résultats (1 - 30) de 220

Afficher les résultats par

Type d'article


Affiner par

Etat du livre

Reliure

Particularités

Livraison gratuite

Pays

  • Tous les pays

Evaluation du vendeur

Commander
Prix: EUR 75 000
Autre devise
Frais de port : EUR 30
De Autriche vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Paris, Eugène Renduel, 1832-1833., 1833. I) Lucrèce Borgia. 1833. (2), XI, (1), 192 pp. II) Le Roi s'amuse. 1832. (8), XXIII, (1), 183 pp. III) Marie Tudor. 1833. (6), IV, 214 pp. Each with frontispiece. All three bound in a single volume in slightly later half calf with giltstamped spine and marbled covers. A matching second volume contains: 1) Borgia, Lucrezia (1480-1519). Letter signed. Rome, 20 Nov. 1501. ½ p. Folio. 2) Hugo, Victor (1802-1885). Autograph ink caricature, mounted on backing paper. 10 x 13 cm. 3) Mocquard, Jean-François (1791-1864). Autograph letter signed. Paris, 15 Jan. 1853. 1 p. 8vo. 4) Fournier, Louis Edouard (1857-1917). Autograph drawing inscribed. 12.5 x 20.5 cm. 5) Donizetti, Gaetano (1797-1848). Autograph musical manuscript (fragment). 6 pp., ca. 33 x 12 cm. 6) Hugo, Victor (1802-1885). Two autograph instructions signed. 26 Dec. 1839 and 20 Feb. (no year). Oblong 8vo. 2 pp. Both volumes stored together in a matching calf-entry marbled slipcase. A charming ensemble of three first editions of Victor Hugo's plays, each one inscribed by the author to his elder brother, the essayist and military writer Abel Hugo (1798-1855). When the set was auctioned at the sale of the library of the author's grandson Georges-Victor Hugo, it was acquired by Arthur Meyer, the director of the prestigious daily "Le Gaulois" and a passionate collector who was wont to enrich, or "truffle", his books with appropriate rare autographs and drawings. In this case, the addenda, bound in a matching half-calf volume, greatly surpass in value the works they accompany: 1) A precious letter by the Renaissance noblewoman Lucrezia Borgia, famous for her marriages and her affair with Pietro Bembo (signed "Lucretia Esteri de Borgia"), written in recommendation of Hector Beringero to the poet Antonio Tebaldeo (1463-1537), secretary to Francesco II Gonzaga, Marquess of Mantua (later Lucrezia's lover). Meyer had acquired this outstanding document from the collection of Alfred Morrison (cf. Catalogue of the Collection of Autograph Letters and Historical Documents Formed Between 1865 and 1882 by Alfred Morrison, 1883, p. 100). - 2) Almost equally striking is the original, highly expressive pen-and-ink drawing by Victor Hugo, showing the dark shape of a portly figure holding a candle (an illustration of Act III, Scene 1 of his 1843 play "Les Burgraves"), captioned by the artist in his own hand: "Mm. Mélingue criant: Caïn! de la Coulisse". In the original production, the actress Rosaline Mélingue had played the role of Guanhumara, providing the off-stage voice for the eerie scene. - 3) Also included is a letter by J.-F. Mocquard, chief-of-staff to Napoleon III, addressed to Auguste Romieu, the directeur des beaux-arts, concerning matters of theatrical censorship (including Hugo's play "Lucrèce Borgia"). 4) The associations are reinforced in an expressive charcoal drawing showing Victor Hugo reading to his brother Abel the first act of "Lucrèce Borgia", inscribed in pencil to the collector by the artist L. E. Fournier: "A M. Arthur Meyer très cordialement". 5) Finally, Meyer was able to include a fragment of Gaetano Donizetti's original manuscript of his 1833 opera "Lucrezia Borgia", which he had based on Hugo's play. 6) At the very end are two brief notes by Victor Hugo in which the author instructs his publisher Renduel to issue to the bearer copies of his works, including "Lucrèce Borgia". - Provenance: bookplates of Arthur Meyer and Jean Inglessi, as well as an additional monogrammed bookplate. Last in the collection of Pierre Bergé (1930-2017). N° de réf. du libraire 47882

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 1.

Meunier, Charles; Binding] Hugo Victor

Edité par Paris Émile Testard 1889 (1889)

Ancien(s) ou d'occasion Couverture souple Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Buddenbrooks, Inc. ABAA (Newburyport, MA, Etats-Unis)

Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

Commander
Prix: EUR 35 962,40
Autre devise
Frais de port : EUR 8,46
Vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Paris Émile Testard 1889, 1889. 2 volumes. Limited issue of the Édition Nationale, one of only 250 copies printed on Japon of a total edition of only 1000 copies. Illustrated with large engraved pictorial head-pieces by Luc-Olivier Merson each provided in two states, one in place and one on an adjacent plate and with a number of full page engraved plates also by Merson and also provided in two states, an engraved portrait of Hugo in each volume, printed by Gery-Bichard. Large 4to, lusciously bound by Charles Muenier, one of his 'Cuir Incisé' bindings and a fine, large example. The bindings are of full chocolate morocco, laid into the boards are large panels incorporating alternative materials, with elaborate and laid designs of gargoyles, leaves, angels and griffons worked within the framework of a Rose Window. In the center of each window are large circular inlays featuring; a portrait of Quasimodo, a goat, a gargoyle and a spider on its web. The spines feature tall raised bands ruled in blind with handsome gilt lettering and a red and brown morocco inlay portrait of Quasimodo, the inside boards are finished in brown crushed levant with an elaborate gilt and blind panel design, the flies are of marbled paper backed in silk, a.e.g. Each volume has a matching chocolate morocco chemise trimmed with fine marbled paper, the spines are with raised bands matching those of the volumes and with gilt lettering and with rose-window tooling. There are matching marbled paper and morocco slipcases for each volume. The publisher's original printed wrappers to the books have been preserved inside these magnificent bindings. 371, (1); 424, (8) pp. A superb copy with both volumes in extremely fine condition. A MAGNIFICENT BELLE ÉPOQUE SIGNED AND DATED BINDING BY CHARLES MUENIER IN HIS FINEST 'CUIR INCISÉ' FASHION. In this binding style in which a panel of incised leather is worked and molded and then sunk into thick boards of traditional morocco. To succeed in this technique requires great delicacy of handling, but when done correctly provides an equally great scope for emblematic treatment. Meunier was one of the small handful of masters in this technique. Effective and daring, Muenier brought this craft created by Grolier to a new more latter-day aesthetic. he particularly aimed to achieve an artistic and psychological interpretation of the contents of every book he bound. A studentand thinker, as well as a craftsman, he believed that the chaste and formal bindings to which we are all accustomed were impersonal and inexpressive. He held that that they seldom or never bore the slightest relation to the text they held within. In short, Muenier wanted us to be able to judge a book by its cover. To achieve this, Meunier combined the restrained craftsmanship of the early masters with the bolder inventions of the nouveau style. N° de réf. du libraire 25130

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 2.

Ruy Blas. Drame en 5 actes, en: HUGO Victor

HUGO Victor

Edité par Michel Lévy frères (1872)

Ancien(s) ou d'occasion Couverture rigide Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Librairie Le Feu Follet (Paris, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 4 étoiles

Commander
Prix: EUR 23 000
Autre devise
Frais de port : EUR 18
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Michel Lévy frères, 1872. Couverture rigide. - Michel Lévy frères, Paris 1872, 12x19cm, relié. - Nouvelle édition, en partie originale car augmentée de la préface intitulée « à la France de 1872 » éditée à l'occasion de la reprise de la pièce, à l'Odéon, le 19 février 1872. Reliure en demi-chagrin brun, dos à cinq nerfs, couvertures conservées. Exceptionnel envoi autographe de Victor Hugo à sa maîtresse Juliette Drouet : « Premier exemplaire aux pieds de ma dame » Depuis sa création jusqu'à sa consécration tardive, l'histoire de Ruy Blas est intimement mêlée à celle de Juliette Drouet. Recluse chez elle durant toute l'écriture de la pièce, Juliette en fut la première lectrice, le 12 août 1838 (Hugo en acheva l'écriture le 11). Immédiatement, elle tombe amoureuse de ce drame romantique dont Hugo lui promet le rôle-titre au côté de Frédérick Lemaître : « Quel miracle que ta pièce, mon pauvre bien-aimé, et que tu es bon de me l'avoir fait admirer la première ! Jamais je n'avais rien entendu de si magnifique. Je n'en excepte même pas tes autres chefs-d'œuvre. C'est une richesse, une magnificence, un éblouissement [.] Oh mon beau soleil, vous m'avez aveuglée pour longtemps ». Rapidement, Juliette connaît la pièce par cœur, certains vers évoquant farouchement la relation du poète et de la comédienne : « Madame, sous vos pieds, dans l'ombre, un homme est là Qui vous aime, perdu dans la nuit qui le voile ; Qui souffre, ver de terre amoureux d'une étoile ; Qui pour vous donnera son âme, s'il le faut ; Et qui se meurt en bas quand vous brillez en haut » (Acte II, scène 2) Le 15 août, Hugo lui confirme le rôle de Doña Maria de Neubourg. Juliette ne pouvait espérer une plus belle preuve d'amour : « Je vois de la gloire, du bonheur, de l'amour et de l'adoration, tout cela dans des dimensions gigantesques et impossibles. » Malheureusement, loin de présager la gloire espérée, cette nouvelle marquera le début de la guerre ouverte d'Adèle, qui jusque-là était peu intervenue dans la relation adultérine de son mari. à la fin de l'été, Adèle écrit au directeur du théâtre : « Je vois le succès de la pièce compromis [.] car le rôle de la Reine a été donné à une personne qui a été un élément du tapage fait à Marie Tudor. [.] L'opinion [.] est défavorable [.] au talent de Mlle Juliette. [.] Cette dame passe pour avoir des relations avec mon mari. - Tout en étant personnellement convaincue que ce bruit est dénué entièrement de fondement, [.] le résultat est le même. [.] j'ai quelque espoir que vous [.] donnerez le rôle à une autre personne. ». Ce sera l'amante de Frédérick Lemaître qui en héritera. Juliette ne cache pas son désarroi : « Je porte en moi le deuil d'un beau et admirable rôle qui est mort pour moi à tout jamais. [.] J'ai un chagrin plus grand que tu ne peux l'imaginer. » Et, même si Ruy Blas ne rencontre pas le succès escompté, sa passion pour la pièce reste intacte : « j'ai versé tout mon sang pour vous, pour votre pièce ». Le 5 décembre 1867, alors que l'Odéon projette une reprise de la pièce, Napoléon III la fait interdire car « il ne faut pas que le scandale d'Hernani se renouvelle ». Juliette est plus affectée encore que Hugo par cette injustice, comme en témoigne son abondante correspondance. Ses lettres sur le sujet sont réunies dans l'ouvrage de Paul Souchon (Autour de Ruy Blas. Lettres inédites de Juliette Drouet à Victor Hugo, Albin Michel, 1939). Pendant des années, elle milite pour sa réhabilitation et, lorsqu'en 1872 Ruy Blas est enfin accueilli à l'Odéon, elle assiste et commente chaque étape de cette résurrection. Ainsi au sortir de la première lecture de Hugo aux comédiens, le 2 janvier 1872 : « Victoire, mon grand bien-aimé ! Émotion profonde et enthousiaste de tout ton auditoire. [.] Ruy Blas depuis le premier mot jusqu'au dernier est le chef-d'œuvre des chefs-d'œuvre. Je suis sortie de là éblouie, ravie, t'aimant, t'admirant et t'adorant comme le premier jour où je t'ai entendu. C'était autour de moi, tout à l'heure chez toi, à qui était le plus transporté et le p. N° de réf. du libraire 44135

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 3.

La pitié suprême: HUGO Victor

HUGO Victor

Edité par Calmann Lévy (1879)

Ancien(s) ou d'occasion Couverture rigide Edition originale Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Librairie Le Feu Follet (Paris, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 4 étoiles

Commander
Prix: EUR 23 000
Autre devise
Frais de port : EUR 18
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Calmann Lévy, 1879. Couverture rigide. - Calmann Lévy, Paris 1879, 15x24cm, relié. - Édition originale. Reliure en demi chagrin bleu nuit à coins, dos à quatre nerfs sertis de pointillés dorés orné de doubles caissons dorés agrémentés d'arabesques latérales et d'étoiles dorées, date et mention « ex. de J. Drouet » dorées en pied, plats de papier marbré, gardes et contreplats de papier à la cuve, couvertures et dos conservés (restaurations marginales sur les plats), tête dorée, ex-libris Pierre Duché encollé sur une garde, élégante reliure signée de René Aussourd. Exceptionnel envoi autographe signé de Victor Hugo à Juliette Drouet, le grand amour de sa vie : « Premier exemplaire à vous, ma dame. V. » Composé en 1857, ce long poème philosophique sur la Révolution était originellement destiné à conclure la Légende des Siècles. Victor Hugo le publie finalement en 1879 à l'occasion de sa prise de position en faveur des communards. Plaidoyer pour l'abolition de la peine de mort, La Pitié suprême illustre l'une des premières et plus ferventes luttes politiques de Hugo, qu'il mène encore à l'aube de ses 80 ans : « si mon nom signifie quelque chose en ces années fatales où nous sommes, il signifie Amnistie » (lettre aux citoyens de Lyon, 1873). Confrontant Hugo et Machiavel, J. C. Fizaine souligne la rigueur intellectuelle du poète au service d'un humanisme érigé en principe universel : « Machiavel s'adresse à ceux qui veulent devenir princes. Hugo s'adresse pour commencer aux peuples, qui ont subi la tyrannie : c'est La Pitié suprême, qui définit ce qui doit rester immuablement sacré, la vie humaine, sans que la haine, le ressentiment, le souvenir des souffrances passées autorisent à transgresser cet interdit, sous peine de ne pouvoir fonder aucun régime politique et de retomber en-deçà de la civilisation. » (Victor Hugo penseur de la laïcité - Le clerc, le prêtre et le citoyen) C'est auprès de Juliette Drouet qu'il mène ce dernier combat. Publié en février 1879, peu après leur installation avenue d'Eylau, La Pitié suprême semble un écho politique à la nouvelle légitimité conquise par les deux vieux amants après cinquante ans d'amours coupables. L'ultime combat de Hugo en faveur de l'amnistie et le pardon résonne dans sa vie affective à l'instar du poème qu'il composera à la mort de Juliette en 1883 : « Sur ma tombe, on mettra, comme une grande gloire, Le souvenir profond, adoré, combattu, D'un amour qui fut faute et qui devint vertu. » Très bel exemplaire parfaitement établi et d'une extraordinaire provenance, la plus désirable que l'on puisse souhaiter. [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] Original edition. Binding half sorrow midnight blue with corners, back with four nerves set with gold dotted boxes decorated with double gold embellished with arabesques and side with golden stars, date and "ex. J. Drouet "golden Length, marbled paper plates, paper contreplats guards and the tank cover and spine preserved (marginal restorations dishes), gilded head, bookplates Pierre Duchy pasted on a guard, elegant binding signed René Aussourd. Exceptional autograph signed by the author Juliette Drouet, the great love of his life: « Premier exemplaire à vous, ma dame. V. » Composed in 1857, this long philosophical poem about the Revolution was originally intended to complete the Legend of the Centuries. Victor Hugo finally published in 1879 to mark its position in favor of the Communards. Plea for the abolition of the death penalty, the Supreme Pity illustrates one of the first and most fervent political struggles of Hugo, he still leads to the dawn of its 80 years, "if my name means something these fatal years where we are, it means Amnesty "(letter to the citizens of Lyon, 1873). Confronting Hugo and Machiavelli, JC Fizaine emphasizes intellectual rigor of the poet in the service of humanity erected universal principle: "Machiavelli is for those who want to become princes. Hugo is intended to begin the peoples that have suffered tyranny: it is the Supreme Pity, that defines what. N° de réf. du libraire 45162

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 4.

Quatorze discours: HUGO Victor

HUGO Victor

Edité par La librairie nouvelle (1851)

Ancien(s) ou d'occasion couverture souple Edition originale Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Librairie Le Feu Follet (Paris, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 4 étoiles

Commander
Prix: EUR 17 250
Autre devise
Frais de port : EUR 18
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : La librairie nouvelle, 1851. couverture souple. - La librairie nouvelle, Paris 1851, 16,5x25cm, broché. - Edition en partie originale qui reprend les discours les plus célèbres, dont certains, mémorables, prononcés à la tribune de l'Assemblée nationale législative, le discours sur la révision et le plaidoyer prononcé au procès de son fils, le 11 juin 1851, devant la cour d'assises de la Seine, défendant l'inviolabilité de la vie humaine ; fausse mention de huitième édition. Bien complet du rare portrait de l'auteur par Masson tiré sur Chine, en frontispice. Quelques rares rousseurs. Précieux envoi autographe signé de Victor Hugo à Juliette Drouet : « à mon pauvre doux ange aimé. V. » Précieux exemplaire de la muse et maîtresse de Victor Hugo. Cette dédicace pleine de compassion et de regret est une réponse de Hugo à la tragédie que vit Juliette cette année-là, alors qu'elle vient de découvrir qu'Hugo la trompe depuis sept ans avec Léonie Biard, qui, en juin 1851, envoie à Juliette les lettres que Victor lui a adressée. Hugo prêtera serment de fidélité éternelle à Juliette en juillet et lui dédicacera en août ce plaidoyer pour une justice plus clémente. À l'automne, Juliette exigera qu'Hugo rencontre Madame Biard pour lui signifier leur rupture, entrevue dont elle dirigea chaque détail du protocole, et auquel Hugo se soumit. Provenance : bibliothèques Pierre Duché (1972, n° 75) et Philippe Zoummeroff (2001, n° 71). [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] First edition, falsely stated 8th edition. With a frontispiece portrait of the author by Masson. Occasional spots. Handsome autograph inscription from Victor Hugo to Juliette Drouet : "A mon pauvre doux ange aimé. V." Provenance : from the library of Pierre Duché with his ex libris. Edition originale qui reprend les discours les plus célèbres, dont certains, mémorables, prononcés à la tribune de l'assemblée nationale législative, le discours sur la révision et le plaidoyer prononcé le 11 juin 1851, devant la cour d'assise de la Seine, défendant l'inviolabilité de la vie humaine. N° de réf. du libraire 53579

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 5.

Les chants du crépuscule: HUGO Victor

HUGO Victor

Edité par Eugène Renduel (1835)

Ancien(s) ou d'occasion Couverture rigide Edition originale Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Librairie Le Feu Follet (Paris, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 4 étoiles

Commander
Prix: EUR 15 525
Autre devise
Frais de port : EUR 18
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Eugène Renduel, 1835. Couverture rigide. - Eugène Renduel, Paris 1835, 14x21,5cm, relié. - Édition originale. Reliure en demi cuir rouge de Russie à coins, dos à quatre nerfs orné de filets et de doubles caissons dorés, date en queue dans un cartouche, contreplats et gardes de papier à la cuve, rares couvertures et dos conservés, tête dorée sur témoins, reliure signée de Bernasconi. Le feuillet de nomenclature des œuvres de Victor Hugo est bien présent. Quelques traces de pliure sur certains feuillets. Un précieux poème autographe de Victor Hugo intitulé « La pauvre fleur disait au papillon céleste », sur deux feuillets repliés, a été monté sur onglet en regard de la version définitive adoptée par l'auteur et imprimée page 223 du recueil. Il s'agit d'une première version, composée de quatre quatrains. Ces vers seront repris avec quelques variantes par Hugo dans la version définitive, augmentée toutefois de quatre nouveaux quatrains. Ce poème a été composé par Hugo pour sa maîtresse Juliette Drouet, rencontrée deux ans auparavant. Il symbolise la nature de leur relation - le poète pris dans sa vie conjugale et littéraire, la jeune femme condamnée à l'attendre -, et aura une grande importance dans leur imaginaire commun : Juliette Drouet citera fréquemment le vers « Et moi je reste seule à voir tourner mon ombre / À mes pieds ! » dans ses lettres d'amour à Victor Hugo. On retrouve également le double motif de la fleur et du papillon aux côtés de leurs initiales entrelacées, dans le décor peint du salon chinois provenant de Hauteville Fairy, résidence de Juliette Drouet à Guernesey, décor conçu par l'écrivain lui-même et aujourd'hui conservé à la Maison Victor Hugo à Paris. Bel exemplaire non rogné, établi dans une charmante reliure signée, enrichi d'un très rare poème autographe de Victor Hugo écrit pour Juliette Drouet. [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] first edition. Binding half russia red leather corners, back with four nerves decorated with nets and double gilded boxes, date tail in a cartridge, contreplats and guards made paper, rare wrappers and back preserved and bound in, gilded head on witnesses binding signed Bernasconi. The nomenclature sheet of Victor Hugo's works is present. Some traces of folding on some sheets. The manuscript of the poem The poor flower said . a very valuable autograph of Victor Hugo poem of two sheets mounted on tab Bel uncut copy, set in a charming binding signed, enriched with a precious autograph poem by Victor Hugo. N° de réf. du libraire 56714

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 6.

Religions et religion: HUGO Victor

HUGO Victor

Edité par Michel Lévy (1880)

Ancien(s) ou d'occasion Couverture rigide Edition originale Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Librairie Le Feu Follet (Paris, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 4 étoiles

Commander
Prix: EUR 13 800
Autre devise
Frais de port : EUR 18
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Michel Lévy, 1880. Couverture rigide. - Michel Lévy, Paris 1880, 15,5x23,5cm, relié. - Edition originale. Reliure en demi chagrin vieux rouge comportant quelques discrètes restaurations, dos à cinq nerfs, date en queue, plats de papier à la cuve, contreplats et gardes doublés de papier peigné, couvertures conservées, tête rouge, reliure de l'époque Très précieux envoi autographe signé de Victor Hugo à Alphonse Daudet. Tampon de la bibliothèque de Madame Daudet sur la première garde. Victor Hugo représente pour Alphonse Daudet, comme pour les autres écrivains de sa génération, le maître incontesté du Panthéon des arts. Sa figure tutélaire parsème les œuvres de Daudet, fréquemment convoquée aux côtés de celles de Rousseau, Byron, Sand et Delacroix. Si durant l'enfance et la jeunesse de Daudet, Hugo, géant exilé sur son île de Guernesey, demeure un idéal inaccessible, « presque en dehors de l'humanité », son retour en France lui permet de le rencontrer enfin. Aux alentours de 1875, peu après la parution de ses premiers ouvrages, Alphonse et Julia Daudet sont ainsi accueillis chez Hugo qui vit désormais avec Juliette Drouet. Ils deviendront dès lors des intimes de la maison jusqu'à la mort du poète. Victor Hugo participe à l'éducation du jeune Léon Daudet, meilleur ami du petit-fils de Hugo, Georges et, plus tard, époux éphémère de Jeanne. Dans ses Souvenirs d'un cercle littéraire, Julia Daudet évoque leur amitié de dix années avec l'« idole de toute la France poétique » : « Je vois Victor Hugo au grand bout de sa table ; le maître vieilli, un peu isolé, un peu sourd, trône avec des silences de dieu, les absences d'un génie au bord de l'immortalité. Les cheveux tout blancs, la tête colorée, et cet œil de vieux lion qui se développe de côté avec des férocités de puissance ; il écoute mon mari et Catulle Mendès entre qui la discussion est très animée à propos de la jeunesse et de la célébrité des hommes connus et de leur séduction auprès des femmes. [.] Pendant le débat on est passé au salon, Victor Hugo songe au coin du feu, et célèbre, universel et demi-dieu, regrette peut-être sa jeunesse, tandis que Mme Drouet sommeille doucement. » L'amitié entre le dernier grand écrivain romantique et l'un des maîtres de l'école naturaliste naissante témoigne de l'acuité de Victor Hugo qui, au faîte de sa gloire, conserve une attention particulière et bienveillante pour la littérature moderne pourtant éloignée du lyrisme hugolien. Cette dédicace de Hugo à Daudet sur une œuvre qualifiée, avec Le Pape et La Pitié suprême, de « testament philosophique » par Henri Guillemin, résonne symboliquement comme le legs à un fervent disciple de la responsabilité politique et morale de l'écrivain. Provenance: Alphonse Daudet, vente Sicklès (1990, IV, n°1200) puis vente Philippe Zoummeroff (2 Avril 2001). Extrait de Souvenirs d'un cercle littéraire par Julia Daudet : " Comment oublier cette première visite chez lui, rue de Clichy, dans le modeste appartement tellement disproportionné à sa gloire, à l'idée qu'on se faisait de cette gloire qui eût comblé des palais : Il se lève du siège qu'il occupait au coin du feu, en face de Mme Drouet, sa vieille amie, (.) je suis étonnée de sa petite taille, mais bientôt, quand il va m'accueillir et me parler, je le trouverais très grand, très intimidant. Et cette timidité que je ressentis alors, je l'éprouverai toujours en face d Victor Hugo, résultat de cette grande admiration, de ce respect, comme d'un dieu absent, que mes parents m'avaient inculqué pour le poète de génie. Je ne vaincrai jamais ce tremblement de la voix chaque fois que je répondrai à ses paroles obligeantes, et je m'étonnerai pendant près de dis ans d'entendre des femmes, admises auprès de lui, l'entretenir de leur intérieur et de leurs futilités habituelles. Ce soir-là, quand il m'eut présentée, toute confuse, à Mme Drouet, elle me dit avec une charmante bonne grâce : — Ici, c'est le coin des vieux et vous êtes trop jeune pour nous. Mais M. Victor Hugo va vous présenter à sa bru, Mme Lock. N° de réf. du libraire 47658

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 7.

La pitié suprême: HUGO Victor

HUGO Victor

Edité par Michel Lévy (1879)

Ancien(s) ou d'occasion Couverture rigide Edition originale Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Librairie Le Feu Follet (Paris, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 4 étoiles

Commander
Prix: EUR 13 800
Autre devise
Frais de port : EUR 18
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Michel Lévy, 1879. Couverture rigide. - Michel Lévy, Paris 1879, 15,5x23,5cm, relié. - Edition originale. Reliure en demi chagrin vieux rouge comportant quelques discrètes restaurations, dos à cinq nerfs, date en queue, plats de papier à la cuve, contreplats et gardes doublés de papier peigné, couvertures conservées, tête rouge, reliure de l'époque. Très précieux envoi autographe signé de Victor Hugo à Alphonse Daudet. Tampon de la bibliothèque de Madame Daudet sur la première garde. Victor Hugo représente pour Alphonse Daudet, comme pour les autres écrivains de sa génération, le maître incontesté du Panthéon des arts. Sa figure tutélaire parsème les œuvres de Daudet, fréquemment convoquée aux côtés de celles de Rousseau, Byron, Sand et Delacroix. Si durant l'enfance et la jeunesse de Daudet, Hugo, géant exilé sur son île de Guernesey, demeure un idéal inaccessible, « presque en dehors de l'humanité », son retour en France lui permet de le rencontrer enfin. Aux alentours de 1875, peu après la parution de ses premiers ouvrages, Alphonse et Julia Daudet sont ainsi accueillis chez Hugo qui vit désormais avec Juliette Drouet. Ils deviendront dès lors des intimes de la maison jusqu'à la mort du poète. Victor Hugo participe à l'éducation du jeune Léon Daudet, meilleur ami du petit-fils de Hugo, Georges et, plus tard, époux éphémère de Jeanne. Dans ses Souvenirs d'un cercle littéraire, Julia Daudet évoque leur amitié de dix années avec l'« idole de toute la France poétique » : « Je vois Victor Hugo au grand bout de sa table ; le maître vieilli, un peu isolé, un peu sourd, trône avec des silences de dieu, les absences d'un génie au bord de l'immortalité. Les cheveux tout blancs, la tête colorée, et cet œil de vieux lion qui se développe de côté avec des férocités de puissance ; il écoute mon mari et Catulle Mendès entre qui la discussion est très animée à propos de la jeunesse et de la célébrité des hommes connus et de leur séduction auprès des femmes. [.] Pendant le débat on est passé au salon, Victor Hugo songe au coin du feu, et célèbre, universel et demi-dieu, regrette peut-être sa jeunesse, tandis que Mme Drouet sommeille doucement. » L'amitié entre le dernier grand écrivain romantique et l'un des maîtres de l'école naturaliste naissante témoigne de l'acuité de Victor Hugo qui, au faîte de sa gloire, conserve une attention particulière et bienveillante pour la littérature moderne pourtant éloignée du lyrisme hugolien. Cette dédicace de Hugo à Daudet sur une œuvre qualifiée, avec Le Pape et Religions et Religion, de « testament philosophique » par Henri Guillemin, résonne symboliquement comme le legs à un fervent disciple de la responsabilité politique et morale de l'écrivain. Provenance: Alphonse Daudet, vente Sicklès (1990, IV, n°1200) puis vente Philippe Zoummeroff (2 Avril 2001). Extrait de Souvenirs d'un cercle littéraire par Julia Daudet : " Comment oublier cette première visite chez lui, rue de Clichy, dans le modeste appartement tellement disproportionné à sa gloire, à l'idée qu'on se faisait de cette gloire qui eût comblé des palais : Il se lève du siège qu'il occupait au coin du feu, en face de Mme Drouet, sa vieille amie, (.) je suis étonnée de sa petite taille, mais bientôt, quand il va m'accueillir et me parler, je le trouverais très grand, très intimidant. Et cette timidité que je ressentis alors, je l'éprouverai toujours en face d Victor Hugo, résultat de cette grande admiration, de ce respect, comme d'un dieu absent, que mes parents m'avaient inculqué pour le poète de génie. Je ne vaincrai jamais ce tremblement de la voix chaque fois que je répondrai à ses paroles obligeantes, et je m'étonnerai pendant près de dis ans d'entendre des femmes, admises auprès de lui, l'entretenir de leur intérieur et de leurs futilités habituelles. Ce soir-là, quand il m'eut présentée, toute confuse, à Mme Drouet, elle me dit avec une charmante bonne grâce : — Ici, c'est le coin des vieux et vous êtes trop jeune pour nous. Mais M. Victor Hugo va vous présenter à sa bru, Mm. N° de réf. du libraire 46925

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 8.

Le Pape: HUGO Victor

HUGO Victor

Edité par Calmann-Lévy (1878)

Ancien(s) ou d'occasion Couverture rigide Edition originale Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Librairie Le Feu Follet (Paris, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 4 étoiles

Commander
Prix: EUR 11 500
Autre devise
Frais de port : EUR 18
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Calmann-Lévy, 1878. Couverture rigide. - Calmann-Lévy, Paris 1878, 15x23,5cm, relié. - Edition originale, un des 15 exemplaires sur Whatman. Reliure à la bradel en pleine percaline rouge, dos lisse orné d'un fleuron doré, pièce de titre de maroquin bleu nuit, double filet et date en queue, reliure de l'époque signée Paul Vié. Précieux envoi autographe signé de Victor Hugo à Leconte de Lisle, poète et chef de file du mouvement parnassien, qui reprendra le fauteuil de Victor Hugo à l'Académie française. [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] First edition, one of 15 copies on Whathman paper Contemporary Bradel binding by Paul Vié in red cloth, gilt fleuron to spine, midnight blue morocco titlepiece, double fillet and date at foot of spine Handsome autograph inscription from Victor Hugo to Leconte de Lisle, poet and head of the Parnassianist movement, who would go on to take over Hugo's chair at the Académie Française. N° de réf. du libraire 48336

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 9.

HUGO, Victor;

Edité par Eugène Renduel Paris 1836 (1836)

Ancien(s) ou d'occasion Couverture souple Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Librairie Veyssière Sigma (Marray, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

Commander
Prix: EUR 10 000
Autre devise
Frais de port : EUR 30,06
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Eugène Renduel Paris 1836, 1836. In-8, faux-titre, frontispice, titre et 631 pages. 10 planches hors-texte. Plein veau fauve; décor à la cathédrale frappé à froid, avec au centre du premier plat le titre frappé à froid. Toutes tranches dorées. (Petite usure à 2 coins. Rousseurs). Premier tirage. Le frontispice et les hors-texte (par Finden, Raffet, T. et A. Johannot, etc.) sont tirés sur Chine appliqué. La planche "De l'utilité des fenêtres" ne figure pas dans cet exemplaire. Décrite comme "fort rare" par Carteret, elle existe à très peu d'exemplaires sur Chine appliqué, et a généralement été prise sur la 2ème édition (1836, 3 volumes in-8) où elle est sur blanc. Précieux exemplaire dans la belle reliure éditeur en veau fauve frappé à froid, attribuée à Boutigny par Carteret, "Ce livre-keepsake est le modèle du genre, il eut un vif uccès et fut souvent très bien habillé à l'époque par Boutigny, avec le motif dit à la cathédrale." (Carteret, III, 300). Provenance : Envoi de Victor Hugo à "M. Léon Masson, son ami". Le tout jeune Léon Masson, âgé de 21 ans, venait de publier en cette même année 1836, dans la Revue du XIXème siècle, deux "fiches de lecture", la première sur les "Critiques et portraits littéraires" de Sainte-Beuve, dont le premier volume (avec l'article sur Hugo) avait été publié en 1832, la seconde sur les "Portraits littéraires" de Gustave Planche, publiés en juillet 1836. Dans ses articles Léon Masson plaçait Gustave Planche bien au-dessus de Sainte-Beuve, ce qui ne pouvait que plaire à Victor Hugo, dont les relations amicales avec ce dernier s'étaient éteintes dans la douleur depuis 1831, quand l'auteur de Volupté (1834) entama une liaison passionnée avec Adèle Hugo. Certes, Hugo n'était pas tendre avec Gustave Planche dont il disait :"c'est un chien, un mendiant exécrable" et celui-ci le lui rendait bien, professant une véritable hugophobie. Mais il était sans aucun doute agréable au poète que Léon Masson préférât "le critique crasseux", pour qui il n'éprouvait que mépris, à Sainte-Beuve, dont la trahison lui était insupportable. Ces articles sont-elles à l'origine de l'amitié durable entre Léon Masson et Hugo? Léon Masson, qui dès 1832 (âgé de 17 ans) avait publié quelques nouvelles et critiques dans le Momus Normand, revue dirigée par Léon d'Aurevilly, frère de Jules Barbey d'Aurevilly, quitta peu à peu le monde littéraire, fut attaché au cabinet de Rémusat, sous-secrétaire d'état, puis préfet, tout en restant dans le cercle des proches de Victor Hugo. Hugo cite Léon Masson dans sa Correspondance ("Notre excellent ami".). On connait au moins un autre ouvrage de Hugo qui lui est dédicacé (Ruy Blas, 1838). Une lettre de Juliette Drouet datée du 16 juillet 1837 (BNF, Mss, Naf 16331) indique que l'épouse de Léon Masson gardait à l'occasion les enfants de Hugo, les "goistapious", confirmant ainsi une intimité durable. N° de réf. du libraire 104

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 10.

Actes et paroles 1870 - 1871 -: HUGO Victor

HUGO Victor

Edité par Michel Lévy frères (1872)

Ancien(s) ou d'occasion Couverture rigide Edition originale Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Librairie Le Feu Follet (Paris, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 4 étoiles

Commander
Prix: EUR 8 625
Autre devise
Frais de port : EUR 18
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Michel Lévy frères, 1872. Couverture rigide. - Michel Lévy frères, Paris 1872, 11,5x18cm, relié. - Édition originale sur papier courant, il a été tiré 100 exemplaires sur Hollande en grands papiers. Reliure en demi chagrin rouge, dos à quatre fins nerfs sertis de pointillés dorés orné de fleurons dorés et de filet à froid, plats de papier marbré, gardes et contreplats de papier à la cuve, tranches mouchetées, reliure de l'époque signée de Derveaux fils. Rares rousseurs affectant principalement les marges de certains feuillets. Exceptionnel envoi autographe signé de Victor Hugo à son fils François-Victor sur la page de faux-titre : « À mon bien aimé Victor. V. » En 1872, seuls deux des cinq enfants que Victor Hugo a eus avec son épouse Adèle Foucher sont encore en vie : François-Victor, qu'il appelle simplement Victor et sur lequel il reporte son affection, et Adèle, emmurée dans la folie, qui vient d'être internée à son retour de la Barbade. Hugo note alors dans ses carnets : « Il y a tout juste un an, je partais pour Bordeaux avec Charles [son autre fils] qui n'en devait pas revenir vivant. Aujourd'hui je revois Adèle. Que de deuils ! » Mais les tragédies continueront de frapper le vieil écrivain : le « bien-aimé » François-Victor succombera l'année suivante, en 1873, de la tuberculose. François-Victor Hugo est l'auteur d'une monumentale traduction des œuvres complètes de William Shakespeare, la première respectueuse de la langue du dramaturge anglais : « Pour ceux qui, dans Shakespeare, veulent tout Shakespeare, cette traduction manquait », écrira avec émotion Hugo dans la préface. Agréable exemplaire enrichi d'une très émouvante dédicace de Victor Hugo à son fils. [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] Edition on current paper, he was shot in Holland paper 100 leading copies. Bound in red half shagreen, back with four nerves purposes set with gold dotted decorated with gilded finials and cold fillet, marbled paper plates, guards and contreplats of handmade paper, sprinkled edges, contemporary binding. Touching and exceptional autograph signed by Victor Hugo to his son François Victor on the half-title page: "To my good Victor V. loved." A pale wetting affecting letters of the first name of the dedicatee, rare spots mainly affecting the margins of some leaves. Nice copy enriched with a moving dedication of Victor Hugo to his son. N° de réf. du libraire 58439

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 11.

CINEMA] HUGO, VICTOR.

Edité par Philadelphia: Macrae-Smith, n.d. [presumably 1939] (1939)

Ancien(s) ou d'occasion Couverture rigide Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Peter L. Stern & Co., Inc., A.B.A.A. (Boston, MA, Etats-Unis)

Evaluation du vendeur : Evaluation 4 étoiles

Commander
Prix: EUR 8 282,25
Autre devise
Frais de port : EUR 7,62
Vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Philadelphia: Macrae-Smith, n.d. [presumably 1939], 1939. Photoplay edition. Both the book and dust jacket are illustrated with scenes from the 1939 film. This copy has been inscribed and signed by Laughton, as well as by his wife Else Lanchester. [With] a five page carbon copy contract, dated August 2, 1939 (months before the filmÕs release) between Laughton and R.K.O. Radio Pictures regarding withholding tax, noting his compensation for this film in the amount of $38,000.00, as well as the amounts to be held in escrow. Signed on the last page by Laughton as well as the film companyÕs vice-president. The book is fine in a dust jacket with very light wear and tear; the contract is in fine condition. N° de réf. du libraire 32431

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 12.

Les Burgraves: HUGO Victor

HUGO Victor

Edité par E. Michaud (1843)

Ancien(s) ou d'occasion Couverture rigide Edition originale Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Librairie Le Feu Follet (Paris, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 4 étoiles

Commander
Prix: EUR 5 175
Autre devise
Frais de port : EUR 18
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : E. Michaud, 1843. Couverture rigide. - E. Michaud, Paris 1843, 14,5x23,5cm, relié. - Edition originale. Reliure à la bradel en demi percaline bleu-gris à coins, dos lisse orné d'un motif floral stylisé doré, date et double filet dorés en queue, pièce de titre de chagrin marine comportant un petit manque angulaire en tête, plats de papier marbré, couvertures conservées, reliure signée de Champs. Envoi autographe signé de Victor Hugo à son ami le critique littéraire Henri Trianon. Petite correction manuscrite sur la première page de l'introduction, quelques piqûres sur les pages de titre et de faux-titre. Provenances : des bibliothèques Morizet, Raymond Boueil avec son ex-libris gravé, Maurice Escoffier (Le mouvement romantique N°1557), Robert Schumann avec ses initiales manuscrites (1965, N°207) et Philippe Zoummerouff (2001, N°62). [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] First edition. Half blue-grey cloth Bradel binding over marbled paper boards by Champs, spine with gilt stylized floral motif, date and double gilt fillet to foot, navy blue shagreen title-piece with a small angular lack to top, covers preserved. Autograph inscription signed by Victor Hugo to his friend, the literary critic Henri Trianon. Small manuscript correction to the first page of the introduction, a few small wormtracks to the title and half-title. Provenance : Morizet collection, collection of Raymond Boueil with his engraved ex libris, Maurice Escoffier (Le mouvement romantique N°1557), Robert Schumann, manuscript initials (1965, N°207) and Philippe Zoummerouff (2001, N°62). N° de réf. du libraire 48262

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 13.

Hugo, Victor, Schriftsteller (1802-1885).

Edité par o. O. u. D.

Ancien(s) ou d'occasion Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Kotte Autographs GmbH (Roßhaupten, Allemagne)

Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

Commander
Prix: EUR 4 500
Autre devise
Frais de port : EUR 9,97
De Allemagne vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : o. O. u. D. 104 : 60 mm. Hübsches Kniestück im Halbprofil nach links. Photographie: Etienne Carjat. Die Widmung an Charles Helvault. - Beiliegt: Billett mit eigenh. Unterschrift an denselben: A „Charles, Super Flumina, V.H". N° de réf. du libraire 63195

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 14.

HUGO, Victor-Marie (1802-1885) – JERSEY

Ancien(s) ou d'occasion Couverture rigide Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Sanctuary Books, A.B.A.A. (New York, NY, Etats-Unis)

Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

Commander
Prix: EUR 4 359,08
Autre devise
Frais de port : EUR 4,23
Vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : 1864. Hardcover. État : Very Good+. HUGO, Victor-Marie (1802-1885) – JERSEY. Autograph letter signed "Victor Hugo", to the daughters of Philippe Asple, the "Pauvres Chères Petites," whose mother has recently died. Hauteville House [38 rue Hauteville, St Peter Port, Jersey,] 22 janvier 1864". 2pp., written in black ink, in French, recto only of a bifolium (202 x 127mm.). Letter concerning the death of the young girl’s mother, offering sympathy and advice, one or two words crossed through, mounted onto the recto of the fourth leaf in an album. The album belonging to the girls, was published by Ackermann & Co., has paper watermarked 1843, and contains 222 pp. of poems and reflections and clipped and pasted-in postcards, greeting cards, various ephemera (some photographic) and densely drawn skillful sketches. Small quarto (235 x 183mm). Original brown morocco elaborately tooled in gilt and blind, lettered "ALBUM" to spine, decorative endpapers (a small piece torn from the upper blank margin of the second leaf). Provenance (of the album): Mr. & Mrs. Philippe Asplet (by descent): Letitia Asplet (signature). A warm sympathy letter addressed to the three daughters of one of Hugo’s strongest supporters in Jersey. Hugo had been in exile on the island from 1852-1855, along with other political refugees, many from France. His strong international presence gained him the reputation of "figurehead" for the Island. Jersey was a stimulating source of creative inspiration for Hugo. Many of his most famous poems were written there: Les Châtiments, much of Les Contemplations, and many others included eventually in later publications (like Les Quatre vents de l'Esprit). Contained in the album are various notes, caricatures and postcards that recall Jersey’s artistic community and the Island’s role as an asylum for the French proscrits of the mid-19th century. Also including, entries dated between 1859 and 1870, with one stray later entry from 1915. There are six portrait/caricatures by the listed artists J.F. Draper, dated 1859, presumably of Jersey figures, and a number of early photographs (4 views of Guernsey, 2 portraits and a number of art reproductions). The poetry includes several indifferent love poems apparently addressed to Letitia, but also some that are rather wider ranging. There are two poems in French by Hugo's one-time secretary Adolphe Pelleport - one, dated August 1864, a lengthy hymn of praise to Jersey as a place of refuge and freedom. The Franco-Prussian war is touched on in a 3pp. poem by 'F.L.H', dated 2 October 1870, concerning the battle of Sedan. In addition there are a number of original poems in a single hand that are either the work of Letitia, or possibly her father Philippe Asplet, who wrote under the name Flip or L'Anmin Flippe. As a supporter of Victor Hugo and the French proscrits, he attacked the decision to force Hugo to leave Jersey. N° de réf. du libraire D4457

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 15.

HUGO (Victor)

Ancien(s) ou d'occasion Couverture rigide Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Librairie Walden (Orléans, FR, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 2 étoiles

Commander
Prix: EUR 4 000
Autre devise
Frais de port : EUR 22
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : En France [Bruxelles], [Poulet-Malassis], 1853 [1866]. 1 vol. (84 x 124) de [2] et 284 pp., maroquin rouge, dos à nerfs, titre doré, date en pied, tranches dorées sur témoins, doublures de maroquin rouge, dentelle d'encadrement, couvertures muettes conservées (Reliure signée de M. Lortic). Un des 6 premiers exemplaires sur papier de Chine (n°4) Première édition sur grand papier imprimée à 22 exemplaires (6 chine et 16 hollande). La première édition imprimée en France paraîtra en décembre 1870 chez Hetzel et Cie.Après avoir soutenu la candidature du prince Louis-Napoléon Bonaparte Victor Hugo perce vite son dessein, s'assurer le pouvoir absolu, et flaire sa connivence avec « les pauvres nains vainqueurs de la majorité cléricale de l'Assemblée législative », auxquels il s'oppose dans des discours enflammés. Le coup de force du 2 décembre 1851 décide Hugo à gagner la Belgique. Après avoir commencé Histoire d'un crime, il compose en un mois Napoléon le Petit - violent pamphlet, où il expose en outre un programme de restructuration de l'État. Dans la même veine il pubie la même année à Bruxelles un recueil de poèmes, Châtiments « pendant naturel et nécessaire de Napoléon-le-Petit » égalment interdit en France. Comme pour ce dernier, les deux éditions de Napoléon le Petit furent mises en vente simultanément à Bruxelles. Le format in-18 était destiné à une diffusion en Belgique et à l'étranger, l'autre format fut conçu assez petit pour passer clandestinement en France. De cette édition in-32, la nôtre, furent réimposés et tirés à part 22 exemplaires exactement comme pour les Châtiments. La thèse de Jean-Jacques Launay sur ce tirage de luxe a récemment démontré qu'il s'agirait d'une édition contrefaite par Poulet-Malassis ; outre le fait que l'éditeur est alors lui-même en exil à cette époque et que l'on sait qu'il imprime un grand nombre de publications anti-impériales, Launay précise surtout qu'une correspondance entre ce dernier et son ami Maurice Tourneux mentionne les éditions de luxe de Napoléon le Petit et des Châtiments ; enfin, la page de titre rouge et noir est aussi une vraie caractéristique du travail de l'éditeur alençonnais. En revanche, Malassis, dans son Bulletin trimestriel des publications défendues en France imprimées à l'étranger et qui donne le détail de tout ce qui se publie hors de France contre l'Empire (dont la propre production de Malassis) ne mentionne pas Napoléon le Petit. L'enquête reste ouverte.De la bibliothèque de H. del Monte avec ex-libris gravé par Malatesta dans une précieuse reliure doublée de Lortic signée de M.[arcellin] Lortic, le fils de Pierre-Marcellin qui avait créé, en 1840, l'atelier de la Rue de la monnaie. Avec son frère, Paul-Joseph, Marcellin reprit l'atelier en 1884 [signature ?Lortic frères'], puis le dirigera seul à partir de 1891 [signature ?M. Lortic' ou ?Lortic fils']. Ses reliures figurent dans nombre de bibliothèques de grands collectionneurs de son temps : Bellenac, Descamps-Scrive (Fléty, p. 115).Flavien Michaux, Essais bibliographiques concernant les oeuvres de Victor Hugo parues pendant l'exil - Geneviève Bourgeat, Napoléon le Petit de Victor Hugo, recensement.des éditions, contrefaçons et traductions., Enssib, 1984 - J.-J. Launay, Bulletin du bibliophile, I, 1982, p.105. N° de réf. du libraire 15293

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 16.

HUGO (Victor) - DROUET (Juliette)

Ancien(s) ou d'occasion Couverture souple Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Librairie Walden (Orléans, FR, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 2 étoiles

Commander
Prix: EUR 4 000
Autre devise
Frais de port : EUR 22
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Veules-en-Caux, s.d. [circa 1879]. Photographie originale (148 x 107 mm) légendée en marge inférieure : «à Veules. V.or Hugo et sa famille - P. Meurice». Tirage argentique sur papier albuminé. Petites déchirures en marge inférieure. Extraordinaire document photographique représentant Victor Hugo et Juliette Drouet ensemble. Elle est particulièrement émouvante, et signifiante. Ils sont accompagnés, à droite, par leur hôte, Charles Meurice. Les deux autres personnes sont vraisemblablement Alice et Jeanne Hugo - veuve et fille de Charles Hugo, mort en 1869. Ces trois femmes furent celles avec qui Victor Hugo passa la plus grande partie de son temps, pour ses dernières années, avec les visites qu'il fit à sa fille Adèle, internée à Saint-Mandé. Les nombreux drames qui frappèrent la famille Hugo ne laissa autour du poète que ce cercle restreint, augmenté de Georges, le grand frère de Jeanne. Hugo et Drouet séjournèrent à deux reprises ensemble chez Paul Meurice, dans le village de Veules (Premier séjour fin août début septembre 1879, second séjour début septembre 1882). Ils demeuraient dans un pavillon annexé à la villa que Paul Meurice avait fait construire face à la mer. A chaque fois, le couple se rendaient aussi chez Auguste Vacquerie à Villequier. Nous n'avons pu recenser qu'un seul autre document photographique similaire : une photographie prise, à la même époque, à Hauteville House (en 1879). Paul Meurice y figure également, ainsi que les enfants et deux autres personnes non identifiés. Elle est conservée à la maison Victor Hugo à Paris. Les deux amants se rencontrèrent pour la première fois le 2 janvier 1833, lors de la lecture que le poète donna de sa pièce Lucrèce Borgia aux acteurs de la Porte-Saint-Martin dont Juliette faisait partie. Elle obtient et triomphe dans le rôle de la princesse Negroni. Devenue sa maîtresse, Juliette Drouet est sommée de choisir entre les planches et son amant lors d'un « mariage » mystique (nuit du 17 au 18 novembre 1839). La suite est connue. A distance, ou très proche, elle resta jusqu'à sa mort, survenue deux ans avant celle d'Hugo, dans le sillage de son bien-aimé, le suivant jusque dans son exil. Elle travaillait sur la petite table par lui offerte en 1855 où il composa La Légende des Siècles, elle s'occupa de la mise au propre des Misérables, et sa maison fut souvent le lieu où Hugo déposait des malles de manuscrites et d'inédits. A part une tentative de rapprochement, dans un exemplaire de Victoir Hugo raconté par un témoin de sa vie qui lui est dédicacé (1863), Adèle Hugo resta à distance, après avoir essayer de s'opposer à cet amour au long cours.Adèle disparue, le couple resta discret mais voyagea davantage «à découvert» ; les fils de Hugo, déjà familiers de la maison de Juliette pendant la période de l'exil continuèrent de la visiter. Les intimes, Auguste Vacquerie et Paul Meurice, la reçurent dans leurs maisons de villégiature. Paul Meurice devint très tôt le familier du poète. Dramaturge, journaliste, il sera l'exécuteur testamentaire de l'oeuvre et le responsable en 1904 de la monumentale édition dite «de l'Imprimerie nationale» (Paul Ollendorff puis Albin Michel éditeurs, 45 volumes) des ?uvres complètes de Victor Hugo. ll fit construire à Veules une villa au bord de l'eau où Hugo vint plusieurs fois profiter du charme de la campagne et de la mer proche de la capitale. Veules garde le souvenir de son passage, une stèle à son effigie le représente, ainsi que Paul Meurice mais bien entendu Juliette Drouet n'y figure pas. Même à l'heure des cérémonies et des choses officielles, c'est-à-dire le jour des obsèques de Juliette Drouet, le 11 mai 1883, Hugo fut dissuadé d'y assiter. Auguste Vacquerie prononcea son éloge funèbre. «[.] le souvenir le plus vivant qui est resté de Victor Hugo fut le banquet qu'il offrit aux cent gamins les plus pauvres de Veules le 24 septembre 1882. L'évènement fut d'ailleurs relaté dans la revue l'Illustration du 7 octobre 1882. La fête eut lieu un beau d. N° de réf. du libraire 15343

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 17.

HUGO (Victor)

Ancien(s) ou d'occasion Edition originale Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Librairie Walden (Orléans, FR, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 2 étoiles

Commander
Prix: EUR 4 000
Autre devise
Frais de port : EUR 22
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Paris, Calmann Lévy, 1877 1 vol. (170 x 260) de (2 ff. faux-titre et titre), 323 pp. dont 7 pp. de table. Demi-maroquin rouge à coins, filets à froid, dos à nerfs, titre doré, date en pied, couvertures conservées (reliure signée de Pagnant). Édition originale. Un des 68 exemplaires imprimés sur grand papier, celui-ci un des 40 sur hollande (n° 8) - après 20 chine et 8 japon.Après la mort de son fils Charles et de sa femme, Victor Hugo prend en charge ses deux petits enfants, Georges et Jeanne Hugo. Il écrit alors, non sans tendresse, plusieurs poèmes illustrant les comportements propres à l'enfance. Tout l'art d'être grand-père repose pour Hugo sur une éthique, une politique, une théologie et une poétique « sans mesure ». Agréable exemplaire de ce texte, rare et recherché en grand papier. N° de réf. du libraire 20183

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 18.

Odes et Ballades, Volumes I & II,: Victor Hugo

Victor Hugo

Edité par Eugene Renduel (1834)

Ancien(s) ou d'occasion Couverture rigide Edition originale Signé

Quantité : 1

Expéditeur : CWO Books (Shaker Heights, OH, Etats-Unis)

Evaluation du vendeur : Evaluation 4 étoiles

Commander
Prix: EUR 3 923,17
Autre devise
Frais de port : EUR 4,23
Vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Eugene Renduel, 1834. Hardcover. État : Good. No Jacket. 1st Edition. Eugene Renduel, Paris. Volume I SIGNED AND INSCRIBED BY VICTOR HUGO. Condition: Good. Binding tight, boards clean. Foxing to pages. Signed by Author(s). N° de réf. du libraire ABE-1508722021481

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 19.

Hugo Victor 1802 1885

Ancien(s) ou d'occasion Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Traces Ecrites (Paris, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 2 étoiles

Commander
Prix: EUR 3 500
Autre devise
Frais de port : EUR 8
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : 1 manuscrit autographe signà 1 In-4 oblong [1835] papier un peu bruni. Quatrain de la main de Victor Hugo, extrait du poà me XXX des Voix Intà rieures, intitulà "A Olympio", composà en octobre 1835. "Laissons gronder en bas cet orage irrità / Qui toujours nous assià ge / Et gardons au dessus notre tranquillità / Comme le mont sa neige". Sage mà ditation. Poà te et à crivain, membre de l'Acadà mie française (1841). N° de réf. du libraire 10790

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 20.

Odes et ballades: HUGO Victor

HUGO Victor

Edité par Hachette (1858)

Ancien(s) ou d'occasion Couverture rigide Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Librairie Le Feu Follet (Paris, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 4 étoiles

Commander
Prix: EUR 3 450
Autre devise
Frais de port : EUR 18
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Hachette, 1858. Couverture rigide. - Hachette , Paris 1858, 11x18cm, relié. - Nouvelle édition comportant un préambule original. Reliure en demi chagrin marron, dos à quatre nerfs sertis de filets noirs ornés de caissons noirs agrémentés en leurs centres de fleurons dorés, discrètes restaurations sur les mors, plats de cartonnage marron, gardes et contreplats de papier à la cuve, reliure de l'époque. Ex-libris manuscrit à la plume en regard de la page de faux-titre. Précieux envoi autographe signé de Victor Hugo à Jules Janin. Les rapports entre Jules Janin - l'un des critiques littéraires les plus influents de l'époque notamment au Journal des Débats - et Victor Hugo furent, à leurs débuts, conflictuels. Pendant longtemps il n'eut de cesse dans ses critiques littéraires d'esquinter Victor Hugo, notamment en 1827, le « prince des critiques » se moqua du Dernier jour d'un condamné et en publia une parodie intitulée L'Âne mort ou la femme guillotinée. A la sortie de Marion Delorme, il alla même jusqu'à estimer que le dramaturge « n'entend[ait] rien à l'expression des passions ». Cependant, au tournant des années 1850, lors de l'exil d'Hugo, Janin se montra solidaire du proscrit et les deux sommités littéraires débutèrent l'échange d'une correspondance. L'envoi sur cet exemplaire de la nouvelle édition d'Odes et ballades est un témoignage de la réconciliation entre ces deux célébrités des lettres françaises. Bel exemplaire, en reliure du temps, enrichi d'un rare envoi autographe de Victor Hugo à l'un des ténors de la critique littéraire. [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] New edition with an original preamble. Binding half brown shagreen, back with four nerves set with black nets adorned with black boxes decorated in their centers of golden florets, discrete restorations on the joints, brown cardboard plates, guards and contreplats of handmade paper, Contemporary binding. Handwritten ex-libris with pen next to the fake title page. Precious autograph signed by Victor Hugo Jules Janin. The relationship between Jules Janin - one of the most influential literary critics of the time, particularly in the Journal des Débats - and Victor Hugo were, in their early days, conflictual. For a long time he never ceased to criticize Victor Hugo in his literary criticism, particularly in 1827, when the "prince of critics" made fun of the Last Day of a Condemned Man and published a parody entitled The Dead Ass or Woman guillotined . At the exit of Marion Delorme , he even went so far as to say that the playwright "does not understand the expression of passions". However, at the turn of the 1850s, during the exile of Hugo, Janin showed solidarity with the outlaw and the two literary leaders began the exchange of correspondence. The autograph dedication of the author on this copy of the new edition of Odes and ballads is a testimony of the reconciliation between these two celebrities of French letters. A fine copy of the book, enriched by a rare autograph dedication by Victor Hugo to one of the tenors of literary criticism. N° de réf. du libraire 59889

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 21.

Lettre autographes signée à son compagnon de: VICTOR HUGO

VICTOR HUGO

Ancien(s) ou d'occasion Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Manuscripta (LYON, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

Commander
Prix: EUR 3 200
Autre devise
Frais de port : EUR 10
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Pas de couverture. État : Bon. Lettre autographe signée à son ami P. Péan. Hauteville House 3 mai ; 2 pages in-8°, adresse au dos. « Nous sommes collègues d’assemblée, compagnons de combat, camarades d’exil, frères de douleur » Beau témoignage d’amitié de Victor Hugo à son « compagnon de combat » : « ( ) Il n’y a pas un côté de vous que je ne connaisse et que je ne touche. Nos deux destinées ont une sorte de parallélisme qui se parle. Je suis que dans l’ombre du devoir où nous sommes. – Nous sommes collègues d’assemblée, compagnons de combat, camarades d’exil, frères de douleur. Je palpite vos émotions et vous pleurez mes larmes. Nous nous tenons par la main et par le cœur. Je crois toujours ce que j’écris ; c’est vous dire que j’espère ce qu’espère Madame Péan. Si j’avais besoin d’une récompense, elle serait toute dans l’idée que j’ai à apporter un peu de consolation à une telle douleur. D’être le bien à votre chère, bonne grande et charmante femme, et mettez-moi à ses pieds ( ) Je suis en effet votre présence dans le National, dont la ligne est d’ailleurs irréprochable. Il y a certains paragraphes que votre amitié reconnait. Je vous remercie de dire ces choses et de les si bien dire ». Signé par l'auteur. N° de réf. du libraire ABE-17887239939

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 22.

HUGO (Victor)

Ancien(s) ou d'occasion Edition originale Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Librairie de Sèvres EURL (Paris, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

Commander
Prix: EUR 3 150
Autre devise
Frais de port : EUR 9,02
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Paris, Michel Lévy, Calmann Lévy, 1859-1877-1883, 5 tomes en 5 vol. grand in 8 rel. moderne demi-chagrin bordeaux, dos à 5 nerfs soulignés de filets à froid, date en pied, couvert. cons. (excepté le 2e plat du 5e volume), rares rousseurs, très bel ex. parfaitement établi et non rogné. Ed. orig., complète. Envoi autographe de l'auteur au critique normand Charles CANIVET sur le faux-titre du dernier volume. N° de réf. du libraire 10800

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 23.

Trois dessins originaux avec notes autographes, sur: GUERNESEY] HUGO (Victor).

GUERNESEY] HUGO (Victor).

Edité par Une feuille de 16 x 10,5 cm sur papier bleuté (dans un cadre spectaculaire en bois flotté).

Ancien(s) ou d'occasion Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Librairie BERTRAN (ROUEN, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

Commander
Prix: EUR 2 875
Autre devise
Frais de port : EUR 30
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Une feuille de 16 x 10,5 cm sur papier bleuté (dans un cadre spectaculaire en bois flotté). Au dos d’un fragment de facture, sur la page portant son adresse à Hauteville House, Victor Hugo a tracé au crayon deux esquisses pour la cheminée en faïence en forme de H de la salle à manger de Hauteville House, légendée « creux » et « relief », avec en dessous cette note : « Statuettes en creux et en relief ». En bas de la page, à l’encre noire, d’une plume épaisse, il a dessiné une tortue, avec la légende : « LENTE SED CERTE ». Emouvant document du poète exilé sur l'ile de Guernesey pendant une quinzaine d'années et qui put, grâce à son recueil "Les Contemplations" acquérir et transformer à son goût Hauteville House qui devient une création hugolienne, "un véritable autographe en trois étages" dira Charles son fils. Suivant les directives d'Hugo et ses croquis détaillés, une équipe dirigée par l'ébéniste guernesiais Mauger, mit en place durant trois ans, le foisonnant décor intérieur, agencement de coffres, de pièces de mobilier, de miroirs, de tapisseries, dénichés dans l'île, et réalisa les immenses bahuts nés de son imagination. Devises et inscriptions abondent. On inaugura la salle à manger le 14 mai 1857. Le décor de carreaux de Delft recouvrant les murs, objet de nombreux projets, culmine avec la cheminée surmontée d'un double H (Hauteville House - Hugo) et couronnée d'une Vierge à l'Enfant. Dans les angles, les carreaux dessinent les initiales VH que l'on retrouve partout dans la maison. Expertisé authentique par M. Thierry Bodin et Alain Nicolas. N° de réf. du libraire img17502

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 24.

HUGO, Victor (1802-1885).

Ancien(s) ou d'occasion Couverture rigide Edition originale Signé

Quantité : 1

Commander
Prix: EUR 2 840,34
Autre devise
Frais de port : EUR 40,08
De Suisse vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : 8vo (217 x 137 mm). Mit Frontispiz in Stahlstich nach D. Rouargue auf China gest. von E. Finden und 11 Tafeln nach Louis Boulanger, Raffet, Tony und Alfred Johannot und Camille Rogier auf China gest. von W. und E. Finden, R. Staines, A. Lacour Lestudier, T. Philibrocon und G. Periam. [2] Bl. (Vortitel und Drucktitel), 631 S. Maroquin citron mit blindprägung im Rocaille-Stil, Steh- und Innenkantenvergoldung, Goldschnitt (signiert Boutigny). Paris, [Plassan für] Eugène Renduel, (Dezember 1835) 1836. Erste illustrierte Ausgabe ('Keepsake Edition') von Victor Hugos berühmtestem Romanwerk. Sie erschien Anfang Dezember 1835 und liegt hier komplett vor mit der häufig fehlenden Tafel VII: Utilité des fenêtres qui donnent sur la rivière, auf China gedruckt und "fort rare, elle existe sur chine, mais se trouve très souvent seulement sur blanc . ce Livre-Keepsake es le modèle du genre, il eut un vif succés et fut souvent très bien habillé à l'époque, par Boutigny" (Carteret). Im hellbraunen Platteneinband 'à motifs rocailles' des Pariser Meisterbinders Boutigny, der zwischen 1830 und 1865 tätig war. - Titel und wenige Seiten etwas stockfleckig, insgesamt ein sehr gutes Exemplar. Vicaire IV, 258-259; Carteret III, 300; Lonchamp 231. First illustrated edition (so called 'keepsake edition') of Victor Hugo's greatest novel, printed on Velin and published on 5 December 1835. This book served as a model of its genre. - Title and few leaves somewhat foxed, else fine. - Contemporary gilt and blind tooled morocco by Boutigny (active 1830-1865). N° de réf. du libraire B316821

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 25.

VICTOR HUGO

Ancien(s) ou d'occasion Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Manuscripta (LYON, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

Commander
Prix: EUR 2 600
Autre devise
Frais de port : EUR 10
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Pas de couverture. État : Bon. Lettre autographe signée « Victor » à un ami. Dimanche 7 août (1831); 1 page in-8°. Le jeune auteur remercie du soutien qui sera apporté pour la répétition générale de Marion de Lorme prévue le 10 août 1831 : « Quoiqu’aveugle, mon ami, je viens de vous lire et je vous écris. Merci, merci du fond de l’âme ! Je compte vous serrer la main mardi soir (et non mercredi) à la répétition. Ce sera une joie pour moi de vous voir et de reposer un moment mon regard sur le vôtre au milieu des ennemis et des assauts qui m’investissent de toutes parts » Marion de Lorme est joué au théâtre de La Porte Saint-Martin le 11 août 1831. Signé par l'auteur. N° de réf. du libraire ABE-17887239936

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 26.

Hugo Victor

Edité par J. Hetzel A. Quantin, Paris (1881)

Ancien(s) ou d'occasion Broché Edition originale Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Librairie La Jument Verte (Strasbourg, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

Commander
Prix: EUR 2 500
Autre devise
Frais de port : EUR 10
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : J. Hetzel A. Quantin, Paris, 1881. Broché. État : Bon. Edition originale. Paris, J. Hetzel - A. Quantin, 1881. Deux volumes in-8 brochés de 335+325 pp. Les couvertures comprennent quelques petits accrocs et pliures, dos restauré. Edition originale comportant un envoi de Victor Hugo à Arsène Houssaye, écrivain et homme de lettres. Les deux volumes sont conservés dans un étui dépliant en demi basane marron. Bon exemplaire. Dédicacé par l'auteur. N° de réf. du libraire 10100

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 27.

HUGO (Victor);

Edité par Jules Renouard et Cie., Paris (1845)

Ancien(s) ou d'occasion Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Bonnefoi Livres Anciens (Paris, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

Commander
Prix: EUR 2 500
Autre devise
Frais de port : EUR 25,05
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Jules Renouard et Cie., Paris, 1845. 4 tomes en 2 vol. in-8 de (6)-368 pp. ; (4)-350 pp. ; (4)-374-(1) pp. ; (4)-372 pp., demi-basane bleue, dos lisse orné de filets dorés (reliure de l'époque). Edition en partie originale, augmentée d'un volume par rapport à la première édition de 1842 : 14 lettres (numérotées XXVI à XXXIX) écrites en 1839, ont été ajoutées à cette édition. Envoi autographe signée à Amédée Pommier, poète : « A M. Pommier l'auteur V. H. ». Vicaire IV, 298. N° de réf. du libraire 9109

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 28.

Autographed Letter Signed in French while in: HUGO, Victor (1802

HUGO, Victor (1802 - 1888)

Edité par Guernsey (1857)

Ancien(s) ou d'occasion Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Argosy Book Store, ABAA, ILAB (New York, NY, Etats-Unis)

Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

Commander
Prix: EUR 2 310,31
Autre devise
Frais de port : EUR 3,38
Vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Guernsey, 1857. unbound. 4 pages (front and back) with each two-page spread measuring 8.25 x 10.5 inches, Guernsey [British Channel Islands], Hauteville House, March 22, 1857, in French, but roughly translated, to Martin Besnard, sending warm thanks to Besnard for coming to the defense of the Hugo name -- a story he heard through their mutual friend Dulac, who managed to escape from the Bonapartiste police. Hugo enthusiastically expresses his appreciation and describes himself as "only of the newest laborers in the struggle.of which his correspondent is a glorious veteran." In closing he would like to believe that France has made some lead ways as far as intellectual progress and human liberty are concerned.and hopes that they will meet, "and it will be a joy to personally shake your intrepid and noble hand." This letter grades very good to fine condition. The iron gall ink has caused six letters (in various words) to appear as if they were cut out of the letter. This is a normal phenomenon and does not detract from the letter. French author best known for "Les Miserables" who spent over 19 years of his life in political exile. N° de réf. du libraire 265300

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 29.

Les quatre vents de l'esprit: HUGO Victor

HUGO Victor

Edité par Jules Hetzel & A. Quantin (1881)

Ancien(s) ou d'occasion Couverture rigide Edition originale Signé

Quantité : 1

Expéditeur : Librairie Le Feu Follet (Paris, France)

Evaluation du vendeur : Evaluation 4 étoiles

Commander
Prix: EUR 2 300
Autre devise
Frais de port : EUR 18
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description du livre : Jules Hetzel & A. Quantin, 1881. Couverture rigide. - Jules Hetzel & A. Quantin, Paris 1881, 14,5x23cm, 2 volumes reliés. - Edition originale sur papier courant. Reliures en demi basane sapin, dos à quatre fins nerfs sertis de pointillés dorés ornés de doubles filets dorés, quelques petites traces de frottements sans gravité sur les dos, plats de papier marbré, gardes et contreplats de papier à la cuve, un petit accroc en pied d'une tranche, coins inférieurs émoussés, reliures de l'époque. Précieux envoi autographe signé de Victor Hugo à sa cuisinière Virginie qui, à Guernesey, semblait assurer d'autres services au poète ainsi qu'en témoigne son carnet de l'époque: "Touché seins de Sophie, vu ceux de Constance (.) Charlotte, Cloche (.), Virginie, la Cuisinière, cloche; la femme de chambre, cloche". L'énigmatique annotation "cloche" signifierait selon Guillemin (cf. Hugo et la sexualité): "secouer la grosse cloche en branle", expression empruntée à sa pièce de théatre l'Epée. On ne sait si en 1881 l'ardeur du poète pour sa domestique était apaisée, Hugo étant réputé pour avoir poursuivi son oeuvre de séduction jusqu'à la fin de sa vie. Quelques petites rousseurs sans gravité. [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] First edition on current paper. Binders half sheepskin fir back with four nerves purposes set with ornate golden dotted double gilt, few traces of minor friction on the back, marbled paper plates, guards and contreplats paper to the tank, a small tear in foot of a slice, bottom corners bumped, bindings of the time. Precious autograph dedication signed by the author to her maid Virginia. Few minor foxing. --- Please note that the translation in english is done automatically, we apologize if the formulas are inaccurate. Contact us for any information!. N° de réf. du libraire 46492

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire 30.

résultats (1 - 30) de 220