Votre fumée montera vers le ciel

 
9782266226035: Votre fumée montera vers le ciel
Afficher les exemplaires de cette édition ISBN
 
 
Extrait :

Et après...

J'ai récemment été invité à assister à la remise du prix Marcel Paul.
Lieu ? Un immeuble universitaire de la rive gauche.
Rencontre dans un ascenseur : nous sommes quatre dans la cabine menant à l'étage où doit avoir lieu la cérémonie.
Mes trois compagnons portent tous un ruban rouge à la boutonnière : la Légion d'honneur. N'ayant qu'un seul mérite dans la vie, celui de ne pas être méritant, je ne suis titulaire d'aucune décoration.
S'engage un dialogue incompréhensible pour le commun des mortels.
- Tu étais où ?
Inutile de préciser l'endroit. «Où» ? Il s'agit d'un camp nazi, évidemment.
Réponses :
- Dachau.
- Dora.
- Mauthausen.
- Auschwitz.
Je regarde mes compagnons, je me vois. Bien nourris, chevelus ou naturellement chauves et un sourire sur le visage. Nous ne nous connaissons pas mais nous sommes heureux d'être là et, complices inconscients de la même aventure, de décliner un nom maudit par l'Histoire au lieu d'un «nom, prénom, date et lieu de naissance». Nous sommes les derniers témoins d'un événement unique.
Tous octogénaires, tous rescapés d'une incroyable odyssée, n'ayant survécu, comme disait un camarade de déportation, que «parce que je n'ai jamais été au mauvais endroit au mauvais moment». Quatre hommes dans un ascenseur... On dirait le titre d'un polar. Quatre citoyens dont rien ne révèle qu'ils sont des rescapés portant, en eux, une cicatrice invisible. Ils sont là, mes compagnons de chaîne, des humains qui ont connu l'impossible et l'invraisemblable : être des ombres dans un monde sans lumière.
Soixante-cinq ans ont passé...
J'essaie d'imaginer mes compagnons tels qu'ils étaient dans les quatre «clubs de vacances» énumérés ci-dessus. Comme chacun, depuis que les archives sont sorties de leurs caches, je sais ce qu'était «l'univers concentrationnaire», ainsi que David Rousset l'a nommé globalement.
Bien entendu, j'ignore ce que chacun d'eux a vécu. Chaque ex-porteur de «pyjama» est un roman, noir évidemment, et chaque événement raconté, aussi incroyable soit-il, est plausible.

Présentation de l'éditeur :

" Le matin du 27 janvier 1945, j'ai vu des morts redevenir vivants. "

Joseph Bialot, arrêté et déporté en juillet 1944, est l'un des rares Français à avoir vécu la libération d'Auschwitz par les Soviétiques. Mais être libéré, est-ce être libre ? Derrière lui, des compagnons qui ne reviendront pas. Devant, une vie à reconstruire. Le début de " soixante-cinq années de fausse résurrection " comme il le dit lui-même.
Ce livre est le témoignage d'un homme happé par la machine de mort. Le récit tragique et parfois burlesque de plusieurs mois d'errance, de Cracovie à Odessa, avant de rejoindre la France en mai 1945. La chronique d'une renaissance des plus douloureuses.

" Joseph Bialot raconte comme personne les petits trafics de survie, l'hiver 1945, dans le camp libéré, puis dans Cracovie. Il n'en est pas encore revenu d'être revenu. " Guy Konopnicki – Marianne

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Frais de port : EUR 16,90
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

Image de l'éditeur

1.

Bialot, Joseph
Edité par Pocket (2016)
ISBN 10 : 2266226037 ISBN 13 : 9782266226035
Neuf Couverture souple Quantité disponible : 4
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur

Description du livre Pocket, 2016. Etat : Neuf. N° de réf. du vendeur 9782266226035

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur

Acheter neuf
EUR 6,70
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 16,90
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais