Over 12 000 results

Type d'article

Etat

Reliure

Particularités

Livraison gratuite

Pays

Evaluation du vendeur

  • Image du vendeur pour Madame à Galliera". mis en vente par Librairie Chretien

    PALAIS GALLIERA. DIOR (Christian) - COUTURE.

    Date d'édition : 1989

    Vendeur Librairie Chretien, PARIS, France
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    EUR 17 250

    Autre devise
    EUR 25 Frais de port

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    . Illustrateur : GRUAU (René). (illustrateur). Gouache signée en bas à droite, 1989, 83,5 x 83,5 cm, entoilée. René GRUAU (Rimini, 1909-2004), d'origine italienne, de son véritable nom Zavagli Ricciardelli Comte Delle Caminate, vient s'installer à Paris avec sa mère française, dont il prend le nom en 1931. Très jeune il entame une carrière d'illustrateur de mode avec Lidel en Italie, puis Fémina, Marie-Claire, L'Officiel de la Couture, Vogue, Harper's Bazar, Flair, et une longue collaboration avec "International Textiles" de Bemberg dont il réalise la plupart des couvertures. Dès 1947 il se lance dans la publicité et l'affiche avec des campagnes phares pour "Rouge Baiser", les "Bas Scandales", Elisabeth Arden, Jacques Griffe, Pierre Balmain, Boussac, Dormeuil. Il réalise pour son ami Christian Dior la campagne Miss Dior et ce fut le début d'une longue collaboration. Auprès des grands couturiers il noue aussi des relations d'amitié avec Hubert de Givenchy et Pierre Cardin. Son style se manifeste, selon son expression par "la simplicité graphique", le jet de son trait et l'élégance dont le sujet principal est la femme. Ce qu'il exprime "j'aime les femmes et mon oeil est amoureux d'elles". ("Gruau" de Gilles de Bure, Herscher 1989). De nombreuses expositions consacrent son talent, dont une rétrospective, en 1989 au Musée du costume, Palais Galliera et en 2010-2011, une exposition à la Somerset House de Londres. Maquette originale de l'affiche de la rétrospective "Gruau Mode et Publicité au Palais Galliera" de 1989 sous le parrainage de Dior. Infimes marques. Rajout d'une pièce de papier complétée par l'artiste dans la partie inférieure de l'encadrement jaune. uvre originale.

  • Image du vendeur pour Album collection Chèques pub titre assurances exchange bank USA CUBA Chromo 1850 mis en vente par SAS MARTINEZ D.

    EUR 15 000

    Autre devise
    EUR 23,20 Frais de port

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    Pas de couverture. Etat : Satisfaisant. Album Composite de 78 pages format H 30.5 X L 23.5 cm environ de feuillets avec collés la plupart du temps par les 4 coins de plus de 340 documents des chèques vierges, lettres de changes Bons aux porteurs et certificats de paiements ou de détenteurs d Actions la plupart de Banques ou compagnies Américaines, essentiellement de la ville de New-York ou de succursales autour de 1850 et plus. Quelques-unes de L ile de Cuba et ville de la Havane. Quelques-unes détachées et libres. Des cartes de visites cartes porcelaines pour compagnies d assurances dont beaucoup contre les incendies toujours la plupart de compagnies Américaines et beaucoup de publicités ou cartes de visites de lithographes et graveurs. Des publicités et étiquettes pour parfumeurs, et marchands d alcool vins fins liqueurs et vins de Bordeaux. Beaucoup représentés aux USA Quelques images pieuses et lithographies parsemées parfois dans l Album, Album probablement composé par un représentant ou commercial pour un imprimeur. Ci-dessous la liste détaillée non exhaustive de la collection incroyable contenue de cet album unique en son genre . Chèques vierges ou lettres de changes autour de 1850 parfois en doubles ou triples State bank of Ohio ( Crawford brice Co ) New-York Nassau Bank ( Dix Edward & Co) Mauch Chunk the Mehigh Boat and Navigation Compagnie ( Mauch Chunk Office ) New-York continental Bank ( R Caldwell Co ) New-York The Park Bank ( Emigrant Industrial Saving Bank ) New-York Continental Bank ( J F Orwitt ) Farrington and BlizardBankers ( lettre de change ) Bank of Montreal ( John Arnour Montreal ) New-York Metropolitan Bank ( Thompson Livingstone é Cie ) New-York Merchants Bank (M Morgan & Son ) New-York Ocean Bank ( Nathan lane & Co ) Office of Woodward & Saltonstall Chicago ( N°17 Clark Street ) ( lettre de change to Mess Lockwood & Co New-York ) New-York Messrs Duncan Sherman & Compy Bankers ( Bliss Douglas Wheelock & Cie) New-York Bank of New-York ( Corbett & Grant ) New-York Union Bank ( Edmund Miller ) New-York Importers & Traders Bank ( Waldron Ilsley & Co ) n Monticello Bank Charlottesville va New-york Market Bank ( JC Hull & Sons ) St Louis Mo M G Moies & Co New-york Importers & Traders Bank ( North, Sherman & co ) New-york Established 1752 ( Saltus & Co ) lettre de change at the Merchant Bank New-York Leather Manufactures Bank ( John C Beale ) Passaic County Bank New-York Phenix Bank ( Samuel C Reed & Co ) Bank of Commerce in New-York ( F Vocel & Co ) Auditor office Frankfort Bank of Kentucky Frankfort Lettre de Change ou bon au porteur grise illisible Montreal Bank of British North America Lettre de Change ou bon au porteur grise marron New-York American exchange Bank ( North Sherman & Co ) New-York Nassau Bank ( Dix Edward & Co) bis Toronto Bank of Upper Canada ( Godderham Worts & Wilmot ) St louis Mo A ordre de MG MOIES & Co To the Mechanics Bank New-York Continental Bank ( Harris & Co ) New-York Island City Bank ( G F A Hinrichs) Farrington and BlizardBankers ( lettre de change ) bis State of New-York the Waverly Bank ( avant 1850) Lettre de Change Lettre de Change ou bon au porteur de Philadelphie New-York Marine Bank New-York Importers & traders Bank ( Dix & Edwards) New-york City bank ( Popham & Haxtun ) New Britain CT Mercantile Bank of Hartford ( New Britain Savings Bank & Building Association ) New -York Bank of Republic ( Trenholm, Bro & Co) Mauch Chunk The mehigh Boat & Navigation Company Philadelphia bis New-York Brooklyn Bank Brooklyn ( John Mendell) New-York Continental Bank Philadelphia Bank of North America ( Price, Ferris & Co ) New York Lettre de Change ou bon au porteur ( R O Skinner New-York Leather Manufactures Bank ( John C Beale ) bis New-York Lettre de Change ou bon au porteur Clarke & White and Congress Spring Saratoga Springs New-York Lettre de Change ou bon au porteur William HLee & Co Philadelpha Lettre de Change ou bon au porteur New-York Mechanics Bank ( Woodward & Cromwell) Lettre de Change ou bon au porteur New-York.

  • Dalí, Salvador, Surrealist painter (1904-1989).

    Edité par N. p. o. d.

    Vendeur Antiquariat INLIBRIS Gilhofer Nfg. GmbH, Vienna, A, Autriche
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    Manuscrit / Papier ancien

    EUR 15 000

    Autre devise
    EUR 30 Frais de port

    De Autriche vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    Folio. 2 pp. on single leaves. Comprehensive letter to the choreographer and ballet dancer Léonide Massine, director of the "Ballets Russes de Monte Carlo", concerning Dalí's ballett "Tristan Fou". Dalí had started arrangements for "Tristan Fou" with Massine designated for the leading role in 1937. In the letter Dalí refers to "Tristan Fou" as "our spectacle", meaning Massine and him, and justifies the title with Tristan's mad love for Isolde: "Très cher ami: ge deja bocoub trabaille a notre espectacle [.] - Elle s'apellera TRISTAN FOU ge crois que cest un titre assez abile pour le public [ ] ge pense que les deux noms ensemble son d'un assez gran efet poetique - Mon heubre port du moment ou dans la legende Tristan de bien fou d'amour, l'obsesion du souvenir d'Isolde le devore l'entement jusqua la mort [ ]". For the characterization of Massine's role as a "mad Tristan" who would be hallucinating and depressed Dalí draws an interesting comparison with the comedian Harpo Marx: "Ge vois en vous un Role etonon, ebluisant du 'Tristan fou' allucine, plonge dans un etat de depresion et aneontisements totals [ ] un peu dans l'estile d'Arpo Marx [ ]". An important aspect for Dalí are the costume ideas of the french fashion designer Elsa Schiaparelli who also collaborated in the play. She envisaged an overabundance of bobbin lace and rhinestones for Tristan's costume: "vous serez abille entierement dans des grandes dentelles, tres curieusement decoupes une perruque blonde decoife - Schiaparelly trouve tout le temps des idees pour tout magnifiques! Il i aura enormement de bijoux, naturellement des faux bijous!" In the closing paragraphs Dalí announces that he will do the theater placard himself and that he wants to keep the French title in a possible American production, as it would lose "violence and dramatism" in translation: "Ge pense aussi, que [.] ca serai tres importan que ge puisse faire moi meme l'ofiche de Tristan Fou, destine a la publicite - Dans le cas au le titre perdre en 'violonce et dramatisme' une fois traduit en anglais, ge crois que lon pourrai l'aisser le titre en Français meme pour L'amerique [ ]". - The ballet premiered in 1944 in New York under the title "Mad Tristan". - With some slight tears to the border.

  • Image du vendeur pour MANUSCRIT] Saül. Tragédie tirée de l'écriture sainte par M. de Voltaire mis en vente par Pingel Rare Books

    VOLTAIRE, François-Marie Arouet, dit

    Edité par c. 1761-1773, Genève, 1761

    Vendeur Pingel Rare Books, Paris, France
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    EUR 12 000

    Autre devise
    EUR 30 Frais de port

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    Etat : Très bon. In-octavo, 72 f., sur feuillets ornés aux rectos et aux versos d'encadrement floraux gravés sur bois et tirés à l'encre bleue, tranches rouges, le tout dans une reliure contemporaine en veau marbré, dos à 5 nerfs et gardes de papiers marbrés renforcés aux charnières.Étiquette du cabinet de M. Janvier de Flainville, avocat au parlement, & au bailliage présidial de Chartres, sur une garde en papier marbré. L'ouvrage est référencé: «Belles-Lettres - Article 38 - Numéro 463 - Époques diverses».Inscription manuscrite sur la garde blanche: «Ce manuscris m'a été donné le 11 septembre 1773 par Made. Valler - Relié le 6 septembre 1777. 15».Seule et unique tragédie biblique rédigée par Voltaire[1],Saüla une place à part dans le corpus de cet auteur. Écrite en prose et ne respectant aucun des canons du genre comme la bienséance ou l'unité de lieu et d'action, cette courte pièce se déroule en cinq actes. Elle prend place dans différents espaces (Caglala, la colline d'Achila, Siceleg, Hébron et Jérusalem) et condense près de 80 ans d'histoire biblique, ellecouvre ainsi une période allant de la victoire de Saül sur le peuple des Amalécites (en 1079 av. J.-C.) jusqu'à la mort de David (en 1015 av. J.-C.)[2]. Véritable pamphlet anticlérical dénonçant les folies du fanatisme religieux,Saülmélange les genres et comporte de nombreux aspects burlesques. Selon Clément Van Hamme, «la pièce est d'abord une parodie de laBiblequi veut mettre en évidence les invraisemblances et les violences racontées par le texte sacré, en prétendant ne faire qu'en respecter la lettre»[3].Cette version deSaülappartient à un genre bien particulier, celui des «manuscrits philosophiques clandestins». Selon Alain Mothu, ils désignent des«écrits à caractère didactique et philosophique au sens large, dans leur intention rationaliste commune de dissoudre [.] des idées reçues qui concernent[.] les religions «factices » ou révélées [.]»[4]. Les manuscrits philosophiques clandestins sont un mode de publication particulièrement apprécié par certains auteurs comme Diderot ou Voltaire en raison de l'absence de délais d'impression et d'un meilleur contrôle de leurs diffusions. Reprenant les travaux de François Moureau, Alain Mothu a détaillé l'économie particulière liée à cette production:«Le prix de revient du manuscrit peut être économiquement compétitif par rapport à celui d'un imprimé. L'imprimé peut déjà exister sur le marché, mais être trop onéreux, et dans ce cas on préférera le copier ou le faire copier à la main, voire en copier une copie préexistante, plutôt que d'en faire l'acquisition. Ou bien l'on est libraire officiel ou officieux, on dispose d'un inédit et une rapide étude de marché fondée notamment sur les risques de confiscation encourus fait douter de la rentabilité d'une édition. On s'avise alors qu'une petite armée de copistes mal payés peut suppléer aux presses. Et l'on s'en avise d'autant mieux qu'il existe un marché lucratif pour ces manuscrits sulfureux».Notre exemplaire est d'une grande rareté puisqu'il n'a été répertorié pour l'instant que quatre manuscrits clandestins de cette pièce[5].Une étude de sa matérialité laisse supposer de la volonté de produire plusieurs exemplaires de ce manuscrit notamment par la présence d'éléments typographiques et ornementaux apposés à l'aide de pochoirs ou imprimés avec une matrice en bois. Le recours à de tels procédés ne laisse aucun doute sur le dessein de réaliser ainsi plusieurs exemplaires alors qu'une telle intentionnalité est absente des deux manuscrits deSaülconservés à la bibliothèque Mazarine[6]. Il est fort probable que notre ouvrage provienne d'un atelier spécialisé dans ce genre de production clandestine dont Ira Owen Wade a documenté l'existence à Paris grâce aux archives de la Bastille[7].Cet état de fait amène à supposer que notre ouvrage fut peut-être l'un des manuscrits publiés de manière concomitante à la version imprimée. Saül est une pièce rédigée vers 1761 et publiée en 1763, sous le faux millésime de l'année 1755. Elle a sans doute fait l'objet d'une représentation à Berlin sous Frédéric II d'après un témoignage de Bernardin de Saint-Pierre[8]. Le caractère sulfureux de ce texte rend particulièrement complexe la connaissance de sa diffusion manuscrite et imprimée. Comme le souligne Christophe Paillard, «Voltaire n'a eu de cesse de démentir la paternité deSaülauprès des autorités genevoises ou parisiennes». Il précise notamment que l'auteur a supplié «François Tronchin d'étoufferl'affaire : « Je vous avoue qu'il serait fort triste pour moi que mon nom fût compromis à mon âge ; si vous et vos amis pouvez faire en sorte que cette sottise soit étouffée, je vous en aurai, aussi bien que Maman, une véritable obligation»[9]. Le 14 août 1763, l'écrivain a également publié une annonce dans lesPetites affichesparisiennes pour démentir catégoriquement la paternité deSaül. Par cette redoutable stratégie, Voltaire assurait ainsi sa défense et sa probité tout en renforçant l'aspect scandaleux de sa pièce et lui assurant par la même une certaine forme de publicité. Le texte de notre manuscrit est similaire à celui de l'édition imprimée de 1763, il possède également la même page de présentation des personnages ainsi que les mêmes indications paratextuelles. Une étude plus aboutie du lien entre la personne ayant recopié notre texte et les éditeurs de cette version serait nécessaire. Cette relation interrogesur la place de ce manuscrit: Est-ce une copie commandée par Voltaire à un atelier spécialisé afin de diffuser son texte rapidement et de manière ciblée? Est-il une copie réalisée par un atelier clandestin afin de court-circuiter la version imprimée? Cette dernière hypothèse s'appuie sur les travaux deFrançoise Weil qui a démontré que l'une des préoccupations des marchands comme des acheteurs de livres manuscrits était de surveiller le marché parallèle de l'impression. Elle a prouvé l'existence d'une «concurrence entre le marché des manuscrits et celui des livres imprimés»ma.

  • Image du vendeur pour Deux grâces pour Monsavon". mis en vente par Librairie Chretien

    Date d'édition : 1935

    Vendeur Librairie Chretien, PARIS, France
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    EUR 9 200

    Autre devise
    EUR 25 Frais de port

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    . Illustrateur : LEPAPE (Georges). (illustrateur). Gouache sur papier fort signée et montée sur un panneau en bois, (1935), 166 x 119 cm. Maquette d'une affiche publicitaire pour les shampoings Monsavon où Georges LEPAPE met en scènes deux femmes de rêves, offertes, telle Andromède, l'une blonde, l'autre brune, dans leur tenue d'Eve, donnant des effets à leur magnifique chevelure grâce aux vertus du shampoing Monsavon. Infimes accrocs et taches. Oeuvre originale.

  • Image du vendeur pour Extensive Collection of livres d'artiste published by Éditions Mornay. First, limited editions. mis en vente par Wittenborn Art Books

    Mornay (Éditions); Georges et Antoinette Mornay; Honoré de Balzac, Colette, Gustave Flaubert, Anatole France, Rudyard Kipling, Pierre Loti, Octave Mirbeau, Henri de Régnier, Jules Vallès (authors) and George Barbier, Carlègle, Deluermoz, Pierre Falké, Louis Jou, Mathurin Méheut, Jean Lébédeff ,Gaston Nick (artists)

    Edité par Paris: Editions Mornay-1935., 1919

    Vendeur Wittenborn Art Books, San Francisco, CA, Etats-Unis
    Contacter le vendeur

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    Signé

    EUR 8 644,40

    Autre devise
    EUR 8,83 Frais de port

    Vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    Etat : Good. 8vo. 87 vols. a few duplicates. All numbered and some signed. Original wraps.MORNAY (Éditions)]. Ensemble de 87 volumes illustrés. Paris, Éditions Mornay, 1919 à 1940. In-8, broché, couverture illustrée.Important ensemble de 87 ouvrages d'Honoré de Balzac, Colette, Gustave Flaubert, Anatole France, Rudyard Kipling, Pierre Loti, Octave Mirbeau, Henri de Régnier, ou encore Jules Vallès, tous illustrés par George Barbier, Carlègle, Deluermoz, Pierre Falké, Louis Jou, Mathurin Méheut, Jean Lébédeff ou Gaston Nick à travers différentes techniques comme le bois gravé en noir ou l'aquarelle au pochoir.Répartis en deux collections intitulées Les Beaux livres et La Collection originale, la centaine de titres publiés par Georges et Antoinette Mornay devaient paraître en un nombre prédéterminé d'ouvrages (cinq par an) et en quantité limitée. Le tirage justifié, était environ de 1 000 exemplaires sur japon ou vélin de Rives.Certains volumes contiennent un envoi autographe signé de l'illustrateur.Liste détaillée : -ANNUNZIO (G. d'). Triomphe de la mort. 1923.-BALZAC (Honoré de). César Birotteau. 1929. X2-BALZAC (Honoré de). Le Père Goriot. 1933.-BÉRAUD (Henri). Le Vitriol de Lune. 1931. -BOYLESVE (René). La Leçon d'amour dans un parc. 1929.-BOYLESVE (René). Les Nouvelles leçons d'amour dans un parc. 1930. x2-BRAZ (Le, Anatole). Le Gardien de feu. 1923. -CHADOURNE (Louis). Le Pot au noir. Scènes et figures des Tropiques. 1922. -CHATEAUBRIANT (Alphonse de). Monsieur des Lourdines. 1925.-CHÉRAU (Gaston). Valentine Pacquault. 1927.-COLETTE. L'Entrave. 1929.-CONSTANTIN-WEYER (Maurice). Clairière. 1929.-CRÉBILLON (fils). Le Sopha. 1933.-CURWOOD (James Oliver). Nomades du Nord. 1932. -DEVAL (Jacques). Marie Galante. 1935. -DOFF (Néel). Jours de famine et de détresse. 1927.-DUHAMEL (Georges). Vie des martyrs 1914-1916. 1919.-DUNAN (Renée). Le Prix Lacombyne. 1924. X2 -FARRÈRE (Claude). La Bataille. 1926.-FARRÈRE (Claude). Les Civilisés. 1931. X2-FARRÈRE (Claude). Thomas l'Agnelet Gentilhomme de fortune. 1928.-FLAUBERT (Gustave). Madame Bovary. 1930. -FRANCE (Anatole). Crainquebille. Putois, riquet et plusieurs autres récits profitables. 1922. X3-FRANCE (Anatole). La Révolte des anges. 1921. -FRANCE (Anatole). La Rôtisserie de la Reine Pédauque. 1920.-FRANCE (Anatole). Le Comte Morin député. 1921 (joints spécimen et suites)-FRANCE (Anatole). Le Crime de Sylvestre Bonnard membre de l'Institut. 1923. -FRANCE (Anatole). Les Opinions de Monsieur Jérome Coignard. 1924.-FRANCE (Anatole). Les Sept femmes de la Barbe Bleue et autres contes merveilleux. 1925.-GORKY (Maxime). Les Vagabonds. 1921. X2-ISTRATI (Panaït). Tsatsa Minnka. 1931.-KIPLING (Rudyard). Le Livre de la jungle. 1930. X2-KIPLING (Rudyard). Le Second livre de la jungle. 1930 X2-KIPLING (Rudyard). Les Bâtisseurs de ponts. 1935. X2 -LEMONNIER (Camille). Au coeur frais de la forêt. 1922.-LORRAIN (Jean). Monsieur de Phocas. Astarté. 1922. X2-LOTI (Pierre). Mon frère Yves. 1928. X2-LOUY S (Pierre). Psyché. 1935. X2-MAUROIS (André). Ariel ou la vie de Shelley. 1932. X2-MIRBEAU (Octave). Le Calvaire. 1928.-MIRBEAU (Octave). Le Jardin des supplices. 1923. X2-MIRBEAU (Octave). Le Journal d'une femme de chambre. 1932. -MIRBEAU (Octave). Sébastien Roch. 1926. -MONTHERLANT (Henry de). Les Bestiaires. 1926. X3-MONTFORT Eugène. Un Coeur vierge. 1926.-PERGAUD (Louis). De goupil à Margot. 1925. -PERGAUD (Louis). Le Roman de Miraut chien de chasse. 1928.-PERGAUD (Louis). La Guerre des boutons. 1927.-PHILIPPE (Charles-Louis). Marie Donadieu. 1921.-RACHILDE. Portrait d'hommes. 1929. -RÉGNIER (Henri de). L'Escapade. 1931. X2-RÉGNIER (Henri de). Les Rencontres de Monsieur de Bréot. 1930.-ROLLAND (Romain). Colas Breugnon. 1927. -ROUQUETTE (Louis-Frédéric). L'Ile d'enfer. 1924.-SAVIGNON (André). Filles de la pluie. 1934.-SUDERMANN (Hermann). Le Chemin des chats. 1924-TILLIER (Claude). Belle-plante et cornelius. 1921.-THARAUD (Jérome et Jean). Dingley l'illustre écrivain. 1920. -THARAUD (Jérôme et Jean). L'Ombre de la croix. 1932. X2-VALLÈS (Jules). Le Bachelier. 1921. -VALLÈS (Jules). L'Enfant. 1920.-VALLÈS (Jules). Les Réfractaires. 1930. X2 -VALLÈS (Jules). L'Insurgé. 1923. -WILDE (Oscar). Le Portrait de Dorian Gray. 1920.-WHITE (Stewart Edward). Terres de silence. 1922.-ZOLA (Émile). La Bête humaine. 1924. -ZOLA (Émile). La Faute de l'abbé Mouret. 1922. Tout commence en 1919 , pour beaucoup , la révolution apportée par les Editions MORNAY fut l'utilisation systématique de l'illustration pour les ouvrages édités par cette maison.Il faut savoir que jusqu'alors l'illustration était réservée aux editions dites "de Luxe", qualificatif qui indiquait à la fois un soin tout particulier apporté à l'édition, à la composition, mais aussi un prix élevé qui ne permettait pas à tous d'acquerir ces ouvrages et les réservés ainsi aux classes les plus aisées de la société.En ce début de XXeme siécle un certain nombre de maison d'édition se lancérent sur le créneau de ce que l'on appela le livre de "demi-luxe" eut égard aux prix plus modéré pratiqué pour ces ouvrages. Ouvrages qui pour autant permettaient de découvrir des auteurs de tout premier ordre et étaient imprimé avec une attention toute particuliére sur des velins de qualité. Pour autant les illustrations n'étaient qu'exception dans ce genre d'edition.Antoinette et Georges MORNAY ont pensés une organisation qui allait bien au-delà de ce "coté visible de l'iceberg" que fut le recours permanent aux illustrateurs. Leur concept de maison d'edition etait global et trés "marketing" dirions nous aujourd'hui :- Prix de vente trés bas (augmentant néanmoins au fil des années avec le succés) mais qui n'acceptait aucun compris tant sur la qualité de l'impression (papier, gravure, etc.) que sur le choix des auteurs et des illustrateurs .- Création d'un Service de Presse qui par les livres offert aux journalistes donna aux Editions MORNAY une publicité non négligeable.- Campagne de publicité, pouvant être de grande envergure (Article de Maurice C.

  • Image du vendeur pour Histoire secrète de la cour de Berlin mis en vente par Librairie  Amélie Sourget

    Mirabeau, Gabriel Honré Victor Riquetti, comte de

    Date d'édition : 1789

    Vendeur Librairie Amélie Sourget, Paris, France
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    Signé

    EUR 8 500

    Autre devise
    Livraison gratuite

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 2

    Ajouter au panier

    Couverture rigide. Etat : Très bon. Edition originale de cet écrit de Mirabeau qui fit scandale et qui sera condamné à être brûlé. Exceptionnel exemplaire enrichi d un rarissime envoi de l auteur à Calonne ministre des finances de Louis XVI remercié par le roi en 1787 et exilé à Londres. Les envois de Mirabeau sont très rares et introuvables sur cet ouvrage condamné dont l auteur niait la paternité. MIRABEAU, Gabriel Honoré Victor Riquetti, comte de. HISTOIRE SECRETE DE LA COUR DE BERLIN, ou correspondance D un Voyageur François, depuis le 5 Juillet 1786 jusqu au 19 Janvier 1787. Ouvrage posthume. S.l., 1789. Suivi de : CORRESPONDANCE POUR SERVIR DE SUITE A L HISTOIRE SECRETE DE LA COUR DE BERLIN. Postdam, 1789. 2 tomes reliés en 2 volumes in-8 de : I/(2) f., XVII, 318 pp. ; II/ (2) ff., 376 pp., 102 pp. Veau raciné, roulette dorée encadrant les plats, dos lisse richement orné, pièces de titre en maroquin rouge, de tomaison en maroquin vert, coupes décorées. Reliure ancienne. 196 X 121 mm. EDITION ORIGINALE DE CE LIVRE QUI FIT SCANDALE, CONDAMNE PAR ARRET DU 10 FEVRIER 1789 A ETRE LACERE ET BRULE PAR LA MAIN DU BOURREAU. Monglond, I, 496 ; Martin-W, 24476 ; Hayn-G, I, 296 ; Peignot, Dictionnaires des livres condamnés au feu, I, 322 ; Barbier, II, 8289 ; Paul Jammes, Le bûcher bibliographique, n° 571. Exceptionnel exemplaire enrichi d un envoi de la main de Mirabeau à Charles-Alexandre Calonne. « Ce libelle a été brûlé par la main du bourreau : il provoqua des plaintes très-vives contre l'auteur qui en fit une espèce de désaveu, au moins quant à la publicité et à la forme » (Peignot). « L empereur Joseph II, le roi de Prusse, et surtout le prince Henri, qui se trouvait alors à Paris, se trouvaient fort maltraités dans cette production. Louis XVI crut devoir une satisfaction au corps diplomatique et ce libelle fut condamné par le Parlement à être brûlé par la main du bourreau » (Quérard, VI, 158). Caillet (7588) précise que l'ouvrage contient des révélations fort curieuses sur la franc-maçonnerie au XVIIIe siècle. Mirabeau (1749-1791) obtient, grâce à Calonne, une mission secrète en Prusse. Dans une correspondance chiffrée, il raconte à l abbé de Périgord (futur Talleyrand) les intrigues de la cour de Prusse. Elle sera publiée sous le titre d Histoire de la cour de Berlin et fera scandale. Talleyrand transmettait les lettres au roi Louis XVI friand de ce genre de littérature. Quand Mirabeau revient en France, le mouvement révolutionnaire vient de commencer. Il y participe aussitôt. Rejeté par la noblesse, il se présente aux élections et est élu par le Tiers Etat à la fois à Marseille et à Aix, pour laquelle il optera. A cette époque il fonde le Journal des Etats-Généraux. Mirabeau réclamera avec insistance la convocation de ces derniers. Il a contre lui la cour, les ministres, la noblesse et le clergé. Sa tâche s annonce difficile. Mirabeau est pourtant un des rares députés à posséder un plan et une méthode, sans compter ses dons exceptionnels d orateur. Il fera son devoir avec passion, par génie. « Mirabeau relégué en Prusse avec une mission secrète laissa dans cet ouvrage un monument curieux de son séjour à la cour du grand Frédéric. Les derniers moments de Frédéric y sont retracés d une manière vive et piquante, et tous les portraits que Mirabeau essaie de peindre sont frappés de main de maître. Voici quelques réflexions mises en tête de la préface de l édition de 1821 par M. Brissot-Thivars : « Le parlement reçut ordre de poursuivre : il atteignit le livre ; l auteur disparut sous le voile de l anonyme et la ville s égaya de la mauvaise humeur de la cour. Les états-généraux étaient convoqués ; la noblesse repoussa Mirabeau, le tiers-état l accueillit ; et les privilégiés prodiguèrent les injures à l auteur de l Histoire secrète » » (Mérilhou). LE PRECIEUX EXEMPLAIRE DE CALONNE MINISTRE DES FINANCES DU ROI LOUIS XVI DECHU EN 1787 ENRICHI D UN RARISSIME ENVOI DE MIRABEAU. Charles-Alexandre de Calonne (1734-1802) successi. Dédicacé par l'auteur.

  • Image du vendeur pour ARTS ET MÉTIERS GRAPHIQUES. mis en vente par Chloé et Denis Ozanne

    Edité par Arts et Métiers Graphiques 0, Paris

    Vendeur Chloé et Denis Ozanne, Paris, France
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 4 étoiles

    EUR 7 500

    Autre devise
    EUR 9 Frais de port

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    N° 1 à 68: collection complète 1927-1939. Volumes brochés dos carré, couvertures typographiques très élaborées, 70pp en moyenne pour les numéros ordinaires. Les huit numéros spéciaux thématiques sont consacrée à : La Photographie (n°16), La Publicité (n°42), Victor Hugo (n°25), Le Livre d'Art International (n°26), Arts et Techniques Graphiques (n°59), Les Plus Beaux Manuscrits de La Bibliothèque Nationale (n° 60), Paris 1937-New York 1939 (n°62).Charles Peignot, fondateur et directeur de la revue jusqu'à la fin, avait de son propre dire l'ambition de faire d'Arts et Métiers Graphiques la revue la plus luxueuse du monde, et la vitrine de prestige des productions françaises liées à l'imprimerie: Publicité, Affiche, Livre d'Art, Typographie, Photographie; pour cette dernière il avait par ailleurs un studio spécial dont la direction avait été confiée au photographe Maurice Tabard. Les collaborateurs: Affiche, publicité et typographie: Jean Carlu, A.M.Cassandre, Brodovitch, Tschichold, Jacno, Maximilien Vox. Textes: Paul Valéry, Léon-Paul Fargue, André Suares, Claude-Roger Marx, Paul Léautaud Philippe Soupault, Jean Cocteau, Paul Eluard, Pierre Mac Orlan. Photographie: Germaine Krull, Sougez, Tabard, Man Ray, Laure Albin Guyot, Brassaï. Défauts minimes à quelques numéros, sinon très bon état. Bibliographie: Arts et Métiers du Livre n°188 nov-dec 1994 qui contient une étude sur AMG abondamment illustrée, des articles analytique et une table générale de la revue . Quelques défauts.(100069) 245x310mm Couverture souple Livre.

  • Image du vendeur pour Tapuscrit du chapitre XII du Journal. - Correspondance en polonais et en espagnol adressée à sa compatriote Alicia de Giangrande. mis en vente par Librairie Vignes Online

    EUR 7 500

    Autre devise
    EUR 20 Frais de port

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    Tapuscrit de 12 pages in-4 avec corrections autographes, 1962 ; 9 lettres, dont 2 autographes et 7 dactylographiées signées, 25 août 1950 - 5 avril 1963, au total 10 pages in-4, 4 enveloppes conservées.Cette importante et rare correspondance de Gombrowicz adressée à une compatriote, exilée tout comme lui en Argentine, témoigne des efforts de l'écrivain pour promouvoir le rayonnement international de son oeuvre. Le précieux fragment tapuscrit que Gombrowicz a offert à sa correspondante recoupe l'ensemble du chapitre XII du Journal. C'est le récit du séjour que Gombrowicz fit en 1962 dans la maison d'Alicia et de son mari, à Hurlingham près de Buenos Aires. Après avoir maudit la promiscuité des transports en commun, l'écrivain se retrouve dans un havre de paix végétal et les peintures de son amie lui inspirent une belle réflexion sur l'art. Le tapuscrit présente une vingtaine de ratures et corrections autographes qui sont autant de variantes par rapport à l'édition imprimée.En 1950, Gombrowicz rencontre Yadwiga Alicia de Giangrande (1916-1999) à Buenos Aires où cette artiste-peintre polonaise a épousé un officier de marine argentin. Le 25 août 1950, comme elle s'apprête à faire un voyage à Paris, il lui envoie ses livres afin qu'elle puisse en parler autour d'elle en France : "Je vous donne tout ce que je possède, "Ferdydurke", le drame "Yvonne" et "Transatlantique". Un fardeau indigeste ! qui a été mal reçu par le groupe Ocampo, mais qu'importe puisque vous allez à Paris, où vous pourrez mesurer la vraie réputation de mon oeuvre ! Après tout, c'est là que se joue mon destin !"Gombrowicz ne croit pas si bien dire : c'est à partir de la publication française de Ferdydurke en 1958 qu'il va rompre son isolement. Dès le 1er mars, Gombrowicz se réjouit d'avoir reçu son contrat d'édition accompagné d'une lettre très positive de Julliard dont il rapporte les propos en français dans le texte : "plusieurs membres de mon comité de lecture m'ont chargé de vous féliciter de cette réussite exceptionnelle". Son traducteur Constantin Jelinski lui assure que Julliard est décidé à publier les Journaux quand leur traduction sera terminée. "J'ai Paris dans les mains" se réjouit-il, d'autant qu'on lui a rapporté que sa personnalité suscitait beaucoup de curiosité de la part des écrivains français. Le 28 décembre de la même année, il donne un compte rendu détaillé des articles qui sont parus sur lui en France. Il en attend d'autres au mois de janvier et cite une publicité de Julliard qui le présente comme "le plus grand écrivain polonais" (en français dans le texte). "C'est un argument formidable pour convaincre les éditeurs argentins de publier les Journaux". D'ailleurs Julian Gorkin, le rédacteur en chef de la revue Cuadernos, lui commande un article écrit par un auteur argentin à propos de Ferdydurke et de son succès en France, qu'il envisage d'accompagner d'extraits des Journaux. Gombrowicz demande donc à sa correspondante si elle connaît "un Argentin qui pourrait écrire quelque chose. Cela devrait être très éloquent puisque je ne me satisfais plus de n'importe quoi. Je me suis tellement éloigné des écrivains d'ici que je ne vois personne qui pourrait le faire. Mais vous connaissez beaucoup de gens et peut-être avez-vous des idées".Cette lettre est accompagnée d'une importante note sur la traduction des Journaux, écrite sans doute par Gombrowicz lui-même à la troisième personne (1 page in-4 dactylographiée avec apostille autographe) : l'auteur revient sur le succès en France de Ferdydurke qui devrait décider les éditeurs argentins non seulement à réimprimer la très bonne traduction espagnole de ce roman parue dix ans plus tôt, mais aussi à s'intéresser aux Journaux. "C'est un peu plus compliqué puisqu'ils n'ont pas été traduits en espagnol. Les éditeurs ne veulent pas prendre de risques avec un livre qu'ils ne connaissent pas. Mais si la traduction était faite, le livre serait sûrement publié tout de suite. D'abord parce qu'il est considéré comme la deuxième grande oeuvre de Gombrowicz, et aussi parce qu'il parle beaucoup d'Argentine. Milosz tient les "Journaux" pour le livre le plus important de la littérature polonaise depuis la guerre. En Pologne il est interdit à cause de sa critique du communisme, mais la presse était enthousiaste et c'est probablement l'oeuvre de Gombrowicz qui fait la plus forte impression sur le lecteur. Si l'on pouvait dès maintenant recevoir de l'argent pour traduire en espagnol les "Journaux", cela permettrait d'accélérer considérablement leur publication. 200 $ suffiraient sans doute, qui seraient déduits des droits d'auteur". Gombrowicz ajoute à la main : "Nous avons des propositions des plus grands éditeurs des USA, d'Italie et d'Allemagne, mais les revenus ne seront pas là avant quelques années".Sensible à ses difficultés, Alicia de Giangrande propose aussitôt à Gombrowicz de traduire elle-même les Journaux. Le 6 janvier 1959, l'écrivain se dit très touché par son offre, tout en réfrénant son enthousiasme : "Traduire un tel volume ne peut se faire rapidement ; c'est un travail d'une année entière et il faut d'abord voir si votre espagnol est suffisant pour accomplir cette tâche (.). Il y a deux méthodes pour faire cette traduction : 1/ payer plus cher (si l'on trouve de l'argent) un très bon traducteur afin d'obtenir une version française 2/ ou alors la réaliser avec une personne noble comme vous : cela voudrait dire que je devrais la surveiller et qu'un écrivain argentin devrait la corriger finalement". Il évoque d'autres traducteurs potentiels comme Asturias ou Landsberg.Mais Alicia s'accroche et Gombrowicz accuse réception le 30 janvier 1959 d'un essai de traduction de 29 pages qu'elle a réalisé à partir des Journaux : "J'ai oublié de vous dire qu'il serait mieux de choisir quelques extraits pour la presse - et surtout pas les pages sur la Pologne qui seront sûrement éliminées !". Il lui répète qu'il a peur de devoir surveiller de trop près la traduction : "c'est trop fat.

  • Image du vendeur pour Lettre autographe signée. mis en vente par Antiquariat INLIBRIS Gilhofer Nfg. GmbH

    Bataille, Georges, écrivain français (1897-1962).

    Edité par Orléans, 18. I. 1956., 1956

    Vendeur Antiquariat INLIBRIS Gilhofer Nfg. GmbH, Vienna, A, Autriche
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    Manuscrit / Papier ancien

    EUR 6 500

    Autre devise
    EUR 30 Frais de port

    De Autriche vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    2 pages in-4. "Mon cher André Malraux, j'ai été d'autant plus touché de votre mot que je me suis senti étroitement proche de vous en lisant Les Voix du Silence. Albert Skira, particulièrement heureux de votre appréciation, aimerait, si vous l'autorisez, utiliser une phrase pour la publicité. Je m'excuse de vous le demander, mais je ne pourrais guère me prétendre étranger aux préoccupations dont témoigne sa question. Il y a bien longtemps que nous ne nous sommes vus et si par hasard vous aviez un moment un jour de la semaine prochaine (du 22 au 29), que je passe à Paris, puis-je vous proposer de vous rencontrer ?" - Réponse de Malraux à l'encre rouge: "Cher G.B. je repars pour la Suisse ce soir. Mais que Skira emploie la phrase en question, s'il le croit utile: je me réjouis de tout ce qui peut servir votre livre. Soy. ass., cher G.B. de mon bien symp. souvenir".

  • Blanc, Louis, historian and statesman, member of the provisional government of 1848 (1811-1882).

    Edité par Brighton, Paris & Bellevue, 1865-1890., 1890

    Vendeur Antiquariat INLIBRIS Gilhofer Nfg. GmbH, Vienna, A, Autriche
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    Manuscrit / Papier ancien

    EUR 6 500

    Autre devise
    EUR 30 Frais de port

    De Autriche vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    8vo. (4+2+4+1+1 =) 12 pp. on 5 bifolia and 1 single leaf. - Includes: contract (4to, 4 pp. on bifolium). - 2 autograph letters signed by Albert Lacroix: 8vo (1½+1 =) 2½ pp. on 1 single leaf and 1 bifolium. - 1 letter signed by Anatole de la Forge: 4to, 1½ pp. - Letter signed (draft) by Louis Blanc, partly autograph minute: 8vo, 1 p. - Contract with Lacroix: 4to. 7 pp. on 2 bifolia. - Note: 8vo, 4½ pp. on bifolium. - Contract: 4to, 4 pp. on bifolium. I. To an unidentified friend (19 Dec. 1865), reflecting on Lachâtre's proposal for a History of Paris in 10 volumes. This should not be a slovenly work of three or six months, and Blanc's way of working, his "literary religion", too, makes it a hard task. Blanc does not like to be tied up for such a long time, and he is afraid of missing documents: "1° Il n'y a pas à parler d'un volume bâclé en trois mois, ou même en six. Mon habitude de faire les choses consciencieusement et, si je puis ainsi parler, ma religion littéraire m'interdisent cet espoir; c'est donc une lourde tâche à entreprendre; 2° Je répugne à me lier les mains d'avance pour un laps de temps aussi considérable; 3° Je crains de manquer de documents [.]". Blanc also mentions that he has to finish a "Histoire des salons" for Lacroix by October 1866. - II. Possibly to Maurice Lachâtre (30 Dec. 1867), sharing the recipient's satisfaction: "Cette satisfaction, je la partage, ne désirant rien tant que de voir se répandre parmi le peuple des vérités historiques qu'on n'a que trop réussi à mettre sous le boisseau, et comptant pour cela sur cette science de la publicité que vous possédez [.]". - III. To (the unnamed) Lachâtre (31 Dec. 1867), refusing the proposal of a library edition and of an edition format Charpentier, because the proposed price is "humiliant" ("humiliating"). For the illustrated edition, Blanc accepts a low price, and he transmits his brother's fair comment on the engravings which are done in a spirit completely contrary to the book: "Mon frère m'écrit que beaucoup des gravures qui sont en votre possession ont été inspirées par un esprit tout contraire à celui dans lequel mon livre a été écrit [.]". - IV. To (the unnamed) Lachâtre (8 Feb. 1873): Blanc had not been given Lachâtre's dossier and does not know about the expenses for the recipient, and asks whether he could be of any help: "Puis-je vous être utile? De quelle manière? [.]". - V. To (the unnamed) Lachâtre (9 Aug. 1880) about Félix Pyat. Although Pyat was not always fair to Blanc, Blanc has not forgotten that Pyat accompanied him to the railroad when, in 1848, Blanc opened the road of exile for the republicans, therefore Blanc is delighted by Pyat's return for which he, Blanc, had striven: "Quoique Félix Pyat n'ait pas toujours été juste envers moi, je n'ai pas oublié qu'il fut un de ceux qui m'accompagnèrent au chemin de fer, lorsqu'en 1848 j'ouvris aux républicains la route de l'exil; et je me réjouis fort de son retour, auquel j'ai travaillé de mon mieux [.]". - Includes a contract between Louis Blanc and Albert Lacroix (30 Nov. and 4 Dec. 1868) for the copyright transfer for using "L'Histoire de la Révolution française" with reserve clause for the popular illustrated edition published by Maurice Lachâtre, and the copyright transfer for Blanc's "Lettres sur l'Angleterre". - Also, 2 autograph letters signed by Albert Lacroix, to Louis Blanc (19 Jan. 1869) with an answer to Blanc's complaint concerning the Belgian edition of "L'Histoire de la Révolution francaise", and to M. Hédouin (5 Dec. 1873), both with tears and creases. - Also, a letter signed (draft), a partly autograph minute, by Louis Blanc to the Ministry of Interior (24 Feb. 1879), to ban the Belgian edition in France, as it had been pirated. - Includes a letter signed by the Ministry of Interior's Head of press, Anatole de La Forge, to Louis Blanc (29 April 1879), informing him of the precautions taken to ban the Belgian edition in France. - Also, a "Note pour mon excellent ami Maurice Lachâtre", summarizing the history of the contracts between Blanc and Lacroix and recording the sale of pirated editions by the library Marpon. - Also, an addressed envelope and a contract of cession of the ownership of the illustrated editions of "L'Histoire de la Révolution" from Maurice Lachâtre to M.lle Aurélie Genre (25 April 1887, bought back 4 Jan. 1899).

  • Image du vendeur pour Dessins et Peintures d'Asie, exécutés au cours de l'Expédition Citroën -Centre Asie- 3ème Mission G.-M. Haardt - L. Audouin-Dubreuil. mis en vente par Librairie Chretien

    HAARDT (G.M.). CITROEN-AUTOMOBILES.

    Edité par VOGEL MEYNIAL, 1933

    Vendeur Librairie Chretien, PARIS, France
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    EUR 6 325

    Autre devise
    EUR 25 Frais de port

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    . Illustrateur : IACOVLEFF (Alexandre). (illustrateur). Croquis de route et notes de voyage. Paris, Vogel - Meynial, s.d. (1934), in-folio sous chemise à rabats. Edition originale comprenant un cahier non paginé cousu à la chinoise et une suite de 50 planches en couleurs. Tirage de 700 exemplaires un des 200 ex. hors commerce numérotés en rouge (n°116). Magnifique exemplaire du cahier de notes et de croquis du peintre officiel de l'expédition Citroën. Ce nouveau défi que représente cette traversée de l'Asie durera une année au lieu des 6 mois prévus initialement ils traverseront l'empire Perse, iront en Afghanistan, emprunteront la route de la soie, entreprendront l'ascension de l'Himalaya et la traversée du désert de Gobi, quitteront la Mongolie pour achever leur expédition à Pékin. Pendant ce voyage Alexandre IACOVLEFF fit de nombreux croquis, prit de nombreuses notes dans lequels il réalisa un véritable travail à caractère ethnographique et documentaire. "La formation acquise par IACOVLEFF, lors de ses voyages de jeunesse en Extrême-Orient, éclaire la maturité picturale des oeuvres de la Croisière jaune, que Lucien Vogel édite en 1934, dans un ouvrage intitulé : Dessins et peintures d'Asie, comprenant les croquis de route et notes de voyage du peintre ainsi que cinquante planches de reproduction sur vélin pur chiffon". Réalisée à 45 ans, la période de la Croisière jaune est la "synthèse de toutes les recherches antérieures, analyses des types, amples tableaux de la vie et de la nature, vision lumineuse des couleurs transposant la réalité dans une sorte de panorama fantastique" (Caroline de La Baume, Iacovleff l'artiste voyageur). Fines restaurations. Nous joignons la revue "Le Miroir de la route" (N°158 datant du 15 février 1931). Numéro consacré à "Une grande expédition scientifique française se prépare à traverser l'Asie". Déchirure sur la couverture et petites usures. Nous joignons deux livrets consacrés aux Expéditions Citroën Centre-Asie. Le premier relate "Ses buts, son itinéraire et son matériel" le second "Le but atteint de Beyrouth à Pékin et le retour". Très légères taches au second livret. Livre.

  • Image du vendeur pour Album de chasses au tir et au chien d'arrêt mis en vente par Hugues de Latude

    GRENIER, Francis

    Edité par Aubert, vers 1840, Paris, 1840

    Vendeur Hugues de Latude, Villefranche de Lauragais, France
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    Edition originale

    EUR 6 000

    Autre devise
    EUR 30 Frais de port

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    Format : In-4 oblong. Collation : (35) ff. Reliure : Percaline bleue, titre doré sur le plat au centre d'un encadrement doré. (Reliure de l'éditeur.). Première édition. Exemplaire avec toutes les planches coloriées à l'époque, ce qui est très rare. "Le plus bel album de Grenier; on le rencontre difficilement. Existe en noir et colorié." Thiébaud 476. Un titre illustré et colorié, 33 planches coloriées et gommées et un feuillet illustré (une publicité pour les "Modes parisiennes".) Papier légèrement bruni. Bel exemplaire dans son cartonnage d'origine. ******************* ENGLISH *********** First edition. A very rare copy with all the plates contemporary hand colored. Title and 33 plates.

  • Image du vendeur pour L'Eventail et la Fourrure chez Paquin. mis en vente par Librairie Chretien

    PAQUIN-FOURRURES.

    Edité par Marquet, Paris, 1911

    Vendeur Librairie Chretien, PARIS, France
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    EUR 5 750

    Autre devise
    EUR 25 Frais de port

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    . Illustrateur : BARBIER (George), IRIBE (Paul), LEPAPE (Georges). (illustrateur). Illustrations de Paul IRIBE, George BARBIER et Georges LEPAPE. Paris, imprimerie Maquet, 1911, in folio, cartonnage éditeur illustré en couleurs de motifs floraux par Paul IRIBE et encadré d'un décor géométrique à bandes. Exceptionnelle et rare réalisation publicitaire illustrée de sept compositions à pleine page, dont quatre coloriées au pochoir par George BARBIER, Paul IRIBE et Georges LEPAPE et protégées par des serpentes légendées. "Esthétique, Harmonie, Réalisation techniquement parfaite. la collaboration de ces trois grands dessinateurs a donné naissance à un chef d'oeuvre". Exposition Forney 1988 n° 20. Tirage limité à trois cents exemplaires sur papiers de Luxe avec remarques de Paul IRIBE, George BARBIER et Georges LEPAPE. Manque une serpente, petite déchirure, quelques taches, très légères marques et usures au cartonnage. Collection Jacques Crépineau. Livre.

  • Image du vendeur pour La Phalange. Journal de la Science sociale découverte et constituée par Charles Fourier. mis en vente par Bonnefoi Livres Anciens

    Edité par aux bureaux de la Phalange 1836-1840, Paris, 1836

    Vendeur Bonnefoi Livres Anciens, Paris, France
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    EUR 5 750

    Autre devise
    EUR 25 Frais de port

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    3 tomes de 36, 45 et 16 livraisons reliées en 1 vol. in-4, demi-basane fauve, dos lisse orné de fers romantiques (reliure de l'époque). Première série très rare (juillet 1836 - août 1840) du périodique fouriériste La Phalange, Journal de l'Ecole Sociétaire faisant suite au journal le Phalanstère ou la Réforme Industrielle (1832-1834).Collaborateurs : Considérant, Dain, Chambellan, Paget, D'Izalguier, Pellarin, Muiron, Mme Vigoureux, Villegardelle, Baudet-Dulary, Lemoyne, W. Gagneur, H. Renaud, Tandonnet, Cantagrel, E. Bourdon, Laverdant, J. Blanc, A. Bureau, Toussenel etc.Ce fut Victor Considérant qui après la mort de Fourier devint sans conteste le chef de l'école sociétaire -, releva le drapeau du fouriérisme en fondant La Phalange en 1836 : « Le journal fondé aujourd'hui sous le nom de la Phalange, dont l'existence est assurée par les ressources propres et actuelles de l'Ecole sociétaire, a pour objet spécial de donner une publicité large et croissante à ces principes et à leur conséquences sociales établies? C'est une tribune qui se dresse, une chaire qui s'élève? pour donner l'enseignement d'une science constituée aux hommes qui auront volonté de l'entendre, et surtout pour susciter cette volonté dans les intelligences droites et les coeurs dévoués? Nous entrerons donc dans le domaine ordinaire de la politique, de la littérature et des Arts. Nous exposerons au point de vue de la science sociale, nos idées critiques ou organiques sur toutes ces choses auxquelles le public de notre époque est occupé. N'appartenant, par la théorie, à aucun des partis qui se disputent le terrain et sympathisant avec tous les bons désirs d'ordre et de liberté, de conversation et d'avenir qui se trouvent malheureusement et par grande erreur, épars dans leur camp hostile, nos jugements auront forcément un caractère d'impartialité qui nous fera le même jour, louer et blâmer alternativement par raison dans chaque classe, là où les organes ordinaires de la publicité font, par système, aveugle opposition ou soutenance aveugle » (Déclaration de Victor Considérant).Cette revue servit beaucoup au développement de l'Ecole sociétaire. Elle contenait des abrégés de la doctrine fouriériste, des critiques de la société de l?époque et elle présentait les multiples projets de réalisations en cours. Elle cessa de paraître en 1843, quand les fouriéristes décidèrent de créer un quotidien, La Démocratie Pacifique.Page de titre illustrée du Phalanstère pour chaque tome. Au tome 1, les livraisons 1 et 3 manquent ; au tome 2, les livraisons 22 et 48 ; au tome 3 , les livraisons 1, 2 et 3.Cachet-timbre royal. Del Bo, p. 47.

  • Image du vendeur pour Souvenirs de la Suisse. Cent vues les plus remarquables. mis en vente par Harteveld Rare Books Ltd.

    Edité par Genève, chez Briquet et Dubois, s.d. (vers 1840),, 1840

    Vendeur Harteveld Rare Books Ltd., Fribourg, Suisse
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB VEBUKU

    Evaluation du vendeur : Evaluation 4 étoiles

    EUR 5 683,18

    Autre devise
    EUR 20 Frais de port

    De Suisse vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    in-8vo oblong (17x13 cm), gardes roses imprimées de publicité pour l'éditeur à gauche et le titre à droite + 100 vues lithographiques par Lemercier, Kaeppelin, Engelmann père et fils, de Bernard et Frey à Paris et Pegeron fait par plusieurs dessinateurs d'après Dubois, qqs rousseurs, reliure romantique d'époque en cuir, titre et ornements imprimés or à froid, tranches citron, petits frottements, emboîtage. Très bel exemplaire. Rare de trouver l'ouvrage complet de ses lithographies, ceci d?après les années de folie de l'encadrement des planches. C'est exceptionnel de trouver l'album complet et dans sa reliure d'époque. Le souvenir touristique par excellence des années fastes de l'alpinisme et voyages en Suisse. Il va sans dire que le grand- et le petit-tour (du tourisme) passait par le Mont-Blanc, Chamonix, Mer de Glace et le Grand Saint-Bernard et que ses vues ont presque toujours été inclues dans les albums touristiques sur la Suisse. L'Album des 100 vues est une compilation de plusieurs recueils. Les planches ont été redessinées par Drulin, Sorrieu, Petitville, Rothmuller, Frey, Cuvillier e.a. d'après DuBois. Lithogr. de: Bâle- Baden- Schisnach- Chute du Rhin- Ile de Meinau- Reichenau- Coire- Pfeffers- Rhin inférieur- Via Mala- Chûte de Pianazzo- Splugen- Zurich- Rapperschveil- Lac de Lowertz et Goldau- Notre-Dame des Hermites- Zug- Chapelle de Tell à Kusnach- Winkelried- Glaris- Mont Righi- Mont Pilate- Appenzell- Grutli- Chapelle de Tell- Sommité du Rigi- Monument à Lucerne- Lucerne- Trou d'Uri- Pont du Diable- Hospice St. Gotthard- Hospital St. Gotthard- Châlet Unterwald- Maison à Lucerne- Hospice du Grimsel- Oberhasli- Ferme Bernoise- Maison Bernoise- Cascades à Meringen- Jungfrau- Grindelwald- Weilhorn et Wetterhorn- Reichenbach- Interlaken- Chute de l?Aar- Giesbach- Brientz- Staubach- Thun- Berne- Verène- Nidau- Habitation de J. J. Rousseau- Pierre-Pertuis- Neuchâtel- Fribourg (2x)- Morat- Villeneuve- Vevey- Chillon- Montreux- Lausanne- Rolle- Morges- Ouchi- Genève (6x)- Grotte de la Balme- Lac de Chède- Glacier des Bossons- Chamonix (2x)- Mont-Blanc- Source de l?Arvéron- Mont-Blanc- Mer de Glace- Gallerie de la Tête Noire- Martigny- Hospice de St. Bernard (4x)- Pissevache- Entrée de la Grande Galerie- Intérieur de la Galerie- Iles Borromées- Isola Bella- Statue de St-Charles Borromée- Bellinzone- Domaso- Villa Pliniana- Lecco- Villa Tanzi et Torno- Sesto Calende- Lugano.Please notify before visiting to see a book. Prices are excl. VAT/TVA (only Switzerland) & postage. Krebser, Thun, 282.

  • SCHERRER (Jean-Louis) - COUTURE.

    Date d'édition : 1980

    Vendeur Librairie Chretien, PARIS, France
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    EUR 5 290

    Autre devise
    EUR 25 Frais de port

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    . Illustrateur : GRUAU (René). (illustrateur). Dessin aux feutre et gouache, signé en bas à droite à la gouache, 1981, 39 x 24 cm, encadré. René GRUAU (Rimini, 1909-2004), d'origine italienne, de son véritable nom Zavagli Ricciardelli Comte Delle Caminate, vient s'installer à Paris avec sa mère française, dont il prend le nom en 1931. Très jeune il entame une carrière d'illustrateur de mode avec Lidel en Italie, puis Fémina, Marie-Claire, L'Officiel de la Couture, Vogue, Harper's Bazar, Flair, et une longue collaboration avec "International Textiles" de Bemberg dont il réalise la plupart des couvertures. Dès 1947 il se lance dans la publicité et l'affiche avec des campagnes phares pour "Rouge Baiser", les "Bas Scandales", Elisabeth Arden, Jacques Griffe, Pierre Balmain, Boussac, Dormeuil. Son style se manifeste, selon son expression par "la simplicité graphique", le jet de son trait et l'élégance dont le sujet principal est la femme. Ce qu'il exprime "J'aime les femmes et mon oeil est amoureux d'elles". ("Gruau" de Gilles de Bure, Herscher 1989). De nombreuses expositions lui furent consacrées, dont une rétrospective au Palais Galliera (1989) et à la Somerset House de Londres (2011). Superbe silhouette vêtue d'une robe fourreau réalisée par la maison Jean-Louis Scherrer Haute Couture, projet d'illustration pour le magazine Vogue. uvre originale.

  • Image du vendeur pour ENZO MANFREDINI. Raccolta di disegni preparatori per cartoline. mis en vente par LIBRERIA PAOLO BONGIORNO

    MANFREDINI, Enzo

    Vendeur LIBRERIA PAOLO BONGIORNO, Modena, MODEN, Italie
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    EUR 5 000

    Autre devise
    EUR 27 Frais de port

    De Italie vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    Preziosa raccolta di 52 bellissimi disegni originali firmati del pittore Enzo Manfredini preparatori per cartoline + 5 disegni originali su carta + 20 cartoline a stampa di caricature sempre di Enzo Manfredini. ENZO MANFREDINI nacque a Modena il 30 giugno 1887 e perseguì gli studi classici; alla vigilia della laurea a Torino abbandonò l?idea della professione e si stabilì, dietro consiglio di Marinetti, a Parigi. Nel 1913 la capitale francese aveva un Atelier Manfredini aperto a ?publicitè, dessins, affiches, illustrations?, attivo e ricco di commissioni; gloria e quattrini gli fornivano i principali quotidiani e periodici francesi (Le Journal, Petit Parisien, Le Rire, Le Sourire, Pêle-Mêle e altri) che si disputavano i suoi disegni. Difficile oggi trovare le due raccolte che egli pubblicò fra il 1917 e il 1918, l?una edita da Andrea Salmon, l?altra da Andrea Vauxcelles. A Parigi dunque, che lo proclamò il più completo ed originale dei caricaturisti moderni e dove divenne amico di Amedeo Modigliani, si svolse quasi interamente la sua attività di illustratore. Quanto invece possiamo testimoniare è la grande rilevanza che la cultura e la critica francese, inglese e spagnola diedero alla sua attività caricaturale e la considerazione che per lui ebbero quale innovatore di stile. L. Frigieri Leonelli. Arte Modenese fra Otto e Novecento. Modena, Artioli editori,1987, p. 191. Bibliografia: Rassegna d?arte, n. 22 (1922) p. 200. Thieme U. Becker, Kunstlerle, 24 (1930), p. 10. A.M. Comanducci, Dizionario ill. dei pittori, inc. mod. e cont. Milano, 1962. Benezit, vol. 5, p. 748. F.A. e Santi Savarino, Disegni di Enzo Manfredini, catalogo della mostra allestita in Modena dal 17 al 27 febbraio 1962 nella sede dell?Università del tempo libero con la collaborazione degli Amici dell?Arte. Old Gallery. Caricaturisti modenesi 26 gennaio - 7 febbraio 1980, patrocinio Cassa di Risparmio di Modena; sala mostre del centro studi ?L.A. Muratori? Axs.

  • DARWIN, Charles

    Date d'édition : 1871

    Vendeur Victor Aizenman (SLAM / ILAB), Buenos Aires, Argentine
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    EUR 4 231,21

    Autre devise
    EUR 10,16 Frais de port

    De Argentine vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    Encuadernación de tapa dura. Etat : Muy bien. Gr. in-8o (182 x 125 mm). I : viii-423 (1) pp. II : viii-475 (1) pp. Nombreuses illustrations gravées sur bois in-texte. Demi veau glacé à coins sertis de filets dorés ; dos à nerfs ornés et dorés, pièces de titre et de tomaison de maroquin vert et rouge, tranches marbrées. (reliure de l époque). Dorure des dos affaiblie ; petit accroc réparé en tête des dos ; texte en parfaite condition, sans traces de rousseurs. Première édition, second tirage, avec le mot « transmitted » au début de la page 297 du volume I mais sans l Errata au verso de la page de titre ni le cahier de publicité de l éditeur. FREEMAN 937. GARRISON AND MORTON 170. NORMAN 599.

  • Image du vendeur pour Cartes à jouer / Spielkarten. - Grande collection de plusieurs milliers de pièces surtout d?Europe, en couleur et en noir, avec env. 150 enveloppes de jeu de cartes (certaines avec bandes de la Régie) et un grand nombre de coupures, extraits de publications, publicités, caricatures, règlements, ordonnances etc. en relation avec les cartes à jouer ou le jeu. La plupart des cartes datent du XIX et XXe s., un certain nombre sont plus anciennes. mis en vente par Harteveld Rare Books Ltd.

    in-Folio, cartes, enveloppes etc. proprement montées sur des bristols blancs, souvent avec légendes manuscrites (origine, nom du fabricant), avec quelques brochures, cartes postales, lettres, entre les feuilles. Importante et unique collection de cartes à jouer, e. a. de la Belgique, du Portugal, d?Espagne, du Brésil, d?Angleterre, de France et de l?Allemagne, de toutes sortes: Tarot, enfantines, humoristiques etc. Ceci comprend aussi des collections de dos (tarotés) de cartes et des enveloppes et étuis imprimés. Accompagné d?une extensive documentation sous forme d?extraits de publications et de dessins, mais également de documents originaux, tels que l?ordonnance du roi de France interdisant les jeux de hasard (1765), une autorisation timbrée de vendre des cartes de la Direction générale des douanes (1871) ou de la publicité et des offres de fabricants de cartes. En plus, quelques cartes postales personnelles, extraits de journaux, programmes de spectacles de l?illusioniste et grand collectioneur suisse de cartes ?Jean Marc? (Bujard) à Paris (années 1960). Grosse Sammlung von mehreren tausend Spielkarten vor allem aus Europa, farbig und schwarz, mit ca. 150 Orig.-Kartenverpackungen, dazu eine umfangreiche Dokumentation in Form von Ausschnitten, Karikaturen, Werbung, Reglementen und Gesetzen usw. in Verbindung mit den Spielkarten oder dem Kartenspiel. Das Meiste datiert aus dem 19. u. 20. Jh., einige Stücke auch älter. Umfangreiche Sammlung auf festes Papier aufgezogener Spielkarten u.a. aus Belgien, Portugal, Spanien, Brasilien, England, Frankreich und Deutschland, oft mit handschriftlichen Angaben zur Herkunft. Neben verschiedensten Sorten wie Tarotkarten oder solchen mit humoristischen Illustrationen, Karten für Kinder usw. wurden auch die Kartenrücken, sowie die bedruckten Papierverpackungen und Original-Etuis von Kartensets speziell gesammelt und auf Seiten montiert. Dazu kommt noch eine umfangreiche Dokumentation in Form von Ausschnitten und gedruckten Karikaturen, aber auch Originaldokumente wie das Verbot der Glücksspiele durch den König von Frankreich (1765) oder die Lizenz zum Kartenverkauf, ausgestellt und gestempelt von den franz. Zollbehörden (1871). Auch enthalten sind persönliche Originalpostkarten, Zeitungsausschnitte und Programme des schweizer Illusionisten und grossen Sammlers Jean Marc (Bujard) aus Paris (60er Jahre).Please notify before visiting to see a book. Prices are excl. VAT/TVA (only Switzerland) & postage.

  • REBELL Hugues.

    Edité par Éditions de La Plume, 1902

    Vendeur Librairie Pierre Adrien Yvinec, Paris, France
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    Edition originale Signé

    EUR 3 800

    Autre devise
    EUR 9 Frais de port

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    Couverture souple. Etat : Très bon. Edition originale. In-8 (186 x 125 mm), 2 ff. n. ch., 317 pp., 2 ff. n. ch. Demi-chagrin maroquiné marron, dos à nerfs, titre, auteur et date en doré, tête dorée, non rogné, couvertures et dos conservés (P. Goy & C. Vilaine). Édition originale du dernier et du plus célèbre ouvrage d'Hugues Rebell. Exemplaire sur Japon. Cet exemplaire est un des sept imprimés sur Japon impérial après trois sur Chine. La réalisation des Nuits chaudes du Cap français fut laborieuse. Lorsque son éditeur, Karl Boès, fit l'annonce de sa publication, une autre maison d'édition (Maison d'art de Paul Derniot et Paul Redonnel) fit savoir que les droits du livre leur avaient été vendus et ils menacèrent d'intenter un procès. L'auteur fit appel à un usurier pour les dédommager Le livre, qui abordait des thèmes osés tels que l'homosexualité féminine, la flagellation et les rapports sexuels avec des mineurs ou des femmes noires, ne reçut que très peu de critiques littéraires et ne se vendit pas bien. L'ouvrage parut à un mauvais moment. Les lecteurs étaient en vacances, les critiques aussi, la Bibliographie de France elle-même ne le mentionne pas, n'ayant pas été avisée de sa publication À la rentrée, les faiseurs de comptes-rendus étaient débordés par les nouveautés. L'ouvrage obtint le prix Nocturne en 1966. Exemplaire contenant deux lettres manuscrites de l'auteur, dont une d'engagement envers son éditeur Boès. Hugues Rebell, qui à juste titre comptait sur un grand succès de vente qui l'eût tiré d'embarras, s'en prit à Boès qui n'avait pas fait de service de presse, ni de publicité, et mal présenté son roman. Cet exemplaire contient une lettre de Rebell à son éditeur Boès dans laquelle il s'engage à lui donner son prochain roman L'Orgie Noire fin janvier. Mais leurs relations achevèrent de se dégrader. Boès refusa de publier L'Orgie Noire, la suite des Nuits Chaudes, ce qui causa un tort considérable à l'auteur. Hugues Rebell, harcelé par ses créanciers, fut ruiné. L'orgie noire ne fut jamais publiée pas plus que les deux plaquettes. Pour fuir les huissiers, il quitta son appartement du boulevard des Batignolles pour un immeuble sordide du 10 rue des Francs-Bourgeois. Il parvint à sauver une partie importante de sa bibliothèque de grande valeur dont il refusa jusqu'à la fin de se séparer. Il ne sortit plus guère que la nuit, dans la crainte où il était d'être reconnu. Il mourut d'une péritonite en 1905, âgé de 38 ans. Cet exemplaire contient aussi un billet de Rebell adressé à son autre éditeur Léon Deschamps. Il lui demande la faveur d'assister à une représentation qui aura lieue le lendemain. Léon Deschamps (Sauzé-Vaussais, 1863-Paris, 1899) fut le fondateur de la revue littéraire La Plume et de la maison d'édition la Bibliothèque artistique et littéraire. Celle-ci publia, outre Rebell, Paul Verlaine, Jean Moréas, Laurent Tailhade et bien d'autres. À la suite de son décès le 28 décembre 1899, le conseil d'administration de la société anonyme La Plume nomma Karl Boès en avril 1900 pour lui succéder officiellement à la tête de la revue et de l'entreprise. Précieux exemplaire sur Japon, enrichi. Signé par l'auteur.

  • Hahn, Reynaldo, compositeur (1874-1947).

    Edité par , 1926-1935, 1935

    Vendeur Kotte Autographs GmbH, Roßhaupten, Allemagne
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    Manuscrit / Papier ancien

    EUR 3 750

    Autre devise
    EUR 20 Frais de port

    De Allemagne vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    31 pages formats divers, 2 adresses. Intéressante correspondance sur leur collaboration, pour Une revue (revue en 2 actes, livret de Maurice Donnay et Henri Duvernois, créée au Théâtre de la Porte Saint-Martin, le 28 octobre 1926) et l opérette Malvina (3 actes, livret de Maurice Donnay et Henri Duvernois, créée à la Gaîté-Lyrique le 23 mars 1935). [1926], pour Une revue. Il a reçu le second envoi et pense que le prologue fera très bon effet: «J aime, comme vous, la logique, mais un prologue qui prépare ou justifie la narration des faits antérieurs est une chose fort admise et qui n a rien de choquant». [1932]. «Croyez que je suis très heureux de vous retrouver sous les auspices de notre chère Malvina et de retravailler avec vous». Il part ce soir et a demandé à Duvernois de lui transmettre deux ou trois idées. «Mais le premier acte est déjà très réussi tel qu il est et je vais mettre dès demain deux amusants couplets de Malvina sur les noms». Aix-les-Bains. Il envoie «l ordre des morceaux tels que vous l avez établi» pour le 1er acte, avec le détail des 9 numéros. Toulon 5 novembre. «Comment! vous avez pu croire que j avais oublié Malvina!» Il avait emporté le texte à Hambourg pour le mettre en musique, et s est aperçu qu il fallait peut-être ajouter des vers ou «modifier le Trio-bouffe. En outre, j avais grand envie de composer le duo de Malvina-Valérien», mais Donnay n a pas reçu sa lettre. Son séjour en Allemagne s est beaucoup prolongé, et à son retour à Paris il a appris que Bravard voulait devenir directeur de l Opéra-Comique: «Dès lors, j ai perdu momentanément tout espoir de voir Malvina passer cet hiver à la Gaîté [.] et ayant un besoin urgent de gagner quelque fric, je me suis mis à d autres besognes». Il voulait aller le voir mais trop d occupations, et la reprise de Mozart, etc. l en ont empêché. Entretemps, Bravard n a pas eu l Opéra-comique et «tourne à nouveau des regards ardents du côté de la Gaîté [.] Il s agit donc de se remettre à Malvina!! Car son sort est lié à celui de la Gaîté, le seul théâtre où elle soit vraiment à sa place». Il a toutefois essayé de proposer la pièce à Lehmann, «mais c était sans conviction». [12.XI?.1932]. «Décidément, je n en sors pas de ces deux vers (couplets de Mme Chocard)». Il a oublié les quelques couplets de Mme Chocard chez lui et prie de les remettre au porteur. Envoi du «monstre de la Valse», en soulignant les temps forts: «1er motif. Adieu/ je pars/ je t aime/ je pars, hélas, quand même [.] 2nd motif. Quand ton âme/ s enflamme/ le rêve d un soir/ me remplit d espoir [ ] Puis reprise du premier motif avec les mêmes vers ou d autres, à votre gré». Envoi d un autre monstre: «Nous commençons petitement/ puis doucement/ après beaucoup d économies/ et d insomnies/ on s enrichit». Puis il commente: «Étant donné la rapidité et la multiplicité des syllabes, nous n avons pas besoin de nous préoccuper des accents forts ce qui me paraît important, c est qu il y ait beaucoup de rimes semblables. [ ] J aimerais bien que vous gardiez le passage des enfants dans le second couplet, mais, afin de ne pas changer le rythme, en l arrangeant aussi». [1933?], remerciant son «cher Maître» de ses félicitations: «Je pensais que par amitié vous feuilletteriez ce petit volume [Notes, journal d un musicien], mais je n aurais jamais espéré que vous le liriez avec cette attention, avec cette sympathie intellectuelle, ni, surtout, que j aurais la joie d apprendre que vous l aimeriez [.] et que vous ne le trouveriez pas trop mal écrit!». Gheusi lui a demandé de lui communiquer le livret de Malvina. Hambourg lundi [1935], sur l arrêt des représentations de Malvina: «Votre bonne et charmante lettre m est arrivée deux jours avant le dernier soupir de Malvina, qui a terminé sa trop courte existence jeudi dernier. Après une presse éclatante et le succès de générale que vous avez constaté, elle a fait quelques premiers pas incertains, puis elle a titubé et malgré de vagues redressements [.] elle est tombée pour ne plus se relever. Je l ai assistée autant que j ai pu [.] par une somme d argent dont j ai fait joyeusement le sacrifice, à la publicité. Mais tout fut inutile. On s amusait, on riait, on applaudissait une fois là, mais on ne venait pas. La Gaîté est devenu un théâtre tout à fait vulgaire».

  • SOUGEZ Emmanuel

    Edité par Editions Antoine Roche, Paris, 1932

    Vendeur Librairie-Galerie Emmanuel Hutin, Paris, France
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    EUR 3 500

    Autre devise
    EUR 11,50 Frais de port

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    Cartonnage illustré d'éditeur. Etat : Très bon. Sougez (illustrateur). EDITION ORIGINALE. 26 photographies en héliogravures d'Emmanuel Sougez, en regard des lettres de l'alphabet imprimées en rouge en capitale et en bas de casse, avec la légende de l'image en français, en allemand et en anglais. L'artiste a également orné les couvertures de deux compositions de cubes lettrés, avec un éclairage rasant allongeant les ombres. Tirage non précisé, sur papier cartonné épais. >>>>> Tout comme pour son premier livre publié un an plus tôt, titré REGARDE !, Emmanuel Sougez dans ce second opus s'attache au rapport entre la lettre et l'image. Alors directeur des services photographiques de la célèbre revue L'Illustration dirigée par Louis Baschet, le photographe trouve dans son activité le terrain idéal où conjuguer un travail artistique et des demandes précises telle la publicité et la mise en page. Quelques années plus tard, Sougez expliquera ainsi: « .l'image est la soeur de la lettre et l'art moderne de l'imprimeur sera d'assortir chaque photographie d'une juste typographie, c?est bien, n'est-ce pas, pour recommander le respect dû à la photographie." Sougez illustre parfaitement ces propos en publiant cet abécédaire, ou l'illustration par son cadrage pur et dynamique se veut l'égale de la typographie en regard, imprimée en rouge pour répondre à l'image. L'album, devant paraitre chez Jonquière qui avait sorti le premier ouvrage sera finalement publié par Antoine Roche, « dilettante fortuné, très cultivé, opiomane et homosexuel » comme se souvient la fille de Sougez. Le mécène reprend la maquette choisie par son prédécesseur en y apportant quelques modifications, comme l'ajout en couverture du nom du photographe, lui reconnaissant ainsi le statut de livre d'artiste. De fait cet abécédaire est considéré comme le premier photographique, et le plus rare également.

  • Sarkis 1938

    Vendeur Traces Ecrites, Paris, France
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 2 étoiles

    Signé

    EUR 3 500

    Autre devise
    EUR 15 Frais de port

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    6 Manuscrits autographes signés 15 pp. et une plaquette In-4, in-8 et in-12 [Circa 1967] Ces documents proviennent des archives de l'éditeur et influent critique d'Art Gérald Gassion-Talabot (1929-2002), théoricien de la 'Figuration narrative'. Il fut le père des grandes expositions du Groupe Européen d'Art Narratif (citées plus haut), pour lesquelles il écrira beaucoup. Le Fonds de ses archives sera numérisé en 2002. Quelques pliures et minimes défauts. Unique ensemble de 6pièces justifiant la formation du Groupe Européend'Art Narratif, par douzeartistes : Adami, Klasen, Monory, Alleyn, Buri, Rancillac, Beynon, Ferro, Gassion-Talabot, Geissler, Télémaque et Sarkis. Il se compose du certificat de formation du Groupe, signé par 8 artistes (1 p.), des statuts et définitions du projet (8 pp. in-4 et in-8), d'une lettre de désistement par Geissler pourcause d'individualisme exacerbé, d'une liste de noms de participants, avec un plan et des idées importantes à suivre (4 pp. in-12) et du premier catalogue d'exposition organisée par le Groupe, à Montréal, du 3 au 24 octobre 1967 (11 pp. avec couverture bleue imprimée). De la main de Gassion-Talabot : "Le 6 janvier 1967, les signataires ont décidé de former un groupe, dont le nom restera à établir , qui se réunira à des dates régulières, adoptera des positions communes, des expositions, et provoquera la confrontation des points de vue de chacun de ses membres. Fondé sur des affinités humaines et sur une volonté de solidarité, ce groupe établira au cours de ses réunions futures une politique générale d'action." Signatures de 8 des membres dont Klasen, Geissler, Buri, Sarkis, Rancillac, Adami, Monory et Gassiot-Talabot. "Rien ne nous obligeait à nous constituer en groupe et même chacun de nous y répugnait, cependant, au moment où différents vocables font, en une confusion grandissante, autorité sur la place, ne voulant être assimilés ni au Pop Art, ni au Nouveau Réalisme, ni à la Nouvelle Figuration, ni aux Objecteurs, ni auMec Art, par ailleurs n'étant pas natifs de Nice mais de divers pays d'Europe continentale ou pays de culture français, résidant et travaillant à Paris de par un choix déterminé, nous proposons qu'on nous désigne du vocable de . Aucune doctrine étroite ne nous assujétit [sic], nous sommes cependant unanimes à rejeter un certain nombre d'opinions : 1/ Nous refusons la théorie du constat pur et simple, l'acceptation passive du monde, la dictature de l'objet et du document brut. Cela ne nous empêche nullement de ressentir la séduction de l'objet ni d'utiliser, plus ou mains systématiquement, en cours de création, le document graphique ou photographique, de presse ou de publicité. 2/ Nous refusons le formalisme intégral purement esthétique, sans pour cela renoncer à aucune expérience plastique d'un nouveau langage adéquat à notre volonté de transcription du monde moderne et d'intervention dans le courant de la pensée vivante. 3/ Nous refusons toute complaisance à une célébration nostalgique d'un passé proche ou lointain, à la recherche d'un merveilleux onirique où certains trouvent un refuge contre la virulence d'un présent inconfortable et souvent cruel [.]. 4/ Nous refusons le recours à un expressionnisme plus ou moins viscéral et passionné, à l'exacerbation d'un subjectivisme [.]". Le groupe refusera de trancher sur deux points : "L'équation temps/espace [.]. La narration n'est qu'un des aspects, accessoire et contingent, de notre oeuvre." et le second : " Les procédés automatiques et mécaniques, l'art de série, entrent dans nos préoccupations. [.]. Excellents stimulants au besoin, ils ne sauraient tenir lieu de la pensée créatrice que nous revendiquons en tant qu'indispensable moteur de l'oeuvre d'art." Les membres du groupe, "liés depuis longtemps par des liens d'amitié et d'estime" s'engagent à participer à des manifestations comme Donner à voir, Mythologies Quotidiennes, la Leçon des choses, Indicateur, le Merveilleux Moderne, La Figuration narrative. Suivent les 12 noms des membres. Artiste turc, membre du Groupe Européen d'Art Narratif.

  • Image du vendeur pour Traité sur les abus qui subsistent dans les hôpitaux du Royaume et les moyens propres à les réformer ; afin de rendre les maisons de charité, des Etablissements utiles à l'humanité, & glorieux à la Nation. mis en vente par Bonnefoi Livres Anciens

    RECALDE (abbé de).

    Edité par Hautois, Barrois, Didot, Saint-Quentin, Paris, 1786

    Vendeur Bonnefoi Livres Anciens, Paris, France
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    Edition originale

    EUR 3 450

    Autre devise
    EUR 25 Frais de port

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    Petit in-8 de (4)-247-(1) pp., maroquin rouge, dos lisse orné, pièce de titre en maroquin vert, triple filet doré d'encadrement et écoinçons sur les plats, tranches dorées (reliure de l'époque). Edition originale. En 1786, l'abbé de Récalde publia en France ce traité dans lequel il signalait les abus qui existaient dans les hôpitaux et en demandait l'énergique répression. Il prônait la défense des malheureux, la critique du luxe et des grandes villes, l'éloge de l'agriculture et de la population. Les attaques dont ces établissements furent l'objet de la part des auteurs de l'Encyclopédie, les discussions qui en résultèrent, la publicité donnée à cette polémique, les progrès de la science médicale, ces diverses causes hâtèrent une réforme reconnue indispensable. L'incendie de l'Hôtel-Dieu qui eut lieu en 1772, fournit l'occasion d'introduire dans ce vaste établissement d'importantes améliorations. Saisie de ces questions par le roi Louis XVI, l'Académie des sciences les fit examiner par une commission choisie dans son sein, et où siégeaient Daubenton, Bailly, Lavoisier, Laplace, Coulomb, d'Arcet et Tenon. Ce dernier traita les questions soumises à cette docte assemblée dans un rapport justement célèbre. Necker apporta à leur discussion le tribut de ses lumières et de son expérience, et fit construire à ses frais l'hôpital qui porte son nom. Ce fut ainsi qu'on préluda aux mesures que prit plus tard l'Assemblée constituante pour donner une organisation homogène aux établissements hospitaliers. INED, 3758. Très bel exemplaire.

  • EUR 3 220

    Autre devise
    EUR 25 Frais de port

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    . Illustrateur : MARTIN (Charles). (illustrateur). Illustré de 11 planches en couleurs de Charles MARTIN. Montrouge, Draeger, 1924, in-folio, en feuilles, cartonnage éditeur, jaquette ornée d'un décor typographique déclinant des caractères noirs et gris. 20 pages. et 11 planches, sous son enveloppe cartonnée d'expédition. Prestigieux catalogue glorifiant les industries des arts graphiques par une collaboration de premier plan alliant Draeger, Jean Cocteau et Charles Martin. Le texte est un trésor de présentation typographique et interpelle les annonceurs pour les encourager à faire éditer des catalogues Draeger : "Soignez la gloire de votre entreprise et l'excellence de vos marchandises". Il salue aussi les intermédiaires de l'édition publicitaire, comparant "l'encre" au "miel noir" alimentant nos consommateurs. Onze planches dessinées par Charles MARTIN l'accompagnent dans le plus pur esprit Art Déco dans un "ensemble magistral aux sourdes tonalités de beige, de rose et de bleu, qui présente tous les individus intervenant dans la fabrication d'un catalogue, du publiciste au client en passant par le littérateur, le dessinateur, le lithographe, le photograveur, le tireur d'épreuves, le fondeur et l'imprimeur. Ce catalogue est la célébration parfaite, jamais égalée, des métiers de l'édition, ainsi que l'un des plus prestigieux albums DRAEGER". Superbe exemplaire dans un état très frais. Salissures et petites usures à l'étui d'envoi, manque la ficelle et une partie de l'étiquette d'expédition. Exposition Forney 1988, n° 82. AMBASSADEURS (Les).

  • Image du vendeur pour Pan. mis en vente par Librairie Chretien

    POIRET (Paul).

    Date d'édition : 1928

    Vendeur Librairie Chretien, PARIS, France
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    EUR 3 220

    Autre devise
    EUR 25 Frais de port

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    . Illustrateur : COCTEAU (Jean), DUFY (Raoul), FOUJITA, BOFA, DUPAS, MARTIN (Charles), DYL, DELUERMOZ, EDY-LEGRAND, GESMAR, BOUCHER (Lucien), SEM. (illustrateur). Annuaire du luxe à Paris, Hommage des grandes maisons françaises, Paul Poiret fondateur. Paris, Devambez, 1928, in-4, reliure toile éditeur ocre titrée noir et argent, (Magnier Relieur). Cet important ouvrage, publié sous l'égide de Paul POIRET, décrit parfaitement le rayonnement de l'industrie du luxe à Paris dans les années 1925 et peut être présenté comme l'ancêtre du Comité COLBERT par le nombre de Maisons prestigieuses réunies dont nombre d'entre elles sont toujours présentes aujourd'hui. 115 planches de créations publicitaires (plus un frontispice) d'artistes tels que MARTIN, LIBIS, WURCI, SEM, BOUCHER, DUPAS, DYL, EDY- LEGRAND, BOFA, MOURGUE, FAU, BONNOTTE, GESMAR, VAN MOPPES, DELUERMOZ, OBERLE, de VALERIO. On y retrouve aussi COCTEAU, DUFY, FOUJITA. Exemplaire monté sur onglets relié par MAGNIER Frères (étiquette). Photographie de Paul Poiret présentant le livre, en frontispice, par LIPNITZKI. Paul Poiret est l'instigateur de cet ouvrage. Infimes usures, salissures et légers plis à la serpente. Livre.

  • Image du vendeur pour Dans la rue - Chansons et monologues ( Vol. I ) - Dans la rue - Chansons et monologues ( Vol. II ) - Dans la rue - Chansons et monologues ( Vol. III ) - Sur la route - Chansons et monologues mis en vente par Ad hoc Art

    BRUANT, Aristide

    Edité par Aristide Bruant ; Librairie Ernest Flammarion, Paris ; Château de Courtenay (Loiret), 1885

    Vendeur Ad hoc Art, BEYNES, France
    Contacter le vendeur

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    Edition originale Signé

    EUR 3 200

    Autre devise
    EUR 5,50 Frais de port

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    Reliure signée. Etat : Très bon. STEINLEN ; POULBOT ; BORGEX (illustrateur). Ed. originale. 207 pp. + 207 pp. + 207 pp. + 207 pp., 4 volumes - Vol. I - In-12, reliure plein maroquin à gros grains marron, dos à 5 nerfs, cadres intérieurs de même maroquin ornés de neuf filets dorés et d'un filet à froid, contre-gardes et gardes de soie moirées beiges, tranches dorées sur témoins, couverture d'un seul tenant pliée et dos conservés (reliure signée MAYLANDER). Infimes frottements au dos de la reliure. Nombreux dessins in-texte et pleine page de Théophile-Alexandre STEINLEN. Musique dans le texte. Edition Originale. Un des 50 exemplaires sur papier du Japon (n° 20) numéroté et signé par l'auteur, seul grand papier. Publicité pour "Le Mirliton" conservée in-fine. Vol. II - In-12, reliure plein maroquin à gros grains marron, dos à 5 nerfs, cadres intérieurs de même maroquin ornés de neuf filets dorés et d'un filet à froid, contre-gardes et gardes de soie moirées beiges, tranches dorées sur témoins, couverture d'un seul tenant pliée et dos conservés (reliure signée MAYLANDER). Infimes frottements au dos de la reliure. Nombreux dessins in-texte et pleine page de Théophile-Alexandre STEINLEN. Musique dans le texte. Edition Originale. Un des 150 exemplaires sur papier du Japon (n° 127) numéroté et signé par l'auteur, seul grand papier. Vol. III - In-12, reliure plein maroquin à gros grains marron, dos à 5 nerfs, cadres intérieurs de même maroquin ornés de neuf filets dorés et d'un filet à froid, contre-gardes et gardes de soie moirées beiges, tranches dorées sur témoins, couverture d'un seul tenant pliée et dos conservés (reliure signée MAYLANDER). Infimes frottements au dos de la reliure et légère griffure sur le premier plat. Nombreux dessins in-texte et pleine page de POULBOT. Musique dans le texte. Edition Originale. Un des 150 exemplaires sur papier du Japon (n° 127) numéroté et signé par l'auteur, seul grand papier. Extrait du journal "Le Temps" du 12 février 1929 collé sur 4 feuillets in-fine. Vol. IV - In-12, reliure plein maroquin à gros grains marron clair, dos à 5 nerfs, cadres intérieurs de même maroquin ornés de neuf filets dorés et d'un filet à froid, contre-gardes et gardes de soie moirées grises, tranches dorées sur témoins, couverture d'un seul tenant pliée et dos conservés (reliure signée MAYLANDER). Nombreux dessins in-texte et pleine page de BORGEX. Musique dans le texte. Edition Originale. Un des 150 exemplaires sur papier du Japon (n° 23) numéroté et signé par l'auteur, seul grand papier. Ensemble splendide et rare. Signé par l'auteur.

  • Image du vendeur pour Montsouris. mis en vente par Librairie Pierre Adrien Yvinec

    HERVIEU Louise.

    Edité par Émile-Paul Frères, Paris, 1928

    Vendeur Librairie Pierre Adrien Yvinec, Paris, France
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    Manuscrit / Papier ancien Edition originale Signé

    EUR 3 000

    Autre devise
    EUR 9 Frais de port

    De France vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    Couverture rigide. Etat : Bon. Edition originale. In-12 (198 x 146 mm), 2 ff. n. ch., 104 pp., 1 f. n. ch. Box blond, peinture à l huile monogrammée LH incrustée dans le plat supérieur, dos lisse avec auteur et titre à froid, coupes filetées, cadre intérieur de même box décoré de filets à froid, non rogné, couvertures et dos conservés, chemise à rabats, chemise-étui similaire renfermant le manuscrit, étui bordé pour les deux volumes, dos des chemises usés et craquelés dont une fendue, étui frotté (M. Bernard 1929). Exemplaire unique comprenant le manuscrit original de Montsouris (68 feuillets in-4 repliés de papier bleu, mauve ou crème et une bande de papier bleu, remplis au recto) et l édition originale qui parut dans la collection d Émile-Paul frères, Portrait de la France (n°24). C est un des exemplaires hors commerce, tiré sur papier filigrané Madagascar, non mentionné dans la justification. Louise Hervieu (Alençon, 1878-Versailles, 1954) révéla dès l enfance un don pour le dessin. Elle illustra Baudelaire et Verlaine, publia des recueils de dessins et des romans. Syphilitique de naissance, elle souffrit toute sa vie. En 1915, l affaiblissement de sa vue la contraignit en dessin à passer de la couleur au noir et blanc. Une de ses uvres littéraires, Le Bon Vouloir, fut couronnée par l Académie française et une autre, Sangs, reçut le prix Femina en 1936. Ce prix lui permit de donner une grande publicité au combat qu elle mena durant toute sa vie contre le fléau qui la faisait souffrir constamment. Elle réussit à obtenir l attribution, en 1938, d un carnet de santé , par les pouvoirs publics, à tout nouveau-né, et dans lequel auraient été inscrits les antécédents des parents, puis tous les soins, toutes les maladies de l enfant, puis de l adulte jusqu à son décès, pour servir à son tour à maintenir en santé ses enfants et ses petits-enfants. L Association Louise Hervieu pour l établissement du carnet de Santé, vit le jour dans ce but. Le 1er juin 1939, enfin, un arrêté ministériel institua, à l usage des citoyens français, le carnet de santé. Cet exemplaire porte un envoi autographe à un destinataire dont le nom a été gratté. Il contient cependant une émouvante lettre autographe de Louise Hervieu écrite en trois temps (2 pp. in-12), adressés à Monsieur de Lami et datée de novembre 1943. Ces lignes sont toutes empreintes de nostalgie : « Mais parce qu elle est restée fidèle aux leçons de son quartier, la petite fille de Montsouris a mérité d être appelée par quelques-uns : la mère du Carnet de santé. Entre Montsouris et cette feuille à en-tête du Carnet tient toute une vie qui n attendait plus que sa conclusion. » La lettre se termine ainsi : « Cet exemplaire, confectionné avec tant de soin, n avait d autre but que de reconnaître ce qui ne peut pas s acquitter : une dette de reconnaissance. » Cet exemplaire a donc été offert par Louise Hervieu à Monsieur de Lami, avec le manuscrit autographe, quinze ans après sa parution. Elle l avait fait relier par Bernard avec une vue de Montsouris à l huile signée et montée dans le premier plat. C est une uvre de jeunesse, sans doute un peu antérieure à la publication de Montsouris, composée avant que l artiste ne délaisse la peinture à l huile et que sa vue ne s affaiblisse. Le manuscrit est en outre accompagné d une très belle lettre autographe du grand critique d avant-garde Félix Fénéon (1 p. in-8) adressée à la « surprenante Louise » : « Votre Montsouris, vous m aviez gentiment admis à le connaître sous sa forme manuscrite. Le voici dûment typographié, et quoique les bâtons d imprimerie soient très inertes après vos émouvantes pattes de mouche, ils ont pu raviver en moi le souvenir délicieux de la lecture première. De l un à l autre pôle on admire la Louise Hervieu peintre et dessinateur, la Louise Hervieu écrivain est, avec exactitude, son égale : les mots français, empoussiérés par trop de siècles, grâce à elle s irisent et sourient, tout neufs. Fervemment, Félix Fénéon. » Exceptionnel ensemble. Signé par l'auteur.

  • Image du vendeur pour BIBLIOTHEQUE CHOISIE DE MEDECINE, mis en vente par Livraria Castro e Silva

    PLANQUE. (François)

    Vendeur Livraria Castro e Silva, Lisboa, Portugal
    Contacter le vendeur

    Membre d'association : ILAB

    Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

    EUR 3 000

    Autre devise
    EUR 14,50 Frais de port

    De Portugal vers Etats-Unis

    Quantité disponible : 1

    Ajouter au panier

    Hard Cover. Etat : Good. TIRÉE des Ouvrages Périodiques tant François qu?Etrangers, Avec plusieurs Piéces rares, & des Remarques utiles et curieuses. Par M [ ] Planque, Doc. Med. Tome I [ a Tome XII Avec Figures]. A PARIS, Chez D?HOURY pere, Imprimeur-Libraire de Moseigneur le Duc d?Orleans, rue de la vieille Bouclerie. M. DCC. XLVIII ? M. . CC. LIII. [1748 ? 1753]. 12 volumes. In 12º [de 17x10 cm] com iii, 514, [2]; 514; 460, [3]; 539; 590; 579; 590; 590; 584; 720; 576; e 712 págs. Encadernações da época inteiras de pele, cansadas, com ferros a ouro nas lombadas. Ilustrado com gravuras abertas sobre chapa de metal. Nomeadamente: 1º volume: 7 gravuras. 2º volume: 15 gravuras. 3º volume: 3 gravuras. 4º volume: 4 gravuras. 5º volume: 12 gravuras. 6º volume: 4 gravuras. 7º volume: 8 gravuras. 8º volume: 9 gravuras. 9º volume: 6 gravuras. 10º volume: 6 gravuras. 11º volume: 8 gravuras. 12º volume: 10 gravuras. Corte das folhas carminado e folhas de guarda em papel decorativo da época. Exemplar com falhas e danos exteriores na lombada e nas páginas decorativas de guarda; e um ex-libris manuscrito da época colado na guarda interior: «José Rodrigues de Oliveira». Obra ilustrada no texto com alguns esquemas gráficos e profusamente ilustrada em extratexto com gravuras desdobráveis, representando desenhos anatómicos de humanos e de animais; patologias dos tecidos, do cérebro e dos ossos; um quadro com uma tabela dos elementos periódicos (no 4º volume), vulgo tabela periódica; vários apetrechos, instrumentos, ferramentas e máquinas do arsenal cirúrgico de diferentes especialidades clinicas; etc. Trata-se de um conjunto de 12 volumes de uma obra mais extensa, no entanto à data da puiblicação do último volume tratava-se de tudo o que tinha sido publicado nesta «biblioteca de temas escolhidos de medicina». Inclui igualmente temas de história natural e de veterinária. O Dr. François Planque nasceu em Amiens em 1695. Em 1720 em Paris tornou-se assistente do cirurgião Guerin. Formou-se em 1747 na faculdade de Reims. Em 1744 publicou dois livros sobre 'Cirurgia completa seguindo o sistema moderno'. A sua obra principal foi a publicação em 10 volumes da 'Biblioteca Selecionada de Medicina' entre 1748 e 1770, que foi continuada por Jean Goulin a partir de 1765. Cada volume foi acompanhado por gravuras. Esta obra constitui-se como sendo um conjumto de memórias em medicina teórica e prática, física, história natural, química, dissertações, observações, descobertas e experiências múltiplas. As fontes vieram de publicações de jornais cientificos franceses, alemães e ingleses e, frequentemente, traduzidos de textos em latim, que era a lingua cientifica da época. Todos os assuntos de patologia mencionados são relatados com grande precisão. Planque acrescenta reflexões pessoais e cita os comentários de outros autores que atestam o seu trabalho de pesquisa. A qualidade das ilustrações é notável. A leitura é empolgante e mereceria maior divulgação. Todas as formas relatadas de patologia e noções anatômicas históricas são encontradas nos textos referênciados pelo autor. Muitos autores actuais deveriam ler esta obra para perceber que muitos factos já foram relatados. Em 1758 Planque traduziu em francês 'as observações anatômicas e cirúrgicas' de Stalpart van der Wiel Cornelis (1620-1702) de 1687, escrito em latim em dois volumes. Le Dr. François Planque est né à Amiens en 1695. En 1720, il devint assistant du chirurgien Guérin. Il est diplômé en 1747 à la faculté de Reims. En 1744, il publia deux livres sur 'La chirurgie complète selon le système moderne'. Son ouvrage principal était la publication en 10 volumes de la 'Bibliothèque de médecine choisie' entre 1748 et 1770, reprise par Jean Goulin à partir de 1765. Chaque volume était accompagné de gravures. Ce travail constitue un ensemble de mémoires en médecine théorique et pratique, physique, histoire naturelle, chimie, mémoires, observations, découvertes et expériences multiples. Les sources provenaient de publications de revues scientifiques françaises, allemandes et anglaises et souvent traduites du latin, qui était la langue scientifique de l?époque. Tous les sujets de pathologie mentionnés sont rapportés avec une grande précision. Planque ajoute ses réflexions personnelles et cite les commentaires d"autres auteurs qui attestent de ses travaux de recherche. La qualité des illustrations est remarquable. La lecture est passionnante et mérite plus de publicité. Toutes les formes signalées de pathologie et de notions anatomiques historiques se retrouvent dans les textes référencés par l"auteur. De nombreux auteurs actuels devraient lire ce livre pour se rendre compte que de nombreux faits ont déjà été rapportés. En 1758, Planque traduisit en français les 'observations anatomiques et chirurgicales' de Stalpart van der Wiel Cornelis (1620-1702) de 1687, rédigées en latin en deux volumes. Language: Francês / French Location/localizacao: M-6-F-2.