Code:Breaker T24

ISBN 13 : 9782811616496

Code:Breaker T24

Note moyenne 4,05
( 86 avis fournis par Goodreads )
 
9782811616496: Code:Breaker T24
Afficher les exemplaires de cette édition ISBN
 
 
Revue de presse :

Emperor dévoile à Ôgami et les siens le secret des Spécimans Rares. Plus surprenant encore, ils doivent éveiller la quatrième Excellence de l’Eden pour atteindre leur but, et celle-ci est morte et enterrée, mais peut toutefois être ramenée à la vie. La clef pour vaincre l’ennemi est à portée de mains, et les derniers affrontements sont imminents.


Alors que la fin de la série approche à grands pas et que les derniers tomes en date se sont révélés particulièrement décevants, cet opus remonte à peine le niveau, car si l’intrigue se recentre en plus de progresser, toutes les idées d’Akimine Kamijô ne sont pas convaincantes et la mangaka s’adonne à un exercice nekketsu beaucoup trop simple qui entache le suspense des affrontements.


D’abord, c’est avec une grande satisfaction que le récit décide de nous dévoiler une grande part de sa composition : l’entrée en scène de la Quatrième Excellence, et ce même si cela doit passer par une séquence avec Emperor des plus convenues dont l’issue est prévisible des kilomètres à la ronde. Néanmoins, le clou du spectacle est la Quatrième Excellence, un individu haut en couleur qui amène avec lui une révélation importante sur les Spécimens Rares ainsi que quelques autres informations qui n’ont pour le moment pas grand sens à nos yeux. Il faut avouer qu’avec cette histoire d’Excellences qui détiennent une part de vérité pour chacun d’entre eux, il y a de quoi être perdu, aussi il est nécessaire de se contenter de ce que le tome nous offre quant à des enjeux immédiats, à savoir un combat équitable contre l’ennemi.


Cela ne tarde pas et la joute entre Code : Breaker et Spécimens Rares reprend de plus belle, mais voilà que la mangaka en fait désormais trop puisque ces ennemis qui ont aisément assassiné de nombreux détenteurs de pouvoirs deviennent des adversaires que l’on peut mettre hors course en deux temps trois mouvements. Certes, le combat de Toki est impressionnant, mais son issue est prévisible, de même pour les duels qui concluent le tome. Vu ce que Kamijô fait de ses Spécimens Rares, les mystifier à ce point deux ou trois tomes avant était tout simplement risible.


A la veille du combat final, l’intrigue nous offre un nouveau (et dernier ?) moment entre Sakura et Rei afin de nourrir leur relation qui ne se développe cette fois que peu, bien que la bienveillance du héros par rapport à la demoiselle est de plus en plus évidente. Et bien sûr, c’est le moyen idéal pour le lecteur d’admirer une fois encore le corps de la jeune fille, preuve qu’Akimine Kamijô sait y faire avec ses demoiselles. Il est toutefois dommage que cette simple scène de fan service soit le meilleur élément de cet opus.


Code : Breaker approche de sa fin, mais l’intrigue peine à nous convaincre. Le scénario, dans son ensemble, devient de plus en plus confus et incohérent sans compter que les affrontements nourrissent un faux suspense par une un côté prévisible étant donné les développements de ce tome. On espère que les deux derniers volets redresseront la barre, car si cet opus reste divertissant, nous sommes loin de la série qui nous faisait passer de très bons moments.

(Critique de www.manga-news.com)

Biographie de l'auteur :

Akimine Kamijyo est née le 13 septembre 1975 à Kanagawa. En raison de son absence d’apparitions publiques, elle fut longtemps considérée comme étant un homme. Elle débuta sa carrière de mangaka en publiant des dojinshis sous le nom de plume Meika Hatagashira et fut l'assistante de Haruko Kashiwagi (Initiation, Rivage) et de Rumiko Takahashi, auteure du entre autre su célèbre Ranma ½s.
Sa carrière professionnelle démarre en 1999 avec la série Samurai deeper Kyo ( サムライディーパーキョウ) publié aux éditions Kodansha et qui connaitra de suite le succès et sera rapidement adapté pour la télévision avec une série animée de 26 épisodes produite en 2001 (disponible en version français chez Mabell).

En 2007 elle enchaine avec Shirogane no karasu (しろがねの鴉) qui fut pré publiée dans le Shônen magazine et qui ne compte que trois volumes, le succès trop mitigé de l’œuvre ayant précipité sa fin. La série narre les aventures de deux brigands dans un univers d'heroic-fantasy.
Elle renoue avec le succès dès 2008 avec : Code: Breaker (コード:ブレイカー), un shônen mettant en scène des adolescents aux pouvoirs paranormaux. C'est le troisième et dernier manga de l'auteure à ce jour, il est toujours en cours de publication. Comme pour sa série phare, celle-ci se voit adapter en un animé de 13 épisodes produit en 2012 et disponible en version française en vod chez Wakanim.
-------------------

En France les deux série emblématiques de Akimine Kamijo sont disponibles, ainsi ont été publié : entre 2001 et 2008  Samurai Deeper Kyo les 38 volumes en version simple chez Kana, qui sera suivit de l'artbook Samurai Deeper Kyo sorti en 2003 au Japon. Puis c'est Pika qui revient avec l'auteur a son catalogue en 2011 avec la publication de Code: Breaker.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande