient souvent effectués sur des matériaux extrêmement nobles comme le parchemin ou le velin.

Avec l'invention de l'imprimerie par Gutenberg au milieu du 15ème siècle, le manuscrit perd son rôle originel. Il n'est plus nécessaire d'écrire les livres à la main. S'ils demeurent manuscrits, ces ouvrages le sont pour des raisons spécifiques : désir d'authenticité, démonstration du caractère unique de l'ouvrage, dédicace...



Trouvez des manuscrits sur AbeBooks

Quel est votre manuscrit préféré ?

Ces articles peuvent aussi vous intéresser