Inquiétude et reconstruction: Essai sur la littérature d'après-guerre (1931)

 
9782070131976: Inquiétude et reconstruction: Essai sur la littérature d'après-guerre (1931)
Afficher les exemplaires de cette édition ISBN
 
 
Présentation de l'éditeur :

Dans une période particulièrement féconde en grands essais, 1931 est une année elle-même
remarquable par l’abondance et la qualité des ouvrages qui paraissent. Est-ce, comme de
nombreux auteurs l’affirment, pour célébrer la « fin de l’après-guerre » ? A la volonté d’analyser et de comprendre la période, Benjamin Crémieux ajoute celle de prévoir. Quelles seront les conséquences littéraires, mais aussi, et on serait tenté de dire donc- morales, psychologiques, politiques, de ce courant d’inquiétude qui a traversé les générations depuis la guerre ? Crémieux, avec son optimisme naturel parie sur une reconstruction brillante et pour cela dresse, comme à son habitude, un panorama des mouvements, des tendances, des auteurs qui contribuent à donner son identité et sa couleur à la période. Sans trancher, il propose des hypothèses, parie sur des possibles, dégage des probabilités. Ainsi, tout ce qui a pu sembler excessif, caricatural, désespéré, voire nihiliste dans la production de l’après-guerre est pour lui, dans le même temps, le terreau d’une grande littérature future, d’un humanisme nouveau, peut-être d’un classicisme refondé. En 1931, ne pouvait-on pas en effet, croire à la fin de l’après-guerre et, sans faire preuve d’aveuglement parier sur l’unité plutôt que sur la discorde, sur l’Europe et sur la paix plutôt que sur la destruction et sur le triomphe des nationalismes ? Ce n’est pas sur la littérature que Crémieux se trompe, c’est sur son pouvoir, elle sera en effet impuissante à empêcher que cette après-guerre rapidement ne se transforme en avant-guerre. Les écrivains quand à eux devront prendre parti, se classer, choisir. Viendra le temps de l’engagement. Cet engagement, Crémieux, l’homme des livres, le méridional prudent et sceptique ne s’y dérobe d’ailleurs pas, il meurt en déportation en avril 1944. Il nous laisse trop peu de livres et le témoignage d’un intellectuel exemplaire de cette période qui est devenue l’entre-deux-guerres.

Biographie de l'auteur :

Benjamin Crémieux (1888-1944) est journaliste, critique littéraire et écrivain. Il collabore dès 1920 à La NRF dans laquelle il défend les œuvres de Colette et de Proust. Directeur du bureau italien du ministère des Affaires étrangères, on lui doit la publication des premières traductions de Pirandello. Il contribue à faire connaître en France Verga, Svevo et Moravia. Résistant, il meurt à Buchenwald.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

EUR 26,90

Autre devise

Frais de port : EUR 16,90
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

Image de l'éditeur

1.

Crémieux, Benjamin
Edité par GALLIMARD (2011)
ISBN 10 : 2070131971 ISBN 13 : 9782070131976
Neuf Couverture souple Quantité disponible : 4
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur

Description du livre GALLIMARD, 2011. Etat : Neuf. N° de réf. du vendeur 9782070131976

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur

Acheter neuf
EUR 26,90
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 16,90
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais