L'addiction chez les adolescents jeux video, alcool, drogues...de l'assuetude a l'addiction

)  
9782353272440: L'addiction chez les adolescents jeux video, alcool, drogues...de l'assuetude a l'addiction
Afficher les exemplaires de cette édition ISBN
 
 

L'ouvrage s'articule autour des caractéristiques cognitives, conatives et comportementales de la conduite addictive de cette population ainsi qu'aux prises en charge et traitements pouvant être proposés. Les auteurs développent le point de vue de la psychopathologie, de la psychologie sociale, des neurosciences, de l'éthologie comparée, de la psychologie différentielle et clinique de la santé, et cela dans une perspective phylogénétique, développementale et intégrative.

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Extrait :

Extrait de l'avant-propos

Le développement de l'enfant et du jeune adolescent est souvent apprécié dans la littérature en psychologie à l'aune de sa possibilité de prise d'autonomie et d'ajustement psychosocial. Devenir de plus en plus autonome et, par ailleurs, se retrouver au fil de l'existence et malheureusement parfois assez jeune, comme en témoignent les études épidémiologiques, assujetti à des conduites addictives comportementales ou à produits : tel est le devenir de certains jeunes. Faire face - à des événements de vie traumatiques, à des contraintes émotionnelles et sociales réelles ou imaginées - en s'addictant parfois, souvent, intensément, au prix subséquemment d'altérations somatiques et/ou cognitives, et d'un renforcement de difficultés de régulations affectives et sociales : tel est le paradoxe de l'ajustement psychosocial de la personne engagée sur la trajectoire addictive.
La psychologie des conduites addictives actuelle, tous champs disciplinaires confondus, prend la mesure des effets délétères sur la santé et la qualité de vie de cette trajectoire développementale problématique et souligne la nécessité d'étudier très précisément les conditions d'engagement de la personne sur la trajectoire addictive, trajectoire allant de l'exposition occasionnelle à la pathologie.
L'étude des processus impliqués dans la genèse des conduites addictives apparaît aujourd'hui comme l'une des grandes préoccupations scientifiques. Initialement centré sur l'étude de la spécificité - de l'objet d'addiction (comportement ou produit), des facteurs de risque et de vulnérabilité, de l'impact psychologique ou cérébral de produits à pouvoir toxicomanogène et de la dépendance -, l'accent s'est peu à peu déplacé dans la littérature vers des conceptions invitant à une compréhension intégrative et dynamique de la conduite addictive, et cela, notamment, indépendamment de la spécificité de l'objet d'addiction, c'est-à-dire produit ou comportement.
La littérature nous offre ainsi un ensemble de modélisations théoriques du concept d'addiction assez abouti et c'est sans nul doute depuis les travaux du psychiatre anglais Aviel Goodman que notre compréhension de la dynamique processuelle relative à l'addiction a progressé. Dès 1990, l'auteur a proposé une définition de l'addiction en la décrivant comme «un processus dans lequel est réalisé un comportement qui peut avoir pour fonction de procurer du plaisir et de soulager un malaise intérieur et qui se caractérise par l'échec répété de son contrôle et sa persistance en dépit des conséquences négatives». Il a associé à cette définition de l'addiction une critériologie certes générale mais assez précise du trouble addictif, c'est-à-dire non centrée sur des substances ou comportements spécifiques.
Depuis, tout invite à considérer que la «problématique addictive» n'est sans doute pas située là où on l'imagine encore trop souvent. En effet, ni située uniquement dans la spécificité du produit ou du comportement considéré, ni située uniquement dans la structure biologique ou personnologique, ni située uniquement dans l'univers social et culturel ; nous savons que c'est à l'interface de ces différentes sphères qu'il convient de l'étudier.
Dès lors, penser la problématique addictive du point de vue de sa dynamique «biopsychosociale» a permis de réexaminer le concept d'addiction, de le préciser tant en compréhension qu'en extension, d'en apprécier la multidi-mensionnalité pour enfin insister sur la nécessité d'en étudier aussi, et peut-être surtout, les aspects développementaux.

Présentation de l'éditeur :

Les manifestations du phénomène d'addiction chez les adolescents sont devenues spectaculaires. L'ampleur du binge-drinking, le recours aux substances psychoactives (les drogues), etc., inquiètent la société, les professionnels de santé, les parents... voire les jeunes eux-mêmes.

Mais trop souvent l'analyse de ce phénomène reste simpliste, confond consommation et dépendance, et se limite aux chiffres plutôt qu'à leur sens. Une telle approche strictement factuelle n'offre guère d'explication à cette tendance et contribue à opposer trop volontiers répression, éducation et soin.

Ce livre se situe dans une toute autre perspective. Les auteurs, avec la diversité disciplinaire qui les caractérise, cherchent non seulement à mieux définir les divers modes d'addiction (incluant les troubles alimentaires et même la passion) et leurs niveaux de gravité, mais aussi à mieux les comprendre et à les mettre en perspective pour en saisir le sens. En un mot : cet ouvrage propose une approche scientifique de l'addiction, c'est-à-dire rigoureuse, objective et intelligente sans être jargonnante ni pontifiante.

Il fait état des recherches les plus récentes et propose de situer l'addiction dans un contexte dynamique. En outre, il prépare l'avenir de la recherche dans ce domaine, en posant des questions parfois dérangeantes.

Il faut avoir lu ce livre si l'on veut comprendre ce phénomène et surtout avant de mettre en place des actions de prévention à l'intention des adolescents.

NICOLE BATTAGLIA est maître de conférences en psychologie sociale appliquée au sein du département Carrières sociales de l'université Charles De Gaulle-Lille 3 (IUT B.) & membre du laboratoire Cognition, santé, socialisation (C2S, EA6291) et de la structure fédérative de recherche Cap-santé (FED 4231) de l'université de Reims Champagne-Ardenne.

FABIEN GIERSKI est maître de conférences en neuropsychologie de l'enfant et de l'adulte à l'université de Reims Champagne-Ardenne, membre du laboratoire Cognition, santé, socialisation (C2S, EA6291), et responsable de l'option Enfants et adolescents du master de psychologie des perturbations cognitives. Il est également psychologue-neuropsychologue au sein du pôle de psychiatrie du CHU de Reims.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande