Oh ! Great Air Gear, Tome 31

ISBN 13 : 9782811606008

Air Gear, Tome 31

Note moyenne 4,16
( 128 avis fournis par Goodreads )
)  
9782811606008: Air Gear, Tome 31
Afficher les exemplaires de cette édition ISBN
 
 

Air gear - Volume 31

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Revue de presse :

Alors qu'ils sont encore et toujours en lutte contre Genesis, les Kogarasu Maru sont rapidement rejoints par nombre de leurs alliés venus leur soutenir. Parmi eux Ringo, la reine des épines représentant les Sleeping Forest, et Kururu Sumeragi, la reine des liens, venue apporter à Ikki son régalia des tempêtes... mais ce bijou de technologie se retrouve mis en pièce par un tir ennemi ! Mais notre héros redonne l'espoir à la jeune technicienne et à son clan : après tout, les pièces détachées, ce n'est pas ce qui manque sur ce foutu porte-avions !

Je ne le répèterai jamais assez : Oh! Great est sans l'auteur le plus incompréhensible qu'il m'ait été donné de lire. Preuve en est une fois encore faite avec ce 31ème volume, oscillant du très mauvais au très intriguant d'un chapitre à l'autre. Le très mauvais, tout d'abord, se dévoile dans la suite des affrontements sans grand intérêt qui parsèment cet arc scénaristique interminable. Ici, c'est dans un premier temps Onigiri qui a à son tour l'honneur de voir son combat propulsé sur le devant de la scène et, comme souvent avec ce lutteur obscène et fétide, l'auteur ne peut s'empêcher d'aller vers dans le très mauvais gout. C'est ainsi qu'une jeune fille, mineure évidemment, se fera dénuder puis être émoustillée, avant de subir un sort plus triste encore. Une fois encore, le mangaka frôle les abysses de la nullité, d'autant plus lorsque l'humour côtoie le tragique d'aussi près.

Mais alors que l'on s'imagine une continuité du même acabit, la série s'oriente sans crier gare vers d'autres pistes scénaristiques, s'armant même d'un flash-back totalement impromptu, aussi bien que dans le choix du moment que dans l'angle choisi. Bien que l'on soupire d'avance de l'utilité d'une telle pirouette, la peinture passée, des années avant ses luttes sans saveurs, nous ramène aux fondamentaux de la saga. Les protagonistes de ces évènements surprennent et offrent une nouvelle fois quelques révélations bien senties, offrant alors tout autant de pistes de lectures nous ramenant à reconsidérer les choses. Pourtant, on ne saurait crier au génie devant une mise en place très bancale : quelques personnages, dans des situations et lieux différents, se mettent simultanément à évoquer un nom encore jamais entendu dans la série, pour introduire ce retour qui lui sera consacré... et en attendant, les autres intrigues s'estompent.

Au final, ma note se veut la synthèse de passages très inégaux mais ne saurait rééellement représenter le fond de ma pensée. Oh! great est une nouvelle fois capable du meilleur comme du pire, même si la balance va plutôt dans le second sens dernièrement, et sait encore nous surprendre en dévoilant d'autres rouages encore cachées de son gigantesque engrenage... à moins qu'il ne le construise au fur et à mesure, en bricolant un scénario manquant de finitions. Quand tout cela va-t-il s'effondrer ?


Tianjun

(Critique de www.manga-news.com)

Biographie de l'auteur :

De son vrai nom Ito Ogure, il semblerait que ce soit plus ou moins par accident que maître Oh! Great se soit lancé dans le manga. Alors qu'il n'était qu'un simple salarié comme des millions au Japon, son goût immodéré pour le pachinko lui causa quelques petits soucis financiers. En clair, il croulait sous les dettes. Afin de pouvoir les rembourser, Oh! Great envoya des planches à un concours de manga du magazine Hot Milk, il ne gagna pas le grand prix mais fut lauréat, ce qui lui valu tout de même d'empocher la somme rondelette de 100 000 yens, soit environ 800 euros.
Ce fut la révélation ! Oh! Great donna sa démission et décida, à 22 ans, de gagner sa vie en dessinant des mangas. Pendant plusieurs années, il dessina des mangas érotiques dans des magazines pour adultes. Le goût des jolies filles et des poses sexy lui en est visiblement resté. Même si en comparaison de la plupart des mangakas spécialisés dans l'érotisme sa production reste très faible, ses trois titres Angel Room, 5-Five et Junk Story sont des collectors pour ses fans qui les surnomment les Trois Trésors Divins, en référence aux trois objets sacrés (le miroir, le sabre et les perles) qui symbolisent la souveraineté de la dynastie impériale ! Sa première série non érotique, Burn-Up W fut interrompue dès le deuxième épisode suite à la suppression du magazine qui la prépubliait. Depuis, Oh! Great a dessiné beaucoup de séries de tous genres, dont les plus connues sont Enfer et Paradis, Majin-Devil et Himikoden. Il a également travaillé sur le design du jeu vidéo d'Himikoden et dessiné des histoires courtes pour plusieurs magazines. Oh! Great travaille actuellement en parallèle sur deux séries : Enfer et Paradis et Air Gear. (Panini comics)

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter D'occasion
Brand new book. Livre comme neuf... En savoir plus sur cette édition

Frais de port : EUR 5,99
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Oh ! Great
Edité par Pika (2012)
ISBN 10 : 2811606009 ISBN 13 : 9782811606008
Ancien ou d'occasion Couverture souple Quantité disponible : 20
Vendeur
CENTRAL MARKET
(ANTIBES CEDEX, FR, France)
Evaluation vendeur

Description du livre Pika, 2012. Etat : D'occasion - Comme neuf. Brand new book. Livre comme neuf. N° de réf. du vendeur 9782811606008

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur

Acheter D'occasion
EUR 18
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 5,99
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais