Au pays des Soviets : Le voyage français en Union soviétique 1917-1939

 
9782847343892: Au pays des Soviets : Le voyage français en Union soviétique 1917-1939
Afficher les exemplaires de cette édition ISBN
 
 

Titre: Au pays des Soviets : Le voyage français en Union soviétique 1917-1939
Année d'édition: 2007
Etat: Occasion - Très bon
ISBN : 9782847343892
Commentaire: Petite(s) trace(s) de pliure sur la couverture. Ammareal reverse jusqu'à 15% du prix net de ce livre à des organisations caritatives

Chez Ammareal nous vendons des livres d'occasion en ligne fournis par nos partenaires bibliothèques et associations.
Nous reversons une part du prix de chaque livre à nos partenaires et à des organisations caritatives.
Ce que nous ne vendons pas nous le donnons, ce que nous ne donnons pas nous le recyclons.

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Extrait :

Extrait de l'introduction :

«AU PAYS DES SOVIETS»

A l'entrée des chantiers, une pancarte : «Accès interdit.» L'U.R.S.S. a été longtemps ce chantier, ouvert seulement à ceux qui participent aux travaux. Tout autour, une palissade. Que se passe-t-il de l'autre côté ? Terre du secret, maintenant et développant à cet égard une tradition séculaire, la Russie rouge n'est pas hospitalière et a peu à offrir aux amateurs de pittoresque. C'est à Paris, haut lieu de l'émigration blanche, que s'est transporté le décor slave. Sur place, c'est autre chose. Il n'y a plus de Russie, et c'est l'U.R.S.S. que l'on vient voir, malgré les difficultés. Car le voyage est une aven­ture, faite pour décourager le touriste moyen, comme pour séduire une certaine race de voyageurs.

L'invitation au voyage

L'Union soviétique n'ouvre pas ses frontières au tout-venant. On y entre sur invitation, pendant les années d'espoir et de détresse, parce que la Russie nouvelle ne laisse entrer que ses amis. Les premiers Français en Russie ne sont pas des curieux, ils sont venus pour aider. Certains mettent leurs capacités au service de la Révolution et restent là-bas. Ces transplantations, rares, sont à l'origine des récits les plus pré­cieux. La plupart des visiteurs français ne font que passer. Ils ont moins à dire à leur retour, mais souvent ils accomplissent une mission et leur message tient en quelques mots : aidez les affamés, reconnaissez l'Union soviétique.
Pour tous ces pèlerins des années vingt, un seul hôtel à Moscou, l'Hôtel Lux, caravansérail de l'Internationale où l'on installe tant bien que mal les hôtes étrangers. On ne quitte guère la nouvelle capitale, et il n'est pas question de sillonner un pays pauvre en routes carrossables, et qui ne tient pas à exhiber son dénuement. Au reste, la misère est à votre porte. La visite des gares de Moscou, encombrées de paysans affamés que l'on rembarque dans des trains sans destination, est une descente aux enfers qui a bouleversé des voyageurs venus d'un monde où l'on mange à sa faim. Pourtant la Russie de Lénine et de Trotsky donne aux Français une leçon d'enthousiasme. Cette société égalitaire vit mal. Qu'importe, on y satisfait la soif d'apprendre et le besoin d'agir. C'est sans doute cette Russie racontée par les pre­miers visiteurs qui a séduit l'imagination de Gide. Quand il est venu, en 1936, elle n'existait plus.

Présentation de l'éditeur :

Durant l'entre-deux-guerres, les «retours d'URSS» furent un genre politique et littéraire très en vogue, d'autant que ce pays différent de tous les autres ne s'ouvrait pas au tout-venant, du moins sans préparation. Dès lors, la connaissance que pouvaient en prendre les voyageurs venus d'Occident devenait un enjeu lourd d'idéologie et de propagande. Que savoir, que comprendre, que raconter du pays du grand mensonge, ou de la grande illusion, ou du grand espoir ?
Fred Kupferman, par un subtil montage d'extraits de 125 récits de voyageurs français, apporte des réponses nécessairement contradictoires, car si chacun découvre chez les Soviets ce qu'il est venu y chercher, personne en revanche ne revient tel qu'il était avant la grande épreuve.
De Gide au paysan de la Corrèze, de Charles-André Julien à Pierre Pascal, de Henri Barbusse à Georges Friedmann, d'Eugène Dabit à Pierre Herbart, ce sont autant de versions composant un panorama dont personne, face au choc du «socialisme réel», ne sort indemne.

Fred Kupferman, qui enseignait l'histoire contemporaine à la Sorbonne et à l'IEP, est mort en 1988. Après l'incontournable biographie de Laval, Au pays des Soviets est le deuxième titre de son oeuvre pionnière à être réédité chez Tallandier.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

EUR 41,72

Autre devise

Frais de port : Gratuit
De Royaume-Uni vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Autres éditions populaires du même titre

9782286030308: Au pays des Soviets : Le voyage français en Union soviétique, 1917-1939

Edition présentée

ISBN 10 : 2286030308 ISBN 13 : 9782286030308
Editeur : Le Grand livre du mois, 2007
Couverture rigide

9782070290024: Au pays des soviets. Le voyage français en Union Soviétique, 1917-1939

Editio..., 1979
Couverture souple

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

Image de l'éditeur

1.

KUPFERMAN FRED
Edité par Tallandier (2007)
ISBN 10 : 284734389X ISBN 13 : 9782847343892
Neuf Quantité disponible : 1
Vendeur
The Book Depository
(London, Royaume-Uni)
Evaluation vendeur

Description du livre Tallandier, 2007. Etat : New. Brand New Book. N° de réf. du vendeur LVN9782847343892

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur

Acheter neuf
EUR 41,72
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
De Royaume-Uni vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais