Les intermittents du spectacle : Enjeux d'un siècle de luttes (de 1919 à nos jours)

 
9782843032455: Les intermittents du spectacle : Enjeux d'un siècle de luttes (de 1919 à nos jours)
Afficher les exemplaires de cette édition ISBN
 
 
Extrait :

Extrait de l'introduction

La précarité de l'emploi doit-elle nécessairement signifier une condition socio-économique dégradée ?
Le mouvement des intermittents du spectacle de 2003 a posé avec force cette question à l'ensemble du salariat. Dans un contexte où les luttes salariales visent avant tout à défendre l'emploi, la lutte des intermittents détonne : eux ne se battent pas pour le plein-emploi ou contre la précarité de l'emploi, mais pour la défense de leur régime d'indemnisation du chômage. Ils ne manifestent pas contre l'intermittence de l'emploi en tant que telle, mais pour revendiquer un droit à des conditions de revenu et de protection sociale dignes, sinon semblables à celles dont jouissent les salariés à l'emploi stable.
L'intermittence et la «flexibilité» de la relation d'emploi doivent-elles par nature se traduire par un accès précaire aux ressources économiques ? Si la question a jailli avec force à l'occasion du mouvement social de 2003, elle s'inscrit en réalité dans le temps long pour les artistes du spectacle qui n'ont cessé, depuis 1919 - première grève générale des spectacles -, de s'interroger sur les voies et moyens d'échapper collectivement à une condition sociale qui semble leur réserver pour seul choix l'insécurité matérielle ou le deuil de leur vocation d'artiste.
Cet ouvrage traite des enjeux de cette histoire : celle des luttes des artistes du spectacle pour «vivre de leur métier»

Trois journées de grève :
1919, 1976, 2003

Dimanche 28 septembre 1919, au Théâtre Sarah-Bernhardt, à l'Ambigu, aux Folies-Bergère, à la Gaîté-Mont-parnasse, aux concerts Empire et Européen, à l'Univers et à la Renaissance, au Petit Casino et à la Porte-Saint-Martin, et devant la plupart des salles de spectacle parisiennes, la foule des spectateurs patiente sous la pluie en attendant un spectacle qui ne viendra pas faute d'artistes. Au Théâtre Antoine, les spectateurs sont plus chanceux. Le théâtre n'est pas concerné par le mot d'ordre de grève. Firmin Gémier, le directeur, qui a été de tous les combats syndicaux, a signé le contrat type et sa clause dite «n° 1» qui interdit l'embauche de non-syndiqués et que la Fédération du spectacle de la CGT entend imposer à toutes les directions.
A la Maison des syndicats, rue de la Grange-aux-Belles, les artistes du théâtre, du cinéma, les acteurs lyriques, les musiciens, les danseurs, les machinistes tiennent meeting. Georges Carpentier, secrétaire général du nouveau syndicat CGT des artistes dramatiques, annonce que de nouveaux théâtres ont accepté de signer le contrat type et sa «clause n° 1». La veille, au même endroit, Nicot, qui représente les musiciens, a expliqué que les artistes «n'ont qu'une seule force pour lutter : l'union de tous» et a fait part de la décision prise dans la matinée : «Le comité intersyndical décide que l'index le plus rigoureux sera appliqué pendant une période de dix ans au minimum à tous les membres de la Fédération du spectacle qui auront travaillé malgré l'ordre de grève. [...] Les musiciens veilleront à l'application de cette décision et jamais ils ne joueront avec des traîtres. Ces derniers seront morts professionnellement.» Harry Baur, comédien adhérent de la CGT, explique que les tentatives de conciliation avec l'«Association des directeurs» sont demeurées aussi vaines que celles menées la veille avec une autre organisation, l'Amicale des directeurs. S'ils acceptent d'accorder les augmentations demandées par la Fédération du spectacle CGT, ils se refusent à subir un contrat qui porterait atteinte à la liberté du travail. Harry Baur rapporte les propos d'Alphonse Franck, le président de l'association, qui déclarait à un journaliste du Petit Journal : «Nous résisterons jusqu'au bout. [...] Nous engagerons qui nous voudrons et qui voudra l'être.» D'ailleurs, la résistance des directeurs s'organise : au Concert Mayol, un bureau spécial est ouvert où les artistes, syndiqués ou non, peuvent s'inscrire pour trouver immédiatement du travail.

Présentation de l'éditeur :

Travail et salariat Dirigée par Bernard Friot, la collection «Travail et salariat «analyse le travail en acte et les perspectives qu'ouvrent les institutions du salariat en matière de statut social des personnes et de production de la richesse.

Comment garantir des revenus stables à des salariés à l'emploi instable ? Cette question, essentielle pour le salariat contemporain, les intermittents du spectacle se la posent en France depuis longtemps.
De leur premier mouvement social en 1919 à la lutte actuelle pour la défense de leur régime d'indemnisation, les intermittents n'ont cessé de se battre pour que l'instabilité de leur emploi ne signifie pas précarité de leurs revenus et de leur protection sociale.
Quelles stratégies ont-ils développées, tout au long du XXe siècle, pour «vivre de leur métier» ? Comment et pourquoi le régime des intermittents du spectacle a-t-il été mis en place ?
Pour quelles raisons les salariés concernés se battent-ils pour le défendre ?
Mathieu Grégoire, maître de conférences en sociologie à l'université d'Amiens, examine ici de nouveaux possibles entre plein-emploi et précarité.
A l'heure où l'emploi est de plus en plus flexible et le reflux du chômage de masse un horizon de moins en moins crédible, l'expérience des intermittents peut intéresser tout le salariat. Leur régime ne peut-il pas en effet constituer un modèle alternatif pour repenser les droits des salariés à Temple discontinu ?

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter D'occasion
Brand new book. Livre comme neuf... En savoir plus sur cette édition

Frais de port : EUR 7,99
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

Image de l'éditeur

1.

Gregoire Mathieu
Edité par La Dispute (2013)
ISBN 10 : 2843032458 ISBN 13 : 9782843032455
Ancien ou d'occasion Couverture souple Quantité disponible : 1
Vendeur
CENTRAL MARKET
(ANTIBES CEDEX, FR, France)
Evaluation vendeur

Description du livre La Dispute, 2013. Etat : D'occasion - Comme neuf. Brand new book. Livre comme neuf. N° de réf. du vendeur 9782843032455

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur

Acheter D'occasion
EUR 35
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 7,99
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais
Image de l'éditeur

2.

Grégoire, Mathieu
Edité par La Dispute (2013)
ISBN 10 : 2843032458 ISBN 13 : 9782843032455
Ancien ou d'occasion Couverture souple Quantité disponible : 1
Vendeur
medimops
(Berlin, Allemagne)
Evaluation vendeur

Description du livre La Dispute, 2013. Befriedigend/Good: Durchschnittlich erhaltenes Buch bzw. Schutzumschlag mit Gebrauchsspuren, aber vollständigen Seiten. / Describes the average WORN book or dust jacket that has all the pages present. N° de réf. du vendeur M02843032458-G

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur

Acheter D'occasion
EUR 16,15
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 45
De Allemagne vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais