résultats (1 - 30) de 235

Afficher les résultats par

Type d'article


Affiner par

Etat

  • Tous
  • Neuf
  • Ancien ou d'occasion

Reliure

Particularités

Pays

  • Tous les pays

Evaluation du vendeur

MARIE-ANTOINETTE – FERSEN ET BARNAVE, LEUR CORRESPONDANCE: O.-G. de Heidenstam

O.-G. de Heidenstam

Edité par A Paris, chez Calmann – Lévy, sd

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 80
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : A Paris, chez Calmann – Lévy, sd. Couverture rigide. Etat : Bon. A Paris, chez Calmann – Lévy, sd 1 vol. in-12 (342pp) – Reliure de maroquin vert bouteille. Dos lisse orné de doubles filets dorés. Titre sur lettres dorées. Intérieur frais avec une table des matières in fine. Trois fac-similés : une lettre de Marie-Antoinette, une lettre de Fersen et une lettre de Barnave. « Au milieu d’une vaste plaine verdoyante, au bord d’un beau lac dont les eaux bleues reflètent le ciel et dont les rivages lointains sont frangés de forêts de pins et de bouleaux, s’élève le vieux château de Löfstad en Ostrogothie » (avant-propos). Dans la bibliothèque de ce château, l’on disait que se trouvent deux paquets de lettres. L’un contient les lettres de Fersen adressées à sa sœur, dans lesquelles il lui parle de son amour pour Marie-Antoinette. L’autre, appelé Correspondance politique de la Reine, retrace la correspondance de Marie-Antoinette avec Barnave. Cette correspondance contient quarante-quatre lettres de Marie-Antoinette, non signées, mais dont la reconnaissance de l’écriture est authentique. Ces deux correspondances ici publiées sont très intéressantes. En effet, l’une est la correspondance amoureuse entre Fersen et Marie-Antoinette. L’autre, avec le révolutionnaire Barnave, révèle en Marie-Antoinette « une politique au jugement sûr et avisé, à l’esprit souple, qui sait dominer ses sentiments dans l’intérêt du bien public et se plier aux circonstances afin de sauver ce qui peut être sauvé encore de la vieille et glorieuse monarchie » (avant-propos, p. 5). C’est grâce à l’obligeance de la comtesse Emilie Piper, l’actuelle propriétaire du château à l’époque, que l’auteur a pu publier ces correspondances inédites. Passionnant document qui révèle Marie-Antoinette à travers un prisme neuf. Rare. N° de réf. du vendeur 1367

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 1.

CODE D’INSTRUCTION CRIMINELLE AVEC L’INDICATION SOMMAIRE DE: G. Leloir

G. Leloir

Edité par À Paris, A. Pedone Éditeur, libraire de la cour d’appel et de l’ordre des avocats (1898)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 80
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : À Paris, A. Pedone Éditeur, libraire de la cour d’appel et de l’ordre des avocats, 1898. Couverture rigide. Etat : Bon. À Paris, A. Pedone Éditeur, libraire de la cour d’appel et de l’ordre des avocats, 1898 1 vol. in-8 ; (LXVI + 580 pp.). Reliure d’époque demi-chagrin rouge. Plats cartonnés. Dos à quatre nerfs orné de fleurons dorés. Titre sur lettres dorées. Des épidermures sur les plats, surtout sur le plat arrière. Une trace noire sur le chagrin du plat avant. Coiffes frottées. Champs frottés. Intérieur jauni par le temps avec quelques rousseurs sans aucune altération à la lecture. Rare traces de crayon. Nos ouvrages sont tous en bon état, sauf mentions expresses contraires. Aussi nos descriptions tentent-elles d’être exhaustives. En dépit des imperfections signalées, bel exemplaire dans une reliure sobre. On ne sait presque rien de l’auteur, Georges Leloir, si ce n’est qu’il exerçait les fonctions de substitut du procureur de la République près le tribunal de la Seine. Il propose dans cet ouvrage la publication du Code d’instruction criminelle accompagné de la jurisprudence et doctrine correspondante. L’intérêt majeur du livre réside dans son commentaire de la célèbre loi du 8 décembre 1897, ayant pour objet de modifier certaines règles de l’instruction préalable en matière de crimes et délits, en amont du Code d’instruction criminelle lui-même. En effet, chacun connaît l’importance de cette loi en matière criminelle, notamment dans le développement de pratiques d’enquêtes officieuses impliquant éventuellement qu’une personne soit retenue. En outre, il s’agit du premier texte législatif ayant autorisé l’avocat à assister son client lors des interrogatoires par le juge d’instruction. Cela aura eu pour effet de développer une phase d’enquête préalable à l’instruction, permettant justement de contourner cette nouvelle règle, et d’interroger une personne en dehors de la présence de son avocat. Exemplaire très éclairant sur les conséquences de l’adoption de la loi du 8 décembre 1897 et l’état du droit criminel à la toute fin du XIXe siècle, accompagné en fin d’ouvrage d’un index très détaillé. N° de réf. du vendeur 2394

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 2.

UN HIVER EN LAPONIE: P. du Chaillu

P. du Chaillu

Edité par A Paris, chez Calmann Lévy (1884)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 220
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : A Paris, chez Calmann Lévy, 1884. Couverture rigide. Etat : Bon. A Paris, chez Calmann Lévy, 1884 1 vol. grand in-8 (520pp) – Reliure à la bradel habillée de percaline ardoise. Plats décorés en noir et or. Dos lisse décoré en noir et or. Titre doré et tranches dorées. Mors supérieurs fendus sur 2 cm au niveau de la coiffe de queue. Mors inférieurs fendus sur 2 cm au niveau de la coiffe de tête. Coiffes légèrement endommagées. Coins légèrement émoussés. Intérieur frais, jauni par endroits. Quelques rousseurs de la p. 265 à 269. Un frontispice représentant des rennes et une splendide vignette sur la page de titre. De superbes et nombreuses vignettes tout au long de l’ouvrage et trente-neuf gravures hors-texte. Une table des matières in fine. Très bel exemplaire. Paul Belloni du Chaillu (1831-1903), explorateur et naturaliste franco-américain, fit de nombreux voyages et devint écrivain. Il fait également nombre de conférences relatant ses voyages. Il est membre correspondant de la société géographique de New-York, de la société d’histoire naturelle de Boston et de la société ethnographique américaine. Le titre complet de l’ouvrage est : Un hiver en Laponie. Voyages d’hiver en Suède, en Norvège, en Laponie et dans la Finlande septentrionale. Cet ouvrage contient trente-huit chapitres et nous fait découvrir la Laponie et les Lapons qui sont divisés en classes : les Lapons montagnards, les Lapons maritimes, les Lapons des forêts et les Lapons pêcheurs. L’auteur débute par une tempête de neige sur la côte norvégienne, une scène d’hiver à Muoniovaara, les îles Lafoden, la Laponie suédoise et norvégienne, mœurs primitives, Dalécarlie, les vieilles fermes, la traversée de la Suède par eau, la province de Smaland, la province de Scanie, etc. Exemplaire très intéressant avec ses superbes vignettes et gravures. N° de réf. du vendeur 4119

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 3.

HISTOIRE DES NAUFRAGES: J-B-B Eyries

J-B-B Eyries

Edité par A Paris, chez Laplace, Sanchez et Cie, s d

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 150
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : A Paris, chez Laplace, Sanchez et Cie, s d. Couverture rigide. Etat : Bon. A Paris, chez Laplace, Sanchez et Cie, s d 1 vol. in-8 ( X+467pp) – Reliure d’époque demi-chagrin marron. Plats de percaline marron. Filets à froid décorant et encadrant les plats. Dos à nerfs orné de caissons dorés. Titre sur lettres dorées. Tranches dorées. Epidermures sur le dos et les mors. Coiffe de queue fortement frottée et une petite épidermure sur la coiffe de tête. Intérieur frais, jauni en fin d’ouvrage. Un frontispice représentant le naufrage du central-América et sept gravures hors-texte. Les illustrations sont de MM. Rouargue Frères. Une table des matières in fine. Titre complet : Histoire des naufrages. Délaissements de matelots, hivernages, incendies de navires et autres désastres de mer. Jean-Baptiste-Benoît Eyriès (1767-1846), savant géographe, fut l’un des fondateurs de la société de géographie et membre de l’Institut. Il fit de brillantes études et se livra à sa passion pour la géographie et la botanique. Il fut décoré de l’ordre de la Légion d’honneur (Michaud, t. 13, p. 244). Notre ouvrage est une nouvelle édition, revue, augmentée et précédée d’une préface par Ernest Faye, dans laquelle il écrit cette phrase très dure : « C’est que la nature, maîtresse de l’homme bien plus que l’homme ne l’est de la nature, n’accepte des lois qu’à la condition de faire respecter les siennes et en tête elle a écrit la loi de mort ». Nous trouvons dans cet ouvrage de nombreux naufrages tels que le naufrage d’Emmanuel Souza, le naufrage du vaisseau anglais le Sea-Venture, le naufarge du navire le Saint-Pierre, le naufrage du vaisseau hollandais l’Epervier, la perte du Grosvenor vaisseau de la Compagnie des Indes, le naufrage du navire français la Nathalie, la perte du vaisseau français le Superbe, le naufrage du Duroc, la catastrophe du paquebot le Génértal Abbatucci, etc. N° de réf. du vendeur 4121

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 4.

VOYAGE À CAYENNE, DANS LES DEUX AMÉRIQUES,: L-A Pitou

L-A Pitou

Edité par A Paris, chez l’Auteur (1805)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 450
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : A Paris, chez l’Auteur, 1805. Couverture rigide. Etat : Satisfaisant. A Paris, chez l’Auteur, 1805 2 vols. in-8 (312+404pp) – Reliure d’époque demi-basane fauve à coins. Plats cartonnés (mouchetés rouge). Dos lisses ornés de caissons décorés et de fleurons dorés. Pièces de titre rouges et pièces de tomaison vert bouteille. Quelques frottements et taches noires sur les plats. Dos un peu passés et légères épidermures sur les pièces de tomaison et de titre sur le t. 2 sans altération à la lecture. Coiffes légèrement frottées. Coupes fortement frottées. Intérieur frais avec de fortes traces de mouillures en début du t. 1 et avec des galeries de vers dans la marge. Quelques traces de mouillures également dans le t. 2. Une gravure dépliante en début du t. 1 représentant la Prison des déportés sur la Frégate la Décade ; et une gravure dépliante dans le t. 2 représentant le Désert de Konanama dans la Guyanne française. Bel exemplaire un peu usagé. Royaliste sous la Révolution, Louis-Ange Pitou (1769-vers 1828), après avoir embrassé l’état ecclésiastique, devint chanteur des rues de Paris pour gagner sa vie. Il compose lui-même ses chansons anti-révolutionnaires, qui par certains commentaires, lui valurent la prison. Il est déporté à Cayenne pendant trois ans, et remis en liberté par des lettres de grâce de l’Empereur. En effet, « le grand juge et ministre de la Justice nous ayant exposé que Louis-Ange Pitou, condamné à la déportation pour avoir tenu des discours tendans au rétablissement de la royauté, par jugement du tribunal criminel du département de la Seine, en date du 9 brumaire an 6, s’est pourvu à fin d’obtenir grâce » (extrait des minutes du greffe). Puis pensionné par Louis XVIII, il meurt dans l’obscurité la plus complète (Michaud, t. 33, p. 427). C’est ainsi qu’il présente son ouvrage : « Voici le tableau de mes inconséquences, de mes persécutions et de mes malheurs » (Ma vie et les causes de mon exil). En effet, « les causes de mon exil sont connues ; je le suis moi-même par mes malheurs ; ils ne m’ont pas été infructueux ; j’écris librement ce que je pense, non de mes ennemis, car je n’en connais plus, mais des pays que j’ai vus, des compagnons d’exil dont j’ai partagé la destinée pendant trois ans, des déserts brûlans qui les ont dévorés » (p. 1). Cet ouvrage contient le tableau des déportés, la vie et les causes de l’exil de l’auteur, des notions particulières sur Collot et Billaud, sur les îles Sechelles et les déportés de nivose, sur la religion, le commerce et les mœurs des sauvages, des noirs, des créoles et des quakers. N° de réf. du vendeur 4122

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 5.

VOYAGES DES FRÈRES BACHEVILLE EN EUROPE ET: B. Bacheville

B. Bacheville

Edité par A Paris, chez Béchet aîné (1822)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 450
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : A Paris, chez Béchet aîné, 1822. Couverture rigide. Etat : Bon. A Paris, chez Béchet aîné, 1822 1 vol. in-12 (XII+432pp) – Reliure moderne demi-maroquin rouge à grains longs. Plats cartonnés. Dos lisse orné de motifs dorés encadrant le titre, filets à froid et dorés, roulette dorée en haut et en bas du dos. Intérieur frais avec des traces de mouillures en début et fin d’ouvrage. Un frontispice et une jolie vignette sur la page de titre. Une table des chapitres en fin d’ouvrage. Très bel exemplaire. Barthélémy Bacheville (1782-1835), engagé dans l’armée d’Italie, servit sous les ordres de Massena. Puis admis dans la Garde Impériale, il partit pour l’Espagne, et fit en 1812 la campagne de Russie. Par la suite, il suivit Napoléon à l’île d’Elbe, et fut blessé à Waterloo. En 1830, il est nommé commandant du Fort de l’Ecluse, puis de la Citadelle de Montpellier. Il est fait également chevalier de la Légion d’honneur. Antoine Bacheville combattit en Allemagne et en Prusse, et fit la campagne d’Espagne. En 1811, il est nommé capitaine et chevalier de la Légion d’honneur. Il mourut, après une importante carrière militaire, à Mascat. « Les uns disent que c’est de la peste, les autres de la fatigue du voyage. Moi, déclare Barthélémy Bacheville, pour parler comme l’un des hommes qui a rendu le plus de services à la liberté par son esprit, je dis que mon frère est mort de l’exil ; l’exil n’est-il pas en effet le plus cruel des maux ? » (p. 402, Appendice sur Antoine Bacheville). « Lorsque je disais, écrit Barthélémy Bacheville dans sa préface, les persécutions que, mon frère et moi, nous avons éprouvées et les aventures qui nous sont arrivées durant une prescription de trois ans, mes amis me conseillaient tous de réunir les notes que j’avais conservées, et de les publier ». C’était, selon eux, un moyen de signaler « de criantes et barbares injustices ». En effet, cet ouvrage renferme des notes exactement vraies et un grand nombre de détails. Et cet écrit eut un immense succès. En fin d’ouvrage on trouve un appendice sur Antoine Bacheville : « quelques lettres écrites par mon frère à nos parens ou nos amis ; des renseignemens, exacts sans doute, mais peu détaillés sur le dernier et lointain voyage où il trouva la mort » (p. 384). Cet ouvrage montre l’Europe postnapoléonienne et nous entraîne en Suisse, Bavière, Prusse, Pologne, Turquie d’Europe et Constantinople, Grèce, Italie. N° de réf. du vendeur 4116

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 6.

VOYAGE DANS LES MERS DU NORD À: Charles Edmond Chojecki

Charles Edmond Chojecki

Edité par A Paris, chez Michel Lévy Frères (1863)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 350
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : A Paris, chez Michel Lévy Frères, 1863. Couverture rigide. Etat : Bon. A Paris, chez Michel Lévy Frères, 1863 1 vol. grand in-8 (VIII+536pp) – Reliure d’époque demi-chagrin marron. Plats de percaline marron clair. Dos à nerfs orné de caissons décorés et dorés. Titre sur lettres dorées. De nombreuses taches blanches sur les plats. Intérieur frais avec un frontispice et une superbe vignette sur la page de titre. De splendides vignettes tout au long de l’ouvrage et onze gravures hors-texte. Les dessins sont de M. Karl Girardet d’après les aquarelles de MM. Ch. Giraud et d’Abrantès. Une table des matières in fine. Charles Edmond Chojecki (1822-1899), écrivain et journaliste polonais, fut contraint de s’exiler pour échapper aux autorités russes, et il s’installa en France en 1844. Puis il fit nombre de voyages. C’est ainsi que dans l’ouvrage proposé, qui est la deuxième édition, il nous fait passer par l’Ecosse, l’Islande, l’île Jean-Mayen, le Groenland, Féroë et Shetland, et les pays scandinaves, à bord de la célèbre corvette la Reine-Hortense. En effet, en 1856, le prince Napoléon, ami et cousin de l’Empereur, décida de partir en voyage dans les mers du Nord. « Le programme était attrayant. L’auteur de ces récits obtint de la bienveillante affection du prince de faire partie de l’expédition » (Préface). Et le prince Napoléon emmena avec lui une commission scientifique, des peintres, des photographes, des littérateurs et des journalistes. Partis du Havre, ils se rendirent en Ecosse, puis le voyage se poursuivit dans les régions polaires et les pays scandinaves. C’est ainsi qu’une fois au Groenland, l’auteur écrit à la p. 194 : « qui, au premier coup d’œil, reconnaîtrait, dans notre navire, l’élégant yacht de plaisance qui nous transportait du Havre en Ecosse ? » Il restera à l’auteur nombre de souvenirs de ce voyage, « mais, écrit-il p. 535, ce qui surtout laissera chez nous des traces ineffaçables, c’est la familière et libre existence dont on jouissait à bord de la Reine-Hortense ; tant le prince Napoléon mettait de grâce et d’abandon dans ses relations avec toutes les personnes embarquées à bord ». N° de réf. du vendeur 4120

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 7.

MÉMOIRES MILITAIRES DU GÉNÉRAL BARON BOULART: J. Fr. Boulart

J. Fr. Boulart

Edité par A Paris, Librairie illustrée, s.d.

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 180
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : A Paris, Librairie illustrée, s.d. Couverture rigide. Etat : Très bon. A Paris, Librairie illustrée, s.d. 1 vol. in-8 (XIV+368pp) – Reliure moderne demi-chagrin vert bouteille à coins. Des filets dorés sur les plats. Dos à nerfs orné de fleurons dorés et d’un grand fer doré en pied. Fine roulette dorée sur les nerfs. Tranches non rognées. Intérieur frais, légèrement jauni par endroits. Un frontispice représentant le général Boulart. Un index alphabétique des noms cités dans l’ouvrage et une table des matières in fine. Très bel exemplaire. Jean-François Boulart (1776-1842) fut baron, général et commandeur de la Légion d’honneur. Il a écrit ses Mémoires pour son fils de 1793 à 1816 sans lesquels « il a raconté sa vie qu’il a menée dans les camps, dans les garnisons et sur les champs de bataille avec la simplicité et la sincérité d’un homme qui parle d’un contemporain » (p. V). A dix-sept ans, il fut nommé lieutenant en second, puis capitaine, et se retrouva à l’armée d’Italie. Chef d’escadron en 1806, il partit pour la Grande Armée (Friedland, Iéna, Ostrolrnka, Helsberg). Puis Napoléon le nomma major dans la Garde, donc colonel dans la ligne. Et ce fut la campagne de Russie. Pendant les Cent jours, Boulart commanda l’artillerie du 5° corps. Après la bataille de Waterloo, il fut désigner pour commander l’école de Strabourg, et ainsi débuta une nouvelle carrière. En effet, il ne s’agit plus de se battre ; « la guerre lui a donné toutes les satisfactions et tous les rhumatismes nécessaires à sa gloire personnelle » (p. X). Puis à la Révolution de 1830, il fut tranféré à Besançon où « il se montra ce qu’il avait toujours été, sage, prudent, résolu » (p. XI). Une jour de janvier 1833, il fit une chute qui le paralysa. C’est ainsi qu’il se mit à écrire ses Mémoires, et mourut à l’âge de soixante-six ans « sans fortune, mais léguant à ses enfants une réputation de haute probité » (p. XII). En effet, dans la correspondance de Nodier avec Weiss, ce dernier dira de Boulart cette phrase si belle : « C’est le premier homme d’un âge voisin du mien qui m’ait fait concevoir l’alliance de l’affection avec le respect » (p. XIII). N° de réf. du vendeur 11097

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 8.

LES ÉCORCHEURS ou L’USURPATION ET LA PESTE: vicomte d’Arlincourt

vicomte d’Arlincourt

Edité par A Paris, chez Rugène Renduel (1833)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 360
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : A Paris, chez Rugène Renduel, 1833. Couverture rigide. Etat : Bon. A Paris, chez Rugène Renduel, 1833 2 vols. in-8 (XVI+326+366pp) – Reliure d’époque pleine percaline noire. Dos lisses ornés de doubles filets dorés encadrant le titre et la tomaison. Titre sur lettres dorées. Coiffes très légèrement frottées avec une très petite épidermure sur la coiffe de tête du t. 1. Intérieur très frais avec quelques très rares rousseurs. Un superbe frontispice avant la page de titre dans chaque tome. Une table des fragments à la fin de chaque tome. Superbe exemplaire avec ses deux magnifiques frontispices. Charles-Victor Prévost d’Arlincourt (1788-1856) était un écrivain très populaire surnommé « le prince des romantiques ». Sous Napoléon, il fut auditeur du Conseil d’Etat, puis intendant de l’armée d’Espagne. Il devint par la suite, sous Louis XVIII, maître des requêtes. Dans son ouvrage Les Ecorcheurs ou l’Usurpation et la Peste, l’auteur « prit le parti d’écrire les malentendus du quinzième siècle, pour servir d’enseignemens à qui de droit » (p. XI). « L’usurpation personnifiée d’abord dans le duc de Bourgogne, puis dans Bedfort et Lancastre, y est traitée selon ses mérites ». « La peste est peinte aussi sous les couleurs qui conviennent ; elle y inspire, comme de juste, les mêmes sentimens que l’usurpations » (p. XI-XII). Ce sont deux horribles calamités. Cet ouvrage est divisé en fragments au nombre de sept : le tocsin, la reconnaissance, le brevet, le rosaire, la catastrophe, etc. En effet tel que l’écrit l’auteur dans sa préface : « Comme je me suis livré tout-à-fait à mes impressions du moment, je n’ai nullement cherché à faire un livre régulier, méthodique et compassé » (p. XIII). N° de réf. du vendeur 3672

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 9.

JEANNE DE FRANCE: comtesse de Genlis

comtesse de Genlis

Edité par A Paris, chez Maradan (1816)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 90
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : A Paris, chez Maradan, 1816. Couverture rigide. Etat : Bon. A Paris, chez Maradan, 1816 1 vol. in-12 en deux parties (XII+212+196pp) – Reliure d’époque pleine basane fauve et marbrée. Dos lisse orné de fleurons et de filets dorés. Filets à froid sur les plats. Pièce de titre rouge. Tranches jaunes. Une petite épidermure sur la pièce de titre sans aucune altération à la lecture. Intérieur frais avec des taches de mouillures en début d’ouvrage. Bel exemplaire dans une jolie reliure d’époque. Stéphanie-Félicité Ducrest de Saint-Aubin, comtesse de Genlis (1746-1830) émigra en Angleterre à la chute des Girondins, où elle devait apprendre la mort de son époux et de Philippe Egalité, son amant. Elle rentra en France sous le Consulat, puis eut, avant de mourir, la joie de voir un Orléans monter sur le trône en 1830. Son œuvre est considérable (Tulard, Fayard, Fierro, p. 847 ; Caratini, p. 300 ; Fierro-610). « Les héros de cet ouvrage ne sont point des saints ; je n’ai même pas dissimulé la faiblesse de Louis, je l’ai représenté, ainsi que Jeanne, tel que je l’ai vu dans l’histoire ; mais j’ai tâché de peindre sa bonté, la grandeur de son âme, et la perfection des sentimens, du caractère et de la conduite de Jeanne » (Préface). En effet, Jeanne de France, la seconde fille de Louis XI, fut élevée avec un soin particulier : « la nature lui avait refusé les grâces et la beauté ; mais elle lui prodiga des dons plus précieux » (p. 5). Jeanne de France épousa Louis d’Orléans, le futur roi Louis XII, qui fit annuler par la suite son mariage. C’est alors que Jeanne de France fonda à Bourges l’ordre monastique de l’Annonciade. N° de réf. du vendeur 3671

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 10.

LE SIÈCLE DE LOUIS XIV: Francheville

Francheville

Edité par A Leypsic, 1754 (1754)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 200
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : A Leypsic, 1754, 1754. Couverture rigide. Etat : Bon. A Leypsic, 1754 2 vols. in-12 (339+312pp) – Reliure d’époque plein veau. Dos à nerfs, ornés de caissons et de fleurons dorés. Pièces de titre et de tomaison bordeaux. Un filet doré sur les champs. Tranches rouges. Plats frottés avec des épidermures et des rayures. Or du dos passé. Les coiffes de tête sont endommagées, ainsi que la coiffe de queue du t. 2. Mors frottés avec un petit manque sur le t. 1 au niveau de la coiffe de tête. Champs frottés avec une épidermure sur le t. 1. Deux coins émoussés dont un fortement. Intérieur frais jauni par endroits. Une table des chapitres en début de chaque tome et une table des matières à la fin de chacun d’eux. Bel exemplaire dans une reliure d’époque un peu usagée. Joseph du Fresne de Francheville (1704-1781), tout d’abord destiné à l’état ecclésiastique, entra dans la carrière des finances. Il fut conseiller du roi, puis membre de l’Académie royale des sciences et belles-lettres de Prusse. Il était un passionné de livres qui « avait la passion de l’étude et passait la plus grande partie de la journée au milieu de ses livres » (Michaud, t. 14, p. 611). « Ses confrères à l’Académie de Berlin chérissaient sa douceur, sa modestie, sa candeur, et faisaient un grand cas de ses lumières » (Michaud, t. 14, p. 611). Notre ouvrage, qui est ici une troisième édition, est divisé en deux parties. Dans sa préface, l’éditeur déclare y remarquer « un amour exceptionnel de la vérité, et une impartialité entière sur toutes les matières qui y sont traitées ». Nous y trouverons de nouvelles particularités sur l’homme au masque de fer ; sur la cour de Louis XIV, etc. ainsi que des « mémoires très curieux, écrits de la propre main du feu roi » (Avis du libraire). N° de réf. du vendeur 3670

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 11.

PRÉCIS DE L’HISTOIRE UNIVERSELLE ou TABLEAU HISTORIQUE: Anquetil

Anquetil

Edité par A Paris, chez Janet et Cotelle, (1828)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 160
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : A Paris, chez Janet et Cotelle, 1828. Couverture rigide. Etat : Bon. A Paris, chez Janet et Cotelle, 1828 8 vols. in-8 – Reliure d’époque demi-veau glacé vert bouteille. Plats cartonnés marbrés de vert et marron. Dos lisses ornés de roulettes dorées et de filets dorés. Titre sur lettres dorées. Quelques légères épidermures sur certains tomes sur les mors au niveau des coiffes. Très petites épidermures sur certaines coiffes. Champs frottés surtout sur le t. 7. Intérieur frais avec quelques très rares rousseurs et traces de mouillures. Une table des titres dans chaque tome et une table des matières dans le t. 8. Très belle collection dans une jolie reliure d’époque. Célèbre historien français, Louis-Pierre Anquetil est né en 1723 à Paris. Il est ordonné prêtre et enseigne la théologie et les lettres. Directeur du séminaire de Reims, puis du collège de Senlis, la Révolution le trouve alors curé. Incarcéré au cours de la Terreur, il entre ensuite à l’institut national des sciences et des arts, puis devient attaché au ministère des Affaires étrangères. Anquetil a rédigé de nombreux ouvrages dont plusieurs sont restés célèbres. Napoléon en vint à lui demander de rédiger une Histoire de France depuis les Gaulois. Il décède en 1808 (Quérard, t.1, p.66 ; Brunet, t.1, p.301). Le titre exact de cet ouvrage est Précis de l’histoire universelle, ou Tableau historique représentant les vicissitudes des nations, leur agrandissement, leur décadence et leurs catastrophes, depuis le temps où elles ont commencé à être connues, jusqu’au moment actuel. L’édition originale date de 1797 ; les autres éditions ont été entièrement revues. Ce Précis de l’histoire universelle débute par la création du monde, puis chaque nation est représentée et suivie depuis le moment où elle a commencé à exister, jusqu’à celui où nous sommes (Préface). Très bel exemplaire, bien complet, qui eut beaucoup de succès. N° de réf. du vendeur 3678

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 12.

HISTOIRE DE FRANCE DEPUIS LES GAULOIS JUSQU’À: Anquetil

Anquetil

Edité par A Paris, chez Janet et Cotelle, 1826-1827 (1827)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 200
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : A Paris, chez Janet et Cotelle, 1826-1827, 1827. Couverture rigide. Etat : Bon. A Paris, chez Janet et Cotelle, 1826-1827 13 vols. in-8 – Reliure d’époque demi-veau vert bleu. Plats cartonnés marbrés de bleu, rouge et noir. Dos lisses ornés de roulettes dorées et de filets dorés. Titre sur lettres dorées. Tranches jaunes. Quelques dos sont légèrement frottés surtout sur le t. 6 avec une altération à la lecture de la tomaison. Intérieur frais avec quelques rares rousseurs. Une table des matières dans chaque tome. Les deux derniers tomes représentent une table des matières et des tables synchroniques. Très belle collection. Célèbre historien français, Louis-Pierre Anquetil est né en 1723 à Paris. Il est ordonné prêtre et enseigne la théologie et les lettres. Directeur du séminaire de Reims, puis du collège de Senlis, la Révolution le trouve alors curé. Incarcéré au cours de la Terreur, il entre ensuite à l’Institut national des sciences et des arts, puis devient attaché au ministère des Affaires étrangères. Anquetil a écrit de nombreux ouvrages, dont plusieurs sont restés célèbres. Napoléon en vient alors à lui demander de rédiger une Histoire de France depuis les Gaules. Il décède en 1808 (Quérard, t. 11, p. 66 ; Brunet, t.1, p. 301). Cet ouvrage relate l’histoire de France depuis les Gaulois jusqu’à la mort de Louis XVI, par Anquetil, et depuis cette époque jusqu’au traité du 20 novembre 1815 par M. Gallais, continuée depuis 1815 jusqu’à l’avènement de S.M. Charles X au trône, par M. D***. C’est une nouvelle édition suivie des tables synchroniques, ou chronologie des princes et Etats contemporains sous les diverses périodes de la monarchie française, par M. V***. N° de réf. du vendeur 3677

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 13.

LES TROIS SIÈCLES DE LA LITTÉRATURE FRANҀAISE: A. Sabatier de

A. Sabatier de Castres

Edité par A Amsterdam, chez Hansy (1775)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 300
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : A Amsterdam, chez Hansy, 1775. Couverture rigide. Etat : Bon. A Amsterdam, chez Hansy, 1775 4 vols. in-12 (XXXVI+271+338+307+269pp) – Reliure d’époque plein veau. Dos à nerfs, orné de caissons et de fleurons dorés. Titre sur lettres dorées. Roulette dorée sur les champs. Tranches rouges. Quelques épidermures sur les plats. Mors supérieurs du t. 1 fendus sur 1 cm au niveau de la coiffe de tête. Coins légèrement émoussés. Intérieur frais un peu jauni par endroits, avec quelques rares rousseurs. Superbe collection dans une magnifique reliure d’époque. Notre ouvrage, qui est ici une nouvelle édition corrigée et augmentée, se présente sous la forme d’un dictionnaire. Fort belle édition, très joliment reliée de ce dictionnaire très célèbre rédigé par Antoine Sabatier (Barbier, t. 4, p. 852), dit l’abbé Sabatier de Castres (1742-1817), un curieux homme de lettre qui s’enfuit du séminaire de sa ville natale. Son dictionnaire regroupe nombre d’auteurs de la littérature française parmi les plus connus. Ainsi trouve-t-on une longue entrée sur Pierre Corneille (vol. 1, p. 250), ou encore Montesquieu (vol. 3, p. 102) et Molière (vol. 3, p. 93). Le dictionnaire de Sabatier est magistral et remarquable à deux égards. Il est tout d’abord l’occasion, par son exhaustivité, de retrouver certains auteurs aujourd’hui disparus, aux noms particulièrement ésotériques, comme Malfilatre, Méré ou encore Gazon-Dourxigné. Mais surtout, en maniant subtilement l’anecote avec l’histoire de la littérature, il se révèle une source incomparable pour l’histoire de France. L’UN DES MEILLEURS DICTIONNAIRES SUR LA LITTÉRATURE FRANҀAISE, FORT BIEN RELIÉ, RENSEIGNANT ADMIRABLEMENT SUR L’HISTOIRE DE FRANCE GRAҀE AUX NOMBREUSES ANECDOTES RETRAҀÉES. N° de réf. du vendeur 5202

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 14.

TRAITÉ DU CONTRAT DE LOUAGE/BAIL À RENTE: Pothier

Pothier

Edité par Paris, chez les frères Debure/Orléans, chez la Veuve Rouzeau-Montaut (1778)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 170
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : Paris, chez les frères Debure/Orléans, chez la Veuve Rouzeau-Montaut, 1778. Couverture rigide. Etat : Bon. Paris, chez les frères Debure/Orléans, chez la Veuve Rouzeau-Montaut, 1778 2 tomes en un vol. in-12 (XVI+488+204pp) – Reliure d’époque plein veau marbré. Dos à nerfs, orné de caissons et de fleurons dorés. Roulette dorée sur les nerfs. Pièces de titre bordeaux et noire. Un filet doré sur les champs. Tranches rouges. Une épidermure sur le plat avant et au niveau des mors. Coiffe de tête légèrement endommagée. Champs légèrement frottés. Intérieur frais avec une table des chapitres en début de chaque tome et une table des matières in fine.Très bel exemplaire dans une très jolie reliure d’époque. Bel exemplaire de cette réunion de deux des plus célèbres traités de Pothier, avec ceux consacrés aux obligations et à la Coutume d’Orléans. Dans cet ouvrage, le raisonnement de Pothier est un modèle, envisageant progressivement les différents types de louage. La marque de Pothier se retrouve dans l’actuel Code civil. Suivi du traité du contrat de bail à rente (permettant le paiement échelonné). N° de réf. du vendeur 2375

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 15.

TRAITÉ DES DONATIONS ENTRE VIFS, DES PERSONNES: Pothier

Pothier

Edité par A Paris, chez de Bure (1777)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 100
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : A Paris, chez de Bure, 1777. Couverture rigide. Etat : Très bon. A Paris, chez de Bure, 1777 1 vol. in-12 (XXIV+563pp) – Reliure d’époque pleine basane marbrée fauve. Dos à nerfs, orné de caissons et de fleurons dorés. Roulette dorée en bas du dos. Filet doré sur les champs. Tranches rouges. Un manque sur la coiffe de tête. Champs légèrement frottés. Un coin très légèrement émoussé. Intérieur frais avec une très jolie vignette sur la page de titre. Une table des sections, articles, et paragraphes contenus dans le volume en début d’ouvrage. Une table des matière in fine. Très bel exemplaire en dépit des légères imperfections signalées. Excellent exemplaire de ce traité des donations, formant le tome sixième des œuvres posthumes de Pothier, sans apparaîte à la tomaison. L’avis du libraire, célèbre pour faire le point sur certaines caractéristiques des éditions de Pothier, précède cet exposé magistral de la matière des donations. N° de réf. du vendeur 2370

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 16.

Pothier

Edité par A Paris, chez Debure/Orléans, chez la Veuve Rouzeau-Montaut (1776)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 130
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : A Paris, chez Debure/Orléans, chez la Veuve Rouzeau-Montaut, 1776. Couverture rigide. Etat : Bon. A Paris, chez Debure/Orléans, chez la Veuve Rouzeau-Montaut, 1776 1 vol. in-12 (XXII+432pp) – Reliure d’époque plein veau marbré. Dos à nerfs, orné de caissons et de fleurons dorés. Pièce de titre bordeaux. Un filet doré sur les champs. Tranches rouges. Epidermures et taches blanches sur les plats. Coiffes frottées. Champs frottés avec un léger manque. Intérieur frais avec quelques rousseurs en début et en fin d’ouvrage. Page de garde en début un peu déchirée. Bel exemplaire en dépit des imperfections signalées. Mots clés : Droit, Pothier, traité, habitation, donations, don mutuel. Rare ensemble de traités, dans une très jolie reliure bien conservée, et bien complet du catalogue des oevres de Pothier publié chez Debure et Rouzeau. On y trouve également les feuillets d’errata relatif au traité des obligations. Cet excellent ensemble comprend une série d’écrits relatifs au statut de l’épouse. N° de réf. du vendeur 2381

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 17.

TRAITÉ DU CONTRAT DE CONSTITUTION DE RENTE/TRAITÉ: Pothier

Pothier

Edité par Paris, chez Debure Père/Orléans, chez la Veuve Rouzeau-Montaut (1773)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 120
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : Paris, chez Debure Père/Orléans, chez la Veuve Rouzeau-Montaut, 1773. Couverture rigide. Etat : Très bon. A Paris, chez Debure Père/Orléans, chez la Veuve Rouzeau-Montaut, 1773 2 tomes en un vol. in-12 (VIII+275+258pp) – Reliure d’époque plein veau marbré. Dos à nerfs, orné de caissons et de fleurons dorés. Roulette dorée sur les nerfs. Pièces de titre bordeaux et noire. Un filet doré sur les champs. Tranches rouges. Une très légère tache blanche sur le plat avant. Intérieur frais avec de jolis vignettes, lettrines et culs-de-lampe. Une table des chapitres en début de chaque tome. Très bel exemplaire dans une très jolie reliure d’époque. Très bel exemplaire de ce grand classique de Pothier. Il s’agit ici de l’édition, bien connue, de Debure et Rouzeau-Montaut, paru notamment en 1773, à peine un an après la mort du jurisconsulte orléanais. Très bonne table des chapitres, et des matières, en début et en fin de volume. Aux sources du droit commercial. N° de réf. du vendeur 2376

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 18.

TRAITÉ DU DOUAIRE: Pothier

Pothier

Edité par A Paris, chez Debure/Orléans, chez la Veuve Rouzeau-Montaut (1776)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 150
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : A Paris, chez Debure/Orléans, chez la Veuve Rouzeau-Montaut, 1776. Couverture rigide. Etat : Bon. A Paris, chez Debure/Orléans, chez la Veuve Rouzeau-Montaut, 1776 1 vol. in-12 (XI+503pp) – Reliure d’époque plein veau marbré. Dos à nerfs, richement orné de caissons et de fleurons dorés. Roulette dorée en bas du dos et sur les nerfs. Pièce de titre rouge. Un filet doré sur les champs. Tranches rouges. Champs légèrement frottés. Intérieur frais avec une table des chapitres en début d’ouvrage et une table des matières in fine. Très bel exemplaire dans une très jolie reliure d’époque en très bon état. Fort belle édition de cet excellent traité de Pothier qui permet de comprendre, grâce à la clarté de l’érudit orléanais, cette institution fondamentale de l’Ancien Droit qu’était le douaire, c’est-à-dire « ce que la convention ou la Loi accorde à la femme dans les biens de son mari, pour sa subsistance, en cas qu’elle le survive » (p. 1) et le jurisconsulte trouvait l’origine dans les mœurs des anciens peuples de Germanie. N° de réf. du vendeur 2379

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 19.

Ch. Aubry et Ch. Rau

Edité par À Paris, chez Marchal et Billard (1869)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 600
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : À Paris, chez Marchal et Billard, 1869. Couverture rigide. Etat : Bon. 4ème Édition. À Paris, chez Marchal et Billard, 1869 8 vols. in-8 (VII+654+543+551+783+652+745+559+628pp) – Reliure d’époque demi-cuir rouge. Plats de percaline rouge avec inscrit sur le plat avant du t.1 en lettres dorées : Faculté de droit de Poitiers, 1ere année, 1ere médaille, Droit romain, M. Armand Labonde, 1893. Filets à froid encadrant les plats. Dos à nerfs, ornés de fleurons dorés, de filets à froid et dorés et d’une roulette dorée sur les nerfs. Quelques épidermures et taches noires sur les plats de certains tomes. Une épidermure en bas du dos des t. 2, 4, 6 et 8. Intérieur frais avec une table des matières à la fin de chaque volume. On sait toute l’influence qu’a eu l’œuvre d’Aubry et Rau, ces deux professeurs strasbourgeois du XIXe siècle qui gagnèrent tous deux la Cour de cassation (J.-L. Halpérin, DHJF, p. 22). L’idée était de proposer en français le manuel de Zachariae, professeur à Heidelberg. Mais au fil des éditions, les deux juristes se sont émancipés du texte source pour proposer un traité qui leur est désormais bien spécifique. Ainsi, Dramard constatait que « MM. Aubry et Rau peuvent donc revendiquer aujourd’hui pour leur travail le caractère d’une œuvre personnelle, dont, à de rares exceptions près, le texte leur appartient aussi bien que les notes » (Dramard, 59), et il s’agit de « l’ouvrage doctrinal le plus original du XIXe siècle par sa méthode » (Ibid., p. 653). Belle collection de ce monument du droit civil, dernière édition du vivant de rau. Élégante reliure. N° de réf. du vendeur 2368

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 20.

JOURNAL HISTORIQUE OU FASTES DU RÈGNE DE: Président de Levy

Président de Levy

Edité par Prault & Saillant (1766)

Ancien ou d'occasion
Edition originale
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 220
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : Prault & Saillant, 1766. Couverture rigide. Etat : Très bon. Edition originale. A Paris, chez Prault/Saillant, 1766 1 vol. in-12 (253pp) – Reliure d’époque pleine basane marbrée. Un triple filet doré encadrant les plats. Dos lisse richement orné de caissons et de fleurons dorés et de triples filets dorés. Pièce de titre noire. Un filet doré sur les champs. Tranches marbrées. De nombreuses épidermures sur les plats et le dos. Coiffes légèrement frottées. Champs frottés. Intérieur frais avec un frontispice représentant le portrait de Louis XV dans un médaillon. Une magnifique vignette sur la page de titre. Une table alphabétique des principaux noms et faits en fin d’ouvrage. Très bel exemplaire en dépit des imperfections signalées. Barbier attribue cet ouvrage au président de Levy, lequel aurait été président à la Cour des Aides (Barbier, II, 1035; v. égal. en ce sens Quérard, t. VI, p. 284). L’édition citée est celle de 1766, chez Prault, mais il semble qu’il y ait plusieurs formats à cette époque. Il est difficile de vérifier la véracité des informations de Barbier. De même, le pamphlet n’emprunte pas la forme satirique. Tout au contraire, il se veut réellement un journal, au jour le jour, des événements du règne de Louis XV, au moins jusqu’à 1764. Le propos de l’auteur est assurément chronoloqique et l’écrit est cette fois-ci tourné en faveur de Louis XV. Ainsi, l’avertissement rappelle que « cet ouvrage qui rassemble les fastes du règne de Louis XV, a été occasionné par les louanges données à celui de Louis XIV : elles ont excité une jalousie et une émulation involontaire en faveur du règne du roi ». En cela, le document est une mine d’informations importantes, d’autant qu’il est accompagné d’une impressionnante table alphabétique des matières reprenant les noms et les principaux faits du règne de celui que l’on appelait le bien-aimé, et sur les deux parties. Ce qui est surtout intéressant avec ce singulier ouvrage c’est qu’il est, ainsi que le célèbre historien Robert Darnton l’a démontré, à la source de nombreux pamphlets, dont la fameuse Vie privée de Louis XV. Ainsi, Moufle d’Angerveille y a abondamment puisé (R. Darnton, Le diable dans un bénitier. L’art de la calomnie en France, 1650-1800, Gallimard, coll. « NRF Essais », 2010, p. 371), s’en servant pour faire du remplissage. Il faut dire que l’ouvrage s’y prêtait parfaitement bien dans la mesure où il s’agit d’« une chronique en deux volumes publiée avec approbation du censeur et privilège royal qui dressait simplement une liste chronologique des événements » (R. Darnton, op. cit. p. 374). Aussi, l’ouvrage constitue assurément une bonne matière première pour les libellistes en tous genres du XVIIIe siècle. Aux origines du pamphlet : le journal historique de Louis XV, bien complet de son frontispice représentant le roi. N° de réf. du vendeur 3650

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 21.

ANECDOTES DRAMATIQUES: J.-M.-B. Clément et

J.-M.-B. Clément et J. de la Porte

Edité par Paris, chez la Veuve Duchesne (1775)

Ancien ou d'occasion
Edition originale
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 450
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : Paris, chez la Veuve Duchesne, 1775. Couverture rigide. Etat : Très bon. Edition originale. A Paris, chez la Veuve Duchesne, 1775 3 vols. in-12 (IV+590+1ff+580+576pp) – Reliure d’époque plein veau marbré. Un filet à froid encadrant les plats. Dos à nerfs, richement décorés de caissons et de fleurons dorés. Roulette dorée sur les nerfs. Un filet doré sur les champs. Tranches rouges. Coiffes légèrement frottées. Coiffe de tête du t. 1 légèrement endommagée. Quelques légères épidermures sur les plats. Champs frottés. Un coin émoussé sur le t. 1. Intérieur frais un peu jauni. Très bel exemplaire en dépit des imperfections signalées. Bel exemplaire, fort bien relié, de ce qui constitue bien, en dépit de certaines errements de bibliographes, la première et unique édition de cet impressionnant recueil d’anecdotes sur le monde du théâtre (La date 1765, que l’on trouve chez certains (not. Barbier, 1, 181) est erronnée ; v. pour 1775 : Michaud, t. 8, p. 409 ; GDU, t. 4, p. 425 ; Quérard, t. 4, p. 549 ; Michaud, t. 34, p. 142 ; GDU, t. 10, p. 190). L’ouvrage est dû à un curieux attelage, dont l’histoire n’indique pas comment se sont-ils rencontrés, mais leur collaboration aurait été le résultat d’une idée d’Alexis Piron. D’une part, Jean-Marie-Bernard Clément (1742-1812), d’origine dijonnaise, qui avait quitté Dijon, à la suite d’une querelle avec le collège de la ville dont il était professeur (Michaud, t. 8, p. 409 ; GDU, t. 4, p. 425) fut considéré comme un « littérateur et critique » (Quérard, t. 1, p. 224), grand contempteur de Voltaire que celui-ci avait sournoisement dénommé l’Inclément. D’autre part, on trouve Joseph de La Porte (1719-1779), tout aussi curieux, ex-jésuite « résolu de chercher dans la culture des lettres un moyen de fortune » (Michaud, t. 34, p. 142 ; v. aussi Quérard, t. 4, p. 549 ; GDU, t. 10, p. 190) et qui fut par la suite un compilateur infatigable, un temps le collaborateur de Fréron avant de se brouiller avec lui. Michaud en dresse un portrait somme toute assez positif, estimant qu’ « il ne manquait ni de goût, ni de jugement, et il possédait à un haut degré l’esprit d’analyse, moins commun et plus estimable qu’on ne pense » (t. 34, p. 142). Bref, la collaboration promettait d’être passionnante en raison de ces deux personnalités et le recueil ne trahit pas ses promesses. Dans ces trois volumes, l’ensemble de ce qui pouvait se représenter sur scène est passé au crible, par de petites notices, plus ou moins longues. Sont donc visés, selon le titre complet : les pièces de théâtre, tragédies, comédies, pastorales, drames, opéras, opéra-comiques, parades, proverbes, joués sur des théâtres publics ou des sociétés particulières, à Paris ou en Province. Sont également recensées les pièces qui n’ont pas été jouées mais qui ont été imprimées, ainsi qu’un recueil de tout ce que l’on a pu rassembler d’anecdotes liées aux diverses représentations. C’est un instrument très précieux pour l’histoire du théâtre. Ainsi passe-t-on de Bajazet de Racine (t. 1, p. 134) au Regulus de Pradon, en 1688 (t. 2, p. 123) à l’Ecole des femmes de Molière (t. 1, p. 182) à la Réconciliation villageoise (t. 2, p. 120), par monsieur de la Ribardière en 1765. Nombreuse sont les pièces où de savoureuses anecdotes sont contées (un acteur acclamé, un metteur en scène hué) et où la vie sociale est relatée (présence du roi, tentative de censure, etc.). C’est aussi l’occasion de retrouver bon nombre de pièces désuètes, et que la patine du temps donne envie de redécouvrir. Le troisième volume est biographique et consacré aux auteurs, ainsi que quelques additions (dont les arrêts et règlements concernant le théâtre). Enfin, c’est aussi une histoire sociale des français : « c’est peut-être dans ces anecdotes dramtiques, mieux que dans toute autre histoire, qu’on verra le caractère badin et l’esprit léger des français, dans tout son jour et sans son plus grand éclat » (t. 1, p. III). Passionnant recueil concentrant toute l’histoire du théâtre entre le XVI et le XVIIIe siècle, par le prisme anecdotique qui en rend l’étude fascinante. N° de réf. du vendeur 5198

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 22.

UVRES DE POTHIER, ANNOTÉES ET MISES EN: Pothier (par Bugnet)

Pothier (par Bugnet)

Edité par Cosse, Marchal & Plon (1861)

Ancien ou d'occasion
Edition originale
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 300
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : Cosse, Marchal & Plon, 1861. Couverture rigide. Etat : Assez bon. Edition originale. A Paris, chez Cosse et Marchal/Plon, 1861 10 vols. in-8 (772+532+536+578+418+551+584+587+804+520pp) – Reliure d’époque pleine basane bordeaux. Roulette dorée encadrant les plats avec sur le plat avant du t. 1 une annotation du concours de licence de la faculté de droit de Poitiers. Dos lisses ornés de filets dorés. Titre sur lettres dorées. Des frottements et taches sur les plats. Coiffes frottées avec des épidermures. Coiffe de tête du t. 10 endommagée ainsi que la coiffe de queue du t. 1. Des épidermures sur les dos qui sont déteints. Champs frottés et quelques coins émoussés. Intérieur jauni avec une importante table des matières dans le t. 10. Bel exemplaire en dépit des imperfections signalées. Sobre exemplaire, de condition très correcte de cette édition bien connue des œuvres du célèbre jurisconsulte orléanais Pothier. L’édition (1861) mis en ordre par Bugnet à l’époque professeur de Code civil à Paris, recèle de nombreux intérêts pour celui qui souhaite disposer très utilement de tous les avantages du travail de Pothier, de sorte que l’on est guère étonné de ce qu’elle soit fréquemment citée dans les travaux de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Tout d’abord, elle est bien évidemment complète de l’ensemble des œuvres de Pothier (Drammard, 145 ; Coutumes d’Orléans, Traité des obligations, Essai sur la prestation des fautes, traité du contrat de vente, traité des retraits, traité du contrat de constitution de rente, traité du contrat de louage, du contrat de bail à rente, du contrat de société, des cheptels, des contrats des louages maritimes, du contrat de change, traité du prêt à usage, du précaire, du prêt de consomption, de l’usure et de l’action, des contrats de dépôts, de mandat (et quasi-contrat), d’assurance, de prêt à la grosse aventure, de jeu et de nantissement, traité du contrat de mariage, douaire, droit d’habitation, garde-noble et bourgeoise, préciput légal des nobles, traité de la puissance du mari, de la communauté, des donations entre mari et femme, traité des successions, donations testamentaires, donations entre-vifs, substitutions et des propres, traité des personnes et des choses, du domain de propriété, de la possession, de la prescription, de l’hypothèque, des fiefs, des cens, des champarts, traité de la procédure civile, traité de la procédure criminelle). Des sucroît, l’édition Bugnet comporte un éloge de Pothier avec une recension de ses ouvrages, ainsi qu’un long éloge historique, rédigé par M. Le Trosne, avocat du Roi, au présidial d’Orléans. Au-delà de cette remarquable exhaustivité et des très intéressantes notes en addition, l’édition Bugnet revêt l’avantage de disposer d’une impressionnante table générale des matières par ordre alphabétique, établie par Sirey, laquelle reprend l’ensemble des traités de Pothier. Enfin, et c’est certainement ce qui fait tout son attrait, Sirey a également établi à la fin de l’édition Bugnet une table de concordance des articles du Code civil avec les développements de Pothier, ce qui permet de mesurer l’influence des travaux de ce dernier sur le Code (idem pour le Code de commerce, pour le Code pénal, le code d’instruction criminelle). En face d’un article du Code, on trouve le renvoi aux passage de Pothier traitant de cette question. L’outil (qui permet, selon Drammard, « le commentaire anticipé »), pour le juriste d’aujourd’hui, est incomparable et on comprend pour quelles raisons Drammard estimait que « l’édition de M. B. est pratique. C’est en quelque sorte l’enseignement du savant professeur produit sous forme d’annotation à l’œuvre de son illustre prédecesseur » (Drammard, 145). Bon exemplaire de l’édition Bugnet des œuvres complètes de Pothier, dont l’incomparable table de concordance de Sirey justifie seul l’immense intérêt. N° de réf. du vendeur 2361

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 23.

DE DUCIS, ET COMITIBUS PROVINCIALIBUS GALLIAE: A. Dadin de

A. Dadin de Hauteserre / Altaserra

Edité par Tolosae (Toulouse), Apud Analdum Colmerium (1643)

Ancien ou d'occasion
Couverture souple

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 138
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : Tolosae (Toulouse), Apud Analdum Colmerium, 1643. Couverture souple. Etat : Bon. Tolosae (Toulouse), Apud Analdum Colmerium 1643. Un vol. in-8, 336p, reliure plein vélin d’époque. Dos de couleur noire richement orné. Quelques épidermures et taches sur les plats. Des épidermures sur le dos et les coiffes sont frottées. Les tranchefiles sont endommagées. Les champs sont un peu frottés. Intérieur frais avec une très belle vignette gravée sur la page de titre, avec devise en tête : Palladium Tolosanum. De nombreuses lettrines de début de chapitre très joliment gravées. Des armoiries sont dessinées au crayon au nom de Le Viellard. Sur la page de garde en début du livre des notes manuscrites. Un index en fin d’ouvrage. Bel exemplaire dans une reliure en bon état de conservation. Titre complet de l’ouvrage : De Ducibus, et Comitibus provincialibus galliae, libri tres : in quibus eorum origines, incrementa, et cum his Regalium usurpatio, et casus illustrator. Antoine Dadin d’Hauteserre est l’exemple typique des professeurs de droit méridionaux du XVIIe siècle. D’ailleurs, il vécut et s’éteignit avec ce siècle. Né à Cahors en 1602, il décéda en 1682 à Toulouse. Initialement destiné à la carrière des armes, la lecture du Digeste est sa révélation, d’autant qu’il est issu d’une lignée de jurisconsultes par sa mère, dont trois furent professeurs à Cahors. Docteur in untroque en 1624, il s’inscrit au barreau du Présidial de Cahors. Son échec au concours d’une chaire de droit canonique le fait gagner Toulouse où il s’installe en tant qu’avocat au Parlement en 1633. Après un bref retour à Cahors, où il reprend la place de lieutenant criminel de son père restée vacante, il revient vite à Toulouse où il est nommé Docteur régent dans une chaire de droit civil, grâce à l’appui solide du Chancelier Séguier. Dadin d’Hauteserre restera à ces fonctions pendant 30 ans, devenant doyen en 1671. Après un bref passage par Paris, il décède à son retour en 1682 (DHJF, p. 398, J. Poumarède) L’œuvre de Dadin est certainement plus connue à l’étranger qu’en France, même si des efforts sont développés en ce sens du côté de l’université. En effet, la célébrité de Dadin serait à reconstruire. La première édition complète de ses œuvres est napolitaine. Pourtant, son œuvre est impressionnante et couvre de nombreux domaines du droit et de l’histoire. Le droit canonique, le droit civil romain font partie de ses sujets de prédilection, tout comme les thèmes à la croisée du droit et de l’histoire. C’est le cas de cet ouvrage, De Ducibus et Comitibus provincialibus galliae (Les ducs et comtes provinciaux de la Gaule), publié pour la première fois – notre exemplaire – en 1643 (DHJF, p. 398 : Dupin, 503). L’objectif est purement politique : il s’agit de démontrer que les privilèges de l’aristocratie féodale ne sont fondés que sur une usurpatio regalium. La démonstration fait mouche, dans ce contexte survenant juste après le décès de Richelieu. Il s’agit surtout de justifier la politique d’abaissement des grands que menait le Cardinal (DHJF, p. 398). Dadin d’Hauteserre s’attire la bienveillance du pouvoir royal. Cette étude, accompagnée d’un bel index en rendant la manipulation plus aisée, est intégralement rédigée en latin, ainsi que tous les écrits de Dadin. Hostile à la réforme du droit et à l’introduction de l’enseignement du droit français, Hauteserre s’obstinait à l’utilisation de cette langue. Bel exemplaire en vélin de cet incontournable latin de l’histoire du droit féodal. N° de réf. du vendeur 2344

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 24.

ABRÉGÉ DES RÉVOLUTIONS DE L’ANCIEN GOUVERNEMENT FRANÇAIS: Thouret

Thouret

Edité par A Paris, chez Lheureux, (1820)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 160
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : A Paris, chez Lheureux, 1820. Couverture rigide. Etat : Bon. A Paris, chez Lheureux, 1820 1 vol. in-8 (XVI+344pp) – Reliure d’époque pleine basane racinée. Dos lisse richement orné de caissons décorés et de fleurons dorés. Un monogramme MF en pied. Pièce de titre rouge. Un filet doré sur les champs. Tranches marbrées. Des épidermures et des rayures sur les plats. Quelques très légères épidermures sur le dos. Coiffe de queue endommagée et coiffe de tête frottée. Intérieur frais. Des traces de mouillures sur la page de titre. Notice sur Thouret en début d’ouvrage. Nos ouvrages sont tous en bon état, sauf mentions expresses contraires. Aussi nos descriptions tentent-elles d’être exhaustives. En dépit des imperfections signalées, bel exemplaire dans une jolie reliure d’époque. Avocat rouennais qui s’était déjà illustré dans la querelle des Parlements à la suite de la réforme Maupéou, Jacques-Guillaume Thouret (1746-1794) s’est engagé très tôt dans la Révolution, en adoptant les idées et les principales innovations. Après avoir conquis une certaine notoriété par la publication de brochures pendant la période précédant la convocation des états-généraux (Soboul, p. 1035 ; Tulard, Fayard et Fierro, p. 1120), il rédige le cahier de doléances du Tiers de Rouen et est élu député de cet ordre. il participe aux événements de 1789, prenant part à la séance du Jeu de Paume, et fut élu président de l’Assemblée Constituante, l’emportant de peu contre Sieyès. Thouret s’investit beaucoup dans les travaux de l’Assemblée, et notamment dans la rédaction de la déclaration des Droits. C’est lui qui fait voter la loi supprimant les Parlements, ou encore celle concernant la justice criminelle et s’occupa, plus généralement de la réforme judiciaire. De même, il s’intéressa à la question de la division territoriale de la France et il en proposa la projet devant l’assemblée. Le rôle de Thouret est important dans l’adoption de l’article consistant à estimer que le roi serait considéré comme ayant abdiqué s’il « sortait du royaume » et qu’il n’y rentrait pas « sur l’invitation de l’assemblée » (Soboul, p. 1036). Aussi s’oppose-t-il, après Varennes, à la déchéance du monarque. Il approuve alors Bailly lors de la fusillade du Champ-de-Mars. Une fois la constituante séparée, Thouret siège au Tribunal de Cassation dont il devient le président. Destitué le 10 août, mais sauvé pendant les massacres de Septembre, il n’échappe pas à la guillotine. Considéré comme suspect, il est en effet arrêté le 26 brumaire an II, et sera guillotiné le 4 floréal (23 avril 1794). C’est pendant son incarcération, avec son ami François de Neufchâteau dont il partageait la chambre, qu’il rédige cet ouvrage, dont nous proposons ici la seconde édition. L’objectif de Thouret était de simplifier, en peu de mots et en expliquant avec pédagogie, deux ouvrages fondateurs : celui de l’abbé Dubos (Précis de l’ouvrage de l’abbé Dubos intitulé établissement des francs dans les Gaules) et celui de Mably (Observations sur l’histoire de France extraites de Mably). Son excellente connaissance de la science constitutionnelle lui permettait de synthétiser avec brio ces textes très importants, un travail qu’il destinait à son fils (c’est d’ailleurs lui qui en corrigea les épreuves avant de les publier à titre posthume en y ajoutant une notice). Ainsi, « ces deux abrégés forment donc un ouvrage élémentaire dont l’étude est indispensable pour les jeunes gens qui veulent connaître ( ) les principes constitutifs de la monarchie, et le caractère de sa législation » (p. IX). Ils sont, selon Quérard « un bon modèle d’analyse » (Quérard, t. 9, p. 461). Excellent ouvrage, dans une jolie reliure, du constituant Thouret, rédigé alors qu’il était en prison, et dans lequel il propose une version abrégée par ses soins de deux textes fondateurs de l’histoire de France : Dubos et Mably. N° de réf. du vendeur 3617

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 25.

RECUEIL DE PIÈCES OFFICIELLES DESTINÉES À DÉTROMPER: F. Schoell

F. Schoell

Edité par À Paris, chez l’éditeur, (1814)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 132
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : À Paris, chez l’éditeur, 1814. Couverture rigide. Etat : Bon. À Paris, chez l’éditeur, 1814 1 vol in-8 (124+72+80+93pp) – Reliure d’époque demi-basane fauve. Plats verts cartonnés. Dos lisse orné de roulette dorée. Pièce de titre rouge, et titre manuscrit. Tranches jaunes. Plats un peu frottés avec quelques légères épidermures. Des épidermures sur les champs et coins émoussés. Intérieur frais, parfois jauni, avec quelques rousseurs. Une table des matières manuscrite en fin d’ouvrage. Nos ouvrages sont tous en bon état, sauf mentions expresses contraires. Aussi nos descriptions tentent-elles d’être exhaustives. En dépit des imperfections signalées, bon exemplaire dans une reliure sobre. Historien, publiciste et conseiller intime du roi de Prusse, Maximilien-Samson-Frédéric Schoell naquit en 1766 et décéda en 1833 à Paris. Il fut successivement gouverneur des enfants du général russe de Kroock, membre du conseil général du Bas-Rhin, avocat à Strasbourg, substitut du procureur général et syndic de la commune de Strasbourg. Compromis dans l’affaire de Dietrich, il fut emprisonné. Puis, une fois libéré, il passa en Suisse, puis à Berlin où le libraire Decker lui permit de diriger une librairie à Bâle, qu’il transféra ensuite à Paris où il tomba en faillite. Pendant les Cent Jours, il quitta la France et fut employé au cabinet du roi à Berlin. De retour à Paris, il remplit plusieurs missions diplomatiques, et devint conseiller à la chancellerie d’état jusqu’à sa mort (Quérard, t. 8, p. 537). Son ouvrage fut publié en trente-huit livraisons. Il est ici la première livraison et obtint un immense succès. Renfermant des pièces de diverses personnes, Schoell ne doit être considéré que comme l’éditeur (Quérard, t. 8, p. 540). « Le Recueil dont je publie en ce moment le premier cahier, écrit l’auteur dans sa préface, est destiné à faire connaître la vérité au Public, trop longtemps trompé. Il n’y sera admis que des pièces qui portent un caractère officiel et authentiques ». Ce livre contient des événements comme la campagne malheureuse de Russie (le début de la fin du règne de Napoléon); la campagne d’Allemagne en 1813 ; les événements qui ont amené la délivrance de la Hollande ; et pour finir, les désastres qui, en 1814, ont préparé la chute de la tyrannie (Préface). Cet ouvrage est formé de plusieurs livres. Tout d’abord le Recueil de pièces officielles destinées à détromper les Français sur les événements qui se sont passés depuis quelques années. Puis ensuite la Nouvelle relation de l’itinéraire de Napoléon, de Fontainebleau à l’île d’Elbe ; l’Histoire des quinze semaines ou le dernier règne de Bonaparte (Pamphlet anti-bonapartiste) ; la Relation fidèle et détaillée de la dernière campagne de Buonaparte, terminée par la bataille de Mont-Saint-Jean, dite de Waterloo ou de la Belle-Alliance. Exemplaire rare et très intéressant de ces événements napoléoniens. N° de réf. du vendeur 11087

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 26.

de Roux Mis

Edité par Paris, Le Divan (1926)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 12
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : Paris, Le Divan, 1926. Couverture rigide. Etat : Bon. Paris, Le Divan, 1926, 1 vol. relié, 89 pp. Petit exemplaire, en bon état. Joli reliure postérieure demi cuir, plats cartonnés. Lettres dorées, avec signet. Intérieur très frais. L’un des exemplaires sur alfa bouffant numérotés, celui-ci numéroté 508. Parois précise qu’il s’agit d’un « opuscule en faveur de la mort du Dauphin au Temple le 8 juin 1795, écrit, il est vrai, par l’un des dirigeants de l’Action Française. Ce livre a été réfuté par M. de Saint-Clair » (Parois, 951). N° de réf. du vendeur 1360

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 27.

MÉMOIRES DU GÉNÉRAL DUMOURIEZ, ÉCRITS PAR LUI-MÊME: Gal Dumouriez

Gal Dumouriez

Edité par Édition conforme à l’originale, ornée du portrait de l’auteur Hambourg, chez B. G. Hoffmann (1794)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 84
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : Édition conforme à l’originale, ornée du portrait de l’auteur Hambourg, chez B. G. Hoffmann, 1794. Couverture rigide. Etat : Bon. Édition conforme à l’originale, ornée du portrait de l’auteur Hambourg, chez B. G. Hoffmann 1794 1 vol. in-8, 2 parties en un vol. (XXXVI+204+189). Reliure d’époque. Demi-basane. Dos lisse orné de filets dorés. Pièce de titre vert foncé, lettres dorées. Plats cartonnés. Coins renforcés. 1 signet. Tranches jaunes (couleurs fanées). L’intérieur est frais. Néanmoins, des rousseurs et quelques piqûres sans gravité. Quelques pages particulièrement jaunies, not. table des matières du vol. 1. Taches sans atteinte au texte vers la fin de l’ouvrage. Nos ouvrages sont tous en bon état, sauf mentions expresses contraires. Aussi, nos descriptions tentent-elles d’être exhaustives. En dépit des imperfections signalées, séduisant et sobre exemplaire du temps. La personnalité du général Dumouriez aura toujours été controversée : « celui qui eut le plus d’influence sur la première période de nos révolutions est cependant celui dont l’histoire est la moins comprise » (Michaud, t. 11, p. 543). « Il se lance dans la Révolution avec la même passion qu’il met à dissiper son argent au jeu dans les tripots » (Tulard, Fayard et Fierro, p. 781 ; Soboul, p. 379). Plus proche des girondins que des jacobins, commandant en chef de l’armée du Nord, vainqueur de Valmy et de Jemmapes, il a sauvé la France révolutionnaire, au moins d’un point de vue militaire. Mais il commence à critiquer les excès de la Convention, notamment le sort réservé au roi. Perdant à Neerwinden, il passe un accord avec les autrichiens, mais ne parvint pas à soulever ses troupes en sa faveur (Fierro, 480). Décrété d’accusation par la Convention, il livre aux autrichiens les commissaires venus l’arrêter, ainsi que Beurnonville, le ministre de la Guerre. Commence alors pour lui une période d’errance en Europe qui ne s’arrêtera jamais vraiment. Il se fixe un temps à Hambourg, puis gagne l’Angleterre. Il y est pensionné comme conseiller militaire jusqu’à son décès (GDU, t. 6, p. 1367 ; Caratini, p. 246). C’est alors qu’il est à Hambourg qu’il va se mettre à écrire, plus exactement à Altona. Dumouriez va alors procéder à la rédaction de ses mémoires. Un premier volume est publié à Hambourg et Munich, en 1794, puis une autre édition, remaniée, la même année, en 2 volumes, avec un portrait (Fierro, 480, non citée chez Quérard, t. 2, p. 681). Il s’agit de notre édition, l’une des cinq qui parurent à Hambourg cette année. L’ouvrage débute par un état général des armées, et s’achève avec le départ du général Dumouriez pour Bruxelles. Les pages consacrées au procès du roi (vol. 1, p. 46 et s.) démontrent la volonté de Dumouriez de montrer qu’il n’était pas d’accord avec l’attitude de la Convention à l’égard du souverain qu’il défend. Cette première série de mémoires de Dumouriez (avant celle publiée par Berville et Barrière) est intéressante, car elle répond au besoin du général de se justifier depuis son départ en 1793. Il y met l’accent sur son action militaire et démontre qu’il a toujours œuvré pour une monarchie constitutionnelle. De plus, l’un des rares biographes du général a fait remarquer que l’intérêt de ces premières éditions de Hambourg réside, notamment, dans la préface réellement rédigée par Dumouriez à l’adresse de ses proscripteurs (J.-P. Bois, Dumouriez. Héros et proscrit, Perrin, 2005, p. 343). On y sent tout le malheur de ce personnage qui erre en Europe, et combien il avait compris toute l’ambiguïté de l’image qu’il laisserait à la postérité. L’une des premières éditions de Hambourg, la première bien complète de son rare frontispice représentant le général. N° de réf. du vendeur 1355

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 28.

RÉGLEMENTS SUR LES SCELLÉS ET INVENTAIRES EN: J. Meslé

J. Meslé

Edité par A Paris, chez Denis Mouchet/Pierre Prault (1734)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 120
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : A Paris, chez Denis Mouchet/Pierre Prault, 1734. Couverture rigide. Etat : Bon. A Paris, chez Denis Mouchet/Pierre Prault, 1734 1 vol. petit in-4 (XXVIII+746pp) – Reliure d’époque pleine basane brune. Dos à nerfs, richement orné de caissons et de fleurons dorés ; roulette dorée en bas du dos. Triple filet à froid encadrant les plats. Roulette dorée sur les champs. Tranches rouges. Plats frottés avec quelques épidermures et des traces de mouillures. Coiffe de tête arrachée et coiffe de queue frottée. Mors supérieurs fendus sur 4 cm au niveau de la coiffe de tête. Mors inférieurs fendus sur 2 cm au niveau de la coiffe de tête. Mors frottés. Champs frottés et deux coins légèrement émoussés. Intérieur frais un peu jauni avec de fortes taches de rousseurs (et imp. trous de ver) dans le dernier quart du livre. Une table chronologique des édits, déclarations, ordonnances en début d’ouvrage et une table des matières in fine. Nos ouvrages sont tous en bon état, sauf mentions expresses contraires. Aussi nos descriptions tentent-elles d’être exhaustives. En dépit des imperfections signalées, bel exemplaire dans une jolie reliure d’époque. Titre complet : Règlements sur les scellés et inventaires en matière civile et criminelle, avec les principes qui ont donné lieu à ces règlements et qui en expliquent la pratique ; des observations sur les droits qu’ont les parties de requérir les appositions, levées de scellés et confections d’inventaire ; la capacité des juges et officiers, leurs compétences ordinaires, par prévention, suite ou privilège sur ces matières ; la forme d’apposer et lever les scellés, et faire inventaire, suivant les différentes coutumes, et les divers usages des provinces du Royaume ; et les formules et modèles des procès-verbaux d’apposition et levée des scellés et des inventaires. Bon exemplaire de ce rare ouvrage – dans sa première édition – attribué à Jean Meslé (1681-1756), avocat au Parlement de Paris, qui s’était déjà illustré en 1713 avec un magistral Traité des Minorités (DHJF, p. 561, obs. G. Meylan ; Quérard, t. 6, p. 86 ; on le trouve parfois attribué à Prévost, v. Barbier, 2nde éd., 3, 15996) et consacré à la matière des scellés et des inventaires, dont l’objectif est la conservation des biens. Ce thème fut celui des conférences que tinrent les avocats de la barre ducale de Mayenne, notre ouvrage étant bien complet de l’épitre dédicatoire, que l’on ne retrouve pas dans la seconde édition (Dupin, 664). Le recueil prend la forme d’une recension des principaux textes consacrés à cette matière. Ainsi y trouvera-t-on principalement des édits et ordonnance, ainsi que des arrêts émanant des Parlements et du Conseil privé du roi. Si la matière paraît aride de premier abord, elle n’en est pas moins particulièrement pratique et se révèle d’une utilité essentielle. Importante table des matières en début de volume, reprenant l’ensemble des textes reproduit dans cet ouvrage. Intéressante étude, prenant la forme classique d’un recueil de texte, sur une matière essentielle pour la conservation des biens : les scellés et inventaires. N° de réf. du vendeur 2357

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 29.

DE LA PRESCRIPTION. LE DROIT CIVIL EXPLIQUÉ: R.-T. Troplong

R.-T. Troplong

Edité par Paris, Charles Hingray, Libraire-éditeur, rue des Beaux-Arts, no 3 (1835)

Ancien ou d'occasion
Couverture rigide

Quantité disponible : 1

Ajouter au panier
Prix: EUR 54
Autre devise
Frais de port : EUR 23
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Description de l'article : Paris, Charles Hingray, Libraire-éditeur, rue des Beaux-Arts, no 3, 1835. Couverture rigide. Etat : Bon. Paris, Charles Hingray, Libraire-éditeur, rue des Beaux-Arts, no 3 1835 2 vols. in-8 (XVI+688+784pp). Reliure d’époque. Demi-basane, plats cartonnés. Tranches marbrées. Dos lisses ornés et dorés (fleurons dorés et à froid). Titres, auteurs et tomaisons en lettres dorées. Dos un peu secs et qq épidermures. Intérieur très frais, qqs rousseurs et piqûres sans gravité (quelques mouillures en fin de vol. 2). Nos ouvrages sont tous cédés en bon état, sauf mention expresse contraire. Aussi nos descriptions tentent-elles d’être exhaustives. En dépit des imperfections signalées, bon exemplaire de travail dans une reliure sobre, lég. vieillie. Le commentaire du Code civil de Raymond-Théodore Troplong (1795-1869) est célèbre et lui valut une reconnaissance et une célébrité immédiates. Il se consacrera, entre 1845 et 1855 au commentaire du livre III du Code civil (C. Gau-Cabée, DHJFE, p. 755). On sait que son succès est dû tant au corps du texte qu’à ses fameuses préfaces qui sont souvent le lieu de lumineuses réflexions et l’occasion d’une importante mise en perspective de la matière. Dramard rappelle qu’il n’y a pas d’édition unique et complète des œuvres de Troplong (Dramard, 91). Son ouvrage De la prescription a été publié pour la première fois en 1835 (Drammard, 91 et 3938), chez Charles Hingray, en deux volumes. Le commentaire connut un vrai succès, pas moins de quatre éditions se succédant du vivant de Troplong. Bon exemplaire de cette rare première édition d’un des commentaires les plus célèbres de Troplong. N° de réf. du vendeur 2359

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur 30.

résultats (1 - 30) de 235