DIAZ, Junot Guide du loser amoureux

ISBN 13 : 9782259219310

Guide du loser amoureux

Note moyenne 3,75
( 83 710 avis fournis par Goodreads )
 
9782259219310: Guide du loser amoureux
Afficher les exemplaires de cette édition ISBN
 
 
Extrait :

Je suis pas un sale type. Je sais l'impression que ça donne, celle d'un mec sur la défensive et sans scrupules, mais c'est vrai. Je suis comme tout le monde : faible et plein de défauts, mais avec un bon fond. Magdalena, elle, n'est pas de cet avis. Elle me considère comme l'archétype du Dominicain : un sucio, un enfoiré. Vous savez, il y a plusieurs mois, quand Magda était encore ma nana, quand je n'étais pas obligé de surveiller le moindre de mes gestes, je l'ai trompée avec une fille qui se coiffait façon doigts dans la prise, comme dans les années quatre-vingt. Ça non plus, j'en ai pas parlé à Magda. Vous savez ce que c'est. Un os pareil, il vaut mieux l'enterrer au fond du jardin de sa vie. Magda ne l'a appris que parce qu'une de ses copines lui a écrit une putain de lettre. Et dans la lettre, y avait des détails. Le genre de trucs que même bourré on raconte pas à ses potes.
L'ennui, c'est que cette histoire particulièrement stupide était finie depuis des mois. Entre Magda et moi, ça allait mieux. On n'était plus aussi distants que l'hiver précédent, quand je la trompais. C'était le dégel. Elle passait chez moi et au lieu de traîner avec mes abrutis de potes - avec qui je fumais et avec qui elle s'ennuyait comme un rat mort - on allait au ciné. On prenait la voiture pour aller manger au restau. On a même vu une pièce au Crossroads, et je l'ai prise en photo avec des auteurs noirs, de vraies pointures, des photos où elle fait des sourires à s'en décrocher la mâchoire. On était redevenus un couple. On rendait visite à nos familles le week-end. On prenait le petit déj' dans des diners des heures avant que tout le monde se lève, on explorait la bibliothèque de New Brunswick, celle que Carnegie avait fait construire avec l'argent de son complexe de culpabilité. On avait trouvé notre vitesse de croisière. Et puis la lettre nous a atteints comme une grenade de Star Trek, faisant tout exploser, passé, présent, futur. Tout à coup ses parents veulent me tuer. Peu importe que je les aie aidés à remplir leur déclaration d'impôts deux ans de suite ou que je leur tonde la pelouse. Son père, qui me considérait comme son hijo, me traite d'enfoiré au téléphone, on dirait qu'il va s'étrangler avec le fil. Tu mérites pas je parle espagnol à toi, qu'il me dit. Je croise une des copines de Magda au centre commercial - Claribel, l'Équatorienne qui a un diplôme de biologie et les yeux bridés -et elle me traite comme si j'avais bouffé l'enfant préféré de quelqu'un.
Cherchez même pas à savoir comment ça s'est passé avec Magda. Comme une collision de plein fouet sur la ligne 5 du métro. Elle m'a jeté la lettre de Cassandra à la figure - elle m'a raté et la lettre a atterri sous une Volvo - puis elle s'est assise au bord du trottoir et a fait une crise d'hyperventilation. Bon sang, qu'est-ce qu'elle a pleuré. Oh, bon sang.
Mes potes m'ont dit que là, putain, ils auraient tout nié en bloc. Cassandra qui ? Mais j'avais le ventre trop noué pour même essayer. Je me suis assis à côté d'elle, j'ai attrapé ses bras qui battaient l'air et j'ai dit une connerie du genre : Il faut que tu m'écoutes, Magda. Ou bien tu ne comprendras pas.

Présentation de l'éditeur :

Le centre de gravitation de ces histoires, c'est Yunior : jeune tête brûlée, aussi coeur d'artichaut qu'incorrigible désinvolte.
Dans chaque histoire, une femme, des femmes mère, épouse, maîtresse, petite amie extraordinaires et sans cesse perdues. Et en point de mire : l'amour l'obsessionnel, l'illicite, le léger, le fou, le périssable, l'éternel amour.
Et tandis que Yunior court après les filles, les fantasme, les largue, les adore ou les maudit, ces histoires dessinent peu à peu une radiographie du coeur humain, mettant à nu sa soif infinie et sa faiblesse inexorable. Toujours la passion semble l'emporter sur l'expérience, et l'amour, même échoué, même avorté, même Sali ou raillé, reste irréductible.

Déferlante langagière, bourrée d'inventions, tendre et drôle à la fois, la prose de Díaz électrise tout sur son passage.

Meilleur livre 2012 du New York Times

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Autres éditions populaires du même titre

9782264060464: Guide du loser amoureux

Edition présentée

ISBN 10 : 2264060468 ISBN 13 : 9782264060464
Editeur : 10 X 18, 2015
Couverture souple

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

Image de l'éditeur

1.

DIAZ, Junot
Edité par Plon (2013)
ISBN 10 : 2259219314 ISBN 13 : 9782259219310
Neuf Couverture souple Quantité disponible : 4
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur

Description du livre Plon, 2013. Etat : Neuf. N° de réf. du vendeur 9782259219310

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur

Acheter neuf
EUR 19
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 14,50
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais