Le Livre des miracles

De l'Arche de Noé à

l'Invasion des Sauterelles

Le Livre des miracles ? Ce n’est sans doute pas le titre le plus approprié.
En revanche, « Le livre des drames bibliques et des choses que nous ne comprenons pas » serait un meilleur titre. Ce magnifique livre qui conte l’histoire d’un autre livre a été publié par la maison d’Édition Taschen. L’ouvrage renferme le fac-similé d'un mystérieux manuscrit du IVIème siècle, accompagné de deux essais modernes contenant des commentaires explicatifs sur l'histoire, le sens et l'importance du manuscrit. Ce livre est une production très importante, trilingue (en anglais, français et allemand), typique des Éditions Taschen.

Le manuscrit original illustré a été découvert en 2007, après être tombé dans l’oubli pendant des siècles. L’original est constitué d’illustrations relatant des récits bibliques célèbres, (tel que l'Arche de Noé ou Moïse séparant les eaux de la Mer Rouge) ainsi que de nombreux événements historiques (des comètes, des éclipses, des inondations, des tempêtes, des tremblements de terre, des animaux déformés, des épidémies de peste et des monstres) incompréhensibles pour l'Europe de la Renaissance.

« Le livre des miracles relate de nombreux témoignages de couleurs étranges aperçues dans le ciel, suivies d’une catastrophe naturelle. Une lune rouge sang, par exemple, annonça un terrible tremblement de terre en Italie. »

Chaque scène est décrite par une légende en allemand retraçant la source biblique ou l’évènement et sa date. Taschen n’a pas inséré d’image du manuscrit original dans le livre, mais nous avons appris qu’il a été remboîté au XIXème siècle. L’interprétation faite dans le livre des évènements dramatiques européens illustre à quel point les nouvelles se propageaient à travers le continent et étaient prises pour argent comptant. Quand bien même cela peut nous paraître étrange aujourd’hui. En 1533, par exemple, des dragons auraient survolé la Bohême pendant plusieurs jours et une source de sang aurait jailli du sol en 1550 entre Halle and Meissen.
De même, il y aurait eu une invasion de sauterelles en Pologne, des symboles enflammés auraient survolé Lisbonne et une étrange créature épique (à moitié âne et lézard avec une tête d’homme sur son derrière) aurait parcouru Rome. Les évènements célestes constituent le thème principal.

Augsbourg se situait au cœur de nombreuses routes commerciales européennes à cette époque ; ces récits se propageaient dans la cité par le bouche-à-oreille des voyageurs, des marchands, puis par le biais des premiers imprimés.

L’histoire dans le manuscrit original débute avec l’Arche de Noé de la Genèse et se conclut par la chute de Babylone de l'Apocalypse. Les illustrations du livre sont remarquables avec de belles couleurs bleues, rouges et jaunes. Certaines des illustrations ont été apparemment inspirées d’estampes et de gravures sur bois existantes d'Albrecht Dürer et Hans Holbein le Jeune. On ignore qui l’a commandé et l’a possédé en premier lieu.

Le livre est réapparu en 2007, lors d’une vente aux enchères allemande. Il fut immédiatement acquis par un antiquaire anglais, James Faber. Ce dernier l’a ensuite revendu à un collectionneur privé. Taschen s’est ensuite arrangé pour créer cette version fac-similée. À la fois captivant et intrigant, ce livre qui s’appuie sur un autre livre est un aperçu fascinant de la culture de la Renaissance... et de la peur de l'inconnu.

Exemplaires du Livre des miracles Découvrir

Autres oeuvres des Éditions Taschen :

Explorer nos Collections sur la Renaissance

Quel est le dernier livre étrange que vous avez lu ?